Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité

Magie ferroviaire [gay]

Recommended Posts

Invité

Tout a commence dans le train. Retour d'une longue journée en formation, je surf sur le forum, à la recherche de confessions croustillantes pour me détendre (ou tendre en fonction de la partie du corps ;) ). Je lis quelques confessions déjà lues auparavant, mais certaines me font toujours un petit effet. Au fur et à mesure, ma lecture vire vers les confessions gay. Ceux qui ont déjà lu mes propres confessions le savent, je suis bi. Je dirais même bi a large préférence homosexuelle. Après quelques confessions, l'effet escompté est bel et bien la, je me "détend".

Bien tourne contre la fenêtre, personne derrière, je peux lire tranquillement. Voyant la tête du monsieur assis en face de moi, le doute me prend... Quel andouille! Je n'avais pas pense à l'effet miroir de la vitre... Il me regarde, petit sourire aux lèvres... Je rougis bêtement... La situation m'excite, mon sexe durcit un peu plus, emportant avec lui le tissus de mon string frottant sur mon petit trou. La table est trop proche de moi, il ne peut le voir. Je tourne la tête, tourne mon téléphone pour qu'il ne puisse plus lire et le vois du coin de l'œil se baisser. Je sens une main se glisser sur ma cuisse. Je décide de faire comme si de rien était. Je voulais savoir jusqu'où il irait. Sa main progressait très lentement mais sûrement le long de ma cuisse. Sous l'effet de l'excitation je sentais des fourmis dans le bas de mon ventre, ma gorge se resserrait... Il retira sa main juste avant de la poser sur mon sexe, à mon grand regret. Il ne se redressa pas pour autant. Il se pencha un peu plus en avant et mît sa main directement sur mon sexe... Je n'en pouvais plus. Déjà en temps normal je suis une vrai chaudière, mais la il a su m'allumer plus vite qu'un briquet.

Il retire sa main, se redresse et me fais signe de le suivre. Les toilettes du train sont proches... Il part devant, je prend le temps de rassembler mes affaires avant de le rejoindre. Lorsque j'ouvre la porte, il est de dos. Lorsqu'il se retourne, je vois son sexe, dur comme la pierre sorti par sa braguette. Il le tient en main comme on tiendrait un malheureux bout de viande. C'en serait presque dégoûtant. Mais j'avais terriblement envie. Je ferme la porte, il pose sa main et force sur mon épaule pour que je m'accroupisse. Une main sur sa cuisse, avec la seconde je prend son sexe en main. Taille "normale" mais odeur attirante. Je glisse ma langue doucement sur son gland, il a un goût délicieux. Je le regarde dans les yeux et glisse lentement ma langue depuis le gland jusqu'à la base. J'adore faire ce regard de chienne en chaleur, il fait toujours son petit effet. Il pose sa main sur ma tête et, en dominateur, plante son sexe dans ma bouche. La longueur fait qu'il vient butter au fond de ma gorge, m'arrachant un haut le cœur. Je le retire doucement et essaie de prendre les choses en main, mais sa main imprime le rythme. Je me laisse dominer doucement, jouant de ma langue sur l'engin de ce total inconnu... Je me fais plaisir, laisse sa queue glisser dans ma bouche comme dans un vagin. Petit a petit, mon côté "salope" m'envahit totalement. Je baisse légèrement mon pantalon, remonte mon string, le faisant frotter un peu plus contre mon petit trou. En voyant ça, il me sors la phrase typique des hommes dans ce genre de moment :"dis donc, t'es vraiment une grosse salope toi" je répond par un gémissement qui veut dire "si tu savais".

Il me redresse, me tourne et glisse sa main dans mon pantalon. Ses doigts agiles évitent la ficelle pour se glisser en moi sans trop de difficulté. Il est brutal et doux à la fois. Le temps passe vite, le terminus arrive. Il tire sur mon pantalon, arrachant mon bouton, il glisse du coup tout seul au bas de mes jambes. Il enfonce 3 doigts entre mes fesses pour récupérer la ficelle de mon string et la faire glisser sur ma fesse. Chose faite, il crache vulgairement sur ses doigts avant de me les enfoncer. D'abord 2 puis 3. J'aime sa manière de faire. Il ressort ses doigts, enfile une capote, tire mon derrière vers lui, me baissant plus encore. Je me retrouve avec la tête quasiment dans la cuvette. Je le sens à l'entrée, mais il s'arrête. Plus rien. Dans un élan de manque, d'envie et aussi de hâte, je fais un bond en arrière, introduisant sa queue entière en moi... Erreur... Son introduction trop brutale à déclenche une douleur horrible. Il commence à me besogner, sa queue glisse en moi facilement, la douleur laisse la place au plaisir. Il pousse de petit grognements alors que je commence tout juste mes gémissements. Au bout de quelques aller retour, je me penche et attrape ses testicules pour les caresser. Champ libre, il se plante plus profondément encore en moi. Après quelques aller retour (3 pour être exacte), il se plante au fond de mon derrière, agrippant mes fesses. Il se tord dans tout les sens et je sens une chaleur en moi. Il se retire, enlève la capote et commence à se rhabiller. Avant qu'il enfile son slip (immonde), je lèche les quelques gouttes restantes sur son gland. Il se rhabille et sort. Je referme derrière lui, remet tant bien que mal mes propres vêtements, tenant mon pantalon pour qu'il ne glisse pas. Lorsque je sors il n'est plus la, il a du changer de wagon. Le terminus est alors annoncé par le contrôler.

Une fois rentré chez moi, lessivé, je me sers un café au doux son des gémissements de ma chérie avec son amant. Ce doux son que j'aime tant entendre. C'est signe qu'il lui fait du bien et cela m'excite. J'enlève mes vêtements et fonce à la salle de bain. En passant dans le couloir, je vois Mathilde sur le dos, jambes écartées dans un grand écart impressionnant. Ses longs cheveux blonds en bataille, ses seins ballottent. Kevin la besogne sans retenue. Sa tête est tournée, elle suce Julien qui en profite pour lui tripoter les seins. J'aperçois dans la pénombre une troisième queue qu'elle branle à pleine main. Au moment ou je le vois, elle tourne la tête et la prend à son tour en bouche. Laissant Mathilde a ses 3 amants, je fonce à une douche bien méritée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Heu dslee mais...realité ou fantasme?

Parceque je pense qu'il y a erreur de rubrique ;-)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Wouha comment dire sais chaud partout avec toi lol le train la maison et toute sais bite qui ce promène lol

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Je raconte surtout tout d'un coup ;) ces expériences se déroulent sur plusieurs mois... Evidemment, racontées les unes après les autres... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.