Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

codem

Imprévu dans une forêt des landes girondines

Recommended Posts

Imprévu dans une forêt des landes girondines


 

Dès que les premiers beaux jours arrivent, Georges et Marie, aiment se promener dans les immenses forêts des landes girondines.

Ils apprécient ses grands espaces verts, plantés de pins maritimes , de chênes, de châtaigniers ...

Les arbres s’habillent de leurs nouvelles parures verdoyantes, les oiseaux recommencent à gazouiller. Ça sent bon le printemps!

Cette forêt qu'ils aiment tant, est un endroit particulièrement agréable à cette saison pour sa multitude de petits chemins où à chaque détour, c’est une nouvelle découverte.

Ils oublient pendant les week-ends, leur semaine de travail en allant marcher dans les sous-bois. C'est bon de décompressez, loin de toutes pollutions sonores et olfactives. Idéal pour recharger les batteries.

Ce jour là, ils se sont aventurés bien plus profondément dans cette forêt.

Georges enlaçait Marie qui s’émerveillait à chaque détour de chemin. Elle restait silencieuse pour profiter au maximum de cet agréable murmure que faisait le vent dans les feuilles.


Elle fit remarquer à son chéri, qu’un individu les suivait depuis un bon moment.

Il la rassura :

- Il doit chercher des champignons!


L'homme les suivait toujours en gardant une distance d'une trentaine de mètre plus loin.


Georges fit la remarque suivante à Marie :

- Effectivement ce gars est bizarre, il cherche quelque chose mais pas des champignons !

Il cherche à nous draguer!


Elle lui a répondu qu'il se faisait des idées. Georges s’interrogeait et, insistait pensant qu'il avait raison.


Ce type avait un comportement curieux. Il s’arrêtait quand les amoureux ralentissaient le pas.

Marie avait enfin compris que Georges avait raison.

Ce type, qui devait avoir une bonne quarantaine d’année, s’exhibait maintenant, sans gène.


L’homme avait une forte érection. C’était impressionnant !

 

Georges proposa à Marie :

- je vais demander ce qu’il veut.


Marie invectiva Georges :

-tu es fou ! Reste là ! Cet homme est peut-être violent.


Sans se démonter, il alla vers l'exhibitionniste. Marie n’entendait pas leur conversation.

Quand Georges revient vers elle, avec un petit sourire, il lui expliqua leur discussion :

- Il aimerait que tu le branles devant moi et que tu me branles devant lui aussi.

Elle répondit, en colère d'une voix criarde :

- Mais il est fou ce mec !


Georges essaya de la calmer en lui répondant :

- Moi, ça m’exciterais ma chérie, cette situation là ! J’aimerai bien te voir branler ce gars devant moi !


Marie le regarda, très surprise. Elle ne lui connaissait pas ce fantasme ! Georges la voyait un peu hésitante.

Puis, après réflexion, elle lui avoua qu’elle aussi avait ce genre de fantasme. Mais de passer du fantasme à la réalité et, de voir deux hommes s'amuser ensemble avec leur sexe devant elle, ce n'était pas gagné d'avance.

 

La situation devenait excitante pour tout le monde.

Marie avoua, sûrement sous l'effet du moment, un autre de ses fantasmes.

 

Elle lança, après un court silence :

- D’accord, s’il nous donne 50 euros !


L’homme accepta d’un mouvement de tête.

 

Il s’avança vers Marie, le sexe à la main, bien tendu. Elle le prit du bout des doigts, un peu gênée par cette situation.

Son fantasme, c'est bien, mais devant la réalité c'était une autre histoire !

Elle commença les va-et-vient sans trop de motivation.

Georges était très excité par cette vision qu'il avait de voir Marie, tenant timidement ce sexe en érection de ce bel inconnu !

L' excitation de chacun augmentait au fur et à mesure que ce scénario se déroulait.

Marie avait pris le rythme maintenant. Elle semblait s'être adapté a ce petit jeu et même trouver de plus en plus de plaisir.

 

Georges, avais sorti aussi sa bite à son tour et, commença a se masturber en matant Marie et l'exhibitionniste.

L’homme ne tarda pas à ignorer Marie, pour prendre en main le sexe de Georges qu'il se mit à branler avec une certaine satisfaction.

Georges avait le sentiment que l'inconnu prenait plus de plaisir qu'avec Marie. Il se baissa vers la queue de Georges et la prit dans sa bouche.

Marie semblait être très excitée de voir un mec sucer son homme.

Les deux hommes avaient remarqué que Marie se caressait à travers le tissu de sa robe. Le type a eu envie de voir Georges, faire l'amour à sa copine devant lui.


Elle me jeta un coup d’œil et dit au type :

- D’accord pour 50 euros de plus!

- O.K ! répondit-il.


Elle se laissa faire par son amant, très excitée par ce petit jeu érotique.

Elle appuya ses mains contre un arbre, tendant son fessier. Georges fit glisser sa petite culotte puis lui troussa sa robe pour la prendre en levrette. Pour une meilleure pénétration, il lui écarta les jambes.

Le gars nous observait en continuant de caresser son braquemart dans un mouvement lent et régulier.

C’était une première pour les deux tourtereaux, de faire l’amour devant un voyeur.

Il n'aurait pas cru capable Marie, d'accepter de s'exhiber devant cet inconnu !

 

Après leurs ébats, Marie toute émoustillée, aurait sûrement accepté de faire l’amour avec le bel inconnu.

 

Quand Marie osa réclamer l’argent, l’individu répondit qu’il n’avait pas la somme sur lui.

- Je vais vous donner mon adresse, vous viendrez tous les deux à la maison prendre un verre et vous récupérerez votre dû !

Il ajouta :

- Je vous donnerai plus si vous voulez renouveler l’expérience chez moi !

 

Ils se sont regardés, dubitatif.

Georges lui dit:

- Ça va comme ça, gardez votre argent, on en reste là !


Marie osa lui demander quand même son adresse.

Une fois le type éloigné, elle dit à son amoureux:

- Il y a pas de raison de lui faire cadeau des 100 euros !


Il habitait pas loin du village où Marie et Georges résidaient.


La fin de la balade fut agréable.

Cette journée s’achevait, il fallait déjà penser au retour.


Dans la voiture Georges lâcha à Marie :

- Ce soir on va au resto pour bien finir notre journée !

 

Le soir dans le lit, elle avoua que cette situation l’avais terriblement excitée et qu'elle aimerait renouveler ce trio avec ce bel homme !

Elle insista plusieurs fois pour qu’on aille prendre un verre chez ce type.


Peut-être l’occasion de vous raconter une autre aventure de Marie et de Georges!


G.A le 15 février 2009

Revu et corrigé Mai 2015

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Je ne connais pas encore tous tes récits Codem, mais celui-ci est une sacrée découverte. Je me suis prise au jeu et j'avais l'impression de faire ma voyeuse là au milieu des arbres de la forêt. Très beau récit, bien écrit et moi je demande une suite. Marie ne peut tout simplement pas en rester là.

Merci Codem pour ce délicieux moment de lecture. Bises

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne connais pas encore tous tes récits Codem, mais celui-ci est une sacrée découverte. Je me suis prise au jeu et j'avais l'impression de faire ma voyeuse là au milieu des arbres de la forêt. Très beau récit, bien écrit et moi je demande une suite. Marie ne peut tout simplement pas en rester là.

Merci Codem pour ce délicieux moment de lecture. Bises

?Il y avait  une suite de prévu  mais jamais  eu le temps de l'écrire

Merci Cali bises

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Déjà lu ;) mais ça fait toujours plaisir de te relire :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Déjà lu ;) mais ça fait toujours plaisir de te relire :)

?Oui j'aime  revoir et corriger mes anciens récits.

C'est comme ça  que je m'aperçois de toutes mes maladresses dans l'écriture et de  toutes mes fautes d'orthographe.

Merci ma fidèle lectrice

Bises S'

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.