Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

dédale

numérique extatique

Recommended Posts

     C’est fou comme un simple MMS peut enflammer un homme

 

                     Enfin moi en tout cas

 

                Une simple image d’une blouse hideuse cachant une poitrine, nue.

 

                Le doux galbe d’un sein, contour exquis, une simple invitation à y déposer la main, à venir le caresser, le toucher, le soupeser.

 

                Alors s’imaginer la regarder dans les yeux, se noyer dans ce bleu. Les regarder se refermer sous la douceur de mon geste tendre, la regarder fondre sous le plaisir d’un contact intime. Laisser la main prendre la possession du terrain, laisser la main explorer, tâter et découvrir toute la douceur de ce sein, la douce raideur qui s’installe, et venir à la rencontre de ce téton masqué.

 

                Apprécier toute la tendresse de cette peau, empaumer l’objet du délit et par un habile mouvement de poignet, faire glisser l’affreux vêtement le long de ses délicates épaules, de ses bras endolories d’un labeur pernicieux. D’un labeur nécessaire pour vivre, mais totalement incompatible avec elle et sa délicatesse.

 

                Découvrir ainsi l’intégralité de sa poitrine et y plonger.

 

               Se plonger dedans, sans retenu, déposer des milliers de baiser, de mes lèvres gourmandes, insatiables, en sentir chaque parcelle, chaque sinuosité, chaque frisson et peu à peu s’approcher de leur sommet, de leur exquise auréole surmontée de ce piton tendu.

 

            L’avaler, l’aspirer, en jouer avec ma langue alors que ma main explore ton ventre, brulant, alors que ma main inquisitrice ose s’aventurer bien bas, alors que tu te tends sous mes caresses, ma bouche quitte ces monts merveilleux pour venir se perdre dans cette plaine abdominale.

 

           Cette fois, ma main à franchi la barrière, ta culotte descend le long de tes cuisses, je découvre ce mont de vénus doux, glabre et cette fois c’est sur lui que je plonge, venant avec appétit gouter à ton sexe, passer ma langue, mes lèvres, les tiennes, s’ouvrant, se gonflant, découvrir ce petit bouton, sentir ton clitoris sortir de son repère pour ma langue coquine, de lui aussi jouer, l’aspirer, le titiller et te sentir humide, trempée... te faire mouiller, te faire jouir de ma langue, de mes lèvres, de mes mains continuant de caresser tes seins, doux tétons tendus, ou se promener sur ton pubis si doux, oui, je l’affirme, j’adore les chattes imberbes, je les kiffe, les surkiffe et n’a de cesse que de les honorer !

 

     Tu soupires, tu gémis, mes coups de langues trouvent leurs mesure, à la recherche de tes points sensibles, un doigt se présente à l’entrée, te pénètre, un autre, ils dansent en toi, te fouillent, te donne du plaisir, je suis tout à toi et dans un sursaut ton ventre explose, ton sexe dégouline … je m’écarte, te regarde, te souris …

 

 

 

 

...à suivre ?....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
        Et ce sourire que tu me renvois, ce sourire qui en dit long sur le plaisir que je vient de te donner, oui ! j'ai craquer ! oui, je n'ai pas résisté à ton corps, tes courbes et l'odeur de ta chatte... Mais à présent, à présent que je m'en suis délecté, c'est toi qui va prendre ! et ton sourire coquin m'enflamme.
 
       Je défais ma ceinture, en agrippe la boucle et lentement tire dessus de façon à faire passer la lanière de cuir à travers chaque passant.
 
         Avide de ce qui va suivre, tu passe tes mains sous mon polo, caresses mon torse avant de m'ôter mon vêtement. Tu viens te coller à moi, écrasant tes seins contre ma poitrine, peau contre peau,  écrasant ton pubis contre le mien, sentant mon érection tu souris de plus belle.
 
         Ta bouche se pose sur mon sternum, elle descend. à cet instant, je fais une boucle avec ma ceinture et sans détour la passe autour de ta tête, confiante, tu te laisses faire à notre jeu et sans aucune protestation tu me laisse la descendre autour de ton cou, te voilà captive ...
 
         Je n'ai pas vraiment besoin de t’entraîner vers le bas, ton visage continu son indécente descente et tes mains viennent alors se saisir des boutons de mon pantalon, tu en as plus envie que moi, tu aimes sucer, tu aimes prendre une queue en bouche, alors c'est avec un certain empressement que tu fais descendre mes vêtements le long de mes cuisses, libérant mon sexe que tu ne quitte pas des yeux.
 
         Tu salives déjà, alors que je me débarrasse du tissus superflu, tu attends, hypnotisé par cette queue raide pour toi, cette bitte appétissante que tu excites tant. un petit coup de poignet sur la ceinture, le signe, l'autorisation, tu peux enfin la goûter, poser le bout des lèvres dessus, glisser la langue sur sa longueur et pouvoir jouer avec ton piercing.
 
       Ta bouche est un palais pour moi, un doux palace dans lequel tu m'accueilles avec respect, je sens ta langue jouer sur mon gland, ton piercing qui vient me procurer des sensations sur cette partie si sensible et lorsque tu m'enfonce dans ta gorge, quand ta mâchoire s'ouvre pour me laisser entre entièrement, je savoure la douceur de la pipe que tu prodigue.
 
         Et tes yeux ...
 
                   Tes yeux rivés sur les miens, emprunt d'un air de défi, ton  air de soumise un peu rebelle, cet air qui m'excite d'avantage, qui m'incite à aller encore plus loin. Cet air que tu as d'avoir ma queue dans ta bouche, cet impression de pouvoir que cela te donne. Oui, tu as raison, c'est toi qui me fais du bien, je ne fais que subir alors que tes lèvres me branlent de plus en plus, que leur étreinte se fait plus forte, alors qu'à chacun de tes mouvements ma bite disparaît toujours un peu plus dans ta bouche, ta gorge.
 
         Alors ma mains qui accompagnait tes mouvements de caressante se fait plus ferme, plus dur, et j'attrape une mèche de tes cheveux. Synchronisant mes mouvements des deux mains, je tire la laisse de fortune vers l’arrière, et t'oblige à te relever. Tu veux me défier ? c'est ça ? n'oublie pas qui est ton Maître jeune dévergondée !
 
       Je compte bien t’entraîner vers la lubricité la plus terrible, te tirant par les cheveux, je te fais te mettre debout, et te guidant avec la laisse, je t’entraîne vers la grande baie vitrée sur laquelle je plaque ton corps nu. Ta respiration se bloque, tu regardes 4 étages plus bas les passants dans la rue, tout à leurs pensée, ils ne se doutent pas de ce qui se passe au-dessus de leur tête alors que ma main quitte tes cheveux pour venir se glisser entre tes cuisses, alors que mon poing les écarte sans ménagement, fait basculer ton bassin et alors que dans la rue en dessous de nous une ambulance passe sirène hurlante, ma queue encore enduite de ta salive vient se glisser en toi. 
 
           Je te prends, te possède, debout contre la vitre, tes mains collées au carreau, ton souffle embuant le vitrage à chacun de mes coups de boutoir, tu regardes en bas...
 
                                                    "- petite dévergondée lubrique, regarde face à nous !"
 
          Tu relèves la tête, diriges tes yeux là où moi je regarde et tu le vois ...
 
        Cet homme dans l l'immeuble en face, ce type obèse, les cheveux gras qui nous observe par sa fenêtre, ce type dont on aperçois pas le bas du corps, mais dont le mouvement du bras ne laisse aucun doute sur ce qu'il est en train de faire...
 
                                                                                                                   Et dire que tout cela part d'une simple photo, sage en plus ... oui, je suis un pervers ! :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

oui un pervers!!! mais mon pervers preferé :-P

à qui la faute :bbl: ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le départ d'une photo sage!!!!!

mon oeil...............

Je ne te crois pas ded

Sam :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le départ d'une photo sage!!!!!

mon oeil...............

Je ne te crois pas ded

Sam :D

:P

:wub:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.