Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Mariveau

J'aime ta bouche

Recommended Posts

 

Je suis seul et ne peux m’empêcher de penser à toi, à ton corps, A ta peau, tes mains, tes seins, tes fesses que j’adore embrasser,  mais surtout à ta bouche et ta langue qui me procurent tant de  sensations et d’orgasmes infinis.

 

Ta bouche divine, ta langue habile me rendent fou de tes prouesses buccales.

 

Je viens te rejoindre sur le canapé, et nous voilà allongés. Mes mains, mes lèvres vagabondent sur ta nuque, tes épaules, les lobes de tes oreilles. Je suis derrière toi, je te câline, te caresse.

 

Tu sens alors mon désir contre tes fesses. Tu pousses celles-ci en arrière pour augmenter les surfaces de contacts entre tes jolies fesses et mon sexe tendu comme un arc.

 

 Comme tu es joueuse, tu imprimes un léger mouvement pour stimuler encore plus mon excitation, et faire monter le désir de te prendre en moi.

Tu passes une main entre nos deux corps, pour venir la glisser sur ma verge gonflée, tu la saisis à pleine main et tu commences à le caresser lentement, ce qui a pour effet de me faire gémir tellement ta caresse est douce  et sensuelle.

 

Pour ne pas que je vienne trop tôt dans ta main, tu stoppes ton petit jeu. Tu as décidé de me faire attendre   en feignant ne pas sentir que je suis là pour te faire l’amour et te prendre comme tu l’aimes.

Puis tu te retournes et me regarde avec les yeux qui brillent. Tu m’embrasses a pleine bouche et tes mains caressent mon torse. Ta langue abandonne ma bouche pour descendre dans mon cou, puis vers mes pectoraux. Tu t’attardes sur mes tétons que tu mordilles doucement, en serrant jusqu'à ce que je râle sous la douleur. Tu reprends le chemin, le long de mon ventre, tout en me regardant dans les yeux, qui expriment toute mon envie de te sentir tout entière sur mon sexe.

 

Je sais ce que tu me réserves et j’en crève d’impatience, car j’adore être à ta merci.
Ta main droite prend ma hampe dans ta paume et commence à décalotter mon gland rouge sang, que tu embrasses tendrement comme si il était ton précieux.

 

Tu le regardes avec envie. Lentement, tu introduis mon membre dans ta bouche pour le sucer avec une application qui tend tout mon corps. Voilà, je suis ton esclave sexuel, et tu vas faire de moi ce dont tu as envie et tu ne vas pas te priver de prendre ton temps.

Tu lèches mon sexe sur toute sa longueur, lentement puis rapidement et tu t’arrêtes au moment où tu sens que je vais éclater tout en plongeant ton regard de braise dans le mien qui n’arrive pas trahir que la situation le comble.

 

Tu tires ma verge vers le bas et tu lèches mon gland sur le dessus juste à la lisière de mon prépuce, je vibre de haut en bas et je suis dans une transe incontrôlable. Je gémis tellement c’est bon .

 

 A ma demande, tu arrêtes car ça devient un supplice mais le genre de supplice que l’on rêve de revivre. Tu jubiles, tu sais que tu peux me faire hurler mon plaisir à la seconde ou tu le désires. Mais tu gardes cela pour plus tard, tu repousses mon sexe contre mon ventre et tu descends le long de celui-ci en le taquinant avec la point de ta langue pour arriver à mes bourses que tu décides de gober l‘une après l’autre puis les deux en même temps pour les faire rouler dans ta bouche.

 

Tu reviens vers mon gland pour le prendre de nouveau dans ta bouche. Tu humecte de ta saliver ma queue que tu  branles frénétiquement à la limite de la douleur, pour te la remettre dans la bouche et me pomper tout en me masturbant.

 

 Je n’arrête pas de me retenir de décharger dans ta bouche   en me raidissant au maximum et en plantant mes doigts dans tes cheveux pour te calmer.

Je ne sais pas pourquoi mais tu t’arrêtes brusquement pour me regarder et venir m’embrasser en me faisant profiter du goût de mon sexe.

Tu redescends vers mon vît, mais à ma surprise sans la toucher de ta langue ou de tes lèvres, tu passes au-dessus de mes bourses et là tu commences à jouer de ta langue sur mon œillet, tu le lèches et tu l’humectes pour le lécher à nouveau, le bout de ta langue y vagabonde avec douceur.

 

Je crois que je vais devenir fou tellement c’est si bon et inattendu et tout ça en continuant de me masturber. La sensation est si excitante,  que je vais exploser, non j’explose, je hurle a m’en rompre les cordes vocales.

Je largue tout mon foutre sur mon ventre en de longs jets.

Puis tu viens te délecter de mon sperme en ne perdant aucune goutte de ma semence et tu étanche ta soif érotique en venant me pomper à nouveau ce qui a pour effet de me faire hurler tellement mon gland et sensible.

Fière de toi, tu te loves contre moi tout en continuant à me caresser, ce qui a pour effet de redonner de la vigueur à mon membre endolori.

 

Tu te cambres, tes mains écartent des hémisphères culiers et tu appuies ta rose contre mon gland. Mes mains enserrant tes hanches, je projette mes reins en avant. La porte cède si facilement, tu gémis. Je suis dans ton intimité et j’entreprends lentement mon va et vient sodomite. Tu gémis, j’accélère. Tu te retournes offrant ta bouche à la mienne.

Nos lèvres se soudent, nos langues se mêlent, ton corps de feu tremble, l’orgasme monte en toi, il est là, tu cries, je décharge dans ton palais de Sodome.

Nous sommes là unis, ne faisant qu’un, nous avons encore tant envie de plaisir. …….

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hey ben, un peu compact vers la fin mais muy caliente

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Plein de passion et d'envies!!!  Est ce que c'est un fantasme ou c'est réellement vécu??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.