Aller au contenu

Messages recommandés

Je vais vous raconter mon histoire qui aide à comprendre que le sexe virtuel peut satisfaire.
C’est un passage de ma vie qui ma redonné une libido semi active quand je revis Carole, une amie de jeunesse, perdue de vue depuis quelques années et qui habitait très loin de ma région. C’est avec internet que je la retrouvais. Nous avions pris l’habitude de dialoguer chaque soir. Elle vivait seule malgré ses atouts de jolie femme brune. Nos conversations parlaient de tout et dérivaient naturellement sur la vie en couple et le célibat. Elle était très attachée à son indépendance et n’avait jamais eu de liaison durable. Elle m’avoua un jour, lors dune conversation plus intime, être une chaude. J’avais pressenti déjà quelle aimait aborder des sujets de sexe et petit à petit, chaque jour qui passait, on se découvrait des points communs. On avait pris l’habitude de visionner des vidéos qui nous excitaient tous deux. Au début, je m’attachais à ce que ce soit plutôt érotique et au fur et à mesure, je cherchais d’autres plus fortes, avec des vues de sexes bien axées sur la pénétration. Elle aimait tout comme moi ces petits films qui nous donnaient envie. Nous étions devenus très intimes, au point de tomber amoureux et de se confier les instants les plus secrets. Elle me disait avoir son minou très poilu, quelle ne se rasait pas et aimait aussi la masturbation. Elle se branlait souvent le soir au lit en imaginant que je la pénétrais ou dans sa baignoire quand elle se servait de la douche pour arroser son clito. Elle aimait çà. Je lui avais dit que j’aimerai quelle ne porte pas de culotte et quelle m’appelle pour me le dire ce qu’elle fit un jour. Il m’arrivait aussi de l’appeler quelque fois quand j’étais en salle de bains, prêt à me doucher. Je lui détaillais mes gestes devant le grand miroir, affichant ma verge avec le gland décalotté pour lui donner envie d’amour. Elle me disait vouloir me branler et me sucer et glissait sa main dans sa culotte en conversant. Nous étions devenus très complices, complètement en harmonie dans nos confidences. Puis un jour, je lui envoyais une photo de ma verge en érection avec un petit texte d’accompagnement. Elle finit par me renvoyer une photo d’elle mais en culotte car elle hésitait, sans doute par pudeur, à se dénuder. On partageait tous ces instants avec un réel plaisir. On papotait de plus en plus librement et souvent quand je la voyais, j’avais une érection ; un jour, je lui ai dit : tu sais, j’ai sorti ma verge, elle est raide.. je me branle. Oh c’est vrai ? Je peux la voir dit-elle ? Et là, pour la première fois on est passé en cam, moment sublime d’excitation. Elle se tenait alors en face son écran, cuisses écartées, jambes en l’air posées sur le bureau, avec sa petite culotte blanche qui laissait dépasser ses poils de brune. Superbe vision d’invite à l’amour. Elle avait glissé sa main dans sa culotte et se masturbait sans aucune gêne, complètement libérée, s’exhibant avec talent en m’offrant ce beau spectacle. Au début, elle n’osait pas montrer son intimité. Je lui dis : Que tu es belle Carole ! Que c’est bon de te voir ainsi. Laisse toi aller. Sors ta vulve de ta culotte (et elle le fit alors tout en se masturbant activement). Je vis alors sa belle chatte très poilue ! Une merveille ! Oh Carole, je voudrais de lécher et t’enfiler ma bite dans tes poils, trouver ton trou humide et te faire le va et vient ! Oh oui, moi aussi je voudrais que tu me pénètres bien à fond me dit-elle. Oubliant toute retenue, je lui parlais librement dans ces moments là avec des mots crus. Elle aimait que je lui dise ces choses, çà lui donnait des frissons. Au bout de quelques minutes, je n’en pouvais plus et je finissais par juter devant elle en sachant quelle serait prenante de voir gicler le sperme tout chaud. Elle finissait par un orgasme et me disait qu’elle recommencerait au lit en pensant à moi. Nous avons eu ces plaisirs quelques années, jusqu’à son départ brutal pour l’éternité peu de temps après nous être rencontrés. Perdu dans mes souvenirs, je me sens bien seul aujourd’hui car personne ne pourra remplacer cette merveilleuse amie intime que j’aimais beaucoup et qui ma apporté beaucoup de bons moments, virtuels certes, mais inoubliables.

  • Like 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Une belle complicité ! Il n'empêche que le virtuel a un goût amer de frustration.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un beau duo de coquin^^ après si tu me permets (faut pas le prendre mal), ton récit aurait été plus facile à lire avec quelques espaces entre les phrases, cela donnerait encore plus de sens à ton texte. Merci du partage

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui Kalinda, c'est absolument vrai. Cependant, dans certaines circonstances, cela permet de s'accorder du plaisir en dehors de la routine et de découvrir une ambiance particulière que seule la complicité permet.

Braddock tu as raison de le souligner. J'aurais dû m'en rendre compte. Ce sera pour une prochaine fois.

  • Thanks 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Même si la fin de ton récit est bien triste, je te rejoint sur le fait que le virtuel peux être aussi très excitant. Ma compagne est souvent en déplacement et, de temps en temps, quand notre séparation  commence à nous peser, on se laisse aller à ces petits jeux par écran interposé.

Le plus souvent ce sont des petits mots coquins par SMS qui s'accompagnent de quelques photos très suggestives...:P Mais ça nous arrive aussi, quand elle vient à avoir le cafard après trois ou quatre nuits de solitude dans un hôtel aux abords d'un l’aéroport, de partager une CAM à la recherche d'un peu de réconfort...Parfois il nous suffit de parler, en jouant avec les mots et les sous-entendus pour nous exciter mutuellement avant de se souhaiter bonne nuits...d'autres fois, nous partageons nos fantasmes en donnant multitude de détails...et, quand nous avons vraiment le feu aux fesses, on se laisse aller, comme toi, à une intense séance de branlette en ligne ! :aime:

Bien sûr, ces moments son complémentaires de ceux que nous vivons physiquement ensemble, c'est une autre facette de notre sexualité. Ce que j'apprécie dans nos échanges virtuelles, c'est qu'ils nous permettent de nous parler plus librement que quand nous sommes ensembles à la maison. La distance et l'absence nous amènent à discuter et à échanger davantage nos envies et nos fantasmes...ce qui est une bonne chose pour éviter à un couple de tomber dans la routine.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En cam c'est encore plus proche mais, il m'arrivait aussi de converser au téléphone  et à force de lui dire des mots crus, on finissait par se masturber et jouir tous les deux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Beau récit même si je ne suis pas trop virtuel pour ma part 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

très belle histoire , moi aussi j'ai connu une belle histoire avec une femme de ce site il y a déjà pas mal d'années , que des bons souvenirs

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme c'est triste... Le manque a dû te sembler bien cruel :/

Un peu comme ceux qui me précédent,  j'ai un peu de mal avec le virtuel, qui me frustre beaucoup, me fait ressentir l'absence avec encore plus de mordant...

Mais faute de grive, on mange des merles, et comme vous tous je pense, je m'y egare parfois. Le manque est muet qq instants. Puis me hurle aux oreilles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ton récit...je pense que nous sommes nombreux ici à avoir connu des aventures virtuelle plus ou moins nombreuses,plus ou moins intenses...

Pour ma part,j’en garde de super souvenirs et j’y repense avec une nostalgie toute coquine...sachant que chacune de mes complices restera gravée à jamais dans ma mémoire...

bon courage et n’hésite pas à en parler si tu en ressens le besoin,nous sommes là pour toi:)

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

C'est une histoire pleine de beauté, de sincérité et d'amour profond. Merci de l'avoir partagée. La vie t'a offert une magnifique compagne avec qui tu as évolué doucement et avec passion. Je suis, comme tous ici, triste de lire cette fin. J'espère que ces souvenirs sont une douce carresse qui vient de réchaufferles jours de peine.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.