Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • 0
hannaspye

l amour quand on est aspie

Question

Bonjour dans ma présentation je parlé de mon homme comme un chevalier invisible .

aujoud hui avec vos commentaires sur ce sujet et du recule je me rends compte que je suis moi invisible !

je me demande pourquoi je ne m'en suis pas rendu compte avant ??

mon problèmes est intense je ne vois pas pourquoi je devrais me faire plaisir je ne vois pas pourquoi du tout . 

alors que parfois j aimerais qui me parle plus mais comme j ai du mal a l 'exprimé je me frustre est tout ce qui est sexuelle et  en joue parfois enormement .

parce que finalement il me fais plus mal que de bien

je lui dit est il me dit que du coup il n'ose plus me toucher parce qui me fais mal est que j aime pas ...

j'ai juste besoin qui sois moins étouffant quand nous sommes en train de faire l'amour a chaque fois j ai mal au dos tellement il m'ettouffe sur moi et de lui dire comme ca il appel ca du cash dur à accepter !

il savais qui serais avec une aspie bi bi   .... 

mais il ose plus me toucher parce que je dit trop la verrité ... ou que je ne ressens pas l amour je suis une personne peu etr pas frequentable je ne sais pas je ne sais plus .....

je ressens plus de choses en calin caresse qu'en penetration point !!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

9 réponses à cette question

Recommended Posts

Heu bon juste pour ceux/celles qui ne savent pas, se demandent c'est quoi Aspi , c'est la "contraction" d'Asperger , autiste Asperger.
J'ai 2 amis assez proches Aspi , les relations amoureuses et donc intimes sont compliquées pour les Aspi , les relations humaines/sociales tout court d'ailleurs.
Ce sont des personnes souvent passionnantes car particulièrement intelligentes avec des pensées qui fusent , vite , très vite même , mais avec un "schéma" de pensée "différent".

Hannah
Pourrais tu tenter de développer un peu plus tes propos stp ?
Quelles sont les questions que tu te poses exactement ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Heu bon juste pour ceux/celles qui ne savent pas, se demandent c'est quoi Aspi , c'est la "contraction" d'Asperger , autiste Asperger.
J'ai 2 amis assez proches Aspi , les relations amoureuses et donc intimes sont compliquées pour les Aspi , les relations humaines/sociales tout court d'ailleurs.
Ce sont des personnes souvent passionnantes car particulièrement intelligentes avec des pensées qui fusent , vite , très vite même , mais avec un "schéma" de pensée "différent".

Hannah
Pourrais tu tenter de développer un peu plus tes propos stp ?
Quelles sont les questions que tu te poses exactement ?

 

bonjour je pensais etre passer au oubliette comme souvent mal comprise .

Je fais partie des aspies oublier du système scolaire d'ou écritures assez bidulante éprouvantes pour d'autres .

développer je fuis je suis en fuite de tout je vie comme dans un film assez souvent j'essai de prendre gout comme tous etre humain meme avec le visage qui sourie comme tous mais j ai du mal a ressentir et expliquer qui faudrais plus de douceur .

je preferer n'etre point moi . juste tit coup de gueule que tu as resumé je n'est meme pas besoin d'en rajouter tellement c est bien dit !

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Perso je ne suis pas sûr d'avoir saisi ta demande :

Il n'ose plus te toucher alors que justement tu ressens du plaisir seulement en calin caresse et pas en pénétration, c'est plutôt à lui qu'il faut le dire non ? Si ça été fait , propose lui des ébats où il garde sa queue dans le boxer jusqu'à ce que TOI tu décides de la sortir, en lui expliquant bien que tu ne la sortiras peut être pas de sitôt ?

 

ça n'est pas une hérésie, il peut y avoir une sacrée jouissance à faire jouir sa copine par d'autres moyens, surtout s'il est amoureux !

 

Désolé si je réponds à côté mais si c'est le cas je n'ai pas compris ta demande !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j ai du mal a ecris

 

surtout sur ce sujet

 

j ai parfois l impression que ecrire ce n est pas utile

 

je fais un brec avec lui je suis partie m isoler seule a la campagne

 

il a du mal a comprendre que j ai besoin d autre choses que de faire la femme beef steak

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En gros tu souhaite davantage de séduction, de préliminaires que de baise? D'etre valorisée, et non juste etre  consommée?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En même temps, ça n'est malheureusement qu'un problème relativement courant, entre deux personnes qui n'ont pas besoin de la même chose au niveau sexuel. Cela demande de la discussion, pour que tu exprimes ce que tu aimes, ce que tu veux, et si l'homme est vraiment amoureux de toi, il le respectera et te donnera ce que tu veux. Maintenant, peut-être n'était-ce pas la bonne personne pour toi s'il ne peut pas te respecter ce que tu aimes ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j ai du mal a ecris

 

surtout sur ce sujet

 

j ai parfois l impression que ecrire ce n est pas utile

Lorsqu'on est en suractivité cognitive permanente, traduire sa pensée en mots est difficile. Le faire par le biais de l'écrit afin de s'adresser à des inconnu-e-s l'est encore davantage.

Les conseils sont toujours maladroits, malgré tout je te suggère si tu ne le fais pas déjà de traduire tes pensées et tes sentiments par le biais d'un support graphique : dessin, photographie, écriture dans un journal, ... Et surtout d'y revenir. C'est pour moi un bon moyen de me recentrer et de mieux comprendre ce qui m'arrive, et donc une aide (un médiateur) afin d'exprimer à autrui ce que j'ai besoin de lui faire savoir sans passer par ce qui lui apparaît comme d'interminables et confuses hésitations. Avec le temps j'arrive à m'en passer, surtout à propos de situations qui ne sont pas des nouveautés.

Ça, c'est pour la "forme" de ce que tu exposes.

Pour le "fond", j'arrive je pense à me mettre à la place de ton homme et je peux tenter une explication à son comportement (avec toute la prudence que cela requiert à la lecture : je suis dans le champ de l'hypothèse, de l'induction et de l'interprétation d'un comportement par le biais de propos rapportés ; par ailleurs je tente une explication, certainement pas une excuse). Le plaisir sexuel (corporel) est important pour lui et le pénis est la zone du corps qui stimule ce plaisir le plus aisément. L'habitus masculin occidental a peu l'habitude de valoriser les caresses, qu'il s'agisse de son corps ou de celui de l'être aimé. Quelque part, nous (les hommes) sommes éduqués par la culture dans laquelle nous baignons (pour simplifier, l'habitus c'est ça) à voir dans le coït l'étape la plus importante d'un rapport sexuel (et dans l'éjaculation sa fin). Peut-être que sur le plan du plaisir masculin strictement corporel c'est vrai d'ailleurs. Ce "désapprentissage" est difficile parce qu'il nécessite de renoncer à ce qui est agréable sans aucune garantie, et donc une très grande confiance dans la-le partenaire. Je ne pense pas exagérer en écrivant qu'il s'agit d'une révolution de pensée.

En ce qui me concerne, apprécier des rapports sexuels au cours desquels je n'avais pas d'orgasme m'a pris du temps.

Si ton homme n'ose plus avoir de geste tendre avec toi, c'est peut-être car il est trop désemparé et tient trop à ne pas te blesser ou te forcer qu'il ne sait plus quoi faire. Si cette révolution que j'évoque est en marche, je me place dans une perspective phénoménologique (c'est-à-dire que je ne vais pas considérer comme importante une quelconque et hypothétique réalité objective, mais la manière dont lui et toi vous représentez cette réalité) et je me dis qu'il doit être très perturbé par les gestes sexuels de ta part, qu'il ne sait pas repositionner correctement dans ce "nouveau monde" encore en construction ; dans son "ancien monde", ces gestes appellent des réactions que tu n'apprécies pas mais qu'il sait interpréter correctement (enfin, correctement de son point de vue).

En espérant avoir été clair d'une part, et utile d'autre part.

 

Si jamais ça a la moindre importance pour situer mon propos, je ne suis pas aspie et ma copine non plus. Je me soupçonne d'être surdoué, et ma copine a sans doute des traits d'aspie mais je ne suis pas psychologue (et si c'était le cas, je ne tiendrais pas à être le sien ça va sans dire).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 17/11/2015 à 02:53, Amarylis a dit :

Heu bon juste pour ceux/celles qui ne savent pas, se demandent c'est quoi Aspi , c'est la "contraction" d'Asperger , autiste Asperger.
J'ai 2 amis assez proches Aspi , les relations amoureuses et donc intimes sont compliquées pour les Aspi , les relations humaines/sociales tout court d'ailleurs.
Ce sont des personnes souvent passionnantes car particulièrement intelligentes avec des pensées qui fusent , vite , très vite même , mais avec un "schéma" de pensée "différent".

Hannah
Pourrais tu tenter de développer un peu plus tes propos stp ?
Quelles sont les questions que tu te poses exactement ?

 

Toujours juste et instructive, Ama :)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.