Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

textero85

Flora 2

Recommended Posts

Bien sur je suis de nouveau raide et sors ma queue !

Mais pas le temps d'une nouvelle branlette la charrette étant revenue...

Les deux hommes qui s'en occupent (les gendres du patron) montent au fenil et m'envoient manger, casse croûte de milieu de matinée (le matin pas de petit déjeuner, juste le café chicorée) !

Leur empressement à se débarrasser de moi m'intrigue, discrètement je remonte, passe un peu la tête...

Le tableau est instructif : Flora est accroupie le cul en l'air, la queue de Lucien dans la bouche tandis que l'autre (je n'ai jamais su son prénom) la bourre. (je comprendrais plus tard de quelle façon)

Je reste qques instants seulement à contempler le spectacle de peur de me faire surprendre.

Tout le monde se retrouve au casse-croûte comme si de rien n'était : gros pain, rouge, pâté, saucisson, fromage.


De retour au fenil, j'explique à Flora que je l'ai surprise (ce qui ne semble pas la déranger !) et que j'aimerais bien faire la même chose.

Donnant donnant, si je lui lèche, suce la fente, elle fera ce que je veux.

Elle relève sa jupe, s'allonge sur le dos, ouvre les cuisses, j'ai maintenant vue complète sur le gros buisson qui cache cette foune si mystérieuse.

J'hésite, un peu dégoûté, par ce qu'elle me demande de faire, pas trop sûr d'avoir bien compris, mais il faut savoir ce que l'on veut.

Elle écarte ses poils avec ses doigts, découvrant l'entrée toute rose dans laquelle j'avais les doigts tout à l'heure !

" Allez viens ! ils vont revenir ! "

Débuts hésitants, petits coups de langue timides," enfonce, gobe, suce ! ", sa main est descendue et elle se caresse la partie enflée du haut !

Après tout c'est pas si terrible, un peu salé, un peu gluant mais pas de goût désagréable, elle m'appuie un peu sur la tête et cette fois j'y vais sans rechigner.

Comme tout à l'heure une violente secousse lui parcourt tout le corps, un début de cri qu'elle étouffe de sa main, elle se relève se rajuste m'embrase à pleine bouche... la charrette est revenue.

De nouveau seuls, elle m'explique qu'elle a aimé, qu'elle adore ça mais que les hommes en général ne veulent pas le faire.

Moi je ne tiens plus, je m'allonge la queue bien dressée, elle s'accroupit, me prend dans sa bouche et commence le va et vient.

C'est super, chaud, mouillé, ça glisse bien, j'essaie de tenir le plus possible.

De temps à autre elle me sort de sa bouche et sa pointe de langue chatouille mon méat.

C'est parti, a mon grand regret d'un seul coup, quelle giclée, jamais je n'avais déchargé autant, elle avale sans problème !

Vite au boulot au boulot la charrette revient.

Re-cuisses écartées, de nouveau ma langue travaille mais, ni tenant plus j'essaie de la pénétrer.

Refus, " pourtant tu m'avais promis " et là je vais apprendre des choses que j'ignorais !

Il n était pas dans sa foune mais dans son cul, j'en suis tout abasourdi !

Elle m'explique qu'elle s'était retrouvée enceinte, qu'elle avait dû aller " chez la faiseuse d'anges " et qu'elle n'a pas l'envie de recommencer.

Nouvelle interruption pour le travail puis de nouveau seuls.

La perspective d'entrer dans ce petit trou me rend fou et j'ai une trique pas possible !

Elle veut bien si je fais doucement.

Accroupie, le cul en l'air je découvre sa raie, fesses écartées, un peu poilue, sa petite entrée, son petit plissé, dont je n'avais pas imaginé cette autre utilité !

Pas facile de bien se positionner, sa main vient m'aider à trouver le bon endroit, et j'entre en faisant tout doucement.

Ca y ait, je suis au fond au maximum, je commence à aller et venir, que c'est bon, chaud, serré d'autant que lorsque je suis complètement entré elle contracte ses grosses fesses ce qui serre encore plus.

Là encore énorme giclée, tellement je suis excité, au point que j'en ai eu la tête qui tournait.

Flora s'essuie avec du foin, la charrette arrive.

Cette petite entrée deviendra, et reste pour moi ma préférence bien que j'aime aussi les autres !

Quand une femme sait s'y prendre, cad contracte au rythme des pénétrations c'est le summum !

De fait elles sont assez rares, ne participant pas vraiment, mais avec un bon apprentissage... !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis toujours fan ! c'est "brut de pomme" et chapeau pour être passé en cuni après le passage de tes deux amis qui devaient pas forcément être frais de la bite au vu des travaux agricoles !

 

Flora, c'est le Printemps !

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis toujours fan ! c'est "brut de pomme" et chapeau pour être passé en cuni après le passage de tes deux amis qui devaient pas forcément être frais de la bite au vu des travaux agricoles !

Flora, c'est le Printemps !

 

" Il n était pas dans sa foune mais dans son cul, j'en suis tout abasourdi !

Elle m'explique qu'elle s'était retrouvée enceinte, qu'elle avait dû aller " chez la faiseuse d'anges " et qu'elle n'a pas l'envie de recommencer "

(ce que je ne savais au moment où je l'ai sucée , de toute façon l'excitation et l'ignorance permettent tout !!

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.