Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • 0
Gas

Prostitution

Question

   Bonjour à tous,

 

Je n'ai pas trouvé de débat autours de ce sujet chaud qu'est la prostitution alors je le lance ici. En cette période où il commence à être question de l'interdire (pour l'instant, ils ne veulent pas interdire la prostitution mais punir les clients, je ne vois pas vraiment de différence, mais bon, passons), il me semble important d'en parler. J'ai bien sûr un avis sur la question, mais j'aimerai pouvoir le confronter à l'avis d'un plus grand nombre de personnes (car pour l'instant, je n'ai pu le confronter qu'à celui de mes parents qui est assez catégorique et sans appel...).

 

Dans une société, la prostitution est-elle nécessaire, bonne, mauvaise, un mal pour un bien, utile, dangereuse, dégradante... ?

 

Avez-vous déjà eu recours aux services d'une prostituée/d'un gogolo ou avez-vous déjà pratiqué des relations sexuelles pour de l'argent ? Quel a été votre ressenti ?

 

Pensez-vous que la prostitution devrait-être interdite, légiférée, encadrée, laissée dans la situation actuelle... ?

 

La prostitution est-elle moralement acceptable ? Je parle ici de dignité humaine.

 

 

Pour ma part, j'ai tendance à penser qu'il ne faut pas l'interdire mais qu'au contraire, il faudrait ré-introduire des maisons closes (comme c'est le cas en Espagne et en Belgique, me semble-t-il) dans lesquelles les femmes pourraient travailler dans des bonnes conditions de confort et d'hygiène, dans une structure légale qui leur donnerait accès à un salaire fixe, une médecine du travail, une reconnaissance sociale (car il n'y a pas, à mon sens, de sous-métier), une couverture sociale, etc.

Ce qui me dérange avec la prostitution, c'est tous ces mac qui se font une thune pas possible sur le dos de gamines (pas forcément mineures, mais disons des jeunes femmes) exploitées qui n'ont pas forcément leur mot à dire et je pense qu'un instituant un cadre légal à la prostitution, ça va réduire considérablement le nombre de ces commerces (à défaut de pouvoir les tuer véritablement). Si au contraire on bloque tout, j'ai peur que ces business explosent.

Après, je ne connais personnellement aucune prostituée et il est fort possible que la vision qu'on en a est pleine de préjugés dus à une mauvaise information (voire carrément une désinformation) sur ce milieu et le peu d'intérêt qu'il suscite chez les journalistes, les politiques, etc.

 

 

Voilà.

Mon avis n'est pas gravé dans le marbre et est sans doute contestable. Donnez le votre, le débat épineux est ouvert.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Recommended Posts

Je me vais surtout rebondir sur le côté moral, mais mon avis n'est pas gravé dans le marbre non plus, et j'ai hâte de lire les participations sur ce post.

 

On avait eu un débat similaire sur le tchat il y a une semaine ou deux, je voulais répertorier tous les arguments possibles contre la prostitution choisie pour décider lesquels me semblaient valables et lesquels ne l'étaient pas. Je me suis en effet rendu compte que je ne savais pas trop pourquoi je ressentais une certaine gêne concernant la prostitution choisie (choisie, hein, et oui ça existe), et je voulais être sûre que mon ressenti venait bien de moi, et pas d'un dictat social. Au final je n'ai pas encore trouvé de réponse précise, mais je sais que ça a à voir avec le fait de monnayer du sexe, puisque, par exemple, être rémunérée pour être mère porteuse ne me semble pas dérangeant, alors qu'il s'agit aussi de vendre son corps.

 

Au delà de cette gêne sur laquelle j'espère pouvoir bientôt mettre des mots, je trouve que la prostitution est un métier qui impose le respect. Ces hommes et ces femmes offrent leur corps, dans tout ce qu'il y a de plus intime, pour soulager ou offrir du plaisir. La frustration pouvant devenir une souffrance, je trouve que ce métier a sa place dans notre société. Je n'ai jamais pris le temps de m'intéresser à la législation et à l'encadrement relatifs aux travailleurs du sexe, mais ce topic est une excellente raison de me familiariser avec ce domaine. Merci d'avoir soulevé la question, Gas !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Jamais pratiqué, et pas intéressé.

 

La question de l'interdire revient régulièrement sur le tapis, mais c'est IMPOSSIBLE à interdire, ça va juste rendre encore plus dangereux les activités pour elles et la vermine va encore plus se renflouer les poches, et accessoirement ça sera sans doute plus risqué pour le pélerin de la chatte payante.

 

Je suis pour une prostitution contrôlée, maisons closes par exemple, mais y aura toujours des félés qui voudront "plus" et qui trouveront de quoi satisfaire leurs bas instincts via les bandes organisées.

 

Donc, au niveau de la moral, chacun balaie devant sa porte mais de tout temps, il y a eu de la prostitution. je ne juge pas celles qui s'y exercent, mais j'aimerai beaucoup "juger" ceux qui profitent de leur détresse : je ne parle pas des clients, mais du reste.

 

...

 

 

Bon après si tu es une bombe sensuelle et que ton fantasme est de me laisser un billet en repartant, je ferais un effort !  :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est un sujet qui revient réguliérement sur le tapis.

Je suis ni pour ni contre, je m'en fiche un peu, il me semble que s'en méler, c'est un peu déjà juger ces gens: clients, prostitués

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A mon avis, la prostitution n'a rien de mal tant que celle qui exerce ce métier n'y a pas été forcée. Quoique l'on pense du métier en lui-même, je pense que nous seront tous d'accord pour dire que le véritable problème dans la prostitution ce sont les réseaux qui en profitent sur le dos de jeunes femmes pas forcément consentantes.

Après, il y a prostitution choisie et prostitution choisie.

Fin bref, je suis pas contre, mais je pense moi aussi qu'il serait plus raisonnable et sécuritaire pour ceux et celles dans cette situation de réglementer le métier, plutôt que de les laisser risquer leur peau dans la clandestinité.

Par contre, il ne me semble pas que c'eut été remis sur le tapis, mais la pénalisation du client, je trouve ça minable et j'espère que ça ne passera jamais. Certaines personnes sont dans une misère sexuelle qu'ils n'ont pas forcément choisie, et ce n'est pas facile pour tout le monde de s'en sortir. C'est peut-être difficile à concevoir pour ceux et celles qui baisent à tout va, mais la misère sexuelle, ça peut devenir très difficile à vivre.

Quand au fait d'y avoir personnellement recours, non. Je n'ai jamais essayé... mais je me tâte... ce sera vraiment en dernier recours si je n'arrive pas à vivre ma première fois autrement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dur question mais bon je vais aussi apporter ma piere à l'édifice.

 

Je ne suis pas contre la prostituion et l'ouverture de maison close me semble une bonne solution.

Comme il a été dit, certaines personnes sont dans une misere sexuelle importante et leur permettre d'avoir une relation sexuelle avec un/une partenaire c'est important. Sinon n'oubliez pas car beaucoup parlent de jeunes femme mais il y aussi beaucoup d'homme qui se prostituent.

 

Par contre attention aux maisons closes, tout n'est pas rose parce qu'elles existent, les prostitués ne sont pas forcement mieux considéré que ceux qui font cela sous des ponts. Les maison closes font que la clientele est souvent plus riche et on touche à d'autres soucis qui sont de payer des femmes pour avoir gain de cause dans des marchés publics ou autres malversations. Je parle bien sur des maisons closes un peu haut de gamme et pas celle comme à la frontiere espagnole où les femmes à l'intérieur sont entassé dans des conditions pas terribles.

Et là finalement savoir que des hauts cadre se "paient une pute" parce que un contrat ça se signe avec une bonne pipe et bien là on est dans un marchandisation qui ne me plait pas. Ce n'est plus assouvir un besoin primaire comme pour certains

.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vous n'avez pas l'impression que les Maisons Closes ca date un peu? :shok: Et je doute qu'on les rétablisse un jour! Il me semble que la prostitution actuelle est de plus en plus liée au net, sans doute plus cachée qu'avant aux yeux du tout-venant.

Le client n'est sans doute plus dans la rue, mais sur le net, donc ca revient il me semble à pénaliser une transaction entre deux adultes consentants. Et pour le reste, il y a la législation et tout

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quoique l'on pense du métier en lui-même, je pense que nous seront tous d'accord pour dire que le véritable problème dans la prostitution ce sont les réseaux qui en profitent sur le dos de jeunes femmes pas forcément consentantes.

 

Bah en fait, nous ne sommes pas tous d'accord avec la définition du "véritable problème". Pour certains, dont ma mère avec qui j'ai une un long débat à ce sujet, la prostitution est foncièrement mauvaise car la femme devient une "femme objet" et cela va à l'encontre de plusieurs siècles de luttes pour l'égalité hommes-femmes, d'autant plus que la femme qui se prostitue se pourrie la vie, pas tant physiquement que mentalement. Je n'était pas vraiment d'accord avec cet argument, notamment parce qu'avec un tel raisonnement, on devrait alors interdire beaucoup de les métiers  comme gardes du corps (qui risquent leur vie tous les jours), les militaires, les ouvriers (qui ont les os en miettes à 35 ans), et j'en passe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bah en fait, nous ne sommes pas tous d'accord avec la définition du "véritable problème". Pour certains, dont ma mère avec qui j'ai une un long débat à ce sujet, la prostitution est foncièrement mauvaise car la femme devient une "femme objet" et cela va à l'encontre de plusieurs siècles de luttes pour l'égalité hommes-femmes, d'autant plus que la femme qui se prostitue se pourrie la vie, pas tant physiquement que mentalement. Je n'était pas vraiment d'accord avec cet argument, notamment parce qu'avec un tel raisonnement, on devrait alors interdire beaucoup de les métiers  comme gardes du corps (qui risquent leur vie tous les jours), les militaires, les ouvriers (qui ont les os en miettes à 35 ans), et j'en passe.

 

Oui mais encore une fois, on parle d'histoire d'égalité hommes-femmes mais et les hommes qui se prostituent c'est quoi le rapport avec le féminisme.

Sinon en rapport avec la prostitution, une super offre de boulot : http://www.egrafla.fr/2015/03/30/devenez-testeur-de-prostituees-dans-une-maison-close/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Gas > Oui bon, il y aura toujours des avis plus tranchés que d'autres, mais comme le dit Fab, le féminisme n'a rien à faire là dedans dans la mesure ou les hommes aussi se prostituent.

Tant que nous somme dans la prostitution choisie, la problématique du corps objet ne se pose pas.

Mais si on veut y inclure une part de féminisme, toujours dans le cas de la prostitution choisie, il s' agit bien là de laisser les femmes utiliser leur corps comme elles l'entendent.

Ce n'est pas parce qu'on va payer une prostituée qu'on aura pour autant le droit d'en faire ce qu'on veut. On aura que ce qu'elle veut bien nous "offrir".

Pour la question du respect, ça dépend du client. Pour m'être un peu renseigné sur le métier, beaucouo d'indépendant(e)s se permettent de refuser un client si il n'est pas respectueux.

Enfin, il y a des personnes que ça gênera toujours.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour y mettre mon grain de sel, je partage l'avis de gas et de cédric.

Ayant observé la prosttution en hollande, je trouve que leur donner une existance légale en leur permettant d'avoir un lieu d'exercice est un plus pour l'hygiène, leur sécurité. Cela permettrait de mettre aussi à l'écart les réseaux mafieux qui exploitent certaines filles.

Quant aux clients, il est important qu'ils ne soient pas poursuivi car ces gens dans le besoin trouve ainsi leur compte.

avoir recours à cette pratique peut éviter lié à une situation de manque extrême de forcer une fille non consentante.

Pour l'image de la femme, je considère que c'est un métier comme un autre s'il est choisi

:D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour l'image de la femme, je considère que c'est un métier comme un autre s'il est choisi

:D

Pas sûre non!

C'est un métier difficile tant pour le corps que pour l'esprit. Et à l'heure où on imagine un compte-pénibilité, les putes ne sont pas à la fête.

Dans une société, la prostitution est-elle nécessaire, bonne, mauvaise, un mal pour un bien, utile, dangereuse, dégradante... ?

La prostitution est, d'après moi, un mal nécessaire.

Certains la choisissent, d'autres la subissent. C'est eux qu'il faut protéger.

Ce métier est forcément dégradant pour celui qui le pratique: famille, amis, entourage, ce métier est une plaie en lui même. Mais il est aussi un fusible nécessaire dans nos sociétés hyper individualistes...

Avez-vous déjà eu recours aux services d'une prostituée/d'un gogolo ou avez-vous déjà pratiqué des relations sexuelles pour de l'argent ? Quel a été votre ressenti ?

Jamais.

Cela dit, avoir des relations tarifées est un vrai fantasmes pour beaucoup de gens.

Perso, je n'en ai jamais eu besoin ou envie, et je pense que je n'en aurai pas le cran.

Pensez-vous que la prostitution devrait-être interdite, légiférée, encadrée, laissée dans la situation actuelle... ?

Encadrée légalement. Même protection, mêmes charges que pour n'importe quel prestataires de services.

Mais j'ai un doute quant aux maisons closes: trop facile de cacher un trafic d'êtres humains derrière un paravent.

Deplus, à l'heure où le gros de la prostitution choisie se fait beaucoup depuis le net, où les prostitués ( hommes ou femmes) on la possibilité de choisir leur clients, le retour des maisons closes n'est pe pas souhaitable...

Pourquoi pas les autorisations délivrées par les préfectures pendant qu'on y est?

La prostitution est-elle moralement acceptable ? Je parle ici de dignité humaine.

Elle l'est. Pour peu que ce métier ai été choisi et non pas imposé...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:Dgourmande, on est d'accord de dire s'il est choisi :D

pour parler de pénibilité, il faudrait au moins qu'il soit reconnu comme métier.

Cela dit, l'état prélève de l'impôt sur les revenus des prostituées qui se déclarent ainsi comme source de revenu.

logique aussi notre état français

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:Dgourmande, on est d'accord de dire s'il est choisi :D

pour parler de pénibilité, il faudrait au moins qu'il soit reconnu comme métier.

Cela dit, l'état prélève de l'impôt sur les revenus des prostituées qui se déclarent ainsi comme source de revenu.

logique aussi notre état français

Stop!

Pas de politique! :)

Bien que le texte soit étudié en ce moment...

On est sur une corde raide quoi... :D

En plus, c'est un métier. Une " activité non salariée" pour les impôts je crois...

Non salariée, mais taxable.

Ce qui m'énerve un peu dans cette affaire, c'est le discours un brin féministe-réac: la marchandisation du corps

C'est vrai certaines femmes, et des hommes aussi, sont des esclaves sexuels, et la loi devrait viser à les protéger.

Mais d'autres choisissent d'exercer librement, et ils devraient avoir l'opportunité de le faire légalement...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Je suis presque d'accord avec Gourmande, surtout en ce qui concerne les maisons closes. Les seuls qui me paraitrait être acceptable seraient des genre de colloc de prostituées, regroupées entre elles et gérées par elle mais pas question que quelqu'un s'occupe de les loger et de prélever un loyer ou un pourcentage sur leur activités .Pour en finir quand même avec le mythe de la prostitutions choisie qu'est ce que ça veux dire. Une étudiante qui se prostitue sur internet pour payer ses études c'est choisi ? Un jeune chômeuse qui pour payer son loyer se prostitue c'est choisi?etc etc.

Les travailleuses du sexe en cette période de crise ne choisissent pas de se prostituer elles choisissent de manger et de se loger . Donc la notion de choix est toute relative et très souvent utilisée comme excuse par des hommes d'ailleurs.

Maintenant, effectivement que la société utilise ce moyen comme soupape pour pallier à une certaine misère sexuelle je viens bien le croire. Dans ce cas je pense qu'effectivement comme tout travailleur indépendant, il serait bon de leur donner un statut style artisan ou autoentrepreneuse et comme toutes les autres activités de leur faire bénéficier des même droit du travail et des même ^protection.

Voilà c'est mon avis de femme qui est solidaire des autres femmes.

LN

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:shok:  :shok: Mais c'est quoi cette obsession pour les maisons closes, enfin? :shok:

Je doute que ce soit remis au gout du jour, à notre époque, 2: qui voudrait voisiner avec? 3: je suis tombé ce matin sur un article qui disait que trés probablement, les proxénetes justement investiront dans l immobilier pour loger leurs ouailles. Donc en quelque sorte, on reviendra sans doute a des maisons closes officieuses

 

Le fait de faire payer les clients me semble absurde: contravention de 5e classe, soit 1500e. Déjà, je trouve que les clients ne vont sans doute pas aux putes juste par gout, mais par défaut, ne sont sans doute pas riches, donc oui, c'est un peu taxer les miséreux!

 

On comprend mieux pourquoi la police recrute, ils vont avoir de quoi s'occuper! :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

arrêtez votre procès des maisons closes car l'idée est de permettre au prostituées d'avoir un lieu d'exercice avec des conditions d'hygiène.

en hollande, elles ont des magasins pour vendre leurs charmes.

c'est l'idée qui prime dans tout ça.

Il est bien évident que l'objectif est qu'elles ne soient pas encore une fois exploitées par des tordus profiteurs.

c'est important de bien lire les mots!! :diablo:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

arrêtez votre procès des maisons closes car l'idée est de permettre au prostituées d'avoir un lieu d'exercice avec des conditions d'hygiène.

en hollande, elles ont des magasins pour vendre leurs charmes.

c'est l'idée qui prime dans tout ça.

Il est bien évident que l'objectif est qu'elles ne soient pas encore une fois exploitées par des tordus profiteurs.

c'est important de bien lire les mots!! :diablo:

Si tu as visité le quartier rouge d'Amsterdam, tu as du voir la violence, la misère... C'est sordide.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je n'ai pas vu ce quartier là mais j'ai vu les magasins de ces dames, les pubs mais aussi tous ces vendeurs de produits illicites aborder le premier venu.

rien de sordide pour ma part mais une autre vision que celle française

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je n'ai pas vu ce quartier là mais j'ai vu les magasins de ces dames, les pubs mais aussi tous ces vendeurs de produits illicites aborder le premier venu.

rien de sordide pour ma part mais une autre vision que celle française

Un truc un peu hypocrite c'est que les mecs français finalement vont en Belgique, en Allemagne, en Espagne. Finalement la France a réglé le problême sans se mouiller.

La prostitution chez les autres! :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

sujet vaste et on est en plein dedans grâce à DSK, quand les gros bonnets sont mouillés jusqu'au cou, comment faire changer les choses et les mentalités?

 

On ne devient pas prostituée par choix ou en tout cas pas dans beaucoup de cas, mais quand on n'a pas d'autres issues pour survivre que faire ?

 

Il n'y a pas longtemps j'ai vu un reportage dans le quartier rouge d'Amesterdam ou certaines prostituées doivent encore "travailler" à plus de 75 ans. Certainement plus une vocation mais juste une nécessité pour ne pas crever de faim et être à la rue quand les rentes vieillesses ne suffisent pas à vivre.

 

Une meilleure réglementation ne serait sans doute pas du luxe, une meilleure protection et un meilleur suivi pour ses "travailleuses imposables" serait une nécessité et pénaliser ceux qui y ont recours seraient une erreur à mon avis. 

 

Aussi con à dire, c'est un service à la personne dont beaucoup d'hommes ont besoin, ça a toujours existé et ça existera toujours, on le sait, mais protéger ces femmes des abus dont elles sont victimes est une nécessité.

 

"Légaliser et dépénaliser" ce service éviterait peut-être aussi le tourisme sexuel qui sévit depuis des décennies et qui va plutôt en croissant qu'en décroissant.

 

Plutôt que de livrer une chasse aux sorcières perdue d'avance, certains devraient s'atteler à la protection des enfants qui subissent ce "métier" mais là aussi, trop de beau linge mouillé et de corruption pour faire avancer le schmilblick..

 

Ces propos ne sont que mon avis et ils n'engagent que moi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Joliette, je ne te permets pas de me classer parmi ceux là. J'y suis allé dans le cadre de ma formation professionnelle :aggressive:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai une vision caricaturale de la prostitution que je considère que comme une usine à malheurs atroces et variés.

Je n'ai jamais pratiqué et crois que je ne pratiquerai jamais.

 

Par contre je suis pour la légalisation car de toute évidence que cela soit autorisé ou interdit cela existe dans des proportions folles et que si un syndic comme STRASS veille au grain ça peut être une solution moins atroce que la rue.

 

Cependant je ne crois pas que ça résoudrait la prostitution de rue menée par les réseaux mafieux, si on prend l'exemple du canabis en Hollande on voit que les coffee shops n'ont pas empêché le deal de rue d'exister... il y aurait moins de filles à la rue sans doute, mais leur sort serait peut être pire : baisse des tarifs pour être plus "avantageuses" = plus de passes pour survivre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai une vision caricaturale de la prostitution que je considère que comme une usine à malheurs atroces et variés.

Je n'ai jamais pratiqué et crois que je ne pratiquerai jamais.

 

Par contre je suis pour la légalisation car de toute évidence que cela soit autorisé ou interdit cela existe dans des proportions folles et que si un syndic comme STRASS veille au grain ça peut être une solution moins atroce que la rue.

 

Cependant je ne crois pas que ça résoudrait la prostitution de rue menée par les réseaux mafieux, si on prend l'exemple du canabis en Hollande on voit que les coffee shops n'ont pas empêché le deal de rue d'exister... il y aurait moins de filles à la rue sans doute, mais leur sort serait peut être pire : baisse des tarifs pour être plus "avantageuses" = plus de passes pour survivre.

C'est légalisé, en fait. Mais en France, de façon curieuse. Accepté quand c'est taxé, et pour le reste,n c'est réprimé, en trouvant encore le moyen de faire du profit, sans doute car les gens n'iront pas se plaindre. Donc un systéme assez hypocrite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait en France la prostitution n'est pas légalisée, c'est à dire légalement reconnue, mais elle n'est pas illégale, c'est pas tout à fait pareil et ça change beaucoup de choses, par exemple elles n'ont pas de statut spécifique, avec conventions collectives les protégeant, elles subissent toutes les interdictions relative à leur pratique : pas le droit de faire de publicité, de racolage, elles n'ont pas le droit de travailler dans un lieu dédié, pas le droit d'avoir d'aide logistique etc. En gros une prostituée qui respecte la loi ne peut pas se prostituer.

 

Le vide juridique sert à une chose : ne pas pouvoir légalement dire que l'état est le plus gros proxénète de France en prenant une part très conséquente de leurs revenus tout en leur nuisant.

 

Mais on est bien d'accord que c'est une hypocrisie sans nom.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On ne devient pas prostituée par choix ou en tout cas pas dans beaucoup de cas, mais quand on n'a pas d'autres issues pour survivre que faire ?

 

Il n'y a pas longtemps j'ai vu un reportage dans le quartier rouge d'Amesterdam ou certaines prostituées doivent encore "travailler" à plus de 75 ans. Certainement plus une vocation mais juste une nécessité pour ne pas crever de faim et être à la rue quand les rentes vieillesses ne suffisent pas à vivre.

 

On me dit souvent "la prostitution choisie n'existe pas parce que les femmes qui font ça ont le "choix" entre vendre leur corps et crever de faim". Ça a tendance à me faire penser que si on leur retire l'autorisation de se prostituées, il ne leur restera plus qu'à mourir de faim. Ensuite, je ne suis pas totalement d'accord. Si on est vraiment sur la paille, il y a plein de boulots alimentaires possibles. Personne n'est caissier par choix, mais par nécessité. Quand on est dans une situation délicate, on peut choisir entre deux maux lequel est le moindre. Certains choisiront la chaîne de production, d'autre la rue. Dans tous les cas, c'est bien si on nous laisse ce choix.

 

Ensuite, je pense que si on donne aux prostituées la possibilité de travailler dans un cadre légal, ça leur permettrai justement d'avoir une protection sociale et une retraite qui leur évitera de travailler à 75 ans (d'autant plus qu'à cet âge, le chiffre d'affaire doit être plus faible que 30 ans plus tôt).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • Contenu similaire

    • Par Weby
      Bonjour,
      Voici la liste des rubriques sur les vidéos et photos intimes du jour sur Confession Intime
      Vidéos Intimes du jour
      Photos intimes du jour
      Vidéos gratuites
      Extraits de films gratuits
      Sexe Gratuit
      Merci de votre attention.
      Amicalement
    • Par Weby
      Bonjour,
      Voici la liste de nos partenaires dans la rubrique "Annuaire de qualité référençant les sites gratuits":
      Un des meilleurs annuaires du web adulte. Une mine d'or de sites sexy avec une sélection très stricte pour apparaitre sur Sexy Nice, cat annuaire sexy refuse tout site comportant des pop-ups...Si vous cherchez des vidéos sexy, des photos sexy ou bien meme des histoires sexy, alors faites un tour sur Sexy Nice...
      https://www.sexy-nice.com
      L'annuaire sexe du sexe gratuit. Visitez cet annuaire très fréquenté par les internautes afin de trouver du cul facilement et gratuitement...Photos sexe, vidéos sexe, site d'histoires sexe...etc etc
      https://www.beesexe.com
      https://www.coossin.com
      https://www.1sexe2.com/porno.php
      Merci de votre attention.
      Amicalement
      Confession Intime
    • Par Doucerêverie
      -Ahhhhh

      Un gémissement lui échappa. Elle ne se rendit compte du fait qu'elle avait gémi que lorsqu’elle entendit ce son presque venu d’ailleurs… Doux, délicat… C’était comme si sa bouche avait voulu exprimer à sa manière ce qu’elle-même n’aurait pu expliquer, commenter…

      A cet instant précis tout ce qu’elle aurait pu dire c’était qu’elle se sentait bien… Toute bien… Un tel bien être… Une sorte de paix…

      -Chéri… S’il te plaît… Reste encore un moment comme ça… Ne bouge pas… Me délecte… , dit-elle en l’enveloppant d’un regard à la fois empli de paix et de joie mais où s’ajoutait aussi une petite once de crainte… Car elle voulait le garder… Là. En elle… Prisonnier de la chaleur et de l’humidité de son intimité… C’était tellement bon de le sentir comme ça en elle… Elle aurait voulu que cela dure une éternité… Cela faisait un moment qu’il n’avait pas été en elle et le manque s’était fait de plus en plus grand, l’envie était devenue de plus en plus irrépressible et intense…

      Elle se tortilla doucement, tourna légèrement la tête pour embrasser son avant bras… Il avait une main enfouie dans ses petites boucles, lui caressait les cheveux, l’apaisait et de l’autre main il maintenait fermement sa hanche en place… Mmmmh… Elle était toute heureuse… Profitait de cet instant pour laisser diffuser en elle cette sorte de plénitude que l’on peut ressentir lorsqu’on arrive à enfin avoir quelque chose que l’on a beaucoup et longtemps désiré…

      Il la regardait, ne la quittait pas des yeux, guettait le moindre de ses gestes et la moindre de ses réactions… Elle lui sourit se contorsionna presque pour venir déposer un doux baiser sur ses lèvres et lui fit oui de la tête… Oui, elle était prête… Oui, il pouvait bouger en elle… Oui, il pouvait maintenant la prendre comme il voulait… Et oui elle était à lui, rien qu’à lui toute à lui…

      -Ahhhh

      C’était irrépressible… Le sentir en elle comme ça l’excitait au plus haut point, la rendait toute chose, toute bien, toute touchée, toute émue, toute fière… Il s’était presque totalement retiré. Une petite moue prit vite la place de son sourire. Ow… Il suffisait qu’elle dise oui pour que l’instant d’après cherche à se retirer d’elle… Grr… Non…

      -Ahhhhhhh

      Il revint en elle fermement presque durement… Elle sentit ses pieds se tordre et pointer immédiatement en réaction à cet assaut… Elle avait l’impression que tout son corps était tendu, avide, en attente de lui… Il vint déposer un doux baiser sur son front et commença à faire des vas et viens amples qui lui arrachaient chaque fois un son… Mmmh… Elle savait qu'il aimait lui faire ça... Faire sortir de sa bouche de doux sons... Il alternait les vas et viens entre lents, puissants et rapides, forts et elle se tortillait, ondulait, se laissait aller à suivre ce rythme qu'il lui imposait et à gémir, ronronner, haleter pour lui... Une douce mélodie lui avait-il une fois dit...
    • Guest sonny08
      Par Guest sonny08
      Tu es là, lascivement allongée sur ce lit. Entre ombre et lumière ton corps m’apparaît comme la sensualité même.
      Tu me regardes, tu me défies.. Tu m'attends.
      Alors je m'approche, je glisse sur ta peau pour venir poser un baiser dans ton cou.. puis à la naissance de tes lèvres.. Avant de t'embrasser langoureusement.
      Tu mets tes mains dans mes cheveux et délicatement me fais glisser sur le haut de tes seins, puis ton ventre, puis tu laisses ma bouche en tête a tête avec ta jolie dentelle, masquant a peine le joli sexe que tu m'offres.
      Je fais glisser le tissu et te regarde dans les yeux.. Je croise un regard plein de défi, de désir et d'envie.
      Mes lèvres parcourent tes cuisses puis viennent embrasser ton aine. La pointe de ma langue ondule langoureusement jusqu'à la naissance de ton sexe.
      Je te regarde quelques secondes et mordille ma lèvre. Je vais te dévorer, tu le sais.
      Ma langue remonte lentement sur la longueur de ton sexe, avant de couvrir ton clitoris d'un baiser langoureux.
      La pointe de ma langue glisse sur ton petit bouton de plaisir, elle ondule, dessine de petits cercles de 'l’extérieur vers l’intérieur. Puis, le coiffe d'un rapide baiser.
      Ma langue descend pour lécher ton sexe de haut en bas, de bas en haut, j'ondule sur tes petites lèvres puis mes caresses linguales se font plus appuyées, plus entreprenantes..
      J'avance doucement vers l’intérieur et ma langue fouette tes petites lèvres. Elle s'ouvrent timidement et ma langue te pénètre.
      Je te dévore encore quelques instants, puis mes lèvres se referment sur ton clitoris, pendant que mon majeur viens se glisser en toi. Ton gémissement timide et ton regard provocateur m'indiquent que c'est la bonne voie.
      Mon doigt disparaît en toi. Je replie la dernière phalange et masse doucement tes parois, en revenant en arriéré, puis en avançant. Tes soupirs me guident vers l'endroit de ton plaisir.
      Mon index entre à son tour dans ton sexe de plus en plus épanoui. Ton excitation facilite son entrée et il vient rejoindre mon majeur pour titiller les endroits les plus sensibles, leurs gestes sont coordonnées. Tantôt collés, tantôt opposés, ils sont les instruments de ton plaisir.
      Ma langue se concentre toujours sur ton clitoris, elle le fouette, elle ondule, elle dessine de petits cercles..Mon souffle chaud et humide glisse sur lui.
      Mes yeux fixent les tiens, je cherche ton plaisir... En en prenant beaucoup.
      Mes caresses sont précises et passionnées. J'aime voir cette émotion si intense au fond de tes yeux.Tes mains se crispent sur mes cheveux. Tu n'as jamais été aussi belle.
      Tu prends mes épaules et accompagne mon visage jusqu'au tien. Nous nous embrassons, ton regard est intense. Je te sens bouillante, mais inassouvie.
      Nos regards sont l'un dans l'autre, ta peau contre ma peau, tes seins contre mon torse. Mon sexe collé au tien durcit.. J'ai envie d’être en toi, j'ai envie d’être à toi..
      Tu mets tes mains sur mes fesses et dans un soupir nous fusionnons.
      Mon sexe franchit les portes de ton paradis.
      Mes mains sont folles de ton corps, je caresse tes hanches, ton ventre et tes seins.. Ma bouche se perd sur ton joli téton et je l'embrasse fougueusement a chaque fois que tu te cambres. Ma langue s'enroule enfin autour de lui et je le suce avec gourmandise..
      Nos mouvements sont liés, nos corps sont collés l'un a l'autre, dans une danse de plaisir. Jusque là esclave de mon désir, me voilà maître de mon plaisir. Et en quête du tien.
      Nous faisons l'amour comme des fous, mes pénétrations s’accélèrent, elles sont plus longues, plus puissantes, plus précises au fur et a mesure de nos échanges de regards, de tes soupirs de plaisir.
      Nous continuons jusqu'au plaisir ultime, jusqu'à la jouissance finale. Je sens mon désir monter, je sent ton plaisir arriver à son summum. Nous nous laissons aller a un dernier gémissement, à un dernier geste, au plaisir.. Tes pupilles se dilatent et ton regard se perd, envahi de plaisir. Nous restons quelques instants suspendus par le plaisir, ailleurs, au 7eme ciel. Notre plaisir commun comme nirvana. Enlacés nos corps s'effondrent sur le lit. Et dans un sourire, nous nous embrassons.
       
       
      Je sais que ce récit manque peut être un peu de mise en scène, d'intro ou de conclusion, mais j’espère qu'il vous a plu.
      N’hésitez pas à me laisser vos commentaires... 
      Et merci de la lecture !
×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.