Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Greycloak

Mensonge

Recommended Posts

Je decompte les heures, secondes et minutes,
Combien de temps encore durrera ma lutte?
Ma vue se perd me laissant aveugle par moments,
Mes oreilles se ferment car tout le monde me ment.
J'aurais aime un monde a moi.
J'aurais aime avoir une voie.
Un chemin a suivre, une pause dans mon etat ivre,
Mais c'est comme nager avec du cuivre.
Le poids lourd me tire vers le fond,
Je me rappelle encore que tout le monde ment.
Meme dans ces moments de peine,
Je suis toujours remplis de haine,
Haine qui deborde ici et la,
Haine qui casse mes poings et brise ma voix.
J'ai pas vraiment le choix par contre,
A chaque fois j'ai des comptes a rendre.
Chaqu'un veut quelque chose a prendre,
Ils embarquent la main que je viens de tendre.
La faille m'est claire deshormais,
L'etre humain ne peut vivre en paix.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:good: ( ce n'est pas un mensonge)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je m'en rends compte. Trop de choses ont change.
Le temps continue de passer, trop vite maintenant.
Alors que mon corps a fini de grandir et continue de ager,
Je commence a comprendre ce dont j'avais peur tellement.

Le temps, j'en suis prisonnier, j'en suis las et j'en suis affole,
Je n'arrive plus a tout gerer, je ne peux plus bouger ...
Le temps, je n'arrive plus a le rattraper, je n'arrive plus a assumer.
Mais lui, ne s'arretera pas de se moquer, d'accelerer.

Perdu, battu et en ruines, je continue tout de meme a ramper.
Je ne sais pas pourquoi. J'avance sans esperer.
Ces mouvements .. J'ai l'impression de chuter,
Un enfant mis devant l'eternite.

Le temps m'as tout pris, un par un.
Tout ce et ceux a qui je tenais tellement.
Les reves, les amours, les romans,
Tout m'as ete pris en un seul moment.

Et pourtant je ne peux pas m'arreter.
Le temps ne me laisse pas m'en aller.
La douleur passe, le soupir reste,
Le temps met tout de cote d'un seul geste.

J'admire tellement ceux qui font la course leur vie a la main,
Ca me donne un sourire, quand je les regarde de loin.
C'est la seule maniere d'echapper cette prison,
Cette cage dans la quelle j'ai ete mis sans raison.

Je vois des etres, vivants et riants, chantants et dansants.
C'est attirant, tel un aimant, de les voir s'unir par le sang.
De partager leur amour entre eux, lui et elle,
Pour ensuite donner une vie nouvelle.

C'est dommage, je ne possede pas de coeur, je ne peux pas apprecier,
Ce moment d'intimite, cette doux toucher, ce merveilleux baiser.
Un moment de tranquilite, suivi d'un moment dechaine,
Culmine par des caresses sans cesse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une bien belle prose qui nous permet de mieux te cerner. Bravo, merci, encore !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Impossible a traduire. 'fin. Si. Mais ca prendrait plus de temps que ce que j'ai actuellement. J'imagine que certains de vous comprendront tout de meme. Dans l'occasion ou les textes ... Mhmmm ... "Creatifs" ne font pas d'exception a la regle de ne poster que en Francais, je vais retirer ca.

Inspire de Shawn McPherson.

Verse 1 / Devil:

Calling for my magnificence,
I will tear out your very essence,
Your time is done, your hour came,
You drown in despair and shame.

My steps hit heavy on your bones,
You strive to live but you will die alone,
I will reap your soul and break your hopes,
You will stagger as I pull your ropes.

You're nothing but my puppet,
I'll slaughter you without regret,
Your voice speaks my words,
As you obey my ropes and knots.

With just my will you will cease to exist,
You're done for before you even try to resist.
My chains hold down your wrists,
Your body is shaped by my fists.

There's nowhere to run, nowhere to hide,
Your blind eyes forgot the color of light.
I shall be your judge, your Lord,
With a single thought I will end your world.

Verse 2 / Angel:

I feel your anger and pain,
By your side I shall remain,
Never once I will betray,
With you I will always stay.

The marks of battle run through you,
But death will bring nothing new,
You find comfort in your pride,
In feelings that you left behind.

Lacking a beating heart,
You just need a fresh start.
Now it's time to believe,
That once again you'll live.

I am guided by a star,
By the truth of who we are,
Before you I pledge,
I'll follow you beyond the edge.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.