Aller au contenu
Invité

Une liaison libertine

Messages recommandés

Invité

Voilà bien un titre de roman rose à 2€, un genre de roman de gare qu'on lirait dans le feutré, de manière coupable. Et bien c'est ce que j'ai vécu pendant un et demi.... Oui bon... pas vraiment.... parce que la vie c'est pas comme dans les romans. Pourtant si je faisais un résumé tout simple je vous raconterais :

Cette fille est sorti avec un de mes meilleurs amis, puis ils se sont quitté, nous nous sommes retrouvé par hasard en vacances, au bord de la mer, nous avons une liaison et ne nous sommes plus quitter, puis nous avons voulu pimenter notre relation et l'ouvrant à des amants et des maitresses et parfois même à des couples, puis elle n'en a plus voulu, plus certaine de supporter ces infidélités pourtant consenties, elle m'a quitté il y a deux mois.

Ceci est mon histoire récente. Contrairement à Pauline, je n'ai pas envie de vous raconter ces histoires pour me remémorer et raviver ces sensations passées qui m'ont tant donné. Mais clairement, j'ai besoin d'exorciser quelques démons et j'imagine qu'avec le temps, je pourrais en tirer des histoires de sexe, de complicité, d'aventures... Parce que si je viens ici c'est quand de ça dont j'ai envie de parler.

En guise d'introduction et avant de planter le décor et de vous raconter cette rencontre, je vais vous parler d'enseignement tiré de cette rupture. C'est sans doute amené à changer avec le temps mais pour l'instant je me dis : ce libertinage était voué à l'échec dés le début. Mais nous n'avons pas su faire autrement, tant la soif de sexe et d'aventure était puissante chez elle comme chez moi. Et comme nous étions amoureux, il nous a fallut braver le sentiment de jalousie et d'appartenance, ce qui visiblement n'a pas été possible pour elle. De mon côté, j'ai du apprendre par le passé à accepter certaines choses, notamment parce que je les provoquait. Je n'ai jamais été fidèle en amour et j'ai appris à ne pas être hypocrite. Alors quand on me dis "je veux aller voir ailleurs sans renoncer à notre relation", en règle générale je répond "ok" et je m'arrange pour en tirer de l'excitation. Et ça fonctionne.

Notre rencontre (pour commencer).

J'ai d'abord flasher sur elle il y a quelques années. Elle était très jeune et sortait avec cet ami proche. Elle avait 19 ans, elle était grande, elle était brune, belle, souriante, douce. Elle me plaisait, j'étais seul à ce moment là. Et ils étaient amoureux. Ils sont resté ensemble pendant deux ans. Je savais qu'on se plaisait mais là, c'était mon amitié que je risquais de briser. Alors pour le coup je suis resté fidèle à cet ami. Je pense qu'il le savait bien.

Ce qui nous amène à l'été 2016. J'étais en retraite, dans un petit village près de la mer en Bretagne. Je voulais être seul, m'exclure un peu du monde. Apparemment elle aussi. Je l'ai croiser sur un sentier côtier sur lequel j'étais en ballade.

Elle n'a pas changé, elle est resplendissante. Nous nous sommes croiser frontalement et nous n'avions aucun mot pour décrire notre surprise. Nous nous sommes assis et avons partager une longe conversation, mettant à jour les quelques années qui nous séparaient de notre dernière rencontre, peu de temps avant qu'elle ne rompe avec mon ami.

Je ne comptais pas avoir de rapport sexuel pour parler ainsi, durant cette retraite qui devait durer un mois. Juste être seul. Alors le désire (chez moi) n'est pas venu tout de suite et je ne pensais pas qu'il viendrait. Elle de son côté était en villégiature pendant à peine plus d'une semaine et recherchais aussi la solitude. Mais c'est elle qui m'a proposer qu'on dîne ensemble un soir. Et c'est ce que nous avons fait deux jours plus tard, dans la maison que j'habitais à ce moment là. Le désire est né durant ses deux jours. Je me suis mis à rêver d'elle. A me donner du plaisir en pensant à elle, me manifestant l'idée que l'unique chance d'enfin posséder cette fille que j'ai toujours désiré était venue. J'étais prêt à tenter ma chance.

La voir sur le pas de la porte, sa longue silhouette, un mini short, un chemisier, ses cheveux légèrement ondulés, la chute sur ses épaules, ces petits seins, ses yeux noirs... Je suis toujours sous le charme, elle a 25 ans, j'en ai 30, l'âge où un tel écart commence à ne plus avoir vraiment de sens. Et nous avons dîner. Elle a refusé de boire du vin, manifestant son intention de rentrer. Alors... Je n'ai rien fait. Je l'ai écouté parler de sa vie, de ses projets, d'histoires avec des hommes pas toujours commodes. Et puis elle n'arrivait pas à rester fidèle. Elle pensait que c'était dû à ses fréquentation, que les hommes qu'elles fréquentaient n'arrivaient pas à la satisfaire, du moins sur la durée. Et puis j'ai appris qu'elle avait trompé mon ami plusieurs fois... ça m'a fait bizarre. Elle a l'air si sage...

A mon tour j'ai raconté ma vie. Et le dîner se termine. Elle me propose une marche le lendemain matin puis qu'on déjeune ensemble. Et j'accepte avant de la laisser partir.

Et cette marche matinale, nous l'avons vécue presque sans nous dire un mot. Et puis peu avant midi, nous nous sommes assis sur un banc... et nous sommes rapprocher avant de nous embrasser. Joignant nos langues, sans pudeur, nos mains commençaient à se balader avec insistance et je savourais le fait de sentir ses formes, ses hanches, sa taille, ses jambes, son cou et sa joue... Je n'osais pas encore aller plus loin mais je savais que ça viendrait et rapidement...

Rentrés à l'auberge où elle était domiciliée pour le séjour, nous allons directement dans sa chambre... Mais nous ne pouvions y accéder, attendant que le ménage y soit fait. Alors nous sommes allé déjeuner... La tension durant le repas était palpable, nous n'avions qu'une envie, c'est de balancer la vaisselle par terre et de faire l'amour sur la table... Alors après un repas léger nous sommes retourné dans sa chambre. Elle était propre et ses premiers mots étaient : "Il faudra qu'il repasse pour ranger le bordel qu'on va mettre"...

J'adore ce genre de promesse.... ça m'excite et c'est ce qui me plaisait tant avec elle : son élégante tendance à l'érotisme permanent. Moi je suis plus brutal en la matière. Je me vautre plus que je ne m'allonge... et elle aime aussi beaucoup ça bien sûr.

Mais je patiente... Je la laisse se déshabillé devant moi... je la regarde et je profite... Voir enfin ce corps... le découvrir... Et une fois nue.... elle a balayer les draps du lit pour le défaire complètement d'un geste.... J'ai vu ses seins vibrer... Ils sont petits et fermes... j'ai entrevue son entre-jambe... Et je restais sans rien faire... Juste à la regarder... Mais je sais maintenant que je ne comprenais pas ce qu'elle voulait et surtout ce qu'elle ne voulait pas : être traitée comme une chose sacrée... ce qu'elle était à mes yeux ce jour là.

Alors quand elle s'allonge enfin... j'ai envie de la peindre... et un regard pour comprendre que je l'admire plus que je la désire... Elle écarte les jambes... joint ses mains à sa vulve... Et dit pour me faire réagir : "Ivan, ça fait une heure que j'ai envie que tu me baises.... alors viens et baise- moi...."

Je plonge entre ses jambes...Et l'embrasse... Je me suis jeter sur sa chatte pour la lui bouffer et je tenais à ne pas m'arrêter tant qu'elle n'avait pas jouit.

Je sens son goût sur ma langue et la texture de sa vulve enfler que je caresse de ma bouche... Je la masse... la suce... la bois... Ses jambes sont pliées et ses genoux joignent ses épaules... Je lève les yeux... elle me regarde la lécher comme un affamé... Puis elle penche la tête en arrière... je comprend qu'elle s'abandonne... Je comprend qu'elle jouit... sa mouille abondante humecte le bas de mon visage... Je me redresse...

Elle ne changera pas de position... Elle relève la tête pour me voir.... elle a un air grave... Bouche ouverte.... yeux sombres...  Je défait mon pantalon... juste le bouton et ma braguette... et alors qu'elle est nue, jambes écartées, ouvertes à ce que je la possède... je ne consens à ne dévoiler que ce bout de mon corps... je sors mon sexe dressé... dévoile doucement mon gland... elle me regarde dans les yeux... jette un coup d'oeil à ma verge... et de nouveau me regarde dans les yeux... sauf que son regard à changé... sa bouche s'ouvre s'ouvre encore plus grand... je me souviendrais toujouts de ce moment.. Une fois mon gland dévoilé.... je me pose sur sa vulve comme une abeille sur une fleur... Avance mon bassin... Sa vouche s'ouvre encore et maintenant elle est béante et lâche un soupir et un gémissement... ses yeux roulent sous ses paupières et témoignent de son abandon... Et moi... pour la première fois... j'enfonce ma queue dans la chatte de cette fille que je désire depuis des années....

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour le partage !!!

c est très bien écrit, on sent toute la tension qui monte ....

et la délivrance à la fin 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Beau récit qui montre bien la passion et le désir entre vous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça fait plaisir de te lire de nouveau Ivan

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hummm... j'adore... j'ai envie de lire bientôt la suite...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Merci pour ce partage....au plaisir de lire la suite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Délectable. Merci Yvan !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

L'ambivalence des mes sentiments lorsque je revis la scène n'est pas évidente à appréhender. Mais l'excitation domine... La première pénétration d'une femme qu'on s'apprête à aimer... Elle est en travers du lit, les jambes écartées et relevées... Et je l'entend gémir pour la première fois... Enfin pendant que je lui faisais l'honneur d'un cunnilingus... Mais là durant cette première pénétration.... je la regarde s'abandonner... Je suis au lit avec une femme sublime que je désire depuis des années et qui a fréquenté amis pendant un long moment...

Le moindre centimètre de peau sur lequel je pose un doigt est un pas de plus, un pas de conquérant dans un parcours initiatique. C'est un fantasme qui prend vit. Je ne veux rien perdre de ce moment, j'essaie d'être attentif à tout... Alors voyons voir, ce dont je me souviens :

Les draps par terre, moi j'ai encore mes habits, pas elle. Elle a la tête au bord du lit. Ses petits seins secoués par mes coups de reins. La fenêtre ouverte inonde la pièce de lumière qui attérit sur son corps par la gorge et les reliefs de sa poitrine. Sa voix qui ponctue mes assauts. J'ai chaud. Mes vêtements sont de trop. Mais je continue. Je regarde son ventre légèrement plié. C'est un peu disgracieux. Mais c'est intime. Et c'est à elle donc ça m'excite. Sa fente dans laquelle je fais aller et venir mon membre. Surmonté de son clitoris. Surmonté d'un duvet fin en triangle renversé...

Je voulais que ce séjour soit un séjour calme et solitaire... Je suis là. Avec elle. En elle. Combien de chance j'avais pour cela n'arrive. Je me sens chanceux...

Je ralentis pour savourer la caresse interne que me procure son vagin... Il faudra bien dans mon récit que je mette un nom sur cette femme... Flora. C'est elle que je baise là... maintenant... Profite... Profite...

J'ai beaucoup profité... Sa tête renversée ... Son corps commence à glisser... A transpirer... Mes à coups la bouscule et la pousse hors du lit.... Je me retire... J'ai la queue dressée... Elle la regarde... Elle éclate de rire... moi aussi... Je retire mes vêtements... Nous rions parce que nous sommes incrédules. Être dans ce lit tous les deux, près de la mère, à l'insu de nos amis communs...

Je suis nu... nous ne savons pas comment nous mettre... Trop occupés à nous émerveiller de cette situation improbable... Alors nous nous embrassons, j'ai mains autour de son visage et nous sommes à genoux sur le lit... Nos lèvres béantes... nos langues s’entremêlent... Et ses mains agrippent mon sexe et le branle... Et elle se penche... et elle me suce... Je lui tiens les cheveux... Flora me suce... Penché à quatre pattes... Et c'est bon... C'est une superbe suceuse... ma queue cette chanceuse... profite de sa bouche... profite de sa bouche...

Elle se relève tout en me maintenant en main... Elle me regarde...

- Tu te retiens de jouir là ? Me dit-elle...

J'acquiesce hochant la tête...

- Il faut pas... poursuit-elle...

Et elle retourne à sa besogne... La chaleur de sa bouche... et sa permission...Je vais remplir sa bouche... Je profite encore... Mais sa succion me provoque des spasmes irrémédiablement liés à ma jouissance à venir... Quel plaisir de se lâcher... Je me sens partir... mon corps tremblant et sentant mon sperme passé de l'obscurité de mon appareil génital à celle de sa bouche... Et en plus elle gémit de plaisir.... "Hmmmmm.... hmmmmm....hmmmm" Elle ne se doute pas que je vais la baiser juste après avoir finis... je lui fais la surprise...

Je ne voulais pas écrire ce genre de passages mais finalement, comme j'aime aller jusqu'au bout... je me suis dit que ce n'était pas rien... De baiser une fille que je désire depuis des années... Et puis ça me plait... ça m'excite... Et peut-être que ça me manque un peu... et sans aucun doute ça me manquera...

Elle ne se doute pas que ce n'est pas fini... mais elle comprend en sortant mon membre de sa bouche que quelque chose ne se passe comme d'habitude... Enfin elle avale ce qu'elle a dans la bouche... Puis elle s'allonge sur le ventre réclamant un massage... Je me place au dessus d'elle, mes jambes de part et d'autres de son cul... Pose une main sur sa fesse.. . Et de l'autre, guide mon sexe pour pénétrer le sien... à sa surprise... et sa grande satisfaction... elle pousse un cri de stupeur... Et moi je commence à la baiser vivement... Je veux la mener à l'orgasme... Et elle commence à venir... Elle crie et la pièce résonne de sa chair qui claque et de sa voix qui gémit.... Elle redresse petit à petit son cul créant une résistance... Et nous finissons en levrette.... Elle jouit.... Je ralentis... J'admire.... son cul, son dos, ses cheveux... sa voix et son attitude... Elle se redresse, se retourne comme elle peut, elle veut m'embrasser...

Je l'embrasse et je reprend... Mais la complicité s'arrête là, elle se laisse faire... se laisse prendre doucement... s'abandonnant à mon corps, à mes mains, à mon sexe...  Je vais m'amener gentiment à la jouissance... mais je veux la sentir complètement... Je la redresse pour la prendre contre moi.... Un bras maintenant ses seins, ses bras, et l'autre traversant son ventre tendu et mes doigts sur sa vulve... Elle, la tête en arrière sur mon épaule... Et doucement je sens que ça vient, je ferme les yeux... Profite de son corps que je tiens à ma merci et quand je suis prêt.... je répand en elle ma semence et m'abandonne à l'orgasme une nouvelle fois...

Nous sommes exténués et une sieste est la bienvenue...

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très beau cette suite, merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Wouah...un grand merci...j'aime beaucoup...chapeau  :hi:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J adooooore  tellement de choses passent à travers tes mots c est très sensuel continue

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

C'est l'heure de l'ellipse...

Je vais résumé quelques semaines en quelques lignes après avoir pris le temps de raconter quelques heures seulement de notre relation. Et pour cause, c'est notre première fois et c'était fabuleux, ça valait la peine d'être mis noir sur blanc je crois. Je ne savais pas comment j'allais réagir en faisant cela mais ça m'a fait du bien, ce sont des moments inoubliables.

Il y en aura d'autre durant cette semaine. La suite de l'après-midi où nous avons fait l'amour encore et encore... Mais aussi le reste de la semaine ou nous avons marcher, baiser, dîner... Tous les deux reclus du monde, du quotidien.

A la sortie de cette semaine, elle est rentrée à Paris. Je suis resté seul après cela et elle comme moi pensions que ça resterai une aventure torride, un fantasme enfin vécu après de longues années à y penser. J'ai d'ailleurs été comblé de bonheur et d'orgueil lorsque j'ai appris que j'étais un fantasme pour elle aussi. Mais qu'allait-il advenir de nous deux à Paris.

Et bien la porte était resté grande ouverte et nos numéros dans nos répertoires de portable... Et je n'ai pas résisté longtemps avant de l'appeler en rentrant. Elle n'a pas résisté très longtemps avant de se décidé à accepter de me revoir. Nous nous sommes retrouvé chez moi, dans mon appartement parisien. Et comme en Bretagne, nous avons dîner, et nous avons passer la nuit ensemble...

Nous avions déjà passé une semaine à baiser quotidiennement dans le cadre d'une villégiature, d'un isolement du quotidien, et malgré le retour à la réalité, le fantasme encore en vie, nous avons su nous donner l'un à l'autre avec passion et abandon...

Cette scène mérite que je m'attarde un instant dessus :

Fin de repas, je n'avais pas fait de dessert. Elle me dit qu'elle a amener le dessert. "Surtout ne bouge pas". Elle débarrasse la table au milieu du salon. Je la laisse faire. Curieux mais sans plus, ce n'ai qu'un dessert après tout. Je l'entend de la cuisine me demander de fermer les yeux. Je m'exécute... Et ça prend un certain temps... J'ai commencé à comprendre ce qui se passait avant d'ouvrir les yeux car mes autres sens fonctionnaient encore. J'ai senti les mouvements et... l'odeur corporel...

"Tu peux ouvrir"

Mes yeux s'ouvre sur son corps, sur la table, jambe écartée... Elle avait enfilé une tenue constituée d'un bustier noir translucide, maintenant fermement ses seins... et de bas résilles... Et bien sûr pas de culotte... son sexe sous mon nez dévoilé, j'avais beau l'avoir déjà possédé, j'ai été pris d'une vive excitation... Elle me regardait avec un sourire immense, plein d'envie coquine...

"Bon appétit !" Et au moment où je m'apprêtait à plonger entre ses cuisses pour la déguster... elle me fait signe d'attendre...

"On ne mange pas avec les doigts..." Elle avait apporté un petit sex toy rose... en forme de doigts légèrement crochu et pourvu de petites aspérités...

Avant de me le confier elle se le passe sur le clitoris, me le dévoilant puis elle s'enfonce son petit jouet en elle avant de le faire lâcher... Une fois dans ma bouche, elle me le laisse... Je m'en saisi, me remettant du goût sublime de sa chatte... pour le lui fourrer et déguster du bout de la langue son clitoris gonflé...

Je me suis régalé... Je ne m'était jamais servi d'un sex toy de ma vie, je m'en suis tiré honorablement même si de ses aveux, elle est "plus douée que moi avec cet outil... mais rien ne remplace ma langue..."

J'ose espérer que rien ne remplace ma bite non plus... après son orgasme bien mériter, je l'ai prise sur cette table... Face à face puis en levrette... savourant sa mise en scène et et tout les détails de son corps mis en valeur par sa tenue...

Nous avons passé la nuit ensemble. Le lendemain, il fallait bien que je lui rende l'appareil... Petit déjeuner au lit, une gorgée ou deux de café puis... "bon appétit"... Présentant mon sexe à ses lèvres, je lui ai fait bouffer mon sexe dur et gonflé... et elle a pris quelque gorgé de ma douce semence... en en laissant filer quelques goûtes sur son menton...

C'est après cela que nous avons décidé que nous serions un couple. Sans vraiment se le dire mais nous savions que nous voulions vivre quelque chose ensemble.

 

 

Voilà pour notre idylle amoureuse et exclusive. Nous sommes à l'automne 2016 et comme vous avez lu le titre, vous vous attendez à juste titre que cette exclusivité prenne fin. Et bien rendez-vous dans le prochain chapitre...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci à toi pour ce récit

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ce partage ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.