Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • 0
joliette

Il pleut sur les dentelles (ou non), sur la planéte rose et dans le monde IRL

Question

Souvent quand on lit un texte d'homme, on découvre que l'héroine trempe très vite sa ptite culotte, toute chamboulée par la proximité d'un beau et séduisant mâle.

 

Cliché typiquement masculin ou réalité?

 

Les filles, ça vous arrive de tremper votre culotte en lisant FI? Rien qu'en lisantvois ptits doigts ou le vibro s'en mêle?

Ou vous êtes plutôt "choc des photos"?

 

Messieurs, quand vous écrivez pour nous, vous le faites en nous imaginant troublées, émoustillées? Vous pensez au plaisir des yeux qui vous liront, ou vous vous avez des visions plus ...hots de belles se noyant dans le sirop, haletantes et finissant par céder (ou non) au plaisir de se lâcher, de se caresser, de penser 'non, je ne céderai pas' et de rendre les armes, séduites par vous, votre plume, votre charme?

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

13 réponses à cette question

Recommended Posts

bon, je me lance.

 

perso, étant un poil égoïste (et pourtant j'aime pas les poils) voire limite narcissique au départ j'écris pour moi. à vrai dire, au début je pensais plus toucher les hommes. Mais au fil de mes délires, et surtout dés le premier texte publié ici, j'ai rencontré un lectorat féminin (dans ma mémoire revient sans arrêt le premier com que j'ai reçu :bisous3: ). Alors non, je n'imagine pas des femmes se pâmer devant mes textes, mais de savoir qu'ils ont plut et on eu un petit effet est assez gratifiant je dois l'admettre !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Ayant déjà répondu en privé ,  je le fais en public .

 

J'adore les mots , je peux avoir mal au ventre d'excitation , mais je ne trempe pas ma culotte .

 

Ce ne sont pas les mots " chatte" , "moule" "cul" et tous ceux dans ce genre qui vont m'allumer ;)

 

Et de toutes manières quelques soient MES caresses , mes doigts ne seront pas humidifiés .

 

Seul les caresses de mon homme provoquent quelque chose :) mais pas un "trempage" .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Perso je suis plutôt troublée dans mes lectures érotiques par les émotions et les images qu'elles suscitent. Derrière un texte, il y a aussi un homme, ou une femme qui se découvre, qu'on découvre, et je trouve ca plus excitant qu'un MP d'approche

 

Il m'est arriver souvent de vibrer émotionnellement sur un texte, un poéme, à l'unisson de l'auteur, et d'être profondémment excitée. De me caresser en lisant, de mes doigts ou de mon gode, caresses solitaires, plaisir égoiste, secret, rien qu'à moi.

 

Je n'ai pas le souci d'etre lubrifiée, je le suis naturellement, presque de façon excessive, réagissant de façon un peu excessive aux stimulations de séductions, plus qu'aux approches directes

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mes héroïnes dans mes écrits ne sont pas des fontaines en cyprine, je ne cherche pas à désarmer les lecteurs/trices mais plutôt à envoyer des pulsions qui peuvent mettre le feu au poudre comme je l'ai senti moi !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Souvent quand on lit un texte d'homme, on découvre que l'héroine trempe très vite sa ptite culotte, toute chamboulée par la proximité d'un beau et séduisant mâle.

 

Cliché typiquement masculin ou réalité?

 

Les filles, ça vous arrive de tremper votre culotte en lisant FI? Rien qu'en lisantvois ptits doigts ou le vibro s'en mêle?

Ou vous êtes plutôt "choc des photos"?

 

Pour te répondre joliette, j'aurais tendance à te dire que mouiller sa petite culotte très rapidement... ça n'est pas toujours un cliché...mais ça n'est pas non plus une réalité implacable... ;)

 

Je suis capable de tremper ma culotte en éprouvant une excitation cérébrale et émotionnelle.

Ca peut être (mais c'est rare) en lisant un texte bien écrit, sensible  qui fait écho à mes fantasmes, avec par exemple une situation excitante, une interaction entre deux personnages dans laquelle je me transpose. Mais pour le coup, mon excitation n'est jamais lié à l'auteur du texte, elle se limite au texte et à la situation décrite.

Ca peut être aussi quand j'écris car bien évidemment je met en mots mes fantasmes et mes envies.

 

Ca peut être aussi dans un moment de séduction lors d'une première rencontre alors qu'il n'y a pas encore eu de contact physique avec l'autre. Dans ce cas là, l'attente et ce trouble sont délicieux, on guette le point de basculement entre désir palpable entre deux personnes et passage à l'acte.

En clair, mouiller ma culotte sans contact physique, c'est rare et ça répond à une excitation cérébrale intense...et c'est trop bon.

 

Du coup, hormis les situations décrites ci dessous, la plupart du temps, j'ai besoin d'une stimulation physique. Ca peut m'arriver de me caresser en lisant un texte ici. Avec un partenaire habituel, il faut bien l'avouer, avec l'usure des années, l'excitation cérébrale est moins présente mais comme on se connait par coeur, par nos gestes, il est plus facile de décoller

 

Par contre jamais une image ne m'a fait mouillé (hormis bien sur dans un contexte de séduction avec une personne pour laquelle il existe une réelle attirance qui est bien plus large  que quelques milliers de pixels).  C'est carrément même l'effet inverse que cela produit sur moi. En clair, messieurs les inconnus, les photo de vos tours de pise turgescentes me donnent envie au mieux de rentrer au couvent....Avis aux amateurs...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Shit, je vais "participer" à ton post Joliette, mais qu'à moitié. Pas qu'on croit que je me socialise un peu trop..

 

Peut-être que mes héroïnes trempent très vite leurs petites culottes, ou pas, mais c'est pas vraiment ce qui compte dans mes textes, je pense. Si j'y mets de l'érotisme, c'est simplement parce que le topic c'est "histoires érotiques". Alors faut bien s'y adapter, mais y'a rien d'autres à y voir. En plus, c'est la partie avec laquelle j'ai le plus de mal, et que j'ai tendance à bâcler.

 

Je rejoins Dédale, en fait. Quand j'écris, je le fais déjà pour moi, parce que j'ai des trucs à dire et comme je suis pas du genre bavard, il me reste que l'écriture. Après, j'avoue, c'est aussi pour faire partager mes mondes, donc me dévoiler un peu, et surtout pour savoir si je peux continuer ou si de devrais laisser tomber la plume parce que j'écris simplement comme une merde. Bref, avant que je déborde sur ton sujet, j'imagine pas qu'une demoiselle se caresse parce qu'elle est séduite par moi, ma plume ou mon charme. J'écris juste pour partager ce que j'ai dans mon esprit déglingué. Après, c'est que mon point de vue, et surement que ce "petit" commentaire n'apportera rien à ton sujet. C'est même plus que sur. Yek, yek, yek 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis plus pour  le "choc des  mots"   que  le "choc des photos"

 

Je laisse mon imaginaire faire son travail

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

cela dépend des personnes toute façon, on est plus ou moins réceptif aux plaisirs des mots et ceux qui arrivent à se procurer un immense plaisir par les mots sont ceux qui ont généralement une grande imagination et que cela leur fait plus d'effet que voir les choses directement genre photos ou autres.

 

après les femmes qui mouillent facilement et beaucoup font peut être partie un peu du fantasme masculin (bah ouais pas notre faute c'est si excitant à voir et à lécher^^) mais de par mes expériences (pas forcément nombreuses non plus) il y en a autant qui mouillent très facilement (une simple caresse même pas osée peut suffir tant que la personne sent notre désir), d'autres beaucoup alors que d'autres presque pas mais après on sait tous que le corps de chacun n'est pas pareil et ne réagit pas pareil.

 

personnellement pour que des mots me fassent terriblement d'effet pour être troublé (et mouillé^^) il faut que se soient des mots écrits pour moi parce que la personne pensera à moi en étant excitée de les écrire ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour généralement quand je lis FI je suis dans mon canapé avec mon ordinateur portable, certains récits sont sympa, mais je rejoint plusieurs personnes ici je ne mouille pas, il me faut pour moi un contact physique, une envie réelle, une ou un partenaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je me joins à ce débat car je dois avouer que j'écris aussi en premier pour moi, avant d'écrire pour le plaisir des autres.

 

Après avoir éprouvé le plaisir d'avoir avancer mon histoire, je prend plaisir à lire les commentaires des lecteurs / lectrices. Je n'ai pas de préférence entre faire lire à un homme ou à une femme, l'important c'est qu'il ou elle ait du plaisir.

 

Après sur le fait de mouiller rapidement. J'ai déjà eu des relations (par exemple Vincianne, celle de l'histoire de soumission) qui mouiller énormément et très rapidement, ses culottes étaient très souvent trempées avant meme que je ne commence quoi que ce soit. Mais bien sur que pour d'autres, il fallait plus de caresses, d'excitation.

Après oui, dans mes fantasmes, j'aime les femmes qui mouillent beaucoup

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

perso, n'écrivant pas, je ne peux y répondre me concernant....

En revanche, on découvre l'état d'excitation à ce niveau au moment d'une caresse :P:D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca fait bien longtemps qu'un texte ou une photo érotique ne m'a pas fait mouiller ...
Contrairement à beaucoup de femmes je suis "visuelle" donc c'est regarder un porno qui me fait mouiller.

IRL là oui le "cérébral" prends plus d'importance et je peux être humide à l'idée d'une situation, d'un scénario , d'une rencontre que je vais vivre ou que je vis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La question est vaste est mérite d'être posée.

 

Dans un premier temps, j'écris pour moi, j'invente des situations qui m'excitent, qui créent une sensation dans le bas-ventre.

 

Et dans un deuxième temps, il faut bien le reconnaître, j'espère "séduire" un public, plaire tout simplement par le texte, l'écrit.Paradoxalement, je pense que mes textes étaient préférés par des hommes alors que je pensais toucher un public féminin.

 

Je suis un homme et j'avoue que les textes bien écrits peuvent me faire de l'effet. Mais il faut évidemment que les situations décrites rejoignent mes fantasmes.

 

Et pour finir, je pense que les réactions dépendent de chaque personne, chacun essaie de trouver son petit plaisir des les textes érotiques.

 

Moon

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.