Aller au contenu

Messages recommandés

Voici une petite histoire de ce qui aurait pu se passer si nos routes ne s'étaient pas éloignées.

 

 

« Et voilà, c’était le dernier carton. » en prononçant ces mots je pousse un long soupir de soulagement puis me retourne vers Floriane qui tente de monter sa bibliothèque depuis une bonne heure déjà. Elle lève la tête vers moi, laissant momentanément le schéma de montage du meuble en kit.

« Déjà ? Mais il est super tôt ! » dit-elle.

 

Floriane vient d’emménager sur Toulouse, depuis bientôt cinq ans elle faisait le trajet une à deux fois par an depuis Paris pour venir me voir. A chaque fois je la recevais chez moi, pourvoyant à tous ses besoins. C’était une sorte d’accord tacite entre nous, elle se payait le trajet et faisait l’effort de venir me voir régulièrement, moi je payais quasiment tout pour elle durant son séjour. Heureusement Floriane n’est pas très dépensière et plutôt facile à satisfaire niveau cuisine. Nous sommes amis depuis le collège où nous nous somme rencontrés. Dès lors nous n’avons que peu de secrets l’un pour l’autre, nous nous parlions de nos histoires sexuelles et romantiques sans gène et notre intimé allait jusqu’à ouvrir les résultats de sérologies VIH l’un pour l’autre. Et d’aussi loin que je me souvienne elle a toujours été ma confidente ainsi qu’une conseillère avisée.

Cette amitié a perduré lorsque je suis parti de Narbonne, où nous avons tous deux grandi, pour venir m’installer sur Toulouse commencer mes études supérieures et qu’elle en fît de même pour s’installer à Paris. Cinq ans plus tard la voilà qui emménage à Toulouse. Je dois avouer que je suis ravi de la voir s’installer par ici, j’ai récemment connu quelques déboires tant dans mes études qu’avec les femmes et son soutien me sera sûrement d’une grande aide.

C’est donc avec un grand plaisir que je suis venu l’aider à déménager. Floriane a réussi à trouver un studio, plutôt spacieux quoique tout en longueur. Pour l’instant l’espace est surtout rempli par les cartons mais on a tout de même réussi à caser ses deux canapés dans la pièce, un clic-clac entre les portes de la salle de bain et de la cuisine et son canapé d’angle convertible, lui faisant office de lit, en face au fond de la pièce quasiment en face de la cuisine donc.

 

« Bon j’en ai marre de ce truc ! » Ah ! Floriane et la patience… Je sens que je vais devoir me farcir le montage de cette fameuse bibliothèque. Mais ce soir s’en est assez je propose :

« Que dirais-tu de s’arrêter là pour aujourd’hui ? On a vidé le camion que ton oncle nous a prêté et l’essentiel est disposé pour dormir. Ouvre le carton de serviettes et va prendre une douche, pendant ce temps je déballe les affaires de cuisine histoire qu’on puisse décemment manger demain. Dès que tu sors je prends ma douche et après on va se chercher une pizza.

-          On devrait pas plutôt faire les courses ?

-          On les fera demain.

-          Et pour le petit dej’ ?

-          Il y a une boulangerie pas loin, je l’ai repérée en arrivant. On ira se prendre des croissants et des pains au chocolat.

-          Ok !

Sur ce elle prend un carton et se dirige vers la salle de bain.

-          Mais on dit chocolatine ! »

 Oh la peste ! Elle sait pertinemment qu’étant né dans le Nord je n’ai jamais pu me résoudre à ce nom barbare et que je déteste qu’on me reprenne là-dessus. Mais bon ça fait des heures que je m’active à monter et descendre les deux étages, sans ascenseur bien-sûr, je suis en sueur, affamé, fatigué. Je n’ai pas la force de répliquer à travers la porte désormais close. Et puis je suppose qu’on a fait assez de bruit pour un samedi au goût des voisins. Ces appartements n’ont pas l’air vraiment bien isolés.

Je commence à peine à ranger les poêles et casseroles quand j’entends de l’eau couler, apparemment la douche est plaquée à la cloison qui sépare la cuisine de la salle de bain. Pour les appartements entre eux je ne sais pas, mais l’insonorisation interne des appartements n’existe tout simplement pas. Je poursuis ma tâche quelques minutes quand un nouveau bruit me parvient : se sont des gémissements. Apparemment Floriane se fait plaisir sous la douche. Mais brusquement les gémissements cessent, ne reste plus que le bruit de l’eau. Je me rends alors compte que saisi d’étonnement je me suis arrêté, une casserole à la main. Je recommence à ranger et peu après les gémissements reprennent, elle essaye donc de profiter du remue-ménage de al vaisselle et des ustensiles de cuisine qui s’entrechoquent pour être discrète… Perdu ! Soit, je continue mon œuvre en veillant à faire suffisamment de tinter tout ce qui me passe entre les mains pour la rassurer mais assez doucement pour saisir la plus grande partie de ses gémissements.

J’ose à peine imaginer la scène : l’eau ruisselante sur ses courbes généreuses, ses cheveux noirs plaqués de toute leur longueur et épousant les formes de ses épaules, de son dos, du contour de sa poitrine…

Et puis une question me vient : utilise t’elle ses doigts ou le pommeau de douche ? Peut-être un peu des deux, qui sait ? Cela se produit un moment jusqu’à ce que les gémissements se fassent plus forts et plus rapprochés. J’entends malgré elle la jolie brune jouir.

 

Bon, je finis vite de vider le dernier carton étiqueté « cuisine » et je me pose dans le clic-clac. La télévision est déjà branchée et la console de jeu prête à démarrer. Décidément cette femme a le sens des priorités. Je lance donc une partie de « Geometry Wars » en attendant que Floriane sorte de la salle de bain. Le jeu est n’est pas aisé, d’autant que je suis encore échauffé de ce que j’ai entendu dans la cuisine. Je décide de chasser ces pensées et tente de me concentrer sur le jeu.

Cela réussi si bien que je n’entends pas la porte s’ouvrir :

« - Alex ? J’ai un petit souci.

-          Que t’arrive-t-il ? Et comment puis-je t’aider ?

-          Et bien, j’ai pas pris de vêtements de rechange tout à l’heure. Tout est encore dans les cartons.

Je mets le jeu en pose, ferme les yeux et soupire. Cette femme va me rendre fou.

-          Bon, je suppose que tu es drapée dans ta serviette ?

-          Oui

-          Alors tout va bien je t’ai déjà vue dans pire accoutrement.

-          Oui, mais ça fait un moment…

-          Ok, voilà ce que je te propose. Je ferme les rideaux histoire que les voisins n’en profitent pas trop et moi je file sous la douche. Tu pourras fouiller dans tes cartons sans crainte d’éventuels regards baladeurs.

-          Merci.

Aussitôt dit, aussitôt fait, me voilà sous la douche que je commence brulante pour me délasser et que je finie fraiche afin de chasser de nouveau l’image que je me fais de Floriane gémissante à l’endroit même où je me tiens… Décidément j’en fais une fixation.

Je sors de la cabine, enfile des vêtements propres et passe dans le salon. Je m’immobilise aussitôt. Floriane a repris ma partie, déjà cela m’aurait agacé mais là ce n’est pas ce qui irrite le plus mes sens, elle est assise sur le canapé sa serviette ne couvrant plus que son bassin. Elle doit être tombée pendant que Floriane jouait, et tout absorbée qu’elle est, elle ne se rend pas compte de sa semi-nudité. Je me pose alors à coté d’elle sur le clic-clac, feignant de la regarder jouer. Mais mon regard est attiré par sa poitrine, effectivement cela fait un moment que je n’ai pas vu Floriane dans une tenue si légère… Depuis elle doit avoir pris une ou deux tailles de bonnets. Je déguste ce moment volé, sachant pertinemment qu’il ne durera pas. Au bout de quelques minutes je me décide à rompre le silence :

 

 

[Suite au prochain épisode]

  • Like 6

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Impatiente également, lecture agréable et fluide..et sourire avec les viennoiseries, chez moi on rajoute petit.... petit pain au chocolat !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'aime beaucoup ton style de narration et vivement la suite

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

oh mais on peut s’arrêter comme ça a un moment pareil 😮 

j’aime beaucoup! vivement la suite

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

J'attends également la suite ;)

 

Modifié par manao

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un récit exaltant. Elle me plait beaucoup Floriane. Et être dans tes pensées est très drôle. La suite !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci beaucoup pour vos commentaires. C'est encourageant. Je suis en train d'écrire la suite. Encore un peu de patience.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'aime beaucoup, vivement la suite :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oh oui un suite s’il t’en plaît ! Le début est tellement prenant 🤗🤗🤗.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.