Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

Guest ludovik

Un de mes (gros) fantasmes... (2m1f)

Recommended Posts

Guest ludovik

Bonjour à tous, .. Eh bien oui,il faut bien une première fois, ... et je me lance. Assez nouveau ici, j'aime bien y glaner de temps en temps, l'atmosphère y est douce et chaleureuse... J'ai partagé mon fantasme à une ame du forum, .. qui m'a persuadé que je devrais le poster.. alors voilà, je me lance.. C'est pas fignolé, un peu bizarre peut-être, mais je vous le livre en l'état, en toute sincérité... J'espère que cette lecture vous plaira...

Ci-dessous les épisodes 1 et 2, je prépare le 3...

----------

C'est samedi soir, je me suis préparé, car ce soir, je sors avec une amie à moi. Une nana super sympa, sensuelle, coquine aussi, avec qui j'ai déjà vécu qq histoires. en fait, ca nous arrive de passer du moment ensemble, tout en respectant nos vies, sorte d'amitié sexuelle, ... Bref, ce soir là, elle avait insisté pour qu'on aille danser, dans une sorte de bar/club qu'elle voulait me faire découvrir.Elle sonne, je vais lui ouvrir, j'ai un jean bleu foncé, super moulant, avec des traces fashion un peu plus caires, chemise blanche, col ouvert, ceinture gris mate et chaussure noir... Je lui souris en ouvrant la porte, elle est délicieuse, longue robe noire, fendue, bottes à talon, petit bustier rouge à lacets, qui laisse entrevoir son dos bronzé, sa peau gourmande, cheveux auburn tirés en arrière. je ne peux m'empecher de laisser mes yeux se poser sur la fente de sa jupe, .. qui laisse aparaitre la lisière de ses bas lorsqu'elle marche, . Je la complimente sur sa beauté, elle me sourit, de légères rougeurs sur les joues. On prend un apérô, petit coktail maison, avant de partir. Elle me dit qu'un ami à elle doit se joindre à nous au bar, si je veux bien.. "bien sûr, pas de problème".

Sur la route on échange des regards, ses yeux coquins me taquinent. Elle sait que son coprs m'attire, et s'en joue avec amusement. Dans le bar, tout est luxe et sensualité. Décors bordeau, lumières tamisée, recoins , alcoves, musqiue grovvy sensuelle. Je remarque de ci de la quelques couples qui s'abandonne à des baisers, des danses déjà très provoquantes et envoutantes. Je suis u npeu surpris par l'endroit. Sarah me sourit, me dit de rester moi-même, et que tout allait bien, .

Je la suivais, les yeux perdus , une femme me croise et me fais un clin d'oeil, je rougis un peu. Plus loin, je remarque une alcove avec un rideau entrouvert devant... en passant devant, on devine quelques soupires et gémissement, ... Eh ben dis donc, ... ils n'y a pas que des danseurs ici.....

On s'assied sur un sofa pres de la piste de danse, et Sarah se leve au son d'une musique chaude et suave. Je commande des coktails, elle ondule son corps devant moi, me provoque, elle joue avec ses mains, ses doigts qui dessinent ses hanches du bout des ongles, sa langue qui frolle parfois ses levres... Je suis déjà dans un état second, et secrétement la désire de plus en plus.

Elle me rejoins sur le sofa lorsque les boissons arrivent, en même temps que Marc, son ami, qui nous rejoins. Les présentation ssont faites, ambiance sympa. Marc est sympa, on discute de tout et de rien, avec toute la panoplie des sousentendus que l'endroit puovait suggérer. Sarah passait devant nous, elle allait de la piste de danse à notre table, prenait visiblement bcp de plaisir à sentir nos regards sur elle, sur son corps, qui ondulait langoureusement en me regardant droit dans les yeux, ...

La soirée continua ainsi, entre danse, plaisanterie et coktails, ... lorsque Sarah s'assied à mes côté, . Marc s'absenta qq instants,

Sarah en profita pour poser sa main sur ma cuisses gauche en me souriant, .. Je ressentis instentanément miille frissons m'envahirent... elle était aux anges de sentir son pouvoir, elle posa sa mainn un peu plus haut, et j'étais comme hypnoptiser par ses caresses. Elle massa sur mon jean, me dévorant du regard, fière de l'effet qu'elle me faisait, qui devenait carrément plus visible. Sa main sur ma braguette, elle massait doucement, sans précipitation, et je sentais mon corps entier se raidir. Sans dire un mot, elle pris ma main, je la suivais, et nous voilà dans une de ces alcoves, assis l'un a cote de l'autre, , ses yeux dans les miens. sa bouche se rapprochait de moi, je frissonnais. Les lèvres entrouverte, son visage à qq centimètre du mien, les yeux mi-clos je sentis enfin sa bouche effleurer mes levres, ... C'était divin, je lui rendais ce baiser avec délice et gourmandise, ma langue allant à la rencontre le la sienne, roulant dans sa bouche, glissant sur ses levres, .. J'aperçus Marc qui nous avait retrouvé et s'assied à nos cote en posant un plateau avec des coupes de champagne sur la petite table qui nous faisait face. Je ne dis rien, resta soudé à la bouche de Sarah, frissonant au plaisir de ses caresses insistantes. elle posa ses mains sur mes épaules, et m'invita à me relaxer, en m'enfocnant dans le canapé, .. Le dos appuyé contre le fauteuil, la tete légèrement en arrière, je sentais tout le poids de son corps qui s'appuyait sur moi, sa peau qui chauffait la mienne, ses formes généreuses qui prenait possession de moi, alors que notre baiser n'en finissait pas.

Sa main était experte, et bien que toujours au dessus de mon jean, je sentais déjà des vagues de plaisir à chacun de ses mouvement. J'étais dans un état pa spossible. Marc nous regarder, il ne disais rien, sa coupe de champagne à la main. Je sursauta lorsque les dgts de Sarah se faufilere pour déboutonner mes boutons. avec adresse et précision, un par un, puis elle frolla mon sexe, déjà dur et gonflé de désir, pour le libérer. J'hésitaiss, eu un mouvement de recul. Pour toute réponse elle plongea sa langue dans ma bouche, et commença à me masturber du bout des dgts, sous le regard de Marc. Je n'en pouvais plus, sentais le plaisir monter, j'avais envie d'elle comme jamais je n'avais eu envie de personne. Tout mon corps était à l'abandon sous ses caresses coquines. Mes yeux s'étaient fermés, presque, je distinguais cependant encore MArc lorsqu'il se rapprocha. Marc et Sarah eurent un regard complice. je ne comprenais pas. Interrogateur j'ouvris les yeux et me pencha en avant. Je vis Marc a genoux devant Sarah et moi. Sarah avait mon sexe entre les mains, elle continuait de douces caresses, alors que Marc s'en rapprochait dangereusement, ... Dernier sursaut de repli, j'essaie de me relever, de me reculer, de fuir, ... mais Sarah se colle contre moi, tout son corps contre le mien, elle m'embrasse à pleine bouche, m'immobilise tant physiquement que psychlogiquement. Je suis tyranisé entre la peur de ce qui se passe, et ce plaisir qu'elle a allumé, et qui bout maintenant en moi. En plus, ca fait qq mois sans sexe, impossible de tout arrêter maintenant, elle m'a chauffé à blanc, .. j'en peux plus, .. et elle le sait..

du coin de l'oeil je guette Marc, qui est maintenant a qq centimtres de moi, de mon sexe, toujours massé par les dgts expertes de Sarah, .

Fin de l'épisode 1

Du coin de l'oeil j'aperçois Marc qui est si pret, je sens presque son souffle, je devine ses dsirs, j'ai peur, ... en même temps je m'abandonne aux caresses exquises de Sarah, ... sa main me masse, ses doigts experts tourne sur la peau de mon gland, gonflé de désir ; elle le décalotte langoureusement, en me souriant, alor que ma tete chavire en arrière et que ma respiration devient plus lourde, le souffle court, je sens des prémices de plaisirs, vagues de désirs sous l'emprise de ses dgts...

Marc se rapproche encore, ses levres face à mon sexe. Sarah est aux anges, elle me regarde, comprend son emprise, moi, incappable de quoi que ce soit... Sarah tient mon sexe à pleine main, elle tire doucement sur la peau, laissant apparaitre mon gland gonflé et excité juste devant la bouche de Marc. Lorsqu'il avança ses levres, je tentais de fuir une dernière fois, mon corps se recule, appeuré. Mais Sarah poser ses levres dans on cou, appuya sur mon buste de tout son corps. Elle m'oimmobilisa sous elle, alors que la douceur de ses levres qui froller mon cou, et remonter vers mon oreille, me laissait des milliers de frissons me parcourirent. Dans un dernier sursaut je résistais, lorsqu'elle me murmura.... "laisse toi faire mon chéri, ... tu vas adoré....".

Ces mots furent une chc électrique pour moi, elle m'anéantie, et toute résistance était devenu inutile!

La bouche de Sarah avait rejoins la mienne, du coin des levres elle m'embrassait, me reagrdant; du coin des yeux elle regardait surtout marc, qui doucmeent commencer son oeuvre. J'ai cru défaillir lorsque j'ai senti ses levres se poser autour de mon gland. Avec adresse et sensualité il m'entoura, m'encercla. Je sentais la chaleur de sa bouche, mes yeux se fermaient, tout mon corps frémissait. Sarah plongea sa langue dnas ma bouche, ... au même moment Marc commença à glisser sa langue sur mon sexe, Je m'abandonnais, au plaisirs qu'ils me donnaient tous les deux. C'était divin, excitant interdit que je franchissais bien malgré moi. Sarah riait beaucoup, passant de ma bouche à la sienne,son regard parfois sur mes yeux, parfois sur mon sexe. Elle admirait le fruit de son oeuvre, avec une certaine fierté je pesne. MArc se déchainait, les levres creusées il allait et venait sur mon sexe, je gémissais maintenant, oubliant toute retenu. Mes soupirs se mélaient à la musique, je frémissais à chacun de ses mouvements. Il se débrouillait bien le bougre, connaissait tout de ce plaisir, et anticipais mes moindres désirs. Sa langue, ses levres, m'emmanias au septième ciel;

Il aspirait, ses levres me serraient, et je sentais des spasmes de plasiirs à chaque fois que sa langue cognait sur mon gland. Il s'amusa à titiller mon frein, ce qui failli me faire jouir , ... Alors, sentant mon extase proche, il posa ses levres autour de mon gland, il aspira, creusa les joues, .... je ressantais chaque mouvement comme des milliers de vibrations, dans les reins, et dans tout mon corps. Doucement, langoureusement, il allait et venait sur mon gland, d'une cadence pas très rapide, mais régulière, . J sentais des vagues de plaisir m'enavhirent, l'orgasme montait en moi, venant de très très loin...

Alors ma tête chavira, les yeux en arrière, tout mon corps subit de brusques contractions. Sarah de pressa contre moi, sa langue envahie ma bouche, ses mains sur mon buste, ses doigts sur mes tétons. Je partais, sentais des ddécharges électriques , extase et bonheur. Mes gémissement se firent plus fort, sans retenu je poussais un cri de plaisir lorsque la première gliclé de mon jus me libéra. Marc continuais, sans accélérer, en frottant ses levres autour de mon sexe, ... Il allait et venait, je jouissais comme jamais . Je criais, n'en pouvais plus. de longues giclés accompagnaient mon orgasme... Je croyais mourrir, tellement ce fut délicieux.

Il me fallu de longues minutes pour récupérer, .. Sarah resta pret de moi, ses mains, ses caresses sur mon corps, me rassuraient, Elle me murmura "je suis fier de toi mon ange" et me sourit. Sarah me tenda ma coupe de champagne, elle pris la sienne, et on a trinqué tous les deux. Je me relaxais, timide, un peu affolé, mais vidé d'un orgasme de folie.

C'est alors qu'elle posa sa main sur la braguette de Marc, ,... elle me regarda d'un air coquin, lorsqu'elle sorti son sexe déjà bien dur, et me dit, "regarde dans quel état il est maintenant, ... tu vas quand même pas le laisser comme ça....."

FIN de L'épisode 2

-------------------

Voilà, pas trop choqué(e)s j'espère :clap: J'espère que vous avez pris du plaisir en lisant, .. en tout cas moi en l'écrivant, humm beaucoup, et de me relire me donne a nouveau des fissons partout, .. Allez je file, bisous à toutes et tous :clap:

Partager ce message


Lien à poster

Et ben à peine arrivé déjà posté

Hmmm! un vrai plaisir !!! :clap:

Viiiiite la suite... "regarde dans quel état il est maintenant, ... tu vas quand même pas le laisser comme ça....."???!!!... :clap:

:clap:

Partager ce message


Lien à poster

:aime: :???::???::???::o;)

Bravo,vivement la suite. Cette histoire m'as mis dans un bel etat :D

:pompom::pompom::pompom:;);) :P

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.