Aller au contenu
Invité

Début de soirée !

Messages recommandés

Invité

Une amie m’a proposé de sortir dans une boîte près du golf. Il s’agit d’un endroit chic avec DJ, bar restaurant et la tenue correcte est exigée.

Je suis plutôt mitigée en ce moment, en phase de réflexion sur ma vie. En effet, une semaine je suis une mère, mon attention est centrée sur mes boomerangs. Tel cet engin je les lance le vendredi mais ils reviennent toujours le vendredi suivant. Et l’autre semaine je suis … libre.

J’adore cette alternance qui me permet de ne pas oublier la femme que je suis.

Ces derniers temps, mon entourage me demande pourquoi je ne suis pas en couple. Bah oui tiens, pourquoi ? bonne question !

D’un côté j’imagine les avantages d’un permanent de l’autre l’avantage des crunchs.

Un permanent, ma libido serait ravie, les sorties en « couple », les voyages, les corvées (et oui c’est un avantage, je regarde - il fait, enfin on partage ;-) ), les conseils mécaniques, le bricolage (même si je suis douée avec un tournevis c’est plus amusant à 2), prendre plus souvent l’apéro mais attention aux kilos, quoi d’autre ????

Des crunchs, de la nouveauté, de l’enrichissement, ma libido est ravie sauf si, surprise, pas de compatibilité dans les corps à corps, la méconnaissance de l’autre est parfois compliqué à gérer si l’autre ne sait pas écouter, tâtonner et s’adapter. Et puis, il faut toujours tout recommencer, c’est à la fois excitant mais aussi fatigant à la longue.

Je suis heureuse comme cela et je ne quitterais ma vie que pour une « garantie satisfaction » tant intellectuellement que physiquement.

Cela étant je me posais des questions et j’arrivais en soirée avec la ferme attention d’être sage et responsable, pour changer.

La preuve en est, j’avais mis des collants sous ma robe noire en dentelle. Attention ça ne veut pas dire que c’était la forêt vierge pour autant. Je veux bien faire des efforts pour rentrer dans le moule mais quand même.

 

J’entre. Il y a du monde, la musique est, bah, pas mon style forcément mais on peut bouger et ça me va. Mon amie, Lily me saute presque dessus,

« ohhhhh merci merci d’être venue, devine ce que m’a dit machin truc ? »

Pure question rhétorique, il suffit d’attendre, la réponse va arriver toute seule.

« elle a associé son soutif et son string »

Rires, elle fait référence à une blague entre nous, si une femme associe le haut et le bas c’est bien pour se montrer.

« Mmmm, madame a envie de s’envoyer en l’air! »

Voilà l’ambiance est légère, on aime être ensemble parce qu’on peut être naturelle et pouvoir dire tout ce qui nous passe par la tête. Pas de chichi entre nous, on s’apprécie comme on est.

En revanche elle est plus extravagante que moi et m’entraîne « en repérage ».

« Ma belle je suis sage ce soir ! Et puis tu sais que je n’aime pas les rencontres en boîte parce que j’ai besoin d’être attirée par un intellect et pas que par un physique ».

Sa réponse : un clin d’oeil et nous faisons le tour. Il y a du monde et nous rejoignons les 3 autres filles du groupe.

Un homme m’interpelle, il me propose un cocktail, bon juste un alors ! J’en profite pour caser la copine coordonnée avec le Monsieur qui ne me plaisait pas et zouuuuu je file bouger mon corps sur la piste.

 

J’adore danser, même si mes talons aiguilles m’empêchent de le faire comme j’aimerais, et je suis sobre, bizarrement on se trouve bien meilleure danseuse après quelques verres.

J’ai un peu chaud et j’ai remarqué un groupe de 4 hommes sur la terrasse qui fument.

J’interpelle Lilly et je lui dis j’irai bien fumer …

« Tu fumes ? C’est nouveau! » Elle suit mon regard et éclate de rire et je l’entraîne dehors.

A peine passé les portes, je croise le regard d'un des hommes. Bleu mais profond et, grrrr il me déstabilise à me fixer de la sorte. Il s’approche, petit sourire sur les lèvres, il semble amusé parce que je n’ai pas baissé les yeux.

Ses amis restent à distance.

Il est grand, je dirais 1m80, brun, cheveux court, la barbe de 3 jours et élancé. Sa veste est ouverte sur une chemise cintrée, je devine qu’il s’entretient. Miamm, euhhh, relève le regard maintenant, là tu t’égares trop au sud.

« Bonjour, vous passez une bonne soirée ? »

«elle ne fait que commencer » J’assure avec ma répartie...

« Vous êtes sorties pour fumer ? »

« Je ne dirais pas non cela étant je n’ai aucune cigarette sur moi » quelle idée, je ne fume pas et je sais par avance que la tête va me tourner !

Il s’approche de moi, m’offre une cigarette et tente de m’allumer. Ce faisant il se colle à moi et nous voilà coller serrer, le regard toujours connecté.

Je fume (pas tousser hein!) Et oui les mecs n’ont pas le monopole de la bêtise quand on souhaite charmer.

Lily s’éclipse et nous laisse engager la conversation.

J’adore, c’est fluide, il est intéressant, et, ma parole j’ai ce sourire béat qui veut dire tu me plais. Je vais éviter de bouger, déjà pour ne pas me prendre les pieds dans le tapis mais aussi parce que nos bras se frôlent constamment, que, je sens son souffle sur moi lorsqu’il me parle et les fragrances de son parfum me chatouillent les narines. Je me sens....bien !

A dire vrai nous sommes gelés et le vent nous rappelle que nous sommes en hiver.

Il me propose un verre, oh quelle bonne idée !

Il m’ouvre la porte, je passe devant et je sens son regard vérifier le recto.

Nous voilà au bar, on s’assoit, un mojito pour moi et pour lui également. On trinque à cette rencontre inopinée, à la tienne Loïc, à nous Kali !

 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Je sirote mon verre, j’adore les mojitos ! Ma parole il est corsé….

Je le regarde sourire, il a des fossettes et un petit ssssss sur la langue, léger mais tellement charmant.

Ses yeux sont tendres mais j’ai cru voir un petit éclair traverser cette tendresse.

Il approche son visage, nos lèvres sont proches :

« qu’est ce que c’est que ce regard que tu me lances ? Et cette façon de mordiller ta lèvre Kali ? C’est assez déroutant et si tu continues (...) »

Je susurre « envie de goûter au sel de tes lèvres »

Je suis le contour de sa bouche avec la pointe de ma langue, mes yeux restent ouverts et je vois la surprise dans les siens.

Il appuie un peu plus ses lèvres pour m’imposer un baiser mais je suis plus rapide, je me lève et lui lance, « j’adore cette chanson »

Et me voilà qui lui tourne les talons pour aller danser !

Et oui, je suis sage ce soir. N’est ce pas ma résolution ?

Je commence à onduler, il m’a suivi, mmm il danse, c’est appréciable, il passe son bras contre ma taille et m’approche contre lui

« voyons voir si tu sais te laisser guider Kali »

Un rock, l’avantage d’être une gonzesse c’est bien de savoir se laisser porter par la musique et par l’homme qui impose le tournis. Docile j’enchaîne les mouvements imposés.

La musique se termine et il me plaque contre lui, caresse mon dos de sa main, mes fesses et m’embrasse.

Un baiser, tendre pour commencer, nos corps sont immobiles et nos langues prennent le relais, la danse sensuelle devient un peu plus érotique, le rythme s’intensifie. Je me presse contre lui, j’en oublie les autres, l’envie gronde. Sa main est remontée, là au creux de mes reins, l’autre contre ma nuque.

Ce moment suspendu se dissipe, nos corps se séparent mais pas notre regard, le mien se veut plutôt brûlant.

Il touche mes lèvres en souriant, je les mordille à nouveau.

Une pensée fugace, zut j’ai mis des collants…

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

foutu collant ... moi non-plus je ne les aime as :wink: merci pour ce récit. Continue je t'en prie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

« ça te dit... »

«oui»

« je n’ai pas eu le temps de proposer ! » sourire

« surprends moi ! »

 

Là il rigole plus franchement et m’entraîne dans le couloir du fond.

Je me dis, les toilettes, bien entendu….et bien surprise il ouvre une porte où est indiqué privé et je découvre un petit espace salon.

« oh mais comment connais tu cet endroit ? »

« surprise ? »

C’est cosy, tamisé, il verrouille et je remarque une bouteille de bulles, un Ruinart . Je n’aime pas particulièrement les bulles mais il s’agit d’un rosé alors je ne vais pas faire ma difficile.

« le patron est mon frangin »

« interessant » dis je en prenant la coupe

On s’assoit et il promène sa main lentement sur ma jambe comme s’il en avait la propriété depuis toujours.

Mmm la chaleur commence à se faire sentir et moi aussi j’ai envie de jouer !

Je le regarde et le chevauche. Je prends une belle gorgée puis repose la coupe, j’entends le tempo de la zic et je décide de bouger un peu au dessus de lui ! Je m’amuse à descendre mon bassin, un petit jeu de frotti frotta qui de tarde pas à lever la bête comme un serpent attiré par le son de la musique.

Il est à l’étroit, je me dois de lui rendre sa liberté !

Je passe mes mains derrière mon dos, sur ses cuisses, je suis cambrée au dessus de lui. Son souffle m’invite à continuer. Je remonte mes mains, elles sont sous mes fesses et je déboutonne cette prison, il ne tarde pas à jaillir de son étreinte, l’animal se veut puissant, j’en frissonne.

« belle surprise Loic »

Je me relève envoie mes talons au loin et me penche afin de déposer un baiser sur son gland turgescent.

Ce faisant j’enlève les vilains collants avec mon string, le secret des magiciens, détourner l’attention !

Je reviens au dessus de lui et je me saisis de son sexe comme d’un sex-toys. Je le dirige sur mes lèvres et je commence à me caresser avec, il se laisse faire. Lentement je promène son gland contre mes lèvres et lui présente mon bouton de rose qui rougit de désir. Je dessine des huits, n’est ce pas un chiffre aphrodisiaque, mmmmm, j’apprécie.

Je continue à danser, je glisse le long de sa hampe et ma cyprine l’hydrate, ma danse est de plus en plus saccadée, il réagit, me touche les fesses, passe sous ma robe et me l’enlève d’un geste impatient.

Il s’empresse de virer le soutif pour justement presser mes seins qui dardent aussi vite, il mordille un de mes tétons puis s’amuse à les pincer, les tourner entre son pouce et son index, grrr j’ai chaud là.

D’un mouvement rapide il en gifle un puis de la même main me fesse. Je mouille encore plus d’envie.

« j’ai envie de toi Loic »

« et moi donc, tu vas me rendre fou à jouer avec ma queue ! »

Mais je continue justement à jouer, ma main le serre fort, sa queue est assez épaisse, je sens le sang qui circule plus rapidement, son sexe gonfle encore, je le bouge de plus en plus vite, puis je ralentis, un changement de rythme, plus lentement, très lentement, je touche à peine mon sexe. La caresse devient de plus en plus légère, et pourtant je le sens, lui qui me fait tourner la tête, il arrive, mmmmmmmmmmmm une jouissance, courte intense..........

Pas le temps de reprendre mes esprit Loic se relève, il me porte et me retourne sur le canapé, outchhhh je suis effectivement très sage ce soir.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

mmm intense je suis dans le même état que Loïc ! :wink:

Modifié par araneus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hé bien c'est un bel enchaînement, l'excitation monte au fur et à mesure de la lecture

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une soirée que l on rêve de vivre avec toi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Santé ! Oups, désolé j'ai pas de verres sous la main..:-(

Une écriture rythmée, fluide, dynamique, entrainante. Un peu à l'image d'un rock bien pêchu. Bref, tout ce qu'il faut pour remonter le moral ou retrouver de la motivation.

Comme quoi, l'hiver, c'est pas si triste que ça.:yahoo:

Ps : Des critiques sur le ruinart ???

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Oh Snaga, c'est gentil de m'avoir lu ! L'hiver est fait pour se réchauffer justement ! :bisous3:

Le Ruinart, comme je suis nulle en champagne je t'ai trouvé ça :wink: et j'apprécie la description; des arômes primaires avec une attaque franche en bouche...

La couleur du Ruinart est rose grenade délicat, aux reflets très légèrement orangés. L’effervescence est vive et légère, avec un cordon persistant. Le nez est subtil et frais, offrant d’abord une palette originale de fruits exotiques (goyave, litchi), et de petits fruits rouges (framboise, cerise, fraise des bois). Des notes de rose et de grenade complètent ce profil aromatique complexe et intense, dominé par des arômes primaires peu évolués. En bouche, l’attaque est franche et pleine, bercée par une douce effervescence. Les arômes de fruits rouges juste cueillis s’y expriment pleinement. L’équilibre conjugue rondeur gourmande et jolie fraicheur, qui s’exprime sur une touche élégante et vivifiante de menthe et de pamplemousse rose.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'adorrrrr le mojito ausiii, je préfère un bon crémant qu un mauvais champagne cela dit et ta belle écriture Kalinda :)

Fred

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a vraiment de belles plumes a découvrir sur ce forum ... Tu en fais parti Kalinda.

Merci pour ton histoire érotique !

J'aime , comme toujours,  les commentaires de l'ami  snaga !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Le 21/01/2018 à 16:22, 1hammam a dit :

J'adorrrrr le mojito ausiii, je préfère un bon crémant qu un mauvais champagne cela dit et ta belle écriture Kalinda :)

Fred

Merci Fred, je suis d'accord pour les bons crémant mais je préfère les mojitos.

Il y a 23 heures, codem a dit :

Il y a vraiment de belles plumes a découvrir sur ce forum ... Tu en fais parti Kalinda.

Merci pour ton histoire érotique !

J'aime , comme toujours,  les commentaires de l'ami  snaga !

Que dire ....:oops: merci ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu as bien fait de m'inviter à te lire...je suis conquis ! Qu'elle belle plume...j'ai été transporté par ton récit...par la façon dans laquelle l'action se déroule avec des dialogues qui font mouche ! L'impression de vécu est encore plus forte...un vrai régal !:yahoo:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Loïc me retourne, et me voilà à genoux, les fesses à sa merci.  Il me caresse celle de gauche puis la claque, je me sens rosir.

Il s'approche, je sens son gland qui se frotte et se fraie un chemin. Mon souffle s'intensifie, il avance encore et ma cyprine coule à l'idée de sentir son si beau membre entrer en moi. 

J'ai hâte mais, mmmm, il prend son temps. Son gland embrasse mes lèvres, d'humides baisers, il entre, quelques centimètres, "ohhhhh c'est bon" s'échappe de ma bouche.

Ses lèvres se posent dans mon cou puis il souffle au creux de mon oreille "je sens que tu es excitée à l'idée, tu as envie de vibrer autour de ma queue ? "

"S'il te plaît Loïc, vas y, prends moi !"

J'ai à peine le temps de finir ma supplique qu'il s'enfonce en moi. Il entame une série de va et vient, ses mouvements sont saccadés, je l'ai bel et bien excité, je ne suis pas la seule à avoir envie de me laisser aller !

Il sent qu'il ne va pas pouvoir continuer la cadence et s'arrête net, se retire et s'assoie à côté de moi.

Je m'assoie à mon tour, il me tend une coupe et je renverse une partie sur ma poitrine. Cela l'amuse et sa langue vient à mon secours. Mon sein, mon téton, il tète puis le mordille, grrrr. Il se cale à nouveau dans le fond du canapé. Puis se saisit de mes tétons et tire si fort que je suis obligée de me laisser guider sur lui.

Une chevauchée ! J'ai justement besoin de travailler mes fessiers.  Mais ses yeux brillent et je découvre qu'il n'a pas l'intention de me laisser la main.

Il passe les siennes autour de ma taille, et me guide au dessus de sa queue qui est dressée et en attente. Il m’empale dessus, mes yeux s'écarquillent, je suis surprise et aux anges. Cette position me donne la possibilité de sentir totalement son sexe dans mon vagin. Il me maintient et c'est lui qui me fait bouger de haut en bas, de bas en haut, de haut en bas, de bas en haut. Je suis sa chose, il décide du rythme, de l'intensité.

Il accélère le mouvement, je devine sa sève qui monte tout comme cette chaleur dans mon bas ventre.

Son regard plonge dans le mien et nos bouches se mêlent alors qu'il s'arc boute et m'immobilise sur lui. Il jouit puissamment et le changement brutal de rythme  me fait presque venir, j'ondule un peu et lutte contre son immobilisation. Ah là là je ne tarde pas à le rejoindre............nos corps s'immobilisent l'un contre l'autre, peau contre peau, bouche contre bouche.

Modifié par Invité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
il y a 7 minutes, Mister_k a dit :

Mazette, c'est intense

Et....aimes tu ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

une partie de mon sang s'est dirigé plus bas et persiste à y rester

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Délicieusement diabolique, ce Loïc ! Parfois, moi aussi j'aime me laisser faire, devenir un gode vivant sur lequel ma douce se donne à cœur joie pour son plus grand plaisir...et le mien ! Jaime la voir en transe se tortillant sur moi pour obtenir un maximum de jouissance...son acharnement m'excite particulièrement...

Alors, je me doute bien du pied que ça a du être pour tous les deux...:wub:

Modifié par Antoine220

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Lorsque je poste dans mes expériences je raconte mon vécu tel quel mais ici, dans mes histoires, je romance Antoine. Bien entendu j'utilise des situations vécues et effectivement j'ai fait l'amour de cette manière mais je mets tout cela en situation.

Cela étant je suis ravie que cela te plaise et je te remercie de m'avoir lu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

un début en douceur, tout en grâce pour une fin tonitruante, limite bestiale ... 

 

tout à ton image belle Kali :good:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
il y a 10 minutes, dédale a dit :

un début en douceur, tout en grâce pour une fin tonitruante, limite bestiale ... 

 

tout à ton image belle Kali :good:

 Merci Dédale, sourire, mes paradoxes ont la dent dure ! 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, kalinda a dit :

 Merci Dédale, sourire, mes paradoxes ont la dent dure ! 

 

tes paradoxes ont peut-être la dent dure, mais heureusement tes lèvres sont douces 

-bises-

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La Chevauchée Des Walkyries ??? Désolé Kalinda, c'est la faute du groupe finlandais que j'écoute. Epique à souhait, et j'ai pas pu m'empêcher de voir un rapprochement avec ta plume.

J'adhère à tes expressions humoristiques, du genre " J'ai justement besoin de travailler mes fessiers ". T'as vraiment un style dynamique et enlevé ( ouais, j'avais envie de faire mon critique littéraire comme un pro..:shok:.

La météo passe beaucoup mieux à la lecture de tes textes.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Wagner ou comment donner vie à l'Apocalypse 😉

Merci pour ma plume et mon humour, le comble c'est que ce sont vraiment des pensées qui me traversent l'esprit....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.