Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

machinbidule

La princesse moderne

Recommended Posts

C'est parti d'un petit délire personnel dont je réécris souvent des passages, j'espère que ce n'est pas trop niais ou plat...
 
 
 
 
La princesse est encore toute jeune. Elle a de beaux cheveux longs, des pommettes légèrement saillantes, une bouche finement dessinée, un teint assez clair et elle est en permanence parfaitement maquillée (un cadeau de sa marraine la bonne fée, avec un curieux objet en plastique, qui paraît-il s'active lors d'un rituel un peu spécial, mais là n'est pas le sujet). Elle porte une superbe robe longue en dentelle - on a du budget aux costumes, la moindre de ses courbes est parfaitement mise en valeur. Enfin, quand je dis moindre, elle a déjà tout là où il faut ! Là, elle dort dans un lit à baldaquin. Enfin, elle est censée dormir, en fait elle attend et elle s'emmerde un peu. Prince charmant ne devrait plus tarder, mais il faudrait qu'il se grouille ! Pour la rejoindre, il a dû braver mille dangers. Pensez : il a terrassé un dragon, il a eu presque la moyenne à son dernier DM de maths, il paraîtrait même qu'il aurait rangé sa chambre !
 

Tenez, voilà notre héros ! Il s'avance d'un pas déterminé. Il est aussi très beau - et ne touchez pas à ses cheveux, il lui faut des plombes pour avoir ce résultat, merde ! Il s'agenouille à côté de l'héroïne et lui délivre un tendre baiser d'amour véritable. Tiens, elle ne bouge pas ? Il se tourne vers le cadreur, l'air interrogatif, celui-ci hoche la tête en haussant des épaules et en agitant les bras. Les deux bougres n'ont pas vus que la princesse a pouffé, elle n'arrivait pas à se retenir. Comme le garçon semble perplexe, la princesse lui envoie un message subtil : elle tire sur sa robe qu'elle remonte sur son ventre. Prince charmant n'avait pas du tout prévu ça. Alors pour vous dire, elle est pas frileuse la princesse : sous les fines couches du tissu retroussé, elle est entièrement dévêtue. Toutefois, nullement décontenancé, notre preux chevalier s'adapte, c'est un pro. Pour la deuxième fois en quelques minutes, il l'embrasse sur les lèvres - les plus observateurs auront remarqué que ce n'est plus tout à fait au même endroit - et il attend. Là, il semble se passer quelque chose... pourtant elle n'ouvre toujours pas les yeux. Par contre, une main de la princesse vient bloquer la nuque du prince charmant, et il ne lui reste plus qu'à lui prodiguer un nouveau baiser d'amour véritable, vu que là, il peut difficilement faire autre chose. Puis un autre, et un autre, et encore un autre... Ah, enfin, elle s'anime un peu. Bon, apparemment ça ne marche pas aussi bien que prévu, parce qu'elle met du temps à s'activer quand même !

 

Allez, on avance, on va prendre du retard. Il dit quoi le script déjà ? Paulo ? Oh, Paulo ! C'est page six. Tu suis, c'est un bonheur... Quoi, "se marièrent et eurent beaucoup d'enfants" ? Tu te fous de moi ? On l'a réécrit y'a des années ce passage ! T'as quelle version ? Dis-moi, ça, là, ça ressemble vraiment à un mariage ? A la limite, pour ce qui est des enfants, on est un peu plus dans le thème... Oui, maintenant elle est bien réveillée, ça ne fait aucun doute. Et elle se débrouille bien, dis donc ! Comme quoi, elle est capable d'apprendre très vite quand elle veut cette petite, ça épaterait fortement ses professeurs. C'est con pour elle qu'il y ait pas l'option au bac, elle en gagnerait des points ! En tout cas, pour l'action, on est servis. Il y a de la passion, de l'ardeur, de... ouh, un poil trop, même ! Rhô, Mademoiselle, à votre âge, voyons, c'est indécent ! Mais où a-t-elle bien pu apprendre ça ? Faut reconnaître qu'elle est souple, quand même ! Et toi là, recadre un peu, on voit plus les visages, merci !

 

Bon, c'est quand elle veut pour sa chanson. Bin oui, c'est une princesse, donc elle chante. Ah, elle commence... euh ? Son chant est un peu étrange, non ? Déjà il n'y a pas d'animaux qui arrivent pour l'accompagner, en plus c'est pas très mélodieux, c'est trop saccadé et répétitif. Par contre ça doit bien plaire au prince parce qu'il se met à chanter avec elle. Jusqu'à ce que... ah, moment dramatique, c'est le réveil de la malédiction ! Cela fait très peur, c'est un bruit terrifiant venu de l'au-delà... comment ça, on n'a plus le budget ? Bon, bin balance juste un bruit sourd, comme un objet qui cogne plusieurs fois contre un mur. Et on entend alors une voix venue d'on ne sait où qui pose une énigme cruelle au jeune couple - c'est pas bientôt fini ? Et là, suspense, on se demande tous quelle horrible menace plane à présent sur eux, ils doivent être effrayés de... eh, oh, faites surtout pas semblant hein, si on vous emmerde vous le dites ! Non mais t'as vu ça, ils s'en contrefoutent de ce qu'on leur prépare derrière, ils sont dans leur truc. Mets-nous un dernier petit coup de la voix très énervée, qui finit par les maudire. Ah, ces vedettes...

 

La princesse est à présent comblée, elle se laisse lourdement retomber sur son lit. Le prince, lui, va pouvoir rentrer. D'ailleurs s'il pouvait ne pas taper l'incruste, ça serait sympa. En plus, il peut pas emmener la princesse sur son fidèle destrier, ah ça non ; elle ne pourra d'ailleurs plus s'asseoir du reste de la semaine, t'as vu comme elle a pris cher au niveau du fessier ? La princesse s'est dépensée sans compter, c'est admirable, elle est très douée cette petite ! Mais quand même, elle se fait pas trop chier, parce qu'elle vient de passer on sait pas combien de temps à pioncer, et déjà elle remet ça... eeet coupez ! C'est bon, on la garde celle-là ! Dis, le garçon a l'air épuisé - sacrée santé, la gamine, hein mon gars ? Oh là, vite, il nous fait un malaise, il te faut du sucre mon ami ! Non mais regardez-le, il est complètement sur les rotules. C'est embêtant, s'il récupère pas, il nous en faudra peut-être un autre ? Bien, vous serez gentils, vous dites rien à la costumière pour l'instant, je m'en charge, et restez pas dans le coin, elle va péter un câble. Je crois qu'il faudra bientôt changer le lit aussi, pffou...

 
 
 

Aurore est chaudement enfoncée dans son lit, elle s'étire en ouvrant les yeux. C'est son moment préféré de la semaine, le dimanche matin, parce qu'elle va pouvoir trainer au lit jusqu'à midi. Elle va se faire traiter de feignasse, et encore, ce n'est pas le pire : son traversin est dans un triste état, elle va encore se faire pourrir par sa mère qui lui demandera une fois de plus d'arrêter ses cochonneries nocturnes, et la lessive, c'est pour sa pomme. Quelle coincée du cul, celle-là ! Pourtant, son sourire matinal est inaltérable, et qu'est-ce qu'elle a faim ! Elle a bien fait de planquer la veille ce paquet de biscuits sous son lit. Miam, des princes !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Complètement farfelu, déjanté ...:lol:

Ca m'a bien fait rire ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.