Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

brittlacokine

La vendeuse de chaussures

Recommended Posts

              

 

                          Comme chaque année, le printemps et les premières chaleurs, boostent ma libido. Aimant porter des tenues indécentes, afin dassouvir ma passion pour lexhibe, jattends toujours les beaux jours avec impatience. Et comme aujourdhui, le soleil et la chaleur sont au rendez-vous, je suis décidée, à m’adonner à mon occupation favorite ; le shopping. Pour lexhibitionniste que je suis, le shopping est un moment privilégié, la promiscuité des boutiques, et les cabines dessayage, sont des endroits propices pour lexhibe. Jen fais pars à mon homme, qui est toujours partant. En effet, il prend beaucoup de plaisir, à me voir porter des tenues impudiques, lors de nos sorties, et les regards des hommes sur moi, lexcite beaucoup.

                                

                     Aujourd’hui, je choisis de porter ; une mini-jupe blanche, qui couvre à peine mes fesses, et un top court, et moulant, qui met mon opulente poitrine en valeur. Mes tétons, qui pointent en permanence attire de nombreux regards, et le piercing qui orne mon sein droit, cause bons nombres d’interrogations. En effet, celui-ci donne l’impression, qu’il possède deux tétons. Je chausse mes sabots pointus à hauts talons, et me voilà parée, pour mon sport favori.

 

                  Dans la voiture, mon chéri caresse mes cuisses et mon sexe nu, je sens la moiteur gagner mon intimité. Arrivés en ville, à la demande de mon homme, je retrousse ma jupe, et je pose un pied sur le tableau de bord,  offrant ainsi mon intimité dénudé aux regards indiscrets. Ma tignasse blonde, et ma jambe ainsi relevée, attirent de nombreux regards, dans la circulation dense du centre-ville. Un cycliste, c’est retrouvé à plusieurs reprises contre ma vitre, en profitant pour mater mon entre-jambe, il avait l’air d’apprécier le spectacle.

                                         

             Après avoir trouvé une place de parking, nous nous dirigeons vers la rue piétonne. En chemin, je constate que ma tenue, provoque l’effet escompté, j’essuie de nombreux regards. Plutôt approbateurs de la part des hommes, et dédaigneux venant des femmes, mais cela n’a aucune importance, j’aime passer pour une salope. À l’approche des boutiques, Mark s’efface, et reste en retrait, donnant ainsi l’impression que je suis seule.

 

         

 

 

J’entre chez Pimkie, et je déambule dans les rayons, je prends deux robes courtes, boutonnées sur le devant, une jupe et deux petits hauts. Je me dirige ensuite vers les cabines, mais celles-ci, sont toutes occupées, j’attends patiemment qu’une se libère, en fouinant un portant, où se trouve quelques robes sympa. Une demoiselle me bouscule, en passant derrière moi, elle se retourne :    

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dommage qu'il n'y a pas de suite, car c'était super!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.