Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

Guest Lechvitrine

La dépoétiseuse

Recommended Posts

Guest Lechvitrine

La dépoétiseuse

Tandis que des chanteurs nous gardent de la faim

Tandis que des slogans lumineux nous consolent

Que les Pétro-poèmes n'ont pas cour à Wall Street

Ton sort sera d'attendre…Un paradoxe d'Elle

L'invraisemblable fin

D'attendre qu'elle vienne émigrée pour ton bien

Son reflet de mille âmes, au long de tes vertiges.

Où tu crois voir parfois la lune se pencher.

La phrase entre les dents, tes mots de contrebande

Ta lèvre cocaïne, lugubre et des folies.

Au-delà tes raisons, en chemin des étoiles

Brillant de mille feux.

Tes camisoles blanches

Celles qui te racontent, roulées dans tes écrits.

Un fond de ta pensé.

Son verbe pour te pendre

Enfumé de prière dans tes éclats d'aimer

Ce cri…Pour mieux l’entendre.

Tes ciels imaginés, sous la voûte des voûtes…

Comme oiseau perdu…

Un oiseau qui attend, qu'une autre aile le porte

Cette aile inattendue, son ventre disponible

Cette "Elle" coûte que coûte...

Celle qui te dira, qu'il ne faux plus rien dire

Ne plus se dés'apprendre

Ne plus se désécrire… Ne plus s'écrire en vain

Seulement espérer

Que les aiguilles de l'heure indiquent les secondes…

Des minutes d'aimer

Celle qui te suivra

A tous les temps halés, dans tes bateaux craquants

Qui voguent dans nos plaines.

Avec un rêve au chaud, en prévision de l'âge

Et des voix métalliques imitant les oiseaux

Celle qui te fera

Exclure la douleur des bâillons littéraires

L'enfance crucifiée et les songes qui bavent

A te parler d'un ciel à l’échelle de Jacob.

Et des gorges hennissant la mémoire de l’eau

"Elle" à ne plus entendre

Ta voix rogue de rage aux caresses des armes

Ton sang d'encre vers l'autre qui coule des trottoirs

Aux anges assoiffés dans le ventre des femmes

A la santé d’un dieu… Maquillé pour le fun

Comme un beau corbeau noir

"Elle" par dessus tout

Son ciel imaginé qu'une nuit se lamente

"Elle"Pour oublier

L’âtre où brûlent que cendres

Des amis qui te laissent

Qui hurlent des silences… En toi... comme un écho

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.