Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

game25

Au diable la raison

Recommended Posts

Voici une nouvelle petite contribution après un long moment d’inactivité.

 

Cela c’est passé cet été, j’entretenais un dialogue avec une jeune femme depuis quelque mois (sms, mail, coup de téléphone) sans grande prétention. Puis un soir, un petit message : « Coucou mon doudou ! Tu fais quoi de beau demain ? » :shok: Un peu surpris par se surnom qui apparait pour la première fois, je réponds que je n’ai rien prévu. Très vite un rendez-vous et posé pour le début d’après-midi.

 

Le lendemain, nous nous retrouvons au centre ville. On discute, prenons un verre, puis nous nous trouvons un banc un peu à l’ombre pour discuter de tout et de rien. Lors de nos blablas sans grand intérêt nos corps se rapprochent petit à petit… Elle frissonne à cause d’un petit vent frais qui vient de se lever et je lui propose ma veste (trop gentil, beaucoup trop gentil) la demoiselle en profite pour regarder dans le porte feuille qui se trouve dans la poche intérieur en me faisant un grand sourire.

L’après midi passe sans que nous ne voyons le temps passer. Son portable sonne, il faut qu’elle rentre chez elle. Effectivement il est déjà 19h30… Oula !! Passer autant de temps à discuter et rire de rien j’en reviens pas ! :oops:

Comble du moment il commence à pleuvoir, elle est à pied moi en voiture, je lui propose donc de la déposer. Arrivé au bas de chez elle, elle dépose un baiser sur ma joue, mais ses lèvres glissent dans mon cou et le baiser se fait plus tendre, Un frisson me parcours, elle me quitte avec un petit sourire qui peut en dire long… Pas la peine de se faire des idées.

 

A peine rentrée chez moi que je reçois un mot doux me remerciant de l’après midi passé et me disant qu’elle recommencerait bien. J’avoue sentir mon cœur accélérer et une vague de chaleur me parcourir.

 

Nous retrouvons deux jours plus tard pour aller à la foire annuelle de la ville. Je viens la chercher chez elle. Lorsque je la vois, mon pouls accélère ; elle ravissante, cheveux détachés, jean moulant, haut noire légèrement décolleté et une veste en cuire beige très claire. Elle me demande si cela me plais ? Bien sur !! J’ai à nouveau droit à ce doux baiser, mais rien de plus. Ne soyons pas trop gourmand.

 

Nous arrivons à la foire, nous profitons de la journée en se faisant des manèges et autres attractions durant lesquelles j’ai droit à d’autres marques d’affection, bisous sur la joue se rapprochant de plus en plus de mes lèvres, ses mains qui cherchent les miennes.

Vient le moment du spectacle proposé, nous trouvons une place et nous installons. Durant toute la durée du spectacle, une de ses mains et posée sur ma cuisse et fait mine de remonter sachant qu’elle et cachée par nos vestes. Elle s’adonne à ce petit jeu de remonter puis de redescendre sa mains jusqu’au moment ou elle décide de la laisser au plus proche de la bosse qui s’est formée dans mon jean. Elle pose alors sa tête sur mon épaule comme si il ne se passé rien…

Le spectacle se termine et sa main et venue taquiner la bosse de mon jean, puis se retire pour applaudir en me jetant un regard coquin. ;)

 

...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je lui propose ma veste (trop gentil, beaucoup trop gentil) la demoiselle en profite pour regarder dans le porte feuille qui se trouve dans la poche intérieur en me faisant un grand sourire.

 
 
Alors là je suis perplexe, elle fouille dans ton porte feuille comme ça devant toi ? Tu dis rien ? Elle trouve quoi dedans ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais enfin, MT, c'est toujours utile de savoir qu'un gars est prévoyant et a des capotes! :rofl: Ca ouvre des perspectives, quoi...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce n'est pas la finalité, mais le mode opératoire qui m'interpelle : je pense que je lui aurait demandé avant qu'elle ouvre mon porte feuille "si c'était la fête du slip" !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

MT, je lui ai dis qu'elle ne se génait pas et elle n'a rien trouvé de très intéressant!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nous quittons la salle, il pleut des cordes, nous courons à la voiture la main dans la main. Arrivé dans la voiture, nos regard se croisent, elle m’offre alors un baiser passionné plein de fougue, sa respiration accélère, ses mains se font baladeuses. Nos lèvre ne se quittent plus, elle déboutonne le haut de ma chemise pour y glisser sa main et planter ses ongles dans mon torse. :roll:

Etant entrain de profiter de ce moment, je la sens prendre ma main afin de la glisser dans son haut. Je la regarde alors et nous échangeons un sourire complice qui se suis par ne main qui se pose sur mon sexe emprisonné dans sa forteresse de tissu.

Je glisse alors mon autre main dans ses cheveux et l’embrasse avec plus de fougue, puis je quitte ses lèvres pour aller gouter son cou. Je sens sa respiration accélérer et sa main appuyer sur la belle bosse de mon jean. Elle décide alors de faire glisser ma mains sous son soutien gorge, sons téton et dressé et je lui fais remarqué que je ne pensais pas lui faire cet effet et elle me répond que je ne suis pas non plus indifférent. :-P

 

Je la ramène chez elle, durant tout le trajet, sa main n’a de cesse de caresser l’intérieur de ma cuisse. Arrivé en bas de chez elle, nous échangeons à nouveau des baisers passionnés. Elle approche alors de mon oreille et me susurre que ses parents son absents pour une semaine et qu’elle aimerait m’avoir pour : « dinner » :D

 

...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je me demande si ce n’est pas trop tôt. Mais avant que je ne dise quoique ce soit, elle me donne un baiser chaud, remplis de passion puis me dis : « Ne soit pas raisonnable »

Les jeux sont faits, nous nous retrouvons devant la porte de son appartement. Alors qu’elle glisse la clé dans la serrure elle colle ses fesses contre moi d’une manière provocante et me lance un petit regard. Je réponds en lui infligeant une petite fessée à laquelle elle répond par un petit gémissement de satisfaction.

 

A peine la porte refermée, qu’elle empoigne ma chemise et m’offre un baiser torride. Je la plaque contre le mur en réponse à ce baiser, nos mains partent à la découverte du corps de l’autre. Je caresse ses fesses alors qu’elle glisse ses mains vers l’avant de mon jean. Elle l’ouvre et glisse ses mains à l’intérieur, un petit gémissement s’échappe de ses lèvres. Mes mains sont remontées vers ses seins, elle me repousse avec un sourire, et me demande de la suivre.

 

Nous nous assaillons sur le canapé et reprenons nos caresses, mes mains s’égarent sous son haut noir, elle me regarde alors et me demande si je veux redevenir raisonnable ???

« Seulement si tu veux stopper » La réponse ne se fait pas attendre, elle m’embrasse et vient à califourchon sur moi. Elle retire son haut, m’embrasse à nouveau puis se met à déboutonner ma chemise, qui se retrouve dans un coin du salon.

« Tu me voulais pour dîner ? » Un sourire se dessine sur son visage alors que je dégrafe son soutien gorge et l’envoie rejoindre ma chemise. Je pars alors gouter ses tétons qui se dressent fièrement, ma langue joue avec, elle laisse échapper un râle de plaisir et laisse partir sa tête en arrière. Ses mains glissent dans mes cheveux et m’incitent à continuer se traitement qu’elle semble apprécier. Les miennes parcours son dos de haut en bas en caresses sensuelles. Elle m’oblige à retirer mes lèvres de ses seins et m’offre un doux baiser, ses mains descendent vers mon jean ouvert et glissent dans mon boxer.

 

Elle se met à genoux devant moi en me faisant un grand sourire, ses yeux dans les miens. Elle me retire mon jean et mon boxer et commence à jouer avec mon sexe, celui-ci se dresse fièrement, ravis de ne plus être serrer dans sa prison de tissu. Elle dépose quelques baisers accompagnés de coup de langues sur mon gland turgescent, puis le gobe. Je laisse alors échapper un petit cri de satisfaction. Elle joue avec mon sex un petit moment, faisant glisser ses lèvres le long de celui-ci, l’introduisant au maximum puis en le ressortant afin de jouer de sa langue. Je suis complètement sous son emprise, mais à présent je veux plus, je veux lui rendre se plaisir qu’elle me donne sans retenue.

 

...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Héhé! Elles savent ce qu'elles veulent, les ptites Comtoises! Elles prennent des initiatives! Girlpower!^^

Tu as regretté d'avoir cédé à l'insu de ton plein gré, Game? :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je glisse une main dans ses cheveux, l’incite à remonter et l’embrasse tendrement. J’en profite pour la faire glisser à coté de moi afin que nous échangions nos places. Je continue à lui dévorer les lèvres et m’applique à déboutonner son jean ; je descends alors lentement en déposant de doux baisers sur son corps, tout en lui retirant son jean.  

Je suis à genoux devant elle, je dépose un baiser sur son mont de venus à travers le tissu de son shorty qui ne reste pas bien longtemps en place je dois l’avouer.  :D  Je m’applique à embrasser l’intérieur de ses cuisse tout en me rapprochant l’entement de l’objet de mes désires, qui brille déjà d’un plaisir encore inavoué. Je m’amuse à exaspérer son désire en évitant de justesse ses lèvres.

 

Elle reprend le contrôle en glissant ses mains dans mes cheveux afin de me forcer à gouter son bouton (Oui !! je suis arrivé à mes fins ;-) ). Je me délecte de son désire et de son miel, mes mains partent alors à la conquête des ses tétons afin d’augmenter son plaisir. Elle laisse échapper un gémissement de plaisir lorsque je joue à sucer son bouton, ses mains agrippent mes cheveux et me donne le rythme à suivre. Je joue de coups de langue, de sussions, de mordillements, ma main droite a abandonné sa poitrine pour venir en aide à ma langue.

Elle se laisse complètement aller, me laisse me régaler et s’abandonne au plaisir.

Sa respiration accélère, ses mains se crispent, je sens son corps trembler. Elle laisse exploser sa jouissance dans un râle qui m’annonce que j’ai atteins mon objectif, mais ce n’est pas fini.

 

Elle me force à remonter afin de m’embrasser avec fougue. « Viens », elle m’emmène dans sa chambre, se couche face à moi. Elle pointe son doigt vers sa table de chevet et me dis qu’il est temps de passer aux choses sérieuses.

Je viens alors sur elle et me positionne. Je commence des vas et viens lents, puis accélère petit à petit. Elle laisse un petit cri de satisfaction lorsque je décide d’y aller sérieusement, sans retenue.

Nous changeons plusieurs fois de position selon les demandes de la demoiselle, je ne suis qu’un objet de plaisir mais j’apprécie qu’elle me guide pour lui faire plaisir. Je me retrouve à nouveau sur elle et ses ongles se plantent dans mon dos, son corps tremble à nouveau, elle tente d’étouffer un cri de plaisir en m’embrassant.

 

Je me retire et elle me reprend en bouche afin de m’administrer une fellation comme j’en ai peu connue, son regard dans le mien. Elle me fait jouir sur ses seins, puis vient m’embrasser avec tendresse. Nous nous couchons l’un à coté de l’autre et nous endormons.

 

Voila, j'espère que cette petite expérience vous a plue. J'essairai de partager un peu plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Héhé! Elles savent ce qu'elles veulent, les ptites Comtoises! Elles prennent des initiatives! Girlpower!^^

Tu as regretté d'avoir cédé à l'insu de ton plein gré, Game? :D

Je ne sais pas si regretter et le mot, mais je pensais être plus résistant à ce genre de situation :D

 

Et oui les comtoises savent ce qu'elles veulent c'est pour ça que j'aime ma région! :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'aime cette histoire.

Cela dit, nous sommes des êtres faibles sur plusieurs points:

ne pas savoir dire non

sauter le diner :crazy:  :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les hommes sont des êtres faibles, entourés de petits démons féminins! :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tres jolie recit tu as bien fait de céder

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

cela dit, la main dans le porte feuille ne me plait pas beaucoup (surtout celui avec la CB et les papiers) :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.