Aller au contenu
Moira

Entre plaisir et santé

Messages recommandés

Sexe et masturbation : entre plaisir et santé, 5 choses que vous ne saviez pas

Publiée Le Dimanche 2 Novembre 2014 à 21:00

La masturbation c'est tabou pour certains, quotidien pour d'autres, en duo pour les plus libérés, pendant le sexe pour les plus accros. Une pratique qui existe depuis la nuit des temps et qui n'est pourtant pas si bien maitrisée par ses adeptes. Petit cours de rattrapage en masturbation et autres anecdotes insolites.

 
La masturbation, pratique sexuelle nocive ?

Fatigue, grande irritabilité, cernes noirs ou colères... Ses mauvais effets sont décriés par certains ouvrages médicaux au début du XXe siècle, dans le célèbre livre "La femme, médecin de famille" notamment. Faux évidemment. Selon une étude australienne, se masturber pourrait même prévenir le cancer de la prostate. Un résultat récemment confirmé par une équipe de chercheurs canadiens qui affirme qu'un homme ayant couché avec plus de vingt femmes verrait ses risques baisser de 28% d'avoir un cancer de la prostate. Comprenez que plus un homme éjacule, plus il se prémunit de la maladie.

 

Chez la femme, l'activité peut également combattre certains dysfonctionnements sexuels : l'anorgasmie par exemple, l'absence de jouissance.

La masturbation responsable de maladies ?

C'est l'idée reçue qui circulait au XVIIIe siècle. Elle serait responsable du ramollissement du cerveau, de la lèpre ou du cancer. L'effet de cette phobie ? Les enfants et adolescents n'avaient pas le droit de s'endormir la main sous la couverture... Pire certains parents attachaient même leurs poignets pendant leur sommeil tandis que d'autres les habillaient d'une ceinture de chasteté. A cette même période, un médecin du nom de John Harvey Kellogg, l'inventeur des céréales oui, recommandait également de diminuer la sensibilité du clitoris par un traitement à l'acide.

Rappelons qu'il n'y a pas si longtemps que ça, on disait que se masturber pouvait donner des boutons ou pire... rendre sourd !

Les diplômées se masturbent plus

Bizarre vous avez dit ? Oui et c'est pourtant vrai si l'on en croit l'enquête CSF "Contexte de la sexualité en France" sur la sexualité des Français réalisée en 2006 : 29 % des femmes diplômées de l'enseignement supérieur sont des pratiquantes régulières mais seulement 14 % des femmes sans diplôme. Et 51 % de ces dernières disent ne s'être jamais masturbées alors que 80 % des plus diplômées l'ont déjà fait. Vous n'allez plus faire passer d'entretien d'embauche de la même façon dorénavant...

Trois minutes pour atteindre l'extase par masturbation

Le clitoris est un organe très sensible, les femmes le savent plus que jamais. Un organe qui permet d'atteindre l'orgasme en moins de quatre minutes après le début de l'autostimulation. C'est une moyenne. Certaines jouissent au bout de trente secondes. Un temps qui augmente nettement pendant le coït, si l'orgasme vaginal existe vraiment. D'où l'importance des préliminaires pendant l'amour et pourquoi pas la stimulation du clitoris pendant l'acte pour faire monter plus vite la femme au septième ciel...

Sigmund Freud, le libérateur

Le psychanalyste et philosophe fut l'un des premiers à estimer que la masturbation avait un impact positif sur les les enfants et adolescents. Dans son ouvrage "Trois essais sur la théorie de la sexualité", il démontre toute l'importance de la masturbation dans le développement de l'enfant jusqu'à sa puberté.

 

 

Source : "Make love, une éducation sexuelle" d'Ann-Marlene Henning x Tina Bremer-Olszewski, aux éditions Marabout

Modifié par Moira
  • Like 6

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis désolé de vous contredire mais (sans méchanceté)...

 

Parfois, il faut se renseigner avant de dire que Freud est le libérateur de la sexualité. Parce que niveau libérateur de la sexualité féminine, ce n'est juste pas du tout ça. 

 

Rappelons qu'il déconsidérait fortement la femme allant même jusqu'à dire que son seul désir était d'avoir un PENIS. Y a même un passage où Freud dit que l'apport de la femme à la civilisation est nulle sauf pour le tissage....

 

Lisez son texte: "De la sexualité féminine" et vous verrez l'idée de Freud sur la sexualité féminine. 

Modifié par Aquasteel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et sur la masturbation des adultes, même d'un "certain âge" (tout relatif quand même, type soixantaine), parce que Madame n'a plus envie depuis longtemps...rien ?

Pas d'étude ? Silence radio ? Ça n'existe pas ?  On n'en parle pas ? C'est tabou ?

La masturbation, c'est que pour les jeunes, les ados ?

Moi, jeune (enfant et même ado), je ne savais pas, je ne vois pas comment, il n'y avait pas de film pornos, on m'avait vaguement parlé que si on se la "manipulait" il en sorrtait quelque que chose, mais comme je ne l'avais jamais vu faire, je ne savais pas...comment j'aurais pu ?

Bien plus tard, c'est seulement vers 28 ans, quand j'ai été obligé de le faire pour un spermogramme, que j'ai vraimentfranchi le pas et je dois avouer que c'est depuis que je le pratique...rarement d'abord puis souvent maintenant ..mais toujours en cachette, bien sûr.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu es bizarre comme gars, parce que je pense que la masturbation existe depuis toujours et que tu devais être l'un des rares à pas savoir comment faire et à avoir besoin d'explication :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A quand l'incitation au sexe et à la masturbation pour le bienêtre humain!!!! :crazy:  :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est bien à faire seul(e).

 

Mais le faire à deux

C'est encore mieux !

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu es bizarre comme gars, parce que je pense que la masturbation existe depuis toujours et que tu devais être l'un des rares à pas savoir comment faire et à avoir besoin d'explication :D

 

Je n'ai découvert la masturbation qu'à 18 ans...

Je vois pas en quoi c'est un crime... On avance selon nos envies et besoin... Je n'ai eu aucun "besoin" de me masturber avant cet âge... Et envie encore moins ! La masturbation n'est pas qu'une affaire de bestialité ou autre... L'environnement, le milieu social etc... Tout ça joue. Il ne faut pas voir les généralités comme la vérité absolue. C'est de la foutaise...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est bien à faire seul(e).

 

Mais le faire à deux

C'est encore mieux !

Tout à fait d'accord avec toi. Nous toujours considéré une masturbation mutuelle (soit l'un à l'autre ou chacun à côté de l'autre) faisait partie de la variation sexuelle d'un couple.

En plus quand dans le temps j'étais parti en voyage d'affaires de l'autre bout du monde, alors quand on se téléphonait on se mettait d'accord de se masturber ensemble après avoir raccroché. (Il n'y avait pas encore des webcams dans ce temps)

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pour en revenir à la santé, les medecins préconisent pour l'homme des ejaculations régulières pour prévenir certains troubles notamment de la prostate, et conseille ainsi de palier un manque d'activité sexuelle par de la masturbation de façon à éjaculer au moins une fois tous les deux jours

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pour en revenir à la santé, les medecins préconisent pour l'homme des ejaculations régulières pour prévenir certains troubles notamment de la prostate, et conseille ainsi de palier un manque d'activité sexuelle par de la masturbation de façon à éjaculer au moins une fois tous les deux jours

aucun problème je le fais plus que ça!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.