Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

Guest Lechvitrine

Du temps, des lèvres et des cailloux

Recommended Posts

Guest Lechvitrine

Du temps, des lèvres et des cailloux

Tu étais au silence, un frôlement léger, rien qu'une ombre entre nous…

Tu reposais en moi, tu t'en souviens peut-être ; Aux gestes vaporeux, mes mains pleines de nuits…

Et tout ça se passait, tout en haut dans ma tête… "Seulement dans ma tête"

Juste de quoi te retenir un peu, d'un impossible "Nous", avec les magnificences de tes idéogrammes…

J' avais, je ne sais plus ! Juste toi d'incroyable... Des mots simples d’errance, au centre d'une fièvre, que je ne savais pas.

Un rêve dessiné, depuis des millénaires, la mer sans la mer, l'absence confinée dans le tendre des choses.

J'aurais aimé écrire, à son mal de mer, une barque orpheline en dérive de toi. Ce feu mouillé de l'autre, cette autre qui fut toi, au temps de l'imparfait, poursuivant son fantôme, d'allégorie d'aimer. Et peut-être, qui sait… Un chant de tes "je t'aime", un chant de toi sans toi… "Sans nous"...

Avec… Ta faculté d’écrire, après les points-virgules ; Au diable, à la tendresse, un vin de tes baisers, à l'encre souveraine, tant ruisselante encore, au-delà de ta voix.

Et moi... Qui n'aurais su que dire, la douleur des pierres, l'espérance dressée, enténébrée de gris… Le sculpte d'un chagrin, aux larmes qui nous mènent, un sang d’encre vers l’autre ; Tant le vers a bien bu d’inhumaines folies.

Tant d’instants que déjà, au manoir de l’âme, s’entende ton murmure…

Partager ce message


Lien à poster
Guest Anonymous

Au risuqe de me répéter, beaucoup d'émotion à te lire ...

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.