Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité

Je ne couche qu'avec des femmes mariées...

Recommended Posts

Invité

Bonjour,

Voici un titre bien trompeur, c'est drôle car ce n'est pas moi qui trompe... ou peut-être que si... Bon trêve de métaphysique. Ce titre est un mensonge car je ne couche pas qu'avec des femmes mariées. Je veux dire que ce n'est pas un principe. C'est plutôt un constat. En fait les trois dernières femmes avec qui j'ai couché sont mariées ou maquées. Je me demande depuis quelques temps comment se fait-il que je n'arrive pas à m'en trouver une à moi. J'ai été en couple, un bon moment dans ma vie, j'ai même été plus en couple que célibataire depuis que je suis en âge d'avoir des partenaires sexuels.

Alors c'est quoi le problème ? Vous demandez-vous. Ben il y en n'a pas.Je vous raconte juste un peu ma vie quoi. Ma vie aujourd'hui qui semble bien différente que celle d'avant, et donc ma vie sexuelle aussi a changé. Je suis célibataire maintenant et cette situation semble durer et ça ne me dérange pas. Non ça ne me dérange pas et je le dois au fait que je fréquente des filles et je ne vis pas dans une frustration qui pourrait faire que le célibat soit un problème. Peut-être même que je m'y complais, peut-être bien que c'est ça le problème... Enfin je le vis très bien donc disons que ce n'est pas un problème.

Les femmes mariées, oui ça, ça pourrait présenter un problème. Les faits d'abord : j'ai couché récemment avec trois femmes mariées ou alors maquée. J'en ai parlé ici donc je vais donner les prénoms et cela vous intéresse, vous trouverez mes récits à droite à gauche. Trois femmes donc et trois configurations différentes, et trois relations qui sont amenée à durer ou du moins, trois partenaires potentielles avec qui je suis amené à couché à nouveau à l'avenir, trois maitresses, ou plutôt "je suis l'amant de trois femmes. Tout bien réfléchi, j'aurais dû nommé le sujet comme ça mais bon...

Claire d'abord : une rouquine belle comme tout. Je ne vais pas refaire l'histoire (le récit s'appelle "Etreinte pour la paix"), je vais juste vous dire que nous nous sommes revu. Nous avons couché ensemble car nous en avions envie dans un besoin de se lâcher à un moment difficile de nos vis respectives, et dans un contexte de violences assez insupportable. Nous avons d'abord correspondu après nous être livré, nus sur son canapé en l'absence de son mari (que je connais). Puis dans ses mails, elle me confiait son désir de le dire à son mari, ce qu'elle a fini par faire. Lui (son mari) l'a bien pris... Oui c'est étrange mais il semble qu'il ait apprécié son honnêteté et que si elle devait avoir un amant, il préfère que ce soit quelqu'un qu'il connait... Configuration extraordinaire donc et grande preuve d'amour. Je ne veux pas m’immiscer outre mesure dans leur vie mais je pense qu'il y a des contreparties, mais Claire ne m'en parle pas. Nous nous voyons donc de temps en temps et nous faisons l'amour librement. 

Pauline maintenant : une jolie blonde bien bandante. Bon elle n'est pas mariée mais en couple. Elle est la fille de l'EVG de mon ami. Je vous renvoie à ce texte. Elle est très délurée et je la connais depuis longtemps, depuis plus longtemps que son mec (que je ne connais pas). Une sexfriend avec qui j'ai perdue contact, puis que j'ai retrouvé? J'aurais pu être son mec, et c'est cette ambiguïté qui nous a fait nous perdre de vue. Nous ne nous sommes pas revu depuis ce fameux week end. Elle n'habite pas à Paris (moi si) et je ne sais pas comment elle gère avec son mec. Je suis certain par contre que je ne suis pas le seul mec avec qui elle a jamais trompé son mec. Notre histoire remonte à pas mal d'année maintenant et à toujours été basé sur le sexe, que nous soyons en couple ou non. Je l'ai déjà dit mais je raconterai notre histoire bientôt.

Elodie : elle est sublime (et oui), châtain foncé (je ne sais pas pourquoi dans mes descriptions minimalistes la couleur de cheveux semble être la seule caractéristique indispensable). Nous avons consommer notre adultère avant son mariage, un "one shot" comme on dit (cf. le récit "Nuit de canicule"), qui est venu ponctuer de longues années d'amitié. Elle non plus n'habite pas Paris et quand elle est là, elle dort chez une amie, sauf cette fois là. Depuis elle est marié (et je connais son mari) et depuis elle est de nouveau venu dormir chez moi (il n'y a pas longtemps), parce qu'elle n'avait pas d'autre choix (si ce n'est l'hotel). Et comme la fois précédente, ça a dérapé. Et le sentiment à chaud que j'ai c'est que ça recommencera.

Sexuellement c'est très différent, comme chaque partenaire bien sûr mais même par rapport à ce qu'elle cherche avec moi. Claire aime cette relation liée au désir, à la confiance, l'amitié mais sans amour. Enfin je crois. Nous sommes complice et elle semble épanouie, pas de tabou, pas de mensonge, libre quoi. Pauline aussi est libre mais c'est son mode de fonctionnement mais avec elle c'est sauvage et je pense que la situation pour elle est assez commune. Du coup c'est du sexe brut comme ça le serait sûrement si elle était célibataire. Et Elodie c'est le sexe coupable, celui qu'on pratique dans le noir, on s'autorise des gémissements mais pas trop de regard... et c'est très excitant aussi.

Alors oui, je le redis j'aimerai en avoir une à moi, enfin une exclusive, une petite amie à qui j'appartiendrai aussi, comme autrefois, mais pourquoi cette situation actuelle, atypique, qu'est-ce que je recherche dans ces relations ?

D'abord je m'interroge sur ma responsabilité, surtout avec Elodie. Bien sûr le désir parfois est irrépressible mais je pourrait juste dire non... non ? Et aussi je m'interroge sur le fait que je suis surement en demande de ces situations : "être l'amant".

J'ai déjà trompé (pas souvent mais quand même) et je n'en suis pas fier mais surtout, j'en n'en ai tirer aucune excitation. Je veux dire je ressentais de l'excitation sur le moment mais c'était ma partenaire qui m'excitait, pas la situation. Dans le cas présent, la situation m'excite. Et là j'en viens aux fantasmes...

On me demande souvent (ici aussi très souvent même) quels sont mes fantasmes. Il y a les jeux sexuels, les positions, les choses que l'on ose pas faire, les lieux, les personnes célèbres... bref. Mais mes fantasmes tournent beaucoup autour de situations (en rapport tantôt avec le lieux, tantôt avec la ou les personnes). Par exemple, étant d'un naturel assez timide, j'éprouve une grande crainte quant à me montrer et donc un de mes fantasmes serait de le faire en public (discrètement quoi, faut pas charrier). En fait mes fantasmes sont assez simple et celui qui nous intéresse ici, "être l'amant", est simple et incroyablement complexe à réaliser... vraiment... enfin pour moi... et cette situation est nouvelle donc.

J'ai ce fantasme que je réalise actuellement d'être l'amant. Être l'amant d'une femme insatisfaite ou alors d'une femme en relation libre, d'une femme qui se laisse partager librement. Je suis exciter rien que d'en parler et je pense que c'est ce qui explique en grande partie cette situation. Qu'est-ce que Claire va dire à son mari. Quand je la baise, pense-t'elle à lui ? Vas-t'elle lui raconté comment je l'ai prise ? comment elle m'a sucé ? comment j'ai jouit dans sa bouche ou entre ses seins ? Quant Pauline se donne, que pense-t'elle lorsqu'elle fait l'amour à son mec ? Est-ce qu'Elodie pense à moi dans l'intimité de son mariage ? en rougissant pendant qu'il l'a prend dans sa position préférée qu'est la levrette ? là où elle ne distingue pas les visages ? Et quand ils me saluent, le mari de Claire me sourit parce qu'il sait et celui d'Elodie parce qu'il ignore, et je me dis "tu sais comme je baise ta femme ?", sommes nous complices, eux et moi ? Consentent ou pas ?

Enfin ce fantasme, comme tout les fantasmes, va-t'il durer ? ne vais-je pas me lasser ? Est-ce qu'un fantasme ne disparait pas dés lors qu'on le réalise ? Quand j'étais adolescent, je rêvais qu'on me donna de belle fellation, c'était mon fantasme : une jolie fille à genoux entre mes jambes en s'affairant concentrée sur ma verge qui se formait encore à l'époque, et se déformait au gré de mes pensées, de mes caresses... depuis je ne me suis jamais lasser que la langue d'une file croise mon gland et que ses lèvres se resserrent sur lui...

Voilà, je voulais donc partager avec vous mon fantasme (l'un d'entre eux) qu'aujourd'hui je réalise sans vraiment l'avoir voulu ni cherché ou alors inconsciemment. J'espère que ça vous a plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.