Aller au contenu

Messages recommandés

Posté(e) (modifié)

3:45 la sonnerie du réveil me tire de mes rêves. On est mardi, je crois. 
Je file sous la douche, obligatoire pour me reveiller au moins jusqu'à ce que j'arrive au boulot.
L'eau coule, cinq minutes...  sept... huit... J'y passerai des heures.
Je sors, je vais finir par être en retard. Brossage de dents, déo, et fringues propres.
Arrêt au stand pour donner à manger aux minettes, elles sont toute les deux là. Elles ont vu la lumière, elles attendent pour manger.
Petites caresses et grattage de fessier pour la tricolore, je décolle.
4h45, 38 kilomètres plus loin, je suis arrivé. Comme d'habitude je me souviens même pas du trajet... Je suis passé quelle vitesse devant le radar ? Et merde on verra bien d'ici quize jours.

Premier du secteur, comme d'hab...  les glandeurs arrivent a 4h59.
J'allume les machines, je lis les consignes, y'en a pas ... génial, ça va encore glander  jusqu'à 7h30. Tu m'étonnes que la boite aille mal.

Les broches tournent, les  origines sont faites, allez, je vais boire le café avec les autres à la machine.

5h20, le café est fini. On va se changer. Bruno me raconte sa vie, je lui ai rien demandé... Il me gonfle à parler tout le temps. C'est quand qu'il démissionne ?

 
Allez je vais régler une série sur le DMG. Sa évitera au chef d'atelier de beugler comme un veau parce que les machines tournent pas.

Première pièce morte. Encore le vieu chnok qui a modifié les paramètres sans prévenir. Il me gonfle lui aussi... 

Je vous ai dis que j'étais un peu spécial? Non, mais vous devez commencer à vous en douter.

6h, la machine tombe en panne. Allez niquel, je sens que ca va être une bonne journée à la con.

6h10, l'iphone vibre. Je regarde. Ah ouais, c'est mon anniversaire ... 26 ans.

Facebook va leur rappeler que j'existe. ils doivent même pas se souvenir de ma gueule. Enfin, ça fais toujours plaisir. Je crois.

7h30, la journée passe, quelques messages sur facebook. Le chef arrive. Enfin quelqu'un qui a un cerveau.

"Nico! Café"? 
"Ouais"

Les nouvelles du jour? DMG en panne.
Sharp réglé sur le DMU
j'attend la validation pour les manitowoc, mais sa à l'air pas mal.

Sa discute, sa rigole, quelques vibration du téléphone. " Gmail: boulanger vous souhaite un joyeux anniversaire"

Génial, pub de merde sérieux.
Allez, signalé en tant que spam. Il m'emmerderont plus ceux là.

10h00, la journée avance. Toujours rien d'intéressant.
10h13, Le téléphone vibre.  J'hallucine, je rêve ? C'est bien elle?

Modifié par nicoXtream
  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas mal du tout, je reste sur ma faim^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un sms, ou un appel ?? Qu'est ce qu'elle te raconte ? Comment elle s'appelle ? Vite, vite écris nous la suite, tu t'es arrêté un peu trop tôt sur ce coup-là..

Ta plume est cool, elle nous entraine avec elle. Une légère pointe de cynisme, aussi, quelque part,  que j'apprécie bien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Elle? C'est C.

J'ai grandi avec elle. On se connait depuis la maternelle.
Elle habitait dans le village voisin, à quelques kilomètres. Ses parents l'amenaient jouer à la maison, ou inversement.

Et puis un jour ses parents ont divorcés, on devait avoir une dixaîne d'année. Sa mère est devenue notre voisine. 
On à passé notre adolescence ensemble.
On a fait des cabanes dans le grenier, on à flingué des draps avec des scies pour pouvoir faire les murs. Je compte même pas le nombre d'allers-retour à la décharge pour meubler nos délires.
On se faisait récompenser de nos exploits architecturaux à grand coup dégagées, orales, ou physiques, par nos parents. Mais bon, ca vallait le coup, et puis sa dresse un peu.
8 ou 10 chats dans une chambre de 9 m²? aucun problème pour le duo de choc. 
Des promenades en forêt, des journées au bord du lac. Des heures et des heures à jouer. Bref, on était des gamins.

Mais rien de plus. Jamais eu de bisous, pas de touche pipi. J'en crevais d'envie. 
J'avais tellement envie de l'embrasser, de la plaquer contre le mur et d'utiliser notre canapé (récuperé à la décharge), pour faire autre chose que lire des BDs.

Mais non... jamais eu le courage. Manque de confiance en moi. Peur du refus.  Sûrement un peu de tout ça mélangé.

Et puis sa mère a déménagé à 20bornes. On était toujours dans le même lycée, mais pas dans la même classe. Ni dans le même bus. 
On se croisait dans le lycée, et au fil du temps, les caractères et les amis changeant, on à finit par perdre le contact. 

Quelques années plus tard elle m'à ajouté sur facebook. Quelques messages échangés, mais rien de plus.

On est maintenant dix ans plus tard. 

Il est 10h14, j'ai le coeur qui ba à cent à l'heure.

-"Salut Nico, j'ai pas ton numéro, il faut bien que facebook serve à quelque chose de temps en temps!
 j'espère que tout va bien et qu'on trouvera un moment pour parler de nos cabanes et balades à vélo autour d'une  bière! Profite bien de cette journée. A très vite"

Putain de bordel, je répond quoi là? Elle à mis " à très vite" ca veut dire quoi? Elle le pense vraiment? C'est de la politesse? Elle envoie juste un message à son copain d'enfance? Je me fais des films? Ouais mais "à très vite" quand même....
 'Faut pas que je chie dans la colle la...

-" Salut C, merci pour ton message, je pensais à toi il y'a quelques jours, je suis tombé sur des photos de nous en balade! Voici mon numéro, apelles moi quand t'es dans le coin"

* tu parles ca fais 10 ans que je pense à elle*

10h30, je relis le message... Mais c'est quoi ce message de merde que je viens d'envoyer? c'est tellement impersonnel. ça fais  des années que j'espère un message de sa part, et on dirais que je m'en bat les couilles.

10h40, Nouvelle notification messenger:
*
-"ahah génial, je te passe mon numéro, portes toi bien!"

Bon au moins elle reponds positivement. Mais quel con  sérieux, fallait montrer plus d'engoument. Je suis irrécupérable.

La journée  à la con qui avait commancée, se transforma en journée plus qu'agréable. 

Un sourrire niais durant le reste de la journée. Pas vraiment habituel chez moi, la seule question des collègues: " tu va bien"?

* Ouais je vais bien, arrêtez de me faire chier, allez bosser. Ca changera pour une fois*


 

  • Like 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Shit !

Un rythme qui tue Je kiffe. Grave.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un début de récit agréable à lire :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sympa sympa, j'aime beaucoup les pensées fugaces qui ponctuent ton récit et également cette légère noirceur, cynique comme dit SNAGA. 

Bon bon bon une suite ?! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce rythme donne vraiment envie de continuer à nous plonger dans ce récit...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une écriture quasiment orale

Un sujet critique qui tend l'histoire

Clairement: vive la suite :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'adore ce caractere d'ours mal léché. Vivement la suite ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.