Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

remsovitch

Seul après les fêtes

Recommended Posts

Je me réveille ce matin alors que tu es partie au boulot depuis quelques heures.
 

Mon corps s'éveille petit à petit, mon esprit émerge des restes de fête et d'alcool.

Je ne t'ai pas entendu partir, et je n'ai pu t'embrasser.

 

Je suis là nu, la couette en boule sur le coté de notre lit.
Je ne suis pas en érection comme après un bon rêve mais j'ai de douces pensées qui me traversent l'esprit encore un peu embrumé.
L'envie monte en moi.

 

Mon sexe repose sur mon ventre, toujours au repos, mais sa taille montre qu'il commence à frémir  d'excitation.

 

Mes doigts l'effleurent, le caressent, sur toute sa longueur. Je t'imagine à mes cotés, là nue comme chaque nuit.
Petit à petit le sang afflue, dans ma verge. Mon sexe se rempli de désir. Il repose toujours sur mon ventre mais il est dorénavant raide comme un bambou.

Je le prends entre mes doigts et commence un doux va et vient, tandis que ma main gauche s'imagine caressant ton corps. Parcourant tes cuisses, ton ventre et ta poitrine qui quelques temps plus tôt étaient encore à mes cotés.

 

Mon gland est gonflé d'une envie irrésistible, ma verge se courbe légèrement tellement elle est tendue.

 

Je serai debout qu'elle pointerai vers le ciel coller à mon ventre. 
Mais là je dois orienter mon poignet pour qu'elle accepte de pointer vers le plafond.

En fait ce n'est pas vers le plafond qu'elle s'oriente mais vers toi.

 

Car je t'imagine me chevauchant, face à moi, ta poitrine devant mes yeux.
Empaler sur mon sexe, remplissant ton vagin humide de désir.

J'accélère le mouvement, je sens l'explosion de mon cerveau toute proche… mon corps se cambre comme pour venir au plus profond de ton être.
Ma jouissance est intense, mon jus sort en deux jets puissants.

Alors que mon corps n'est pas encore reposé sur le lit je sens mon sperme chaud sur mon ventre et coulant entre mes doigts.

Je me repose enfin, l'esprit endorphiné, Le souffle court mais dans un profond état de bien être.
Cette en toi que j'aurai voulu me retrouver mais je sais que ce n'est que parti remise.

(ça fait longtemps que je n'ai pas écrit, mais j'ai toujours autant de mal avec l'ortographe :P )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.