Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité

Voyeur ou Sportif, pourquoi choisir ?

Recommended Posts

Invité

Bonjour :)

Pour mon 1er post ici je voudrais partager un texte que j'ai écris dans le courant de l'été et qui est à la fois une pure fiction et en même temps un part de mes fantasmes :)

 

(Ceci, malheureusement, est une fiction)


 

Nous y voilà ! Mardi, le Grand Jour, celui où je me remets au sport après plusieurs semaines d’arrêt plus ou moins involontaire ! Je n’ai jamais été un vrai grand sportif, quelques sorties vélo de temps en temps, des séances de piscine il y a quelques années et c’est à peu près tout. Mais là c’est décidé je me mets au jogging !


 

Moi c’est Stéphane et il faut dire que j’en ai besoin, j’approche de la trentaine et je ne suis pas au mieux physiquement, 15 kilos de trop que je me suis juré de faire disparaître et le plus vite sera le mieux !

Alors je me suis équipé, tenues, chaussures j’ai tout, il ne me reste plus qu’à choisir l’endroit, à une dizaine de kilomètres de chez moi je connais un bois sympa où je ne suis pas allé depuis longtemps, il y a un plusieurs petits chemins de randonnée parfaits pour les sportifs débutants comme moi…


 

Je m’habille, mets mes chaussures, prends une bouteille d’eau et monte en voiture. Après quelques minutes me voilà déjà sur place, sur le parking de terre seulement 2 voitures, je cherchais la tranquillité, je l’aurai. Je coupe le contact et vérifie que je n’ai rien oublié avant d’aller courir et forcément c’est maintenant que je m’en rends compte, je n’ai pas mon lecteur MP3 ! Quelques secondes d’hésitation et je me décide, tant pis pour moi, je ferai sans ! Je bois une gorgée d’eau, verrouille ma voiture et prends le chemin qui m’amènera directement à l’un des chemins.


 

L’endroit est comme dans mes souvenirs, boisé, le plan d’eau au milieu apporte une vision rafraîchissante au lieu et sous ce ciel bleu sans nuages cela n’est pas plus mal. Doucement je commence à courir, je ne forcerai pas mais ferai mon possible pour suivre un petit programme. Quelques minutes de course alternée avec de la marche et me voilà déjà bien essoufflé, le manque de musique me laisse entendre les oiseaux autour de moi et étrangement le bruit de mes pas ne m’est pas désagréable…


 

Je continue mon exercice, 5 puis 10 minutes avant de m’accorder une marche un peu plus longue pour récupérer. Le calme de l’endroit m’aide à reprendre mon souffle et bientôt je me sens prêt à repartir, mais entre les oiseaux et mes pas il me semble surprendre un bruit peu habituel, je n’ai croisé personne depuis mon arrivée mais je reconnais sans problème les gémissements d’une femme, je m’arrête de marcher et le seul bruit qui me parvient est aussi surprenant qu’excitant, je n’ai plus aucun doute et quitte la piste et entre dans le bois dans l’espoir de découvrir l’origine de ces gémissements.

Et je n’ai pas longtemps à chercher avant de tomber sur une vision parfaitement divine.


 

Sur un petit carré d’herbe entre les arbres j’aperçois un corps onduler au travers des feuilles vertes les gémissements m’arrivent plus forts mais aussi plus appuyés. Je m’avance encore un peu mais reste le plus discret possible pour ne pas stopper ce merveilleux spectacle. Lorsque ma vision est dégagée je prends quelques secondes pour admirer cette vision.


 

Sur une couverture un homme est allongé, entièrement nu pendant qu’une femme nue également ondule sur son bas-ventre et sa croupe sublime, une magnifique chevelure rousse au vent. Lorsque la femme se penche pour embrasser son homme je vois son sexe et ses hanches chevaucher le sexe de son ami avec un plaisir non retenu !


 

Mon entrejambe est de plus en plus serré et je glisse une main dans mon caleçon qui vient caresser mon sexe de plus en plus dur ! Pendant plusieurs minutes je les regarde, admirant leurs corps se mêler, et leurs gémissements se répondre.


 

Je voudrais voir leur visage pour y lire leur plaisir et décide donc de trouver une place qui me convienne davantage mais tout aussi discrète. Je me déplace donc sur le côté et lorsque je pense trouver l’endroit parfait pour jouer les voyeurs je marche sur une branche sèche qui casse déchirant le silence de l’endroit. Les deux amants se gèlent et regardent autour d’eux pendant quelques secondes, je ne pense pas qu’ils m’aient vu quand je vois la jeune femme approcher sa tête de celle de son homme. Je pense rebrousser chemin, ne pas les déranger plus quand elle se redresse et avec un sourire merveilleux tourne la tête dans ma direction…


 

  • Maintenant que tu t’es fait remarquer tu peux quand même approcher, c’est la moindre des politesses ! lance-t-elle dans ma direction.


 

Je reste figé sur mes deux pieds et devant mon silence elle poursuit :


 

  • C’est bon on sait que tu es là depuis un moment, autant avoir le courage de te montrer.


 

Je suis totalement grillé et visiblement je l’ai toujours été, pris sur le fait je m’avance penaud, la tête basse et le regard coupable. Je me retrouve debout devant eux, totalement habillé avec une énorme bosse à l’entrejambe alors qu’ils restent assis sur la couverture, totalement nus.


 

  • Tu vois je t’avais dit qu’il se branlait en nous regardant, dit la belle rousse à son homme avec un air des plus coquins.

  • C’est vrai ? me demande l’homme, les yeux dans les yeux.

  • Oui, désolé, je sais que je n’aurais pas dû, lui réponds-je maladroitement.


 

Leurs regards se croisent à nouveau lorsque la femme d’un ton autoritaire me lance :


 

  • Mets-toi à poil ! Y’a pas de raisons que tu nous mates et qu’on n’en profite pas !


 

La suite sera à venir si vous le désirez ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Je suis totalement à leur merci et m’exécute sans même essayer de protester. Je retire mon tee-shirt et fais glisser mon pantalon pour me retrouver en chaussures, le caleçon gonflé de désir.


 

  • J’ai dit à poil, pas en caleçon ! me lance-t-elle en ayant effacé son sourire radieux !


 

J’obéis honteusement et libère mon sexe qui jaillit du tissu qui le retenait. Je vois alors deux grands sourires réapparaître sur leurs visages alors même qu’ils se relèvent et viennent vers moi.


 

  • C’est bien, en plus t’as une belle queue, pas la peine d’avoir honte, me dit l’homme dont le sexe est toujours fièrement dressé.

  • Écoute, me dit la jeune rousse, lui et moi on est en couple mais pas ensemble, entre nous c’est que du cul, c’est pour ça qu’on vient ici, c’est tranquille et on peut baiser comme on veut ! Le truc c’est qu’on veut que cela reste secret ! Alors tu as deux choix !


 

Elle sort alors sa main de derrière son dos et oriente un téléphone vers moi, un bruit d’appareil photo se déclenche et je comprends que je suis piégé.


 

  • Soit tu repars faire ton sport sans que l’on soit sûr que tu ne dises rien à personne, auquel cas on mettra la photo que je viens de prendre sur le Net. Soit tu restes avec nous cet après-midi et tu participes en obéissant à nos ordres. Mais si jamais on est grillé je partirai du principe que cela viendra de toi et je publierai la photo ! C’est clair ?


 

J’acquiesce sans vraiment m’en rendre compte et les deux amants s’embrassent à pleine bouche devant moi. La jeune femme laisse partir une fessée sur le postérieur de son homme et celui-ci vient vers moi et me prend la main.


 

  • Elle est un peu dure, mais on est là pour se faire du bien et puisque tu es d’accord j’espère que tu es open autant sur les mecs que sur les filles !


 

La jeune femme s’approche également de moi et me saisit par le sexe pour m’amener vers la couverture qu’ils occupaient.


 

  • Mets-toi à genoux, lui c’est Mathias, moi c’est Chloé et toi tu vas t’occuper de mon homme ! Je veux le voir dans ta bouche et que tu fasses de ton mieux pour lui plaire, d’accord ?


 

Je suis rouge de honte quand de moi-même je me penche et me mets à genoux devant eux.


 

Ils ont mon âge ou à peu près, elle, est une magnifique rousse de 1,65 m, sa poitrine est ferme et assez petite mais lui fait un physique de rêve, lorsque mes yeux descendent je croise une toison de feu parfaitement entretenue et taillée qui me fait languir de plaisir. Lui est un très beau brun de 1,75 m, tous les deux sveltes et pleins de charme, le torse légèrement poilu son sexe est également orné d’une touffe de poils taillés couronnant un sexe tendu de 17 centimètres, les bourses pendent lourdement me laissant penser que son plaisir final sera intense.


 

Me voyant consentant Chloé prend son homme par la main et ils avancent tous les deux vers moi, Mathias me caresse les cheveux et passe son pouce sur mes lèvres avant de le faire glisser dans ma bouche, ma langue vient à sa rencontre et je me découvre un plaisir d’être dans cette situation, mes nouveaux amants sont tout sourire de me voir ouvertement accepter leur jeu et pour me faciliter la tâche la belle rousse vient s’agenouiller près de moi.


 

  • Tu as déjà sucé un homme ? Non ? Je vais te montrer et te guider, tu vas voir c’est délicieux ! me lance-t-elle tout en me faisant un clin d’œil étonnamment rassurant.


 

Elle saisit Mathias par les hanches et l’amène vers elle, tourne une nouvelle fois sa tête vers moi et me dit :


 

  • Regarde bien comment je fais ensuite tu m’imiteras, d’accord ? Je te guiderai juste après.


 

Sa bouche vient se poser sur le pubis du beau mâle et comme pour le faire patienter parcourt ses cuisses déposant baisers et morsures très légères sur sa peau, une main vient doucement caresser les bourses de son homme pendant que tout en le regardant dans les yeux elle commence à le masturber lentement. Sa main parcourt lentement la tige raide et déjà trempée de plaisir. Une perle apparaît au bout du sexe de Mathias lorsque Chloé me fait à nouveau un clin d’œil et passe délicatement la langue pour récupérer le nectar, jugeant le moment venu elle passe ses belles lèvres sur le gland de notre futur amant commun et en accentuant fortement le geste, joue de sa langue sur la précieuse couronne. Le beau brun est évidemment aux anges et la tête renversée je l’entends gémir pendant que sa douce commence ses va-et-vient toujours plus profonds dans sa bouche. La coquine est experte et bientôt elle avale totalement la belle queue de son homme et m’adressant des regards qui en disent long sur son plaisir de la situation. Doucement elle relâche Mathias qui vient tout de suite lui adresser un baiser des plus charnels.


 

  • Tu vois, c’est pas plus compliqué ! Allez, à toi ! me lance-t-elle, mutine et ravie de sa performance.


 

Devant ma nouvelle hésitation elle vient se coller contre mon dos, ses seins viennent se plaquer contre mes omoplates et la chaleur de son corps me détend en quelques secondes.

Mathias approche et je vois une belle main féminine saisir son sexe juste devant moi.


 

  • Fais comme moi, me souffle-t-elle avant de me prendre la main pour la déposer sur ce sexe tendu.


 

Mes pensées s’arrêtent et je me retrouve sans y penser davantage à masturber un homme avec l’aide de sa maîtresse. La situation est aussi étrange qu’excitante et je me défais bientôt de la main qui me guide.

Je continue ? :)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Malgré le peu de réaction je persévère ^^ Voilà donc la 3ème partie :P

 

De mon propre choix j’approche ma bouche de cette queue de plus en plus attirante et viens poser mes lèvres sur ces bourses qui m’avaient tant surpris. Je commence à les embrasser avant d’y faire glisser ma langue, je les prends une à une en bouche lorsque je sens une main plus masculine dans mes cheveux, Mathias me regarde avec un grand sourire et m’encourage à aller encore plus loin.

Alors je m’y décide, je remonte vers son gland avant de le prendre doucement en bouche, la sensation est étrange mais agréable, très agréable même, Chloé me souffle des conseils à l’oreille et me voyant avaler le sexe de son amant décide que je n’ai plus besoin d’elle. Ses lèvres viennent se poser sur ma joue et délicatement elle me couvre de baisers pendant que je suce son ami.

Ma caresse ne doit pas être mauvaise car Mathias reprend ses gémissements tout en me caressant les cheveux, notre belle rousse décide de reprendre une place dans les caresses et vient à son tour sucer les bourses de son homme.
Après plusieurs minutes je sens ses mains venir séparer ma bouche du sexe de notre amant.

 

  • Eh bien, pour une première ! Il ne va pas falloir faire venir notre ami trop vite, on gâcherait l’après-midi, me complimente-t-elle.


Le soleil est toujours haut et absolument personne ne semble être présent pour nous gêner dans le bois.
 

  • Maintenant je crois que c’est à mon tour de profiter de ta bouche ! Pas de démonstration, Mathias a besoin de se reposer quelques minutes, me lance-t-elle avec son ton assuré que je reconnais déjà.


Elle s’allonge sur la large couverture et m’offre sa sublime toison rousse. Je n’ai plus aucune hésitation et viens placer ma tête entre ses belles cuisses que je couvre de baisers et de légères morsures, mon geste la fait sourire alors que ses yeux ne me quittent pas. Je vais vers son sexe et commence là aussi à le couvrir de baisers, son sexe roux est un bonheur sous ma langue ses lèvres chaudes ne m’ont pas attendu pour être totalement trempées de plaisir et je me délecte de son odeur si intime, ma langue et ma bouche découvrent doucement ce puits de plaisir, je découvre son clitoris sans avoir à le chercher et m’applique pour lui procurer le plus grand plaisir possible.

Elle aussi vient passer sa main dans mes cheveux et s’y agrippe même lorsque mes caresses se font plus précises. Je sens son corps bouger, elle a les yeux fermés et ne retient ses gémissements que très peu. Mathias vient à notre hauteur et l’embrasse longuement avant de me rejoindre entre ses cuisses, alors que je lui laisse la place pour s’occuper d’elle, le voilà qui me maintient la tête dans cette toison rousse, je continue donc mes caresses lorsque je sens deux puis trois doigts accompagner ma bouche, il me tient toujours le nez sur ce sexe roux et lorsque je lève les yeux je vois Chloé la bouche entravée d’un tissu qu’elle mord à pleines dents et qui l’empêche de crier.

Les mouvements de son bassin sont de plus en plus forts, sa respiration également et je sens son sexe être de plus en plus trempé.

Mathias accélère ses mouvements et m’ordonne de ne pas quitter le sexe de Chloé, pendant deux minutes je le sens totalement maître du plaisir de sa partenaire qui n’en finit plus de rougir de suer et de se courber. Je le sens accentuer ses mouvements avant de sentir notre maîtresse se raidir une dernière fois, ses mouvements sont saccadés et de son sexe que je déguste jaillissent de longs jets de plaisir qui viennent directement sur mon visage, je suis totalement recouvert de son liquide et je l’entends reprendre son souffle lorsqu’elle relâche le tissu qu’elle a mordu tellement fort pour retenir ses hurlements de plaisir.

 

  • J’adore la voir jouir comme ça et ne me dis pas que tu n’as pas aimé toi aussi ! me lance Mathias ravi de ces caresses et en effet je suis aux anges après un tel moment, je ne peux pas le nier.


Quand Chloé se redresse son visage est rouge et ses cheveux pleins de feuilles mortes, elle s’approche de son amant et l’embrasse à nouveau puis se tourne vers moi, me prend le visage entre ses mains et m’offre également un merveilleux baiser.
 

  • C’était tellement bon, Mathias sait comment s’y prendre pour me faire jouir mais tu y as grandement participé aussi ! me confie-t-elle à l’oreille.


Sans perdre une seconde elle se relève accompagnée de notre beau brun et lorsqu’à mon tour je me redresse je suis aussitôt repoussé par les douces mains de notre compagne.
 

  • Toi tu restes à genoux, maintenant c’est au tour de Mathias de jouir ! Toi et moi on va lui offrir notre meilleur cadeau et le plus intime ! Mets-toi à quatre pattes et ne t’inquiète pas il sait ce qu’il fait tu va adorer ! me lance-t-elle à nouveau sur un ton autoritaire.


Elle s’étire les jambes et me rejoint à nouveau sur la couverture, je retire quelques feuilles de ses cheveux avant qu’elle ne me mette une fessée pour me mettre à genoux à ses côtés, je finis par obéir et je ne tarde pas à sentir Mathias le sexe toujours tendu derrière nous.

Je sens sa main se poser sur mes fesses et lentement commencer ses caresses, en me retournant légèrement je m’aperçois qu’il fait de même à Chloé donc les yeux fermés et la bouche entrouverte ne laissent pas de doute sur son plaisir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.