Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

mandarin010

ma belle-soeur

Recommended Posts

Je connais ma belle-sœur depuis 25 ans, je ne l’ai jamais vu en culotte ou en soutif, rarement en maillot de bain, elle est très mignonne sauf quelle n’a pas de poitrine, elle utilise que des soutien-gorge  rembourré et a un sacré caractère, même s’il m’arrive de la taquiner gentiment, il ne faut pas trop la bousculer sinon elle réagit à l’extrême.

Elle est passé prendre l’apéro un soir avec son copain, elle était en mini jupe assez courte, on s’est assis dans les transats au jardin, je me suis retrouvé face à elle, mais elle fermait bien les cuisses comme d’habitude, moi j’étais assis en face avec un short de bain baillant largement mais qui possède une sorte de slip.

Ma belle-sœur est rentré dans la maison suivi de son copain, cinq minutes  plus tard ils sont revenus s’assoir, j’ai eu l’impression que lui faisait la tête, elle s’est assise sur le bord du transat et à ouvert grand les cuisses pour s’allonger dessus. J’ai été surpris, je n’ai pas eu de temps de regarder plus que ça, mais elle avait une culotte blanche. Je décidais de la surveiller mieux.

Je n’ai pas attendu longtemps, elle a écarté ses jambes, me montrant carrément sa culotte et avec la moiteur elle lui rentrait bien dans la fente, je pense quelle était rasé car la fente était nette. J’ai admiré sa culotte pendant une vingtaine de minute, même si elle fermait les jambes quand quelqu’un passait derrière moi.

Elle s’est levé en écartant bien les jambes pour aller dans la maison, son visage ne laissait rien apparaître, je suis rentré moi aussi, elle était au WC, je prends à boire et retourne m’assoir sur le transat. Elle est assise sur le bord, elle m’attendait pour s’installer je pense.

Elle écarte bien les jambes pour s’installer, en prenant bien la pose, et le choc pour moi, elle n’a plus sa culotte ,elle me montre sa chatte rasée, mon sexe commence à grossir et je le sens dépasser du filet de mon maillot puis  sur ma jambe, ma belle sœur esquisse un petit sourire sans plus ,elle reste stoïque , même si je vois dans son regard quelle a une  envie d’exploser de rire.

Elle reste les jambes écartées pendant qu’on parle, je n’ose plus me lever, surtout quand elle me demande d’aller  lui remplir son verre, car elle a très chaud.

Je commence à voir son clito, son sexe est gonflé, elle aussi est excitée.

Comme ils restent manger, elle referme ses jambes et retourne mettre sa culotte à l’intérieur de la maison. Mais mon sexe reste très tendu et je dois attendre un bon moment avant de me lever.

Je pense que son copain a du faire une réflexion sur le fait de voir dans mon maillot échancré la forme de mon sexe, j’aimerais bien connaître sa réponse, car vu le résultat….je commence a apprécier ma belle-sœur et faut surtout pas la chercher..

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et alors ? Il s'est passé quelque chose par la suite ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il doit y avoir une suite à ça!

soit c'est une allumeuse, soit elle en demande un peu plus!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

elle n'est pas allumeuse du tout, je pense qu'elle a voulu donner une leçon à son copain,et je pense que sans la culotte n'était pas prévu ,elle a improvisé, son copain ne devait pas savoir, j'aimerais bien comprendre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

nous sommes entre temps fin septembre.... tu l'as revu????

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui ,elle s'est penché devant moi pour que je regarde dans son décolté mais elle n'a pas assez de poitrine, j'ai pas vu grand chose ,c'est tout, trop de monde ce jour là,et l'hiver arrive :sad:.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce week-end nous étions tous chez mes beaux-parents pendant 2 jours pour un anniversaire, tout le monde se faisait beau, ma femme sortant de la douche me demande le sèche -cheveux qu’elle a prêté à sa sœur, je traverse toute la maison et me rend à une autre salle de bain à l’étage en dessous pour le récupérer (la maison est très grande, plusieurs étages  et des appartements indépendants).

Elle est seule dans l’appartement, je vais  dans la salle de bain, elle est en peignoir et se sèche les cheveux. 

 

« Tu veux le sèche-cheveux ? Et si j’avais été nue ? »

« Ça aurait été une bonne chose, mais pas de chance ça va rester un rêve », je lui réponds en rigolant.

« C’est sûr ça va rester un rêve »

« Je repars, je reviens dans 5 minutes tu n’as pas fini »

« Ok, à tout à l’heure «

 

Je suis revenu 5 minutes plus tard, je suis allé vers la salle de bain, la porte était ouverte, dans le miroir, je la voyais de dos, elle avait enlevé son peignoir, un pied posé sur le bord de la baignoire elle s’épilait les jambes avec un épilateur électrique, elle ne m’avait pas entendu avec le bruit, je suis resté à la regarder, je voyais sa chatte rasée depuis ma position.

Elle a mis son soutien-gorge et sa culotte noire, tous les 2 en dentelles, très transparent le tout, je suis reparti vers la porte d’entrée.

 

« Tu as fini »

« Oui tu peux venir le chercher, c’est bon « 

Je suis rentré dans la salle de bain, elle s’est tournée vers moi, m’a passé le sèche-cheveux, a regardé dans la direction de mon sexe, a eu un petit sourire.

Je l’ai dévisagé de la tête au pied, on voyait tout, ses vêtements ne cachaient rien.

« T’as jamais vu une femme en sous vêtement ? »

« Si, très joli comme choix de sous-vêtement »

 

Elle n’a vraiment rien comme poitrine, ses tétons pointaient beaucoup.

 

« Merci, Bon, tu me laisse m’habiller, maintenant »

« T’as raison je vais aller prendre ma douche »

« Tu peux prendre un bain ici »

« J’ai pas mes affaires, et je vais prendre une douche plutôt »

« Ok, comme tu veux, ça ne m’aurais pas dérangé j’ai fini »

« Merci, mais une prochaine fois, j’ai pas trop le temps là, on va bientôt aller manger au resto »

« Comme tu veux, à tout à l’heure »

 

J’étais seul dans l’autre appartement, ma femme avait rejoint sa mère.

Je suis allé sous la douche (une grande douche italienne, sans paroi)

 

« T’as pas vu mes chaussures blanche à talon haut, je les avais laissé ici l’autre fois quand on a dormi là »

 

C’était ma belle-sœur, qui me regardait nu en train de prendre ma douche.

« Non, pas vu »

 

Elle a cherché un peu et elle est revenu avec, s’est assise dans la chaise en face de la douche à quelques mètres.

« C’est bon, j’ai trouvé », elle était en mini jupe, quand elle a commencé à mettre ses chaussures, elle à écarté ses jambes, j’ai eu une érection assez rapide car elle n’avait pas de culotte, et elle a pris son temps.

Je matais son sexe et elle, elle me regardait bander, je n’ai pas cherché à me tourner.

 

« Ça va être une dure journée j’espère que tu es en forme » elle me sort en rigolant.

 

Elle s’est levé quand j’ai arrêté l’eau, a pris la serviette et l’a posé sur mon sexe.

 

« Dépêche toi on va finir par t’attendre »

« Je pensais que tu venais me frotter le dos « 

« Je suis une lionne, je frotte avec les ongles pour enlever la crasse »

«Ça c’est quand tu jouis sous la douche, je parlais juste de frotter le dos »

« C’est ce que je disais, méfie toi je plante les griffes » en donnant un petit coup dans la serviette.

« C’est pour ça que je passe autant de mecs, bon je rejoins ta femme, bouge toi ».

 

Après le resto, ma belle sœur a demandé un massage du dos, n’ayant pas ma table je propose un lit.

Tout le monde voulait me voir masser, les enfants, la belle-mère…

Elle s’est mise à plat ventre sur un lit en maillot de bain, j’ai demandé de dégrafer le haut, ce qu’elle à fait.

Mis à par le massage, tout ce que j’ai pu tenter, c’est de caresser son sexe en même temps que ses cuisses et je ne me suis pas gêné au bout de 20 mn tout le monde discutait, j’étais de coté ou entre ses jambes, les autres plus loin vers sa tête.

Ma main passait sur son sexe rapidement et subtilement au début et encore et encore dès que je le pouvais. A aucun moment elle n’a protesté.

A la fin, quand j’ai eu fini et remis son soutif, elle a enlevé  son visage de l’oreiller, il était rouge, elle m’a regardé droit  dans les yeux plusieurs secondes d’un air de dire toi je t’aurais.

 

« Il était très bon ton massage, ça ma bien détendu, un peu trop court quand même»

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un sacré jeu de chat et de souris...

 

mais qui est qui ????

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Eh bien c'est quand même un bon pas en avant! Si ça va trop vite alors ce n'est qu'un moment, mais à petits pas... le résultat peut être ... fort! Courage!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La veille de noël nous nous sommes retrouvé chez les beaux-parents comme d’habitude, nous dans un appartement, ma belle-sœur (Aline), mon beau-frère (Paul) et leurs enfants dans un autre.

Tout le monde s’est habillé chic et une fois prêt on devait se rejoindre au salon, ma femme (caroline) était en robe pull à mi-cuisse, ma belle-sœur en robe cocktail un peu plus courte et assez près du corps.

Les beaux-parents n’étaient pas encore prêts car ils s’occupaient de la cuisine, donc en attendant leur arrivée pour amener les cadeaux sous le sapin et ensuite faire le repas vers minuit, nous avons commencé à prendre l’apéro tous les quatre, entre adultes.

Ma belle-sœur ne boit pas beaucoup d’habitude, mais là, alcool fort sans rien manger, elle commençait à être très gaie, ma femme aussi, mais un peu moins quand même.

On était assis à un mètre l’un de l’autre autour d’une table basse, les hommes d’un coté, les femmes de l’autre.

La discussion à un moment est partie sur les sous-vêtements qu’on devinait parfois sous leur robe, on voyait qu’elles avaient un soutien-gorge là, mais impossible pour la culotte, leurs robes étant trop épaisses, donc on ne savait pas ce que portaient les 2 sœurs, leur cuisses était bien serrées et  si culotte il y avait.

Aline est partie 2 minutes, puis est revenue s’assoir, elle a écartée les cuisses face à Paul.

« Oh non, je le crois pas, elle est déchainée là »

D’où j’étais je ne voyais rien, et Paul ne décrivait pas ce qu’il voyait, j’ai demandé si je pouvais voir aussi, elle s’est tournée vers moi en serrant les jambes. La discussion continuait en étant de plus en plus chaude. Aline écartait les cuisses chaque fois que je ne regardais pas, elle était très joueuse.

Caroline a écartée ses cuisses pour me faire voir en étant désolé qu’elle avait une culotte mais pas vraiment sexy, mais elle avait un sacré décolleté.

Je ne saurais pas si Aline l’avait enlevé ou si elle était très sexy, les beaux-parents sont arrivés habillés. On est allé chercher les cadeaux pour les mettre sous le sapin, entre-temps Caroline avait réussi à enlever sa culotte  comme elle me l’a gentiment fait voir en se penchant devant moi.

Aline continuait son jeu, écarter les cuisses quand je ne regardais pas, heureusement que Caroline pensait à moi pour mon plus grand plaisir et peut être celui de Paul qui passait et repassait derrière moi.

Après la distribution, j’étais le seul à en avoir qu’un, alors que tout le monde avait trois ou quatre cadeaux.

Ma belle-mère a fait remarquer à Aline discrètement qu’elle avait oublié mes cadeaux dans leur chambre.

Elle est partie, au bout de 10 minutes ma belle-mère m’a demandé d’aller lui donner un coup de main, car c’était lourd.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J’ai ouvert la porte de l’appartement, au sol il y avait ses chaussures, un peu plus loin, sa robe, à l’entrée de la chambre, un soutien-gorge.

Je rentre, je vois une sorte de string blanc au sol, Aline est sur une table de massage, sur le ventre, avec une couverture qui la recouvre entièrement sauf la tête.

« Salut beau-frère, je te présente ton cadeau de noël, de tes beaux-parents et de moi  , comme la tienne est vieille et abimée, pas ta femme, ta table de massage, ils t’offrent ça, et je me suis dit que je pourrais être la première à en profiter. »

« Je pense que c’est pas un oubli, tout le monde est au courant ? »

« Hé oui, même la belle doche, avant de les remercier, ferme la porte, pour le chauffage, l’huile de massage est sur le tabouret vers la fenêtre et mets la chaine hi-fi en route, j’ai de la musique relaxante. »

J’ai enlevé la couverture sur son dos pour commencer le massage, je m’attendais à ce quelle soit nue, et là surprise, elle est en jogging de bas en haut .Elle éclate de rire.

« Je t’ai eu là, tu pensais me trouver nue, hein, tu commençais à être bien dur. Mon cadeau de noël, c’est moi qui te masse, j’ai regardé plein de vidéo sur internet »

« Pour ça aussi ils sont au courant ? »

« Bien sur sinon ils seraient montés, là on va être tranquille, ils s’occupent des enfants »

Elle m’a donné le string blanc (ce truc transparent qui ne cache rien) qui était au sol, c’était un string de massage pour homme, un bandeau pour me mettre sur les yeux, elle est partie se changer pendant que je m’installais.

J’avais mis la couverture sur moi mais elle l’a enlevée quand elle est revenue. Plus qu’un massage c’était des caresses appuyées mais très très douce. Elle a beaucoup insisté sur mes fesses et entre mes cuisses, elle passait sous le string qui était vraiment grand pour moi. Je bandais à mort, elle me caressait beaucoup le sexe aussi.

Elle m’a demandé de me mettre sur le dos, mon sexe n’était plus dans son string mais au dehors. Elle m’a caressé un peu le torse, ma main droite a touché son sexe, j’ai reconnu cette moiteur, elle avait au moins la chatte à l’air, à force de caresser mon sexe et autour, il était vraiment très tendu.

« On t’attend dans le salon, »

Et elle est  sorti de la chambre, le temps de me lever, elle n’était plus là, les affaires au sol avait disparus, j’ai pris une douche rapide pour la retrouver au salon dans la même tenue, en robe.

 

«Il était bien ton massage ? Je vais en faire un à Paul, pendant que les enfants jouent »me dit Caroline.

Paul avait une bosse vers son sexe, Caroline avait dû s’occuper de lui, pendant notre absence.

Aline a continué à jouer avec moi, avec ses  jambes écartées pendant que je ne regardais pas.

Le soir, quand nous étions couchés, j’ai demandé à caroline comment c’était passé son massage avec Paul.

« Je ne t’ai pas demandé comment c’était passé le tien, alors ne pose pas de question » en plaisantant.

«  T’as apprécié son jeu à la sœurette  au salon, elle s’est lâchée, tu t’es rincé l’œil comme il faut ? »

« Rien vu, elle ferme les cuisses quand je regarde »

« C’est un bon début déjà »

« Pourquoi ? »

« Quand ils sont venus manger chez nous, la dernière fois  elle m’a demandé qu’est ce qui te ferait plaisir pour noël, pas trop cher, et j’ai  répondu sans réfléchir qu’elle ne mette pas de culotte, c’est gratuit, c’est ce qui te ferait le plus plaisir.

Après je me suis rattrapé et je  lui ais dit un massage, même si elle ne sait pas faire, tu apprécierais ça venant d’elle, mais c’est elle qui a eu l’idée de jeter ses vêtements par terre, pour te faire croire qu’elle était à poil, elle t’a bien eu là. »

« Oui, mais avec elle je m’attends à tout, elle est tellement imprévisible, elle a dit quoi  quand t’as dit de ne pas mettre de culotte »

« Que c’était pas son truc, elle ne le ferais jamais, avec l’alcool elle s’est lâchée ce soir. »

Si elle savait que j’ai eu un acompte dans la foulée ce jour d’été là.

« Peut-être, j’ai rien vu »

« Moi si, elle a écarté les jambes devant moi,  elle avait rien, et je peux te dire qu’elle mouillait »

Caroline a pris mon sexe en main, il était tout dur.

« pense à sa chatte mon chéri », et elle a englouti mon sexe dans sa bouche et m’a sucé jusqu’à ce que je jouisse, ce fut rapide.

Le lendemain après le petit-déjeuner, je suis allé chercher les valises, Aline partait seulement l’après-midi, elle est arrivée en peignoir pour prendre une douche.

« Tu t’ais remis de ton massage ? »

« Oui à refaire c’était vraiment très bon, et Paul il l’a trouvé comment ? »

« Je ne sais pas, mais il avait du rouge à lèvre sur la queue hier soir, pas discrète ta femme, on va arrêter là, ça va dégénérer un jour, on avait trop bu hier soir. »

« C’est que tout le monde en avait envie, mais tu as raison, on a fait fort. Bon, à l’année prochaine belle-sœur. »

« Ok, à l’année prochaine beau-frère. Oublie pas mon enterrement de jeune fille, on sort à cinq filles, dont ta femme, c’est toi  le chauffeur et organisateur, mais tu participes pas»

Elle a ouvert son peignoir en me regardant dans les yeux, en me souhaitant une bonne fin d’année, et elle est allée dans la douche moi ,j’ai mis les valises dans la voiture est on est reparti. Il ne  me reste plus qu’à organiser cette journée que j’avais rangée dans un coin de ma tête et oubliée. Quelle idée de faire ça quand il fait froid.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'espère qu'il y aura des réunion de préparations sinon que cet enterrement a lieu en janvier

 

Pour ne pas avoir à attendre trop longtemps

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il me reste 2 mois pour faire ça, j'ai un budget de 1000€, c'est beaucoup pour 5, mais elles ont envies de bien s'éclater.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sympa l'anecdote !

Et j'ai appris l'existence des "strings de massage", j'aurai sûrement pris ça pour un bandeau.

Bon courage pour l'organisation, mais déjà tu sais que tu as une marge de manœuvre assez souple au niveau de la "Filouterie" ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour sa journée j’avais  prévu bowling puis resto dansant et sauna  dans un club libertin ou nous allons quelques fois avec ma femme, de plus il y avait un spectacle de strip-tease et l’ambiance est assez sympa, pas trop lourde pour ce genre d’endroit. J’avais carte blanche pour l’organisation, elle voulait une journée sympa entre copine et s’éclater, moi j’étais le chauffeur, c’est tout, pas le droit de rentrer avec elles, même de loin.

J’avais réservé 2 chambres dans un hôtel, un très grand lit et un petit par chambre, pour  tout le monde après cette soirée.je les ais posé devant le club après le bowling , à l’extérieur rien n’indique ce que l’on va trouver à l’intérieur, puis j’ai attendu à l’hôtel la fermeture et je suis allé les chercher à 4h du matin.

Elles étaient très excitées, et avaient pas mal bu, pendant le trajet jusqu’à nos chambres, j’ai eu des remarques sur l’endroit choisis, mais elles ont appréciés  la soirée qu’elles ont passée.

Trois filles dans une chambre, ma belle-sœur, ma femme et moi dans l’autre.

J’ai pris ma douche en premier et je me suis mis nu dans le lit, Caroline prenant la sienne dans la foulée. Aline, qui préparait ses affaires et son lit m’a regardé enlever mon peignoir quand je me suis couché.

« Je m’attendais pas du tout à ça comme club dansant, t’es vraiment gonflé, tu es un enfoiré, et que Caroline vienne dans ce club depuis quelques temps déjà, alors là c’est la cerise sur le gâteau. »

« Tu voulais un souvenir mémorable, t’éclater, te faire plaisir, tout était à porté de main. Comment  c’est passé votre soirée ?»

« Tu n’auras rien de moi, tu demanderas à ta femme, ç a t’exciteras »

Caroline est arrivé vêtu du peignoir de l’hôtel, Aline est parti à la salle de bain prendre la sienne.

Caroline a retiré son peignoir, a enlevé la couette sur le lit et m’a sucé un peu. Elle s’est assise sur mon sexe en érection et a commencé à me chevaucher. Aline est revenue dans la chambre à ce moment, elle avait oublié sa brosse à dent dans la valise qu’elle avait prévu ne sachant pas ou elle allait dormir.

« Ben faut pas vous en faire tous les deux, pensez à ceux qui sont seuls un peu. »

J’ai voulu mettre la couette sur nous.

« C’est bon, après ce que j’ai vu ce soir, plus rien ne  peut me surprendre, je vais prendre ma douche, criez en silence. »

Deux minutes après, elle était déjà là, nue, elle n’avait même pas mis de peignoir ou de pyjama. Elle s’est couchée sur le lit à coté de nous, les jambes écartées  vers moi.

« Pour que tu jouisses plus vite j’aimerais bien me coucher. »

On a joui assez rapidement, on était trop excités tous les deux.

Caroline a proposé à sa sœur de dormir avec nous, elle a accepté vu la taille de notre lit, je me suis mis entre les 2 sœurs, on était tous les trois nu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

plein de mystères restent à raconter.

 

On ne sait rien du début de la nuit et encore moins de la fin.

 

Tu nous laisses sur notre faim

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C est etrange ... ta femme et ta belle soeur ne semblent pas s offusquer le moins du monde l echange de maris. Ta femme semble d ailleurs avec deja goute son beau frere. Il n y a que toi qui n aie eu jusqu a maintenant que des caresses appuyees, ou ai je mal lu ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.