Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité

Attache moi !

Recommended Posts

Invité

 

 

 

         Je poste ici ma première expérience en matière de domination/soumission avec le jeune homme qui deviendra l'élu de mon cœur. Récit écrit avec des mots simples sous la forme d'un témoignage. Je ne pensais pas vraiment le poster mais un certain codem m'a motivée à le faire, merci infiniment à lui car c'est très excitant de partager avec de parfaits inconnus un moment très intime et fondateur.

         Je plante le décor, Pierre et moi sommes étudiants en faculté où nous suivons les mêmes cours. Cela fait deux mois que nous sommes ensembles, d'abord amis nous sommes devenus amants ayant tous les deux rompus récemment. Je suis heureuse, relativement à l'aise dans ma peau mais, il y a un "mais" sur le plan sexuel je cache certains désirs ou disons fantasmes car depuis l'éveil de ma sexualité à l'adolescence  je fantasme à l'idée d'être soumise. Je devine déjà certains haussements d'épaules. Encore une fille qui cède à une mode récente du SM! Pour ma pomme, je ne crois pas. Et dans ce domaine il me semble impossible d'être novateur ou à l'inverse puriste. Ce que je sais, c'est que toute jeune je rêvais qu'un homme m'attache et abuse de moi. Seulement aborder ce sujet avec son amoureux même sur la pointe des pieds c'est casse-gueule et risqué. Nous avions  donc environ  19/20 ans et Pierre me plaisait vraiment donc prudence. Surtout que j'avais déjà tentée avec le précédent d'explorer cette voie mais pour un  résultat catastrophique. Cependant j'en étais sûr et cela depuis longtemps, je désirais être soumise, m'abandonner  totalement, être à la merci d'une personne, de ses caprices.

            Entre Pierre et moi pas d'ombre au tableau, il était doux, calme, affectueux, drôle et  sur le plan sexuel disons que l'on se découvrait doucement car encore jeunes et assez patauds. Je dois avouer que j'ai jouis pour la première fois à 2 grâce à lui. Donc je ne voulais rien gâcher mais il manquait quelque-chose, le petit plus qui fait vibrer et donne des frissons. Le soucis venait surement de notre rencontre sous le signe d'une réel amitié ayant finie au lit. Alors  j'ai du donner un coup d'accélérateur car pour être excitée (je suis très cérébrale)  j'avais besoin de faire jouer mon imagination. Ainsi à un rencard plutôt classique entre 2 amoureux en fac je suis arrivé le soir devant le ciné maquillée, en jupe courte, bas, talons haut, petite chemise serrée, une veste courte ... et comme je mesure 1,80m ça passe rarement inaperçu. C'est d'ailleurs comme ça que j'avais attiré son attention en cours.

            Bon, apparemment cela a fonctionné car le film fut peu regardé et les caresses nombreuses, mais à ma grande déception, sa curiosité n'avait pas dépassée mes cuisses gainées ... un vrai gentleman! Dans ce cas je sors le grand jeu! On finit la soirée chez lui et au retour dans les escaliers, je prends bien soin de passer devant lui dos cambré, démarche sensuelle .... il finira bien par remarquer que j'ai oublié ma culotte.  Mais rien!  On s'installe sur le canapé : bisous, câlins, ça chauffe vite entre nous surtout que j'ai eu le temps de cogiter et que je lui fait quand même mon effet. Il commence à me déshabiller .... Et puis flute je me redresse et échappe à son étreinte. Une idée me transverse l'esprit: la petite table de la cuisine. Je vais jouer le tout pour le tout. Je viens poser mes coude dessus, cambre mon dos et offre mes fesses à sa vue. La jupe se relevant juste à la hauteur des coutures des bas. Il s'approche, me caresse et finis de relever cette jupe. Surprise! je suis cul-nu et avec la chatte bien mouillée. Passé l'étonnement, Monsieur semble assez content et suffisamment excité pour vouloir me sauter dessus sans attendre! Mais j'ai une bien meilleure idée, je lui propose de jouer un rôle car il devrai être plus surpris et même en colère contre moi car je suis une salope de me promener comme ça, je devrai être un peu punie, recevoir quelques coups de règles pour "acheter" des coups de bites. Une sorte de jeu coquin autour de l’écolière perverse et des châtiments corporels ... le principe reste de simuler cette scène. 

            Pas choqué par l'idée il accepte et se prends au jeu, enfin! Il  me propose 5 coups de règles sur les fesses pour un coup de bite. Combien de coups de bites je veux acheter .... 10 alors! Il ne se laisse pas démonter ouf, et commence à administrer mes 50 coups de règles. D'abord il est assez doux, je me cambre bien et reçois ma correction les mains croisées dans le dos ... comme j'en rêve depuis longtemps.

            Puis après une dixième de coups il se décide à frapper un peu plus fort et à ralenti la cadence .... il me demande même de compter en même temps (il se décoince on dirai, ou il me teste). J'accepte et obéis de bonne grâce.

             Vers 20 je commence à gémir et me tortiller sur la table, je suis trempée et surexcitée. La morsure de la règle deviens cuisante et garder la position fesses tendues me demande des efforts mais je tiens bon.   A 30 je cris pour de bon, à la fois de plaisir mais aussi de douleur, de plus  il vise de temps en temps mon intimité. Il s'arrête caresse mon cul rougi, il me dit qu'apparemment je dois attendre ça depuis un moment. (pas faux) Ses caresses sont douces et intenses. J'adore!  Il recommence la punition, je fais mine de bouger et oublis de compter ....  bien dans son rôle il me dit qu'il doit me sanctionner, punir ma désobéissance. Mon esprit est en proie à un dilemme je rêve d'être traitée comme une esclave mais j'ai peur de l'image qu'il va avoir de moi. Je veux être souillée et excitée mais qu'il me respecte encore ... pourvu que la situation ne dérape pas.

            Mais le choix de la sanction est parfait. Il prend sa ceinture et m'attache les mains dans le dos et avec des liens de rideaux (verdict) il m'attache les chevilles aux pieds de la table. On recommence à compter mais depuis 25 pour la peine. Vers 40 je suis au bord de défaillir, les caresses entre chaque coup ne concernent que mes fesses mais me rapprochent de l'orgasme ... presque trop vite. J'imagine les pires tourments qu'il pourrai me faire, je tremble à cette idée et en même temps je n'attends que ça!  Il marque un arrêt et me laisse quelques instants seule, je redoute un problème et imagine seule et silencieuse des situations délicieusement perverses: comme l'intrusion d'amis à lui dans l'appartement, ou bien qu'il cherche à prendre mon cul. Finalement il revient plus simplement avec des glaçons, je suis presque déçue mais la suite est délicieuse ... il s'en sert pour attiser mes sensations sur mon cul, ma chatte, alterne avec quelques coups de langue .... je suis au ange et attends la suite.

           Il me fait lécher ses doigts et les glaçons souillés, ses mots plus crus me plaisent car impératifs mais pas simplement vulgaires. Les coups de règles reprennent lentement, cette fois je n'oublie pas de compter à haute voix et prends bien soin de le remercie à chaque fois. Je glisse même un timide "merci maitre". Visiblement satisfait de moi, il me caresse en même temps, titille mon bouton, ouvre ma chatte. Finalement vers le 48 ou 49 eme coups je jouis incapable de maitriser quoique ce soit.

             Ensuite il me détache et me dorlote ... inutile de dire que là je suis heureuse, après  je me souviens avoir discuter un long moment, histoire de se rassurer et puis nous avons fait l'amour. J'ai eu cette chance de tomber sur un mec qui a compris ce que j'attendais, et qui fait la distinction entre ce que je suis et ce que je désire être sexuellement.  Et surtout qui aime ça. Après on a décliner ce genre de jeux à toutes les sauces, dans pleins de lieux, avec des accessoires, tenues et avec le côté ludique et aussi le côté défis ...  

 

frrfdr.thumb.jpg.e2c065eb7bc417109df726f

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un beau récit qui me rappelle beaucoup ma première expérience avant de devenir une sadique accomplie... mais c'tait une cravache d'équitation

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Magnifique récit qui montre bien toutes les facettes de ce genre de relation :)

Ça me rappelle bien des souvenirs et attise mon désir de retrouver ce genre de relations... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Un beau récit qui me rappelle beaucoup ma première expérience avant de devenir une sadique accomplie... mais c'tait une cravache d'équitation

merci ;) , ouille la cravache direct, on va dire que l'on a gardé une marge de manœuvre et de progression pour la suite

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

un bien beau récit qui exprime parfaitement les choses!!

sans être fan de la pratique, j'aime tes explications, ton ressenti et l'aboutissement:momotte:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

très joli récit ou la soumission est consentie, demandée, assouvie et ou l'AMOUR et le respect de l'autre existent, c'est ce qui fait la force d'un couple:good:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

quel joli partage Desira2! merci de nous l'offrir

 

Un beau récit qui me rappelle beaucoup ma première expérience avant de devenir une sadique accomplie... mais c'tait une cravache d'équitation

raconte nous ca dans un beau récit alors!

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Excellent ! 

J'adore ta façon de raconter cette première  expérience.

Tu as bien fait de nous l'avoir faite partager !

Pierre ne pouvait pas, ne pas  succomber à  ton charme malicieux !

Merci

Bises

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci d'avoir partager ton expérience, un moment de plaisir que j'apprécie fortement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et bien, je ne suis pas fan des fesser avec des objet , sauf cas d'extrème urgence ;) mais je connais et je comprend ce besoin de domination et cela ne signifie en effet pas qu'on soit perverse ou soumise dans la vie. C'est super quand on a trouvé le sbon partenaire pour vous initiez et même pour vivre  ;) ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour nous raconter cette première expérience!  C'était très bien!

Maintenant bdsm, soumission ou domination peuvent se faire dans différents degrés. Et comme on dit en Anglais on peut être "switch" cad qu'on aime d'être soumis, mais un autre moment on prend la domination.

Ce qu'il faut se rendre compte que la douleur cela peut être un exhausteur du plaisir sexuel.  Cependant cette douleur a une frontière et c'est une ligne très mince. Alors quand dépasse cette douleur devient désagréable.

Il suffit sentir pour les deux jusqu’où on peut aller. Et il faut être ouvert l'un avec l'autre.

De toute façon, si tu as encore des expériences raconter nous!!

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.