Aller au contenu
Antoine220

Un week-end en amoureux.

Messages recommandés

Posté(e) (modifié)

( Épisode 01)

J’attends ma brune. Notre valise est prête. Je refais la liste dans ma tête pour être sûr de n’avoir rien oublié.

 Nous attendions ce week-end avec impatience. C’était le premier depuis des mois où Hélène n’était pas en déplacement à cause de son travail. Un week-end rien que pour nous !

 J’ai entendu le klaxon de la voiture et je me suis précipité dehors avec la valise. On n’avait pas une minute à perdre si nous voulions arriver à l’hôtel avant la tombée de la nuit. Un petit bisou sur les lèvres et zou, nous sommes partis !

 Nous avions réservé une chambre dans un petit hôtel à Honfleur. On nous avait promis une vue sur le port. La méteo annonçait des nuages mais pas de pluie, un temps idéale pour les balades en amoureux.

 Mais nous allions aussi pour nous retrouver et passer du bon temps. J’avais vraiment hâte d’y être.

On n’arrêtait pas d’échanger des regards complices et Hélène caressait régulièrement ma jambe. Joueuse, elle montait sa main de plus en plus haut sur mon pantalon . Au début, j'ai pris ça à la rigolade, mais l’insistance de ses caresses me fit rapidement bander. 

 Ce fut, à mon tour, de venir caresser ses jambes, parfaitement épilées pour l'occasion. Je voulais, moi aussi la faire frissonner d'envie...montant ma main de plus en plus haut sous sa jupe. Son pincement des lèvres m'indiquait qu'elle n'était pas insensible à mes avances...alors j'ai poussé un peu plus loin mon exploration, pour venir masser ses lèvres juteuses sous son string...en insistant ensuite avec mon index sur sa vulve, de plus en plus gonflée de désir...

 Tout à coup, je sentis que la voiture sortait de l’autoroute pour enserrer une aire de repos toute simple mais particulièrement boisée. Hélène arrêta le véhicule dans un coin tranquille, loin des autres automobilistes qui s’étiraient les jambes.

 -"Parfois, je me demande si tu ne serais pas un peu fou!" – me lança Hélène mi-énervée, mi-excitée – "Ça aurait pu être dangereux !"

 -"C'est toi qui a commencé."– je lui ai rétorqué - "Et vu l'état de ton string, j'ai l'impression que ce n'était pas pour te déplaire..."

-"Salaud !"- me cria t-elle.

Et, sans attendre ma réplique, elle plaqua ses lèvres contre les miennes dans un profond baiser. Je pouvais entendre un léger ronronnement de satisfaction provenant du fond de sa gorge. J’ai senti ses doigts venir palper mon sexe pour le faire grossir sous mon pantalon, puis elle pressa mon  gland  en me fessant frissonner de désir…

 D’un coup sec, elle bascula son siège en arrière, au maximum. Elle défit sa ceinture et elle enleva son haut, dévoilant sa poitrine généreuse dans un écran de dentelle noire. Puis, en fermant les yeux, elle s'abandonna sur le siège.

 Mes lèvres brûlantes se sont empressés de m’embrasser son cou et mes mains de s’emparer de sa poitrine…Elle haletais déjà d’impatience à l’idée de se faire lécher les seins par ma langue libidineuse, de lui mordiller les tétons avec envie jusqu’à la faire mouiller comme une dingue !

 Instinctivement, elle déboutonna mon jean's pour faire sortir ma queue palpitante de désir. Le bout de mon gland brillait déjà d’excitation. Elle le caressait  en dessinant chaque contour du bout de son doigt...diaboliquement divin !

Je n'ai pas tardé à riposter en introduisant ma main dans son string. Mes doigts, tels des reptiles, se frayaient un chemin entre son pubis presque inexistant jusqu’à atteindre sa vulve gonflée !

Un sourire machiavélique et jubilatoire, en même temps, illumina son visage.

Sa main gauche se calqua sur la mienne pour imprimer le rythme de mes caresses...son sexe, de plus en plus trempée, cognait d'impatience contre la paume de ma main…

Mes doigts jouent avec ses grands lèvres, les séparant, les explorant minutieusement…je humidifie la pointe de mes doigts dans son vagin, puis j'expose son clitoris en retirant délicatement la peau qui le recouvre…

-"Encore, s'il te plaît, encore..."- me supplie t-elle en gémissant de bonheur. Lui donner du plaisir m'a toujours excité terriblement.

J'introduis mes doigts dans son sexe pour le branler en profondeur…J’entends le bruit caractéristique de mes phalanges en pleine action qui font gicler la cyprine qui n’arrête plus de couler de sa cramouille en quête de plénitude !

 Elle sais que je suis capable de la faire jouir rien qu'avec mes doigts mais je lis aussi dans ses yeux son envie de plus encore !

 Elle enlève son string pour me sauter dessus ! Étant donné l’espace réduit à l’intérieur de la voiture, ça devient presque un numéro de contorsionnistes. On repousse le siège passager en arrière pour qu'elle puisse s’asseoir sur moi. Dans notre élan fougueux, on se cogne un peu partout, mais, tant pis, on fera avec, nous ne sommes plus à chercher du confort mais à s’envoyer en l’air comme des bêtes !

Elle me déboutonne frénétiquement la chemise pour embrasser mon torse et mon cou frénétiquement, des baisers bien baveux comme elle les aime dans ces moments-là !

Elle ne tiens plus ( et moi non plus ) ! Elle veux s’empaler sur ma verge ! Elle prend ma queue fermement dans sa main pour l’introduire dans son sexe dégoulinant d’excitation ! Elle s’assoie sur moi en gobant mon dard jusqu’au bout. Je râle et souffle brouillement. Elle sais que  j'aime cette position mais aussi qu'elle n’ai pas très confortable puisque je suis moins libre de mes mouvements. Elle aime me torturer un peu...me faire consumer d'envie...pendant qu'elle se dandine à la recherche de son propre plaisir…

Je lui supplie, à mon tour, d’aller doucement, mais elle ne fait qu’à sa tête. Elle serre les muscles de son vagin autour de ma verge pendant qu'elle s'agrippe à mes cheveux ! Elle aime me voir aussi à sa merci de temps en temps. Ça devient si intense que je serre ma mâchoire dans un mélange de douleur et de plaisir extrême ! Elle sais que je ne suis plus très loin d’exploser et elle veux qu’on parte ensemble…elle me mets à crier :

-"Ah ! C'est bon, mon chéri ! C'est trop bon ! Vas-y joui ! Lâche ta sauce !"

En général, je n’arrive pas à me contenir et je jouis dans des spasmes euphoriques qui déclenchent son orgasme en retours ! On crie comme des sauvages pendant que plusieurs secousses d’un  bonheur intense traversent nos corps !

Je reste en elle qui continue à monter et descendre doucement pour faire durer le plaisir, surtout le mien, d'autant plus que mon sexe devient  hypersensible à ce moments-là…mon visage écarlate se crispe par à-coups et elle prends un malin plaisir à me faire frissonner de la sorte. Ses mouvements répétés des vas-et-viens, finissent par faire sortir mon sperme de son vagin et tremper mes couilles.

Je vous passe, donc, le petit moment, un peu plus embarrassant, où nous sommes obligés de nettoyer notre méfait.

 La nuit a fini par tomber pendant nos ébats amoureux. Tout cela nous a ouvert l’appétit et on reprend la route pour arriver à Honfleur le plus vite possible afin de se faire un bon résto !

Je sens que le week-end va être inoubliable...

Modifié par Antoine220

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Joli récit qui le lis à merveille, merci Antoine.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un récit excitant :P

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

( Épisode 02)

Après avoir déposé vite-fait nos affaires à l’hôtel, nous sommes partis en quête d’un bon resto. On cherchait quelque chose de raffiné mais d’intime également. Nous avons fini par rentrer dans un petit établissement gastronomique et nous avons pris une table près de la cheminée. Il n’y avait pas grand monde ce soir-là, alors nous avions vraiment l’impression de dîner en amoureux, les yeux dans les yeux. J’apprécie toujours ces moments un peu magiques que nous passons ensemble et qui se font si rares ce dernier temps.

Nous avons pris tout notre temps pour déguster des merveilleux plats en les accompagnant d’un bon vin. Nous n’avons pas vu le temps passer. Il était minuit passé quand nous avons quitté le restaurant. J’avais un peu la tête qui tournait, alors, j’ai proposé à Hélène de faire un petit tour sur le port avant de rentrer à l’hôtel.

Il faisait un peu frais alors elle s'est rapproché pour se blottir contre moi. J’aime sentir mon bras autour de son épaule, enfoncer mon nez dans ses cheveux pour m’enivrer de son odeur…

Très vite, ma main se glissa sous son manteau pour venir caresser ses fesses. J'étais à nouveau d’une humeur câline et je coinça Hélène contre une vieille porte en bois pour l’embrasser fougueusement.

Malgré la longue journée de boulot que j’avais dans les pattes, je n’avais pas vraiment sommeil. J’avais surtout envie de « jouer ».

En arrivant dans la chambre et avant que je lui saute dessus, elle me propose un de nos petits jeux sexy. Il était question de faire l’amour sans de véritable pénétration, en nous touchant le moins possible. Il nous était interdit de crier, on n’aurait le droit qu’aux chuchotements. Elle voulait ainsi arriver à concentrer notre désir pour l’intensifier grâce à la frustration de notre folle envie de s’envoyer en l’air comme des sauvages !

Dés le début, je savais que j’allais avoir beaucoup de mal à me contenir. On s’est déshabillé en ne gardant que nos sous-vêtements. Nous nous sommes allongés sur le lit dans le sens opposé, comme si on se préparait à faire un 69. J’ai senti le souffle de sa respiration entre mes cuisses et je me suis mis à frissonner d’excitation !

Mon sexe déformait déjà mon caleçon sous ses yeux. Elle frotta sa joue contre ma bosse et j’ai senti qu’elle grossissait encore.

De mon côté, je frottais mon nez contre sa vulve, provocant ainsi une montée de sa cyprine qui a fini par tremper totalement sa culotte. Avec la pointe de sa langue, je m’efforçais de lécher les quelques gouttes qui arrivaient à s’en échapper de mon string.

Au bout de quelques essais infructueux, Hélène étais arrivée à dégrafer deux boutons de mon caleçon avec les dents. Ma grosse verge se roua alors vers l’extérieur en lui arrachant un soupir de victoire !

Moi aussi j'avais opté pour la technique "avec les dents" pour lui arracher le string. Je me suis mis à quatre pattes sur elle pour le faire descendre jusqu’à ses pieds. Du coup, elle avait ma bite bien raide et dégoulinante de ses premiers jus, à portée de bouche !

Elle ne s'est pas fait prier et elle goba mon gros gland tout entier ! Cette fois-ci, c’est moi qui grogna de plaisir…A mon tour de pousser ses cuisses avec ma tête pour les écarter en grand en remontant avec ma langue libidineuse jusqu’à son sexe tremblotant d’envie…Elle attendait avec impatience que je plonge mon appendice expert dans sa chatte brûlante mais j'avais l’intention de lui donner une petite leçon en la laissant se prendre à son propre jeu ! Je la faisait patienter, en la frustrant ainsi un peu plus chaque minute, alors qu Hélène, elle me suçait le gland de plus belles !

Hélène finit par lâcher ma verge en protestation ! C’était sans compter sur mon imagination perfide qui me poussa à titiller ses tétons en érection avec le bout de sa bite ! Je sais combien ils sont sensibles et l’excitation qui lui procure ce genre de massages lubriques !

- "Tu es un vrai salaud ! "– me lança tout bas.

 J'ai ricané en disant : -"C’est toi qui l’a voulu".

- "D’accord ! Tu as gagné ! Tu es content ? On peux passer aux choses sérieuses maintenant ?"

- "Seulement si tu acceptes de me lécher les couilles" – je lui répond, moqueur.

- "Pas de problème !"– elle rajouta en se précipitant sur mes bourses glabres pour les lécher avec envie !

J'ai été si surpris par son élan plein de fugue que j'ai faillit passer par dessous le lit ! Je ne pouvais plus rien lui refuser alors j'ai enfin plongé ma langue dans sa délicieuse fente en ébullition !

Elle a joui dès que ma langue rentra pour la première fois ! ( Qu'est-ce que je vous envie de pouvoir ainsi jouir plusieurs fois pendant l'amour ! ) Puis je me suis à malaxer ses lèvres vaginales pour la faire fondre de désir encore un peu plus avant de la pénétrer avec ma langue pour aller explorer chaque recoin où il pourrait se cacher la moindre zone érogène !

De temps en temps, je venais mordiller sa vulve gonflée en la faisant mouiller comme une folle. Je ne sais plus combien de fois elle a atteint l’orgasme mais j’avais l’impression qu'elle jouissait en permanence !

En attendant, Hélène ne chômait pas non plus ! Après avoir passé sa langue tout le long de ma queue en la couvrant copieusement de salive, elle l’avait englouti à nouveau pour la pomper comme une pro ! C’est qui m’excite le plus, c’est cette sensation d’étouffement quand elle essaye d’en avaler un maximum !

C’est d’autant plus impressionnant que nous n'avons pas le droit d'utiliser nos mains. Mais cette interdiction contribue aussi à booster notre excitation du moment  !

En attendant, nos visages sont imbibés de nos jus mutuels et je sens que je commence à avoir des crampes aux bras et aux jambes…et vu mes râles, que j'essaye désespérément d’étouffer, je ne suis plus très loin de l'orgasme…

Je tremble d'impatience...Hélène comprends que je suis prêt à jouir...elle libère alors ma verge proche du paroxysme, pour la mordiller sans ménagement et à plein dents ! Ça marche à tous les coups !

Je joui en convulsant comme un fou ! Mes giclés de foutre ardente lui arrosent les seins et le ventre jusqu’au pubis…Elle adore voir ma bite qui semble, tout à coup, avoir une vie propre, et qui éjacule des gros jets de sperme bien épais...

Épuisé, je me laisse tomber à ses côtés. Toujours en quinconce, on se regarde, amusés, les yeux encore remplis d’excitation et de bonheur. C’est souvent quand on fait les fous qu’on prend encore plus notre pied !

En tout cas, nous avons bien baptisé les draps, j’espère que la femme de ménage sera indulgente face à un couple « visiblement » très amoureux…

Modifié par Antoine220

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour cette suite torride

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très émoustillant ce récit

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.