Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

NewPkoiPas

Ma voisine

Recommended Posts

Allez je me lance ici. J'ai posté cette confession sur un autre forum, pour mon retour parmi vous je vous la partage.

Attention ça va être long :D

Il m'arrive souvent d'avoir mes voisins au café après le repas du midi quand je ne travaille pas et eux non plus. Il y a trois semaines, ma voisine était seule, elle vient boire un thé et on discute, elle voit que je vais pas bien et on parle de tout et de rien.
Elle fini par me demander ce qui ne va pas, je lui explique qu'avec ma femme c'est un peu chaud en ce moment et je fini par lui dire qu'en plus j'ai envie de ma voisine...
Elle répond rien, je m'excuse et on reprend le cours de nos vies respectives.

Le lendemain matin, je pars bosser et je lui envoie un SMS pour m'excuser de la veille, que j'aurais pas du lui dire et elle me répond que je n'ai pas à m'excuser et qu'elle se sent très flattée de savoir qu'elle me plait.
(Il faut dire qu'elle est plutôt généreuse de la poitrine, une belle paire de fesses, de belles jambes également, bref, elle est du genre pas mal Image IPB)
Elle me dit encore qu'elle aussi, elle a déjà eu des pensées avec moi, que pas plus tard qu'au mois d'aout dernier, elle a rêvé de moi et que c'était plutôt bouillant.
Je ne vous détaille pas l'état dans lequel j'étais, je lui propose donc de se voir le soir lorsqu'elle finirait son travail et elle a accepté. Toute la journée s'est accumulée de messages très chaud, je pensais pas que ma voisine était si coquine ! Image IPB

Nous nous sommes retrouvés sur un parking et là, une discussion assez longue s'est mise en route. Je lui explique de mon côté que c'est purement sexuel, qu'elle est plutôt excitante, que j'adore la regarder, elle est d'accord avec moi, elle me dit qu'avec son mari c'est un peu chaud aussi en ce moment, que je lui plais aussi et que tout comme moi c'est totalement physique, elle aime son mari tout comme moi ma femme.
Elle me dit aussi que pas qu’inconsciemment elle s'habillait assez sexy quand je passais chez eux, et qu'elle savait que je pouvais deviner ses tétons pointer sous ses petits hauts moulants quand elle porte pas de SG, qu'elle aimait certainement que je la regarde dans ces tenues très légères quand je passais à l'improviste....
On se dit qu'il faut qu'on se calme, que ça va passer et qu'on va essayer d'oublier cette passade et on rentre chacun chez sois.

Mais le lendemain matin SMS.
Ca prend une tournure hot directement, on se chauffe comme des dingues et là j'avoue être très serré dans mon pantalon derrière mon volant. Je lui demande à quelle heure elle fini car faut qu'on discute et qu'on se calme sérieusement, elle m'annonce finir à 17h, j'annule donc des visites (je suis agent commercial) et je fonce en direction du RDV que nous nous sommes fixé.
J'arrive au RDV et monte dans sa voiture, on discute à nouveau, je lui dis que c'est simple, c'est sexuel et on n'a qu'à juste prendre ça comme ça vient, elle hésite mais je vois dans ses yeux que c'est à deux doigts de céder, je lui mange alors la bouche et il s'enchaine alors une scène très chaude et humide.
Je l'approche alors de moi, elle s'assoit sur mes genoux et tout en l'embrassant fougueusement, je passe une main dans son dos et lui décroche son SG afin de lui caresser sa lourde poitrine ferme aux tétons pointés, je soulève son haut et lui dévore les seins pendant qu'une main se glisse dans son pantalon, elle écarte instantanément les cuisses et mes doigts se mettent à fouiller en elle, elle a un fin duvet doux et mes doigts se noient dans son trou chaud et trempé.
Elle me dit qu'il faut qu'on se calme mais elle même n'y tient plus, elle sort ma queue et se met à me masturber fougueusement, je bande comme un dingue (ben oui, je suis en train de flirter avec ma bandante voisine !!).
Madame se met alors à jouir sous mes doigts, moi perso la branlette c'est bien mais je vais pas m'éclater avec une main, toute main de ma voisine soit-elle, ma jouissance ne vient pas.
Nous nous fagotons et sortons de la voiture, stationnés où nous sommes personne ne peut nous voir, alors nous nous embrassons encore, elle se retourne et colle ses fesses sur mon sexe dressé et se frotte contre moi, s'ensuit alors des jeux de mains, ses seins, sa toison type ticket de métro et elle, petite coquine, ouvre mon pantalon et  reprend mon sexe en main pour me masturber à nouveau ! N'y tenant plus, je descends alors son pantalon et pénètre par derrière son sexe bouillant, elle prend alors appuis sur la haie devant elle et je lui assène de grands coups de boutoir.
Quelle jouissance !
On se rhabille, discutons quelques minutes et rentrons chez nous.

Après une telle aventure, le lendemain dans nos échanges SMS elle me dit culpabiliser tout en étant contente d'avoir pris son pied. Je lui dis alors que si il le faut on arrête tout et surtout tout de suite. Elle veut qu'on se voit pour en parler, alors je lui dis que le lendemain comme elle travaille pas je partirais plus tard pour qu'on en parle.
Elle passe donc boire un thé à la maison, elle me dit être entre "on continu" et "on arrête tout", qu'elle sait pas où elle en est.
Elle me confie alors qu'elle se sentait mal car c'est tout ce qu'elle reprochait à son mari, il a failli avoir une aventure et elle lui a fait la misère pendant plusieurs mois à cause de ça.
Je lui propose alors de tout stopper, j'ai un voyage à l'étranger pour le boulot pour trois jours donc ça nous permettra de refroidir. On est d'accord et on se quitte comme ça.

Je pars donc dans un pays du Sud de l'Europe (30° alors qu'ici on avait 13°, le pied) je rentre après 3 jours de séminaire et nous voici arrivé le lundi, elle passe à la maison boire un thé et nous discutons, elle se sert contre moi car elle me dit être en manque de tendresse, ma main passe sur ses fesses, je ravale mon désir et on reprend le cours de nos vies, elle chez elle, moi chez moi à faire ce que j'ai à faire........
Quelques jours passent et on se croise, on parle un peu, les SMS reprennent et elle m'y explique que c'est dur, qu'elle pense à nous etc...
Je peux vous dire que c'est très compliqué de flirter/coucher avec sa voisine qu'on croise régulièrement, et quand on la croise avec son mari c'est assez cocasse....

Bref, les jours passent, elle m'envoie un SMS m'expliquant que c'est trop dur de plus avoir de mes news en SMS, que j'étais dur avec elle, alors je l'invite à boire un thé à la maison un matin qu'elle bosse pas, que je partirais plus tard.
Le matin arrive, elle débarque dans la cuisine, je lui fais son thé et on discute, elle assise sur un tabouret de bar, moi debout appuyé sur le comptoir.
Elle m'explique que c'est pas bien tout ce qu'on a fait, mais que ça lui manque de plus avoir nos échanges SMS, même s'ils sont carrément hots, je l'invite à se lever et la serre dans mes bras. Elle cale sa tête au creux de mon épaule et me sert à son tour, mes mains ne peuvent résister, le lui caresse les fesses, glisse mes mains dans son pantalon pour palper ses deux bosses, elle se laisse faire, le désir de chacun aidant, ma queue se dresse et madame déboutonne ma braguette et commence à me masturber.
Voyant l'heure tourner je lui glisse à l'oreille un "tu me sucerait ?", et elle s'accroupies pour me sucer d'une manière délicieuse aidée de son piercing qu'elle fait tourner sur mon gland brulant de désir.
Ayant mal aux jambes dans ses bottes à talons, elle m'invite à passer au salon où elle continue sa divine gâterie sur le canapé.
Alors qu'elle masse talentueusement mes couilles d'une main, que de l'autre elle branle délicieusement ma queue, elle me laisse éjaculer dans sa bouche tout en laissant ma semence s'écouler sur ma queue qu'elle branle de mieux en mieux, je vous dis pas le pied qu'elle m'a donné !! (j'en suis encore tout émoustillé d'y repenser).
Après un nettoyage en bonne et dues de formes, nous voilà chacun à sa journée, moi dans ma voiture, elle dans son chez elle.

Un vendredi...
Elle arrive chez moi à 14h, je bosse pas et elle a fini à 13h, je suis gonflé de testostérone, à bloc le gars !

On prend elle un thé, moi un café, on discute un peu mais c'est pas pour ça qu'on se voit c'est clair, on passe vite à l'action, direction le canapé, on se dévore les bouches, nos mains parcourent nos anatomies, elle branle mon chibre qu'elle sort de mon pantalon devenu bien trop serré pendant que mes doigts jouent avec son bouton gonflé et dégoulinant de son liquide bouillant. C'est pas une rivière mais qu'est-ce qu'elle mouille bien la garce !!!!
Elle fini par me prendre en bouche après avoir retiré mon froc, elle me suce divinement bien, je la retire et place mon engin dans son magnifique 90D et elle me fait coulisser entre eux alors que mes mains serrent ses deux monts dessus. Je sens que ma queue va s'y sentir bien, que cette petite voisine est du genre à aimer ça, c'est d'ailleurs un des sujets principaux de nos échanges SMS.

Madame se redresse, je vois qu'elle n'en peut plus, elle retire son pantalon complètement et s'empale sur ma queue dressée, commence alors ses basculements de hanches, c'est une experte lorsqu'elle domine, elle me fait frotter le fond de son intimité c'est intenable, c'est très très chaud, je sens que je vais exploser alors qu'elle même ferme ses yeux et je la vois partir loin, très loin !
Mon explosion ne tarde pas et de redoutables spasmes m'explosent la tête, ma queue n'arrête pas de se contracter, elle en a pris pour son compte cette bonne chatte, mon liquide l'a bien remplie...
Elle se retire, nous nous embrassons, sa langue est bonne, j'ai qu'une envie, c'est de vite la revoir pour rejouer avec elle.
Elle part et nos vies reprennent leur cours.

A suivre, nos échanges SMS toujours plus chauds...

SMS

Depuis donc plusieurs semaines moi et ma voisine échangeons nos fluides mais pas seulement, tout au long de la journée des SMS, MMS arrivent sur nos smartphones.
Cela commence par un bonjour comment ça va, et invariablement, la conversation dérape vers nos envies, fantasmes etc...
Dans un SMS un jour je lui dis que j'adore la voir en jupe, que j'aimerai trop pouvoir profiter de ses cuisses gainées de bas alors qu'elle porterait un brésilien.

Pas plus tard que le lendemain matin, en guise de bonjour, elle me fait parvenir une photos sur laquelle elle est assise à son bureau, je peux admirer ses bas noir en haut de ses cuisses délicieuses,cuisses que j'adore caresser lors de nos rencontres, elle porte une jupe grise, des bottes qui montent jusqu'aux genoux. Et un petit message sous cette photo, <belle journée cher voisin>
Je ne vous raconte pas l'état dans lequel j'étais à ce moment, une bosse terrible se forma dans mon pantalon devenu bien serré d'un seul coup.
Notre conversation alors fut très chaude tout au long de la journée, des descriptions de scènes que nous devrions avoir, des sensations humides toute la journée pour elle  et moi.

Tous ces SMS chaque jour ne faisaient qu'attiser notre désir mutuel, ce qui ne faisait qu'amplifier nos rencontres, des explosions de sensations rien que le fait de s'embrasser en se retrouvant, de sexes trempés et dégoulinants lorsque nos mains les rencontraient.

En ce mercredi, elle m'a annoncer par SMS qu'elle se sentait mal, qu'elle culpabilisait vraiment vis à vis de son mari, bien qu'à contre cœur je lui ai dit qu'on arrêtait là, que par ma faute elle avait le bordel dans sa tête.
Elle a clairement accepté en me rassurant, m'expliquant qu'elle était tout autant responsable que moi, que je ne l'avais force à rien et que nos échanges tant écrits que sexuelle lui avaient malgré tout fait un bien énorme. Que grâce à tous ces messages échangés elle avait pris un pied pas possible.

Depuis donc deux jours maintenant, je me retrouve seul avec un désir pour ma voisine qui est exactement comme j'avais pu l'imaginer dans mes fantasmes d'avant...
Une femme qui sait prendre son pied et qui est exactement à quoi je m'attendais.

Ne nous restera à elle comme à moi que quelques regrets, de ne pas avoir réalisé certaines choses qui nous enflammaient dans nos échanges SMS, douche, positions de soumission qu'elle aimerait, petites  claques sur ses fesses etc...

Jeudi il y aquelquesjours de ça, elle passe boire un thé, ça faisait un moment qu'on s'était pas vu.
On s'installe sur le canapé et on discute de tout et de rien. Ca me travaillait de n'avoir pu mettre en pratique tout ce qu'on se disait en SMS et j'avais qu'une seule idée, retirer sa robe pull et son leggin pour la dévorer.
De fil en aiguille, après une bonne heure de discution, je m'a llonge et pose ma tête sur ses cuisses, elle ne dit rien et on continu à causer comme si de rien n'était.
Une de mes mains vient caresser une cuisse et elle me regarde en disant
-Nico, on était d'accord
-D'accord oui, mais je ne peux pas me retenir
S'enchaine alors une conversation sur ce que nous avions vécu et des discutions SMS, toujours ma tête posée sur ses cuisses, j'embrasse alors ses seins, elle ne dit rien mais je vois dans ses yeux qu'elle en veut mais se retient.
Ma main passe de sa cuisse à un sein pendant que ma bouche continue d'embrasser l'autre sein, sa respiration accélère et elle me murmure des
-Nico arrête, arrête je t'en supplie
Je me redresse alors, m'excuse et lui explique ma frustration, l'envie que j'ai de réaliser tout ce dont nous parlions.
Elle m'explique alors qu'effectivement tout ce qu'on se disait, ce qu'on projetait de faire était excitant mais qu'elle avait pris sa décision et là, je m’empare de sa bouche pour l'embrasser fougueusement.
Aucune résistance de cette jeune femme, elle s'empresse également de me sucer la langue, mes mains la parcourent, je caresse ses cuisses, ses seins et elle recommence à me glisser d'une voix presque inaudible
-Nico je t'en supplie ce n'est pas raisonnable
-Passons un pacte, une dernière fois et ensuite je ne t'importunerait plus jamais c'est promis
Je lui retire alors sa petite robe pull laissant apparaitre sa généreuse et ferme poitrine dans un SG en dentelle noir, je lui dégrafe et lui suce frénétiquement l'un puis l'autre téton qui se mettent à bander rageusement, nos mains rencontrent nos sexes au travers des tissus qui ne tardent pas à sauter.

Debout face à moi qui suis assis, je passe ma langue sur sa chatte afin de la lubrifier un peu mieux, je me lève et lui glisse
-Tu te souviens quand on disait qu'il fallait que je te démonte ?
-Voui voui voui (d'un ton coquin), et donc ?
Je la retourne donc, lui fait prendre appuis des mains sur la table basse en bois massif, elle écarte instinctivement les jambes et se cambre pour m'offrir l'entrée et je l'empalle d'un coup, elle laisse échapper un petit râle qui en dit long sur son plaisir. Je lui assène de gros coups de boutoir et elle laisse échapper de petits cris de plaisir en plaçant des petits
oh oui, hummm, ahhh vas-y..
-Tu voulais pas ta fessée au fait ?
-Oh oui, vas-y ! ajoute t-elle
Je lui parodigue alors de bonnes petites claques sur ses fesses, ne voulant pas laisser de trace je me retient bien alors qu'elle s'offrait littéralement et avait vraiment l'air d'aimer ça au son de ses petites plaintes. Je glisse mon pouce dans son petit trou et accélère, elle finit par jouir dans de plus grands cris.

Je stoppe alors mes coups de boutoirs, la retourne face à moi pour lui manger la bouche, elle saisit mon chibre à pleines mains et se positionne à genoux pour me sucer goulument, quel délice !!
-Ma petite cocote, tu vas pas t'en sortir comme ça...
-Ah ?
Je l'allonge sur le canapé et la pénètre à nouveau, ma queue glisse dans de long vas et viens alors qu'un de mes pouces joue avec son bouton, madame apprécie et se laisse aller dans un nouvel orgasme, la tête tendue en arrière, seins dressés face à moi, je me régale alors dans tous les sens du terme.
Ce jour là, j'étais "victime" d'une situation qui m'arrive parfois, impossible de jouir alors que je bande comme un dingue...
"Victime", mais alors, généralement, la victime c'est ma partenaire, car elle n'en pouvait plus, elle a fini par me sucer pendant vingt longues minutes en me faisant grimper au rideaux avec son piercing.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il se peut que le récit vous paraisse étrange, c'est parce qu'il a été en plusieurs posts, avec des commentaires entre chaque et forcément en correspondances avec ces commentaires.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Récit excitant , j ai apprécier cette lecture 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rooo quel récit 

Pfiooouuu la température est monter d un cran... 

 

Merci pour ce partage. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.