Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • 0
pinkette

je suis borderline

Question

Bonjour je suis borderline cela me bouffe dans l intimite je n eprouve pas de desir , je me masturbe juste pour m evacuer les ners ... je me masturbe 3 a 4 fois par jours pour etre épuisée . Parfois je peu me deteste de me masturbé .

Je peu faire l amour avec violence est ne pas voir que mon partenaire en souffre ... ou le contraire me faire traiter comme une soumise en le dema da t alors queje déteste ca ....

jai meme pas le courage d en parler .. alors je l ecris .

Parfois je souffre en faisa t l amour est je n ose rien dire est je me retrouve enflammé des voie vaginal ...

Je suis degouter cesoir .... de moi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Recommended Posts

Pour connaitre un peu les troubles du comportements je me doute que ça touche tout les domaines de ta vie après malheureusement à part te dire de te faire suivre et de suivre un traitement pour te stabiliser difficile de dire autre chose ...

Bon courage à toi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu me donnes un peu l'impression de vouloir te punir ou de punir ton corps, par cette sorte de frénésie sexuelle! :(

Bisous

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un peu comme une punition je suis suivi

je ne souhaite pas pre dre de traitement je fais une psychanalyse pour pouvoir luter au mieux .

j ai pas que ma sexualite qui en deglingue . Mais ces ce qui m empoisonne un peu la vie .

Merci pour votre soutien

y a t io des gens ici un peu comme moi ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un peu comme toi, oui surement.

Perso, je suis le plus grand saboteur de liaison, je n'arrive à jouir que sous certaines conditions, cela peut plaire de trouver un homme endurant mais ça déplaît bien souvent de voir que je ne lache pas prise et que je ne peut laisser le plaisir m'envahir totalement. "tu ne me trouves pas assez à ton gout pour jouir?" "je ne t'excite pas assez?"....

Chacun ses problèmes, moi je m'interdit juste d'être heureux et me prive de plaisir... Ne vous inquiétez pas, je travaille la dessus avec mon dingologue

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Lol je trouve que ca ressemble a ca parfois aussi faut accepter de ce laisser aller ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais oui, bien sur! Pourquoi rester sur le dark side du sexe, quand tu peux en avoir le meilleur? C'est un peu à toi de choisir de te laisser aller, de savourer, et ca, tu l'obtiendra par le lacher prise!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest sieg

J'ai eu une très grosse période ressemblant aux symptômes que tu décris.J'avais juste des pulsions qui font que je me sentais obligé de le faire pour pouvoir me calmer même si après je ne me sentais pas forcément mieux. Je pouvais avoir le meilleur truc de la terre, je trouvais toujours le moyen de le déglinguer juste par plaisir ou par envie alors que la seconde d'après ou le lendemain, je regrettais mon geste. J'en souffre encore aujourd'hui ? Oui bien sur car j'ai brisé des choses et des gens qui me sont chers mais je vis avec comme un fardeau, un poids et une blessure à vif pour pouvoir toujours  m'en rappeler et éviter de refaire mes erreurs.

 

Même si tout est pas réglé (et pour cela, pas forcément besoin de médocs mais un suivi psychologique et de l'aide de ta famille, de tes amis, de connaissances au quotidien est INDISPENSABLE - je souligne exprès : tu ne peux pas t'en sortir seule car tu es bloquée dans une spirale négativiste qui s'auto entretient-), je vais beaucoup mieux depuis quelques temps et une prise de conscience évolutive de la situation dans laquelle j'allais droit dans le mur. J'ai trouvé un passe temps et une collection pour m'occuper l'esprit pendant mes périodes de moins bien (en l'occurence, les cartes Magic the Gathering, ce qui m'a permis de rencontrer du monde et d'avoir des soirées bien remplies).

 

La solution ne peut venir que de toi : tu dois initier le mouvement pour t'en sortir et c'est le + difficile. Et je rejoins joliette : laisse toi aller et bercer par le plaisir, le désir, les envies, et juste la vie comme elle est parfois belle parfois moins mais vivre est après tout ce que nous faisons de mieux. Courage à toi, je sais que c'est loin d'être évident et facile à vivre alors, baisse pas les bras. Bisous pinkette et à bientot, je suis dispo si tu veux en parler.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai eu une très grosse période ressemblant aux symptômes que tu décris.J'avais juste des pulsions qui font que je me sentais obligé de le faire pour pouvoir me calmer même si après je ne me sentais pas forcément mieux. Je pouvais avoir le meilleur truc de la terre, je trouvais toujours le moyen de le déglinguer juste par plaisir ou par envie alors que la seconde d'après ou le lendemain, je regrettais mon geste. J'en souffre encore aujourd'hui ? Oui bien sur car j'ai brisé des choses et des gens qui me sont chers mais je vis avec comme un fardeau, un poids et une blessure à vif pour pouvoir toujours  m'en rappeler et éviter de refaire mes erreurs.

 

Même si tout est pas réglé (et pour cela, pas forcément besoin de médocs mais un suivi psychologique et de l'aide de ta famille, de tes amis, de connaissances au quotidien est INDISPENSABLE - je souligne exprès : tu ne peux pas t'en sortir seule car tu es bloquée dans une spirale négativiste qui s'auto entretient-), je vais beaucoup mieux depuis quelques temps et une prise de conscience évolutive de la situation dans laquelle j'allais droit dans le mur. J'ai trouvé un passe temps et une collection pour m'occuper l'esprit pendant mes périodes de moins bien (en l'occurence, les cartes Magic the Gathering, ce qui m'a permis de rencontrer du monde et d'avoir des soirées bien remplies).

 

La solution ne peut venir que de toi : tu dois initier le mouvement pour t'en sortir et c'est le + difficile. Et je rejoins joliette : laisse toi aller et bercer par le plaisir, le désir, les envies, et juste la vie comme elle est parfois belle parfois moins mais vivre est après tout ce que nous faisons de mieux. Courage à toi, je sais que c'est loin d'être évident et facile à vivre alors, baisse pas les bras. Bisous pinkette et à bientot, je suis dispo si tu veux en parler.

merci pour ta confession intime

la vie est parfois difficile on peu avancer et d autre fois tomber en ce moment je fais les deux ...

tu dit a un moment que tu as quelque chose qui te bloquer pour avancer est cette chose c etait quoi que grace a ce cha gement tu va mieux ?

Pour les amies famille ca va etre vite vue je me siis eloigner de ma famille qui est loin j ai pas d amie est j ai malheureusement tres peur des gens pour arriver a avoir des amieje ne sais meme pas quoi leurs dire si j en est a par les ecouter ...

je vie s sur le forum pour passer mon temps au lieu de faire des betises ou de la negativite .... mais j essai avec la psychanalyse d evoluer

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest sieg

En fait la chose qui me bloquait était que je me complaisais dans ma situation tranquille, à l'abri entre 4 murs, personne pour m'embeter, isolé du reste de la planète sans aucune possibilité d'évolution ... pas de travail, pas de relations, pas d'envies ou de fantasmes : j'étais un être totalement amorphe et vide de tout. C'est à peine si je sortais pour aller faire mes courses et je devais + ressembler à un zombie qu'à un être vivant. Le regard des autres me faisait peur et je sortais jamais car terrifié par ce que je pouvais faire ou ce qu'on pouvait penser de moi. Je restais sur le net des heures plus par automatisme que réelle volonté tourner en rond sans rien avoir à faire etc. Et puis, le déclic un jour qui a fait que j'ai retrouvé un peu le sourire puis l'envie de sortir et une chose en entrainant une autre ... Venir sur ce forum m'a aussi pas mal aidé à dépasser mes angoisses intimes donc il faut poursuivre dans cette voie.

 

Tu fais déjà quelque chose pour t'en sortir, il faut laisser du temps au temps pour avancer : ca m'a pris des années pour que je m'en remette totalement donc ne te presse pas, ca viendra en temps voulu. Je te recommande chaudement d'essayer de casser tes habitudes et de profiter à fond : tu es jeune, belle, désirable, va draguer et laisse toi draguer, écoute et essaie d'échanger en toute simplicité sans te prendre la tête ni espérer quelque chose ... ca fait un bien fou crois moi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si je peux me permettre et avec tout le respect que je vous dois à tous ces situations ne sont pas comparables.

Sieg tu étais dans une ( forte semble t il ) dépression et bien que je ne minimise en aucun cas les troubles dépressifs ce n'est pas comparable aux troubles de l'humeur ou du comportement.

 

Je me permet une définition du trouble bordeline :

 

Le trouble de la personnalité borderline1 (TPB ; trouble de la personnalité limite, TPL) est un trouble de la personnalité caractérisé par une impulsivité majeure et une instabilité marquée des émotions, des relations interpersonnelles et de l'image de soi 2.

Le terme de « borderline » (en français : « cas-limite » ou « état-limite ») est issu des hypothèses psychanalytiques dans lesquelles le terme désigne un type frontière entre « l'organisation névrotique » et « l'organisation psychotique ». D'après cette théorie, il reposerait sur l'angoisse de perte d'objet et se traduirait par une insécurité interne constante et des attitudes de mise à l'épreuve de l'entourage incessantes. Une de ses modalités défensives est le passage à l'acte comme décharge de l'angoisse.

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Trouble_de_la_personnalit%C3%A9_borderline

 

 

Tout ça pour dire que donner des conseils ou avis à pinkette me semble délicat ainsi que comparé une situation à la sienne.
Bien qu' ayant 2 bi-polaires dans ma famille et ayant moi même des troubles légers de l'humeur je ne m'y " risquerai" pas.
Pour avoir côtoyé lors de soins en CMP des schizophrènes , des paranoïaques , des hypers actifs, des bi-polaires et des bordelines   je sais que parfois des paroles et/ou conseils qui semblent anodins peuvent porter à conséquence.

Par exemple et encore une fois j’espère que tu comprends bien que ce n'est pas une attaque contre toi du tout pinkette on ne conseille pas à un bordeline de se laisser aller ...et de lâcher prise ...

Donc seul le professionnel qui te suit est apte à te donner des méthodes et moyens de gérer ton trouble et les difficultés qu'il te fait rencontrer.
J'imagine aussi que comme pour les bipos il doit exister un forum bordeline ou les membres abordent peut être les sujets touchants à l'intime.

 

Encore une fois mon but n'est de froisser personne et j’espère que vous le comprendrez tous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca ne me froisse pas je reste qua d meme ici car j aime bien

pour le reste si je dois plus en parler que sais mieux pour moi je peux aussi

j etais pas bien hier

le matin je vais souve t bien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Déjà tu fais un grand pas en avant car tu admets que tu as quelque chose qui te ronge et ensuite d'en parler.

Comme beaucoup l'ont dit au dessus, il est important de te faire suivre par un professionnel car ce que tu te fais doit avoir une raison plus intérieur. Je ne saurais te donner des conseils, je te conseille de suivre ce que te dira la personne à qui tu en parles. 

 

Je te souhaite juste de réussir et tous le courage nécessaire à ta guérison

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vois un psy spécialisé dans le trouble qui m aide beaucoup

mais je pense que le temps dehors y joue aussi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est vrai que la météo joue beaucoup sur le moral et le moral joue beaucoup dans ce genre de situation.

 

Quand j'ai des idée noires, je reste pas chez moi ou à ne rien faire. Je tente d'aller voir un ami, ou d'aller au cinéma me changer les idées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je te confirme que le temps joue sur le moral de façon violente. Je vis maintenant aux emirats (traduire par "plein de soleil toute l'année")

Ce n'est pas le pays qui me plait le plus au niveau culturel, pour rester soft. Mais le soleil tous les jours me fait un bien fou, et j'ai peur de rentrer en France quand je vois que 3 jours de ciel gris me font déprimer.

 

J'ai eu des addictions à un peu tout ... Faire des conneries, fumer, boire, prendre des substances illicites et aussi la sexualité, avec une tendance à l'excès ... 

 

De mon experience, aussi subjective qu'elle soit, le problème du trouble borderline, c'est que c'est a moitié reconnu en France ...  Un psy va nous balancer une dépression alors que ce n'est pas ce qu'on vit; un autre nous balancera une psychose alors que ça n'est pas ça. Tout est vrai en étant tout le temps un peu faux, et c'est épuisant de se battre de psychothérapie en psychothérapie sans qu'on ait l'impression que personne ne comprenne. On a juste l'impression de faire un caprice perpetuel ( pour ma part )

 

J'aimerais te dire que ca va être facile avec le temps, mais si le lundi, j'ai l'impression d'aller mieux, le mercredi, je galère violemment pour aller mieux le vendredi :/

Effectivement, partager une vie intime dans ses conditions est très difficile, mais avec le recul, un peu de communication ... 

C'est possible de faire comprendre à ton partenaire avec délicatesse que tu as des envies ... ( Que ces envies soient jugables ou non, et ceci te regarde ) 

Pour ma part, j'ai accepté d'assumer mes envies. Et cela m'a pris longtemps pour l'accepter

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce soir j ai pas le mora, je vous lis et vous remercie je passerai demain ecrire un peu plus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Certains jours sont plus sombre que d'autres.

Je vais te sortir un dicton vieillot : "demain est un autre jours"

Je ne sais ce que ça vaut pour toi, mais la communauté de FI est avec toi.

Bisou et tiens bon.

Allez je vais me reprendre un verre, j'ai les idées encore trop claire ce soir...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

 

je n'ai jamais traversé ce genre de période et n'ai pas ce genre de problème

 

Toutefois, je partage l'avie d'ama: il est difficile de comparer ces situations de souffrances d'un cas à l'autre.

 

Je répond rarement aux posts, mais le tien m'a touché. Si j'ai quelque chose à dire ce serait : tu devrais te mettre moins de pression sur cette question, c'est une question delicate apparement pour toi, alors essaye de retrouver une serenité sur les autres pans de ta vie qui vont bien. Fais toi suivre comme tu le fais en ce moment mais sans pression.

 

Petit à petit, je suis sur que tu retrouveras un équilibre

 

Et avec cet equilibre, tu retrouveras une sexualité equilibrée

 

De mon humble avis, si tu cogite la dessus tout le temps ( et je sais que ce n'est pas evident de ne plus y penser), tu vas simplement tourner en rond sans solution

 

Retrouve toi d'abord

 

Apres, tu sauras ce que tu dois faire pour etre heureuse.

 

Voila

 

Désolé si mon avis ne t'apporte pas de solution, je pense simplement que tu devrais te concentrer sur le fait d'aller mieux, sortir de cette spirale négative, en tirant les lecons des experiences des gens ici qui partagent aussi, mais en gardant en ligne de mire le fait que tu es unique, comme tes soucis, et comme tes solutions.

 

J'espère que ma contribution t'apportera quelque chose.

 

Bon courage pour la suite et tiens nous au jus ;)

 

Biz

 

Sleep

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Certains jours sont plus sombre que d'autres.

Je vais te sortir un dicton vieillot : "demain est un autre jours"

Je ne sais ce que ça vaut pour toi, mais la communauté de FI est avec toi.

Bisou et tiens bon.

Allez je vais me reprendre un verre, j'ai les idées encore trop claire ce soir...

bonjour est merci tu as l air de boire toi pour oublier n est ce pas ?

Avant je fumé pour oublié la melancolie jusqu au burn ... j ai parfois besoin de ca mais plus trop maintenant . Jai surement trouver pire que fumé boire ou autre chose la lamentation . Pourtant je suis pas le mur des lamentation lol ....

mais je le cultive pierre par pierre grrrrr !

demain est toujours autre que hier parfois pire parfois meilleur

merci pour ton soutien je t en envoi aussi peu etre que je sais en donner plus qu en recevoir .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

 

je n'ai jamais traversé ce genre de période et n'ai pas ce genre de problème

 

Toutefois, je partage l'avie d'ama: il est difficile de comparer ces situations de souffrances d'un cas à l'autre.

 

Je répond rarement aux posts, mais le tien m'a touché. Si j'ai quelque chose à dire ce serait : tu devrais te mettre moins de pression sur cette question, c'est une question delicate apparement pour toi, alors essaye de retrouver une serenité sur les autres pans de ta vie qui vont bien. Fais toi suivre comme tu le fais en ce moment mais sans pression.

 

Petit à petit, je suis sur que tu retrouveras un équilibre

 

Et avec cet equilibre, tu retrouveras une sexualité equilibrée

 

De mon humble avis, si tu cogite la dessus tout le temps ( et je sais que ce n'est pas evident de ne plus y penser), tu vas simplement tourner en rond sans solution

 

Retrouve toi d'abord

 

Apres, tu sauras ce que tu dois faire pour etre heureuse.

 

Voila

 

Désolé si mon avis ne t'apporte pas de solution, je pense simplement que tu devrais te concentrer sur le fait d'aller mieux, sortir de cette spirale négative, en tirant les lecons des experiences des gens ici qui partagent aussi, mais en gardant en ligne de mire le fait que tu es unique, comme tes soucis, et comme tes solutions.

 

J'espère que ma contribution t'apportera quelque chose.

 

Bon courage pour la suite et tiens nous au jus ;)

 

Biz

 

Sleep

merci vous etes cool tous ici est j en reviens toujours pas suis tres émues

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On essaie de t'envoyer de bonnes ondes et des sourires!:)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne suis pas un piccolo, loin de la.

L'alcool me fait très peur, mais il m'arrive de m'embrumer la tête pour divers raisons...

Bisous miss rose ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.