Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Chandra

Il m'a manqué...

Recommended Posts

La première fois depuis des mois. C’est la première fois qu’il me serre dans ses bras quand je rentre, me murmurant à l’oreille un tendre « Tu m’as manquée… ». La première fois que sa voix se fait si douce. J’en suis toute émue, cela fait tellement de bien d’entendre ces mots. Ces petits mots tout simples qui été resté tellement absents… Un plaisir si pur et pourtant si intense… Cette main qui caresse ma joue a une saveur particulière, comme un parfum de nostalgie. C’est si bon… Cette douce étreinte amoureuse, oui, amoureuse. Comme un souffle d’air qui me signifierait que je peux de nouveau respirer, que je ne suis plus en apnée, que c’est fini, tout ça. J’ai l’impression de revivre… Mon regard se perd dans ses yeux, dans leur océan de tendresse. Sa main dans mes cheveux tient ma tête contre son torse, j’entends son cœur battre sous mon oreille, calmement, le rythme d’une paix retrouvée. Je suis si bien… Je sens en moi cette chaleur du bonheur, comme un petit feu réconfortant dans un âtre chaleureux. Je l’aime.

 

J’étais tout juste rentrée, je suis encore sur le pas de la porte, mes affaires entassées sur mes bras. Je suis un peu encombrée, mais peu importe, j’aime trop ça, être lovée dans ses bras.

 

Il me dit doucement qu’il a préparé le repas en m’attendant, qu’il faut que je pose toutes mes affaires pour être lus tranquille. J’ai eu une grosse journée, je suis un peu fatiguée c’est vrai. Mais son élan amoureux a effacé tout ce qu’il pouvait y avoir de désagréable dans mon horizon.

 

Je prends le temps de ranger mes sacs, de poser mon manteau et mon écharpe sur un cintre dans la penderie, et, libération ultime, d’enlever mes chaussures. Le soulagement doit se lire sur mon visage, je le vois qui sourit d’un air taquin. Mon amour est parti s’asseoir sur le canapé, il m’attend, ses bras grands ouverts pour m’accueillir à nouveau contre lui. Malgré l’envie débordante de lui sauter sur les genoux, je lui dis d’attendre, juste une minute, que j’ai besoin de me rafraichir un peu après cette drôle de journée. Toujours son sourire aux lèvres…

 

« Je t’attends. »

 

Je m’éclipse à la salle de bain. La chaleur résiduelle de la douche de mon homme est agréable, au moins il n’y fait pas froid. J’attrape rapidement une lingette de coton. Après un rapide aller retour sous l’eau tiède, je la pose d’abord sur mes yeux, quel bonheur… Ce simple geste achève de me détendre, de relâcher chaque fibre de mon corps. Je souris. Je fais le tour de tout mon visage ainsi, laissant glisser l’humidité du coton sur ma peau, du front jusqu’aux tempes, le long de mes joues, sur mes lèvres aussi, toutes rougies par le froid… mon cou aussi à droit à ce petit rafraichissement, comme le point final de ma journée de travail. Je souris, encore, je me regarde dans la glace, je me sens belle. Rapidement je fais quelques pas jusqu’à la chambre pour passer quelque chose de plus confortable. Dans le placard je ne sais quoi prendre, j’ai quand même envie de lui offrir quelque chose d’agréable à voir, pas une loque dans un jogging. Je farfouille mes étagères, concentrée dans ma tache. Sauf que, en fait non, plus tard, j’ai oublié, il m’attend ! Tant pis, je verrai ça plus tard.

 

Je cours dans le salon retrouver mon homme, ni une ni deux sur ses genoux, retrouvant l’innocence de l’amoureuse que j’étais il y a quelques années, une ado dans les bras de son cher et tendre… A califourchon sur ses cuisses, je passe mes bras autour de son torse, l’un dans son dos l’autre dans sa nuque, et le je serre, de tout ce que je peux. Il sent bon… Ce parfum ambré que j’aime tant, qui m’enivre, celui qui révèle toute sa sensualité d’homme, celui qui à l’instant se mêle à m’odeur de sa peau. Ce parfum qui embrouille tout mon esprit, à deux doigts de faire passer cette innocence retrouvée pour une réminiscence rapidement effacée. Non… Pas maintenant, pas tout de suite, je ne veux pas gâcher ce moment, cette tendresse. Il m’a tant manqué…

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

une simple etreinte

 

des mots doux et en quelques instants s'envole une longue absence

 

un pur moment de tendresse et de douceur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Très joli texte :) plein de douceur mais déjà emprunt de nostalgie, bref j'aime ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'important n'est il pas l'instant présent? Merci de nous faire partager si joliment ces retrouvailles, Chandra

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Merci pour ce joli texte :)

 

J'espère un jour écrire à nouveau

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.