Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité

Un week end d'été brûlant....

Recommended Posts

Invité

1er soir....

La journée e été brûlante, 700 km de voiture pour un rdv sans importance, une question de présence sans importance mais enfin j'arrive chez H.

 

Son invitation ne m'a pas vraiment surprise cette semaine, nos premiers ébats avaient été brûlants et sans lendemain mais elle avit gardé le contact alors lorsque son sms est arrivé jeudi soir en annonçant "un we piscine ça te dis"? j'ai souris et j'ai répondu "avec plaisir" et accepté son invitation sans hésitation ....

 

La suite m'a plus étonné, "on sera seul vendredi soir mais ça ne te dérange pas si une amie nous rejoint samedi, je lui est parlé de toi   et elle s'est montrée curieuse mais je lui ai garanti que tu ne verrais pas d'inconvénient à la voire venir nous rejoindre dans nos jeux".

 

H .n'a pas fini de me surprendre mais le chat joueur aime à relever les défi alors sans attendre plus je lui envoie " si tu offre le gite, le couvert et la piscine alors je saurais être agréable à ton invitée surprise "

 

Et voilà c est comme cela que je me retrouve a rouler sur ce chemin qui mène à chez elle.
Je gare la voiture et m'avance vers la maison. Mon hôtesse est déjà au bord du bassin, se dorant nue au soleil couchant, elle est aussi attirante que dans mon souvenir. Sans gêne elle soulèves ses lunettes noires, d'un mouvement souple abandonne son transat et s'avance, ondulant vers moi pour me déposer un bref baiser sur le coin de mes lèvres."tu as trouvé facilement" " je te laisse poser tes affaires à l'intérieur, tu me dis ce que tu veux boire et on s'installe au bord de la piscine il fait trop chaud là bas "

 

Je la suis, mes yeux ne peuvent qu'accompagner le balancement de ses hanches et de sa croupe rebondie. Un sourde désir déjà prends naissance au creux de mes reins mais je ne rêve pour l'instant que de plonger dans l'eau clair et y glisser pour m'y rafraichir...
C'est vrai que l'intérieur de la maison est presque étouffant et je ne m'y attarde pas. "un ver de rosé ou autre chose"?

 

"CA ira très bien, ça te dérange si je pique une tête avant quoi qu ce soit la chaleur est étouffante"
D'un  geste elle me fait signe de ne pas me gêner et ôtant mon jeans, t shirt et boxer, enfin nu je plonge dans l'eau. Elle est fraiche, presque froide sur le moment mais après 2 trois coulées elle devient délicieuse.

 

S’asseyant au bord de l'eau H. me tend un verre, lentement je nage vers elle et me glissant entre ses jambes plongées dans l'eau je sirote tranquillement la boisson, posant une main fraiche sur sa cuisse dorée.

 

Posant mon verre, je pose l'autre main sur son autre cuisse et forçant légèrement j'entrouvre ses cuisses, dévoilant un délicieux abricot lisse, aux lèvres charnues et m'invitant à le gouter. Plongeant son regard dans le miens , elle bascule sur les coudes posant sans plus de manières ses jambes sur mes épaules et de sa voix rauques qui elle le sait me rends dingues prononcent un "j'y ai pensé toute la journée Alex alors n'attend pas bouffe moi !!!!!"

Plongeant entre ses cuisses ouvertes, mes lèvres s’emparent de sa fente, ma langue découvre déjà son capuchon à peine caché et mains tenant ses hanches je glisse ma bouche entre ses jambes, respirant son odeur déjà épicée, et goutant sans rechigner le ventre qu'ainsi elle m'offre.

 

doucement son sexe s'ouvre sous ma caresse et déjà je sens l'humidité de ce fruit brûlant imprégner mes lèvres, glisser sur ma langue curieuse . Ses cuisses ferment emprisonnent mon dos et a demis se relevant elle agrippent mes cheveux pour me plaquer toujours plus loin au fond de son antre.

 

M'arrachant à son emprise, je reprends le contrôle de ma bouche, glissant ma langue le long de sa fente trempée, en aspirant la sèves, tournant autour de son bouton durcit, glissant jusqu'à son œillet froncé mais déjà souple que je reconnait déjà.

Posant une main sur le bord de son sexe je décapuchonne un peu plus son clito, l'aguichant de ma langue, le caressant de mes doigts. H coule ainsi sur ma bouche et je m'abreuve ainsi de son jus, léchant toujours plus son ventre maintenant déchainé.
M'extirpant enfin de l'eau, à genoux devant elle, je me dresse dressé raide de désir pour elle.

 

D'une main avide elle se saisi de ma queue et sans attendre, y pose ses lèvres charnue, empoignant mon sexe , gobant mon gland, puis glissant sur ma tige pour finir par gober une après l'autre les testicules durcies par le froid de l'eau .
Je grogne, agrippe ses cheveux court pour freiner sa caresse, la laisser reprendre avec gourmandise. Me prenant enfin en bouche, elle enfourne ma queue, accompagnant le geste de sa bouche d'une main ferme et douce. Levant les yeux vers moi, elle se gorge du plaisir qu'elle me donne, satisfaite de sa dextérité, aspirant toujours plus mon sexe pour mieux le ressortir de sa bouche dévorante....

 

Mes reins se font brûlant et d'une main ferme qu'elle plaque sur eux elle me fait prisonnier de ses lèvres qui enserre mon bas ventre.
Mais je la repousse, fermement, attrapant un préservatif dans la poche de mon jeans qui gis juste à coté, l'enfilant prestement et enfin l'attrapant par les hanches, glissant entre ses cuisses , je l'allonge. La surplombant les bras tendu, je guide sans peine mon sexe tendu vers son ventre trempé et d'une poussée lente et profonde enfin je glisse en elle, butant finalement contre son pubis projeté vers moi.

 

Je la sens qui m'enveloppe, le fruit de son ventre trempé coule sur ses cuisses, m'invitant à aller et venir toujours plus loin au creux de ses reins. D'une main coquine elle caresse son clitoris abandonné, enserrant au passage mon dard qui l'envahi, soupesant même au passage mes boules qui battent au creux de ses divines fesses tendues.

 

Sous l'effet de ma chevauchée et sans doute de la caresse de ses mains, elle gémis, appel à encore plus de vigueur, de profondeur. Maintenant déchainé, sentant à peine la brulure de mes genoux ravagés par les pavés antidérapant je plonge à m'y noyer dans son antre trempée, pour en ressortir en entier avant de nouveau l'envahir.   
Son souffle se fait court à l'unisson du miens, je la devine prête à s'abandonner, alors dans un dernier assaut presque brutal, je la laboure maintenant sans délicatesse, jouissant de ses cris de plaisir. Son corps se raidis , ses cuisses m'emprisonnent et bloquent enfin le rythme de mes reins et son ventre raidi dans un violent et brutal orgasme fait jaillir à l'unisson ma sèves brulante en un jet chaud et abondant .....

 

M'écroulant à bout de souffle et sans retenue sur elle, ma bouche rejoint la sienne pour un baiser sauvage, et doucement nous retombons ensemble, mêlant nos sueurs, notre salive dans une tendre étreinte finale   ....
"Bienvenue en we et merci d'être venu Alex"!!!!!!!!!!!
Nous nous sourions, heureux de notre complicité récente mais si particulière et nous nous relevons ensemble et glissons dans l'eau fraiche ...
Le we n'en est qu'à ses débuts .

 

..
Fin du premier jour^^     

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Brûlant m'a bien l'air d'être le terme qui convient :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est chaud, c'est trés chaud même, vivement le deuxième jour ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Jour 2…

 

La nuit a été brûlante, nos étreintes nombreuses et c’est au petit matin qu’épuisés nous avons fini par nous endormir… Aussi il est déjà près de 13h quand nous émergeons de la chambre de H, une douche ensemble, un café et nous voici sirotant un café au bord de la piscine, lunette de soleil planté sur le nez, allongé sur nos transat.

 

C’est ainsi que nous surprend C., l’invitée mystérieuse de notre fin de we. Vêtues d’un minishort et d’un débardeur plus léger encore, c’est une magnifique créature perchée sur des sandales aux semelles compensées qui s’avance vers nous, d’un pas vif et avec un sourire éclatant.

 

« Alex je te présente C., Ma belle je te présente Alex dont je t’ai parlé »

La présentation est emprunte de sous-entendus à peine voilés, et C me détaille sans vergogne avec un grand sourire gourmand. A priori je semble être à son gout et je remercie silencieusement H. pour ce délicieux traquenard.

L’après-midi se passe, entre jeux d’eau, effleurements aquatiques, et lente montée du désir entre nous trois. H papillonne entre nous deux , tantôt caressant en passant C lui rendant ses caresses en riant, tant m’embrassant en jetant des œillades à notre nouvelle partenaire de jeux.

 

Le soir doucement tombant, nous nous réfugions à l’intérieur. Je ne sais si l’idée est venue de H ou de C. mais la conversation a dévié sur les bienfaits des massages et sur l’idée d’expérimenter un massage à 4 mains. C. en sera la bénéficiaire et H et moi les exécutants.

 

Nous installons un matelas en mousse sur la large table du salon et laissons C. s’y étendre, allongée sur le ventre, les bras remontés sur le haut de sa tête, offrant ainsi à nos regards sa magnifique croupe généreuse et sans aucune marque de bronzage.

 

H. dépose alors sur une desserte une huile à base de noix de coco en ayant pris soin d’en faire couler au préallable le long de la ligne creusée partant du cou au bas des reins de C.

 

S’installant au niveau de la tête de notre belle allanguie, elle m’invite à m’installer de l’autre coté et de commencer ainsi à prodiguer un doux et sensuel massage des reins de C. Sa peau est douce et mes mains ainsi huilée glisse le long de ses jambes, remontant sur ses hanches, m’attardant sur ses fesses rebondies. C soupire d’aise tandis que H lui masse aussi les épaules, le haut du dos. Parfois nos mains en viennent à se toucher, se croiser mais redescendant vers son cul ainsi offert, je m’aventure sur le sillon désirable, souple, s’ouvrant sur la pression douce de mes mains…

 

Quittant les épaules de C. ma partenaire masseuse maintenant se penche vers son visage, et les deux femmes s’embrassent farouchement, et mes mains qui se sont égarées entre les cuisses de notre victime devinent que l’excitation de la situation a déjà fait son œuvre entre les cuisses brune et a demi ouverte de C.

 Me penchant alors sur la table, ouvrant un peu plus les jambes de C., c’est maintenant ma bouche qui prend le relais de mes mains revenues sur son sublime cul tendu vers moi. Son antre est déjà agréablement humide et chaud et il le devient encore plus sous l’effet de ma langue posée entre sa fente, cherchant son capuchon encore caché, mais que la belle, soulevant sa croupe m’invite à découvrir plus en avant…

 

H abandonnant la bouche de notre amante, l’invite à se retourner sur le dos, m’offrant ainsi plus aisément le sexe trempé de désir de C. et prenant quant à elle un mamelon durci , titillant l’autre de ses doigts agiles.

 

C. m’offre son ventre lisse, attrapant ma tête pour mieux me plaquer entre ses cuisses, et c’est en gémissant sous nos caresses conjuguée qu’elle laisse monter le plaisir. Mais de jouissance il n’en est pas question. H. en a décidé autrement et la partie ne fais que commencer et les rôle de chacuns ne sont pas ainsi figé.

 

Abandonnant C. elle me rejoint, prends ma place entre les cuisses maintenant largement ouverte, m’encourageant à prendre sa place précédente. Mais ce n’est pas des seins de C. que je compte m’occuper. Nu et tendu de désir, prenant la main de C. je la pose ainsi sur ma queue, l’encourageant à la caresser. Elle s’en saisi sans rechigner et se penchant c’est avec sa bouche qu’elle entreprend de me donner aussi du plaisir, récompensant ainsi celui qui viens de lui en prodiguer.

 

La vision de C. enveloppant mon gland de ses lèvres et de H. s’activant entre les cuisses de ma sublime suceuce me rend fou et je sais qu’ainsi je ne pourrais pas tenir très longtemps. Finirais je par délivrer ma semence entre les lèvres gourmande de C. ou est-ce une autre conclusion qui mettra fin à cet ébat délirant ???  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On se le demande aussi

 

Il va falloir nous répondre !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.