Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

ptitangecathy

Fin d' un célibat

Recommended Posts

Moi  Amelia fille un peu naïve, je me décide a enfin mettre fin a mon célibat qui dur depuis un peu trop longtemps, je n ose même pas avouer depuis combien de temps je n ai pas rencontré ou même coucher avec un homme, même pas une rencontre d une nuit, non rien de rien depuis 2 ans c est le drame.

 

Je suis décidée à prendre le taureau par les cornes, commençons par le commencement revoir un peu ma garde robe, exit les jeans difformes et les tee shirts trop grand, fini de me cacher, je ne suis pas si mal que ca après tout enfin j essaie de m en persuader.

Direction les boutiques, et hop une petite robe légère, un short sexy, un bustier au décolleté plongeant, une paire d escarpins talons aiguille. Avec tout ca si aucun homme ne se retourne sur moi, je vous le dit je finis ma vie au couvent et ca risque d être long vu que je n ai que 28 ans.

 

Une fois a la maison, je réfléchis et oui ca m arrive, j appel mes amies et leurs propose  une soirée drague, elles n n’hésitent pas une seconde et répondent  présentes. Je file sous la douche, enfilage de ma robe, maquillage léger, escarpins et c est parti pour une nuit de folies enfin j espère.

 

Aurore et Justine arrivent et je leur ouvre la porte toute pimpante, elles s esclaffent en me voyant «  wow Amelia tu as sorti le grand jeu, tu n a pas prévu de rentrer seule ce soir toi «  en effet c est ce que j ai prévu ;

 

Allez on est parti pour un petit resto italien pour commencer, les filles me conseillent un italien qu’elles connaissent bien et souligne que le serveur y ai plutôt craquant (hmm ca m intéresse). Le serveur nous installe , je fais tout pour attirer son regard , regard aguichant, sourire , déhanchement en allant a la table mais rien de rien aucune réaction de sa part ( purée suis invisible ) , il repart , je dit a Aurore mais c est pas possible j ai aguichée le serveur et rien , je lui propose donc  qu’ elle essaie quand il reviendra prendre notre commande , elle me dit ok on va voir si ca marche .

 

Revoilà notre  charmant serveur  et comme promis Aurore le charme et bingo pour elle ca marche, il la regarde, lui sourie et cela dur tout le long du repas (je vous le dit le couvent commence à ouvrir ses portes pour moi) ;

Je suis contrariée, pourquoi est ce que je passe inaperçu, que dois je faire me promener a poil dans la rue pour que l on me voit et je ne suis même pas sure que ca fonctionnerais. Bon tampis la soirée n est pas fini elle commence à peine, direction la boite de nuit, il est encore tôt donc pas grand monde, on s installe au bar et commandons un cocktail en attendant.

 

Le barman est plutôt pas mal (oui je suis affamée donc je les trouve tous beau), je ressors mon regard de tigresse et mon sourire ravageur et niet rien nada le flop total, j abandonne je décide de profiter de la soirée, je vais m amuser et picoler et qui vivra verra.

 

Une suite ?

 

Si quelqu un est inspire pour la suite qu’il ne se prive pas  qu’il l écrive j en serai ravie 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mince ! Cathy, tu as lu mes pensées, j'avais l'envie de faire un truc similaire ...

 

Si personne ne se propose, je serais ravi, mais pas mal pris ces temps-ci

 

messieurs, mesdames, à vos clavier allez !!

 

je prendrais un jour une suite, le train en marche sans soucis ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Eh bien merci ded si jamais personne d autre ne se propose je serais ravi que ce soit toi qui poursuivent , en plus j apprecie ta facon d ecrire 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

« - bin oui, je suis cocu les gars, n’ayez pas peur de le dire ! »

    Je sens bien que Marc et Kévin, mes deux meilleurs potes, ceux avec lesquels j’ai fait les 400 coups sont  plus gêné que moi …. Entre mecs, on ne sait pas trop quoi dire, surtout que cela faisait pas mal de temps que je me doutais de quelque chose, mais que voulez-vous .. On croit longtemps à son premier amour et mon coté fleur bleue m’aveuglait certainement… et voilà, finalement, il suffit juste de rentrer un peu plus tôt du boulot, vouloir faire une surprise, et bien la surprise, c’est moi qui l’ai eu pour le coup !

    Avec le recul, enfin, 4 jours de recul, je me dis qu’enfin, me revoilà libre ! Et je vérifie l’adage qui dit « une gonzesse qui s’en va, c’est dix copains qui reviennent ! », bon, il ne sont que deux pour commencer mais mieux vaut la qualité à la quantité !

    Au départ, juste histoire de me remonter le moral, ils ont tenu à m’inviter au restau, sympa les gars, mais vu vos tronches, ce n’est pas trop moi qu’il faut motiver ! J’ai décidé de la jouer gossbô, alors chemise, petite barbe de 3 jours et go,  je me pare de mon plus beau sourire, et j’ai décidé de faire la fête, d’oublier cette nana, d’oublier ces 10 dernières années, ok, cela ne va pas être facile, mais si elle a préféré voir ailleurs, qu’elle aille au diable !

    « - Je vous le dis les gars, vous avez raison, rien de tel que le célibat ! Ce soir, je compte pécho,  je vais voir si je ne suis pas trop rouill…. »

Oh peuchère !

Oh pute vierge !

C’est quoi ce canon qui vient de passer la porte de la pizzeria avec ses copines ?

       Un ti bout de fille, pas forcement un standard de beauté, mais un demoiselle pimpante dans sa petite robe , un sourire à déchoir un ange et de merveilleuses jambes délicieusement étirées par ses escarpins à talons., et  là, à cet instant précis je n’entends qu’une chose : mes potes :

    - alerte alerte ! Fabien vient de craquer, Fabien, redescend avec nous !!!

    - Ho que l’on reconnais ce regard ! Déconne pas !

 

    Mais mes oreilles ne les écoutent pas, mes yeux sont hypnotisé, je suis entièrement envoûté .. Quel charme, quel magie dégage-t-elle ? Aucune de particulière pourtant mais voilà, elle est magnétique et alors qu’au fil de la soirée, de ses commandes, de son attente de plat, je la vois se pâmer devant ce serveur , ce petit latin lover de pacotille, je me rends compte que je n’existe pas pour elle… je suis dans un univers parallèle au sien, à des million d’année lumière..

    - arrêtes de te faire tes filme Fab’, aller, on va danser maintenant !

     Invité, je les laisse régler la note, après tout, le cocu à le droit de se faire entretenir un peu, non ? Et direction la boite de nuit.. Mouai les gars, vous n’auriez pas pu trouver mieux ? Il n’y a que des gamines ici ! Et la musique, pas top… on traîne un peu au bar mais au vu de ce que  la maison a à nous proposer, nous décidons de changer d’établissement . Bien nous en a pris, qui rencontrons nous à la nouvelle discothèque ?

    

 

 

à vous de jouer !

Alors, qui pour la suite ? ;)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oh super dedale merci pour cette suite intéressante

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'aime beaucoup l'écriture à 4 mains ! Vous devriez continuer ! C'est bien parti !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je me lance sur la piste de danse, j ondule mon corps au rythme de la musique, je suis presque seule sur la piste mais peu m importe, j ai envie de m éclater.

 

Aurore et Justine me rejoignent, on danse comme des folles, les gens commencent à arriver, la piste se remplit, pas d hommes sur la piste, il y en a qui s approche de moi se colle dans mon dos, il me saisit par les hanches, je ne dit rien et me laisse faire je suis son rythme et me frotte a lui. Peut être que je l intéresse, on continue à danser ensemble, la température monte de plus en plus et c est a ce moment la qu’une espèce de bombe rentre en piste, je suis une naine obese a cote d elle.

 

Cette fille mesure pas moins 1m80 avec des jambes de folies, un corps de rêve, je bave devant sa silhouette et mes amies aussi, l homme qui dansait avec moi me lâche rapidement et file se coller a cette bombe, elle l ai attire tous comme des aimants, j ai vraiment la poisse.

 

Un groupe d hommes entre, mmmh intéressant il y en a un parmi les trois qui n est pas mal du tout, mais faut que j arrête de rêver, soit il déjà prit, soit je ne l intéresserais pas du tout ou bien il est homo donc je ne me fait aucune illusion.

 

Cette danse effrénée ma donner soif et je retourne m asseoir au bar , le groupe de mecs qui vient d arriver n est pas très loin de moi , je jette des regards discrets pour voir si j attire au moins leurs regards , et la je crois rêver , il y en un qui me fixe , et en plus c est celui que je trouve le plus mignon , son regard me dévore littéralement , je n ose me tourner vers lui pour le regarder et puis tampis je tente ma chance .

 

Je me lève et viens m asseoir plus prés de lui , il continue de me dévorer des yeux , je sens son regard sur moi et ca me donne chaud ( le couvent ne va peut être pas pour tout de suite ouf) , j espère qu’ il va oser faire le 1 er pas car moi je n ai pas envie de me reprendre un vent ce soir 2 dans la soirée ca suffit .

 

A suivre ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

J'adore...plein d'humour.

Ne vs arretez paz en si bon chemin ;-) bizz

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hèhè, bien vu, ce choix de donner des points de vue des deux cotés.

Je crois qu'un nouveau duo de plumes vient de se créer. Totale éclate ce récit à 4 mains, y'a pas moyen de décrocher quand on est dedans.

La suite ? et comment qu'il faut une suite. Même plusieurs, ça ferait pas de mal.

Encore bravo à vous deux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

      Ouai, la discothèque est sympa, la musique vaut le coup et la faune qui la peuple est légèrement plus « intéressante » qu’à la précédente ! Je fais un tour d’horizon, histoire de prendre mieux la « température » du lieu lorsque mon regard s’arrête sur la piste au centre de laquelle je reconnais  ma gastronome en nourriture transalpine !

      Elle ondule son corps au rythme de la musique,  ses gestes sont fluides, souples, et les arabesques dessinés par sa robe donnent au tableau un air féerique. Totalement conquis, sous le charme, mes yeux ne peuvent se détacher de cette scène  jusqu’à ce que je sente la main de Kévin s’agripper à ma manche et la tirer pour me ramener à la réalité
 


    - Hello ! Hello, ! Ohé Houston ! On a un problème ?
 

      Zut, je crois qu’elle m’a cramé.. Oui ?… non ! Ouf .. Bon, ce ne serais pas vraiment un problème en soit, mais je fais comment moi après ? 10 ans avec la même, et surtout que l’on s’était rencontré au bahut .. Comment on drague en boite ? Je ne sais plus !!!! Help ! Help !

      Les potes m’entraîne vers le bar, bonne idée, un verre, un truc costaud ! Un truc d’homme ! Je laisse le Martini au shaker pour les agents secrets de sa Majesté et me lance dans un Mojito … Arfff

      Souffle un peu, respire ! Et les copains qui tentent de parler, ils disent quoi au juste ? M’en fout, elle est là, au bar, se commande une boisson … elle est si belle ! Si … rayonnante, si .. Le regard vers moi ! Oups !!!! Cramé cette fois.

    Merde !

        Plonge les yeux dans mon verre, tente de reprendre la conversation insipide des mes comparses… je leur dis quoi ? « heu les gars, j’ai un soucis, vous avez le mode d’emploi ? » je relève les yeux ..

     Elle est là ! Près de moi !! Me sourie !

              Merde merde merde

     J’ouvre la bouche ..



    - Heu … Bonboir  sous

Quelle burne !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon j espere que je vais pas avoir trop de mal a faire la suite

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bien sympathique ce texte. Il est tres léger mais je pense qu’il va vite devenir torride

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je te sourie et me demande sois il ai troublé par moi, sois il ai bourré.

Il faut que je me rattrape après ce bafouillage sinon je vais passer pour un cretin

" Bonsoir moi c est Fabien " .......

Je te réponds  timidement "bonsoir fabien " s intéresserait il vraiment a moi

Vite je dois dire quelque chose pas laisser de blanc " vous venez trainer souvent ici " trainer j ai dit trainer mais quel boulet je suis.... "Fréquentez" aurait été plus approprié...pff

Mais pour qui il me prend, je ne traine pas moi mais bon passons

" je traine rarement ici mais ce soir j avais envie de m eclater et de passer du bon temps "

 

 

Ok, cette fois je respire un coup, ou pète un coup ? Non, on va éviter ça mais je dois me détendre, me concentrer, ne pas commettre d'autre boulette...

"Je suis venu avec quelques amis aussi pour m'amuser, passer un bon moment, mais soudain, j'ai été éblouis...».

.Heu ... ça fais pas un peu ringard ça ?

On va voir comment elle va réagir, mais son sourire !! Je craque, je fonds, je ... décide de poursuivre "... et franchement, je ne regrette pas que l'on a choisi cette discothèque, vous dansez ?"

 

Génial il me propose de danser, je vais pouvoir lui montrer, toute ma sensualité ainsi à moins qu’il trouve que je danse comme un hippopotame dans un étang boueux.

 

On se lance sur la piste , il me suit la musique est enivrante j ondule mon corps sur la cadence de celle-ci , il est d abord face a moi , il  ose pas trop m approcher «  viens mon mignon je vais pas te dévorer «  me dis je , il se rapproche nos corps se retrouve l un contre l autre , j accentue encore plus mes ondulations , il me contourne et se retrouve dans mon dos ; il m enlace par la taille , une de ces mains se retrouve sur mon ventre , mon fessier est collé sur son entrejambes , la musique s arrête mais nous restons ainsi l un contre l autre inerte .

 

Une musique douce se fait entendre, il me prend dans ces bras, il me chuchote a l oreille que je suis une excellente danseuse «  ouf je ne suis pas un hippopotame ».

 

J ai envie que cela ne s arrête pas, ce moment est divin, il y a longtemps que je n ai pas connu cela, j espère juste que cela n est pas qu’un mirage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cela tombe bien car moi aussi j'espere que cela ne va pas s'arreter.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

     Et me voilà en moins de deux au milieu des danseurs, je vais voir si je ne suis pas trop rouillé des articulations !  Travolta ou Patrick Swayze vous pouvez aller vous rhabiller ! Fabien est sur la piste, enfin ses quelques gorgés de mojitos surtout !

     Heureusement qu’elles sont là d’ailleurs, il me permettent d’oublier mes « à-peu-près » précédents et commencent à me décoincer un peu.. Je commence à flotter un peu, manque d’habitude ..

     Pour le moment, me voilà face à elle et je la regarde partir dans une danse enfiévrée, je contemple ses gestes, la grâce de se mouvements calqués au rythme d’une musique que je ne reconnais pas, elle est fabuleuse, unique réalité de mon environnement actuel.

 


- viens mon mignon, je ne vais pas te dévorer
 

     J’ai bien entendu, elle a dit « mignon » !

                                            Alors là, c’est moi qui vais te manger ! Tu es la brebis, me voilà grand méchant loup !

     Assuré, je m’approche de toi, suffisamment pour sentir la chaleur de ton corps,. Lentement un contact se fait,  tu te fais serpent contre moi, à la cadence de la musique ta silhouette continu à onduler, je te contourne, mes bras autour de tes hanches, tu viens indécemment posé ton postérieur contre moi, je dois basculer le bassin en arrière pour ne pas que mon sexe entre en contact avec … oooohh ola hoooo je bande !

     Calme Fabien ce n’est pas le genre de fille qu’on prends à la sauvette dans les chiottes au milieu des odeurs d’urine et de vomi, non, elle est largement plus classe que ça !
      Self-control, voilà, la pression redescend un peu, la musique s’est arrêter …

 


- tu danses merveilleusement bien!  sont les mots qui me viennent alors qu’une douce musique repart..
 

     Je te serre contre moi, passe mes bras autour de ta taille, si délicate, tonique…

      Les effluves de ton parfum vient narguer mes narines, je suis totalement sous le charme, le monde n’existe plus, il y a toi… si, là bas, dans le loin tant, j’aperçois les copains qui lèvent leurs verres dans ma direction, clin d’œil complice .. Allez vous faire foutre ! …

     Nos corps se rapprochent, je sens ta délicate poitrine venir se poser contre mon torse .. Ma main droite remonte le long de ton dos, mon pouce glisse entre tes omoplates …
                    Conquises, ta tête vient se lover contre mon épaule ..

      Je serais vampire, je croquerais à pleine dent ce que tu m’offre, mais simplement, mes lèvres viennent se déposer dans le creux de ton cou, ma main gauche amorce une descente … remonte

      Ma bouche commence une lente migration, ton cou … ta mâchoire inférieure … la joue … j’ose continuer.

            Ma main droite remonte, mes doigts contournent ta nuque…

               La gauche se pose en bas de ton dos

Et ma bouche rencontre la commissure de tes lèvres …

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vivement la suite.

 

Allez Cathy fais nous monter la température

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui on veut une suite. très beau texte co écrit, continuer comme ca

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et ma bouche rencontre la commissure de tes lèvres …

 

Je sent sa bouche prés de la mienne et j effectue juste un petit mouvement de tête et nos lèvres se rencontrent enfin, les siennes sont si douces, timidement je fais glisser ma langue entre ses dents, je vais à la rencontre de la sienne, elles se rencontrent et commencent un balai suave et passionné. 

 

Son étreinte se resserre , je suis de plus en plus collée a lui , mes seins s écrasent sur sa poitrine , son sexe que je sent tendu contre mon ventre , ( je suis épatée de l effet que je lui fait ) , on ne fait même plus attention a ce qui nous entourent , nous sommes que tous les deux sur cette piste dans notre esprit .

 

Met mon entrejambe ressent déjà les effets de se baiser, ma culotte est trempée, i va falloir que je remédie a ca, je stop notre baiser, le regarde et me libère de son étreinte, " je reviens je dois aller au petit coin «, je m éloigne de lui et cherche mes amies du regard pour qu’elle m accompagne (et oui les filles ne vont jamais seules au p’tit coin).

 

Ca y est je les ai retrouvées, nous nous dirigeons vers es toilettes et la conversation se dirige sur moi bien sur, elles me posent dix milles questions, je ne leur réponds que vaguement car moi même je ne sais pas ou je vais avec cette homme.

 

Une fois dans les toilettes, je m isole et je décide de retirer cette culotte qui m encombre, j ai envie de lui faire sentir mon envie de lui (me direz vous que je suis folle que je ne e connais pas et bien tampis)

 

Nous retournons dans la boite et de suite , je le recherche , il ai avec ses potes et a l air ailleurs , je le regarde ca y est il ma vue , il vient a ma rencontre , je n ai pas envie de retourner danser lui dis je , trouvons un coin tranquille , nous trouvons donc une petite alcôve déserte et nous nous y installons .

 

Il n y a qu’un siège mince, je le laisse s asseoir  et naturellement je viens sur ses genoux, j ai l impression de le connaitre depuis toujours, il ma l air toujours très en forme et j adore ca.

Nous discutons et nous nous embrassons mais mains se nouent autour de son cou, je lui caresse la nuque, a un moment je viens lui susurrer a l oreille que j aimerais aller bien plus loin avec lui et qu’il glisse une main sous ma robe pour voir l effet qu’il me fait.

 

Je sens sa main glisser sur ma cuisse, puis sur mon sexe, il me regarde surpris de ne pas trouver d entrave, il glisse un doigt entre mes lèvres, je suis bien humide a se moment. 

Il me regarde et me dit " si nous trouvions un autre endroit " 

 

A toi de jouer Dédale 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Tournure des evenements interressante ;-)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

     Le trésor qui glisse sous mes mains fini de m’achever ..

      Jamais je n’aurais penser faire cet effet à une demoiselle aussi charmante, mais là, dans cet alcôve discrète, à l’abris des autres mais pas loin de tous, mes doigts se faufilent dans une antre à la douce moiteur exquise…


« -et si nous trouvions un endroit plus tranquille ? »
 

     Lorsqu’elle était parti se « repoudrer le nez », les copains sont venu vers moi, à ma rescousse : étant leur invité pour cette soirée, je me baladait les mains vident : pas de porte monnaie, pas de moyens de paiement ! Alors ils se sont défoncé les gars ! Solidarité masculine !!!

    Marc, en grand Casanova,  a toujours des capotes sur lui, alors au lieu de courir pour en trouver de bon marché, me voilà avec le nec plus ultra, et comme il n’est jamais pris au dépourvu, il m’a donné l’adresse d’un petit hôtel  proche … sacré coquin va !

     Alors forcement, ma question n’avait rien d’innocent … et son sourire avant sa réponse, son entrecuisse dans lequel est toujours fiché ma main qui s’humidifie de plus en plus, qui frisonne .. Qui s’ouvre … pas la peine d’écouter sa réponse, je la sens, la devine…

     Nous laissons à peine le temps à l’hôtesse de nous rendre nos manteaux, nous nous précipitons dans la rue, mon bras autour de sa taille, sa tête sur mon épaule. Je plonge mon visage dans ses cheveux, ils sentent si bons, vive le non fumeur dans les boites de nuit … mes lèvres se posent sur sa nuque, ma bouche tourne autour de son  visage, à la recherche de  sa bouche si douce, si sucrée..  Cette fois, ma langue va à la rencontre de la sienne..

     L’hôtel n’est pas loin, mais j’ai hâte, j’ai peur de ne pas trouver de suite, je l’attire dans cette ruelle il fait frais et l’humidité résiduelle de l’avers qui vient de tomber ne rend pas le climat adéquat, mais elle ne résiste pas, elle aussi en a envie, envie de se baiser contre ce mur, de sentir ma main, mes doigts encore venir se glisser dans son intimité nue. Sans retenue elle s’adosse, gardant les cuisses légèrement ouvertes, dans cette indécente attente et avec une infini douceur, une délicate timidité, ma main droite vient se poser sur l’intérieure de sa cuisse gauche, remonte, remonte jusque la lisière de son bas .. Je sais qu’elle n’a pas de culotte, je bande comme un fou, mon pantalon est beaucoup trop serré et je pose la bosse de celui ci contre sa hanche. Ma langue dans sa bouche, valsant avec la sienne, et ma main gauche qui ne veut rester inactive parviens à se glisser dans son dos, sous son chemisier… ais-je toujours le doigté pour … voilà l’agrafe, alors, le pouce … l’index .. Claquement de doigt, hop, elle saute .. Bingo ma belle, ton soutif  m’appartient !

     Ma main droite continu sa progression, maintenant, à la rencontre de cette douce fente entrouverte, mes doigts cherchent l’ouverture … qui a dit un jour qu’un homme ne pouvait pas faire deux chose à la fois ? Alors qu’avec la droite je me glisse au centre d’un puits au mille délices, la gauche parvient à contourner de douces collines aux tétons qui se dressent à son arrivée…

           J’en veux plus …

                        Elle se contorsionne légèrement, parvient à faire glisser son dernier sous-vêtement le long de ses manches..

     Elle est pleine de désir, je suis dans un état d’excitation indescriptible .. Une sirène nous fait sortir de notre bulle… juste un véhicule de pompier qui passe dans le lointain.

     Je me ressaisis, un peu .. Trouve le chemin jusque l’hôtel nous nous y précipitons, le concierge nous regarde l’air complice .. Je crois savoir que mes potes l’ont appelé peu de temps avant notre arrivée.. Chambre 19 .. Pas trop d’étage, pas d’ascenseur,  envie de la prendre à chaque marche .. Mais je me retiens alors que je mate son cul (oui, elle est devant normal non ? Tout les galants savent ça !)..

     On remonte le couloir, comptons les chambres, la nôtre .. Voilà, la clé, j’ouvre la porte, nous nous précipitons à l’intérieur sans même prendre le temps de la refermer, elle se claque alors que je la couche sur le lit, que mon visage se fond dans son chemisier, ma bouche allant à la rencontre de ses tétons ivre de caresses, ma langue vient jouer avec, mes mains ouvrent son chemisier, libérant l’accès … et je remonte peu à peu sa jupe, venant cette fois découvrir cette fente dans laquelle je ne tarde pas à plonger…

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oh là la j'ai l'impression d'être acteur de cette histoire tellement je la trouve excitante. Je me crois même à réver que j'ai tout vu en petit voyeur et que je me suis délecté de tout ce que j'ai pu voir.

 

Vivement la suite des affaires qui s'annoncent plus que chaude

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pffffftttt!!!

Je viens de prendre de lire tout d'une traite.

C'est captivant mais pas que........ :D  :crazy:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis allongée sur le lit , lui entre mes cuisse entrain de me dévorer , cette langue qui me pénètre , qui joue avec mon clito gonflée de désir , je suis tellement excitée que si je le laisse faire plus longtemps il va me faire jouir en 2 mn et j aimerai bien que cela dur un peu quand même.

 

Je décide de prendre les choses en main, je me redresse, attrape sa tête entre mes mains et le fait remonter vers moi, j approche mon visage du sien et lui offre un baiser langoureux et sensuel, humm il a le gout de mon désir pour lui.

 

Je le fait basculer sur le dos et m assois à califourchon sur lui, mon sexe humide frotte, sur son entrejambes que je sens déjà gonflée sous ce jeans. De nouveau je l embrasse et ma bouche lui mordille le lobe de l oreille , puis  ma bouche explore son cou , d une main je dégrafe sa chemise puis lui enlève , et mes lèvres viennent s y perdre , sa peau est douce c est si agréable , je descend sur son ventre , joue autour de son nombril , je remonte ( j aime le faire languir) .

 

Puis je dégrafe son jeans et je découvre qu’ il ne porte rien sous celui-ci , je vois son membre tendu , une fois libère il se tend a moi comme une invitation a le déguster , ma main le saisi , je le caresse du bout des doigts , j entame de long va et vient , ma langue vient se poser sur son gland rosi d envie , je fais de petit cercle sur celui-ci , puis je descend le long de sa hampe , mes lèvres viennent l entourée et un doux va et viens je m applique a lui faire . Je l entends gémir, se contracter a chaque succion de ma bouche.

 

Mon rythme s accélère un peu, une de ses mains se pose sur mes cheveux, il suit mes mouvements, à chaque fois que je le sens défaillir, je ralentis et le fixe du regard. Son envie est extrême et je le sens et le vois dans ses yeux. Pendant de longues minutes je continue  ce petit jeu et cela a l air de lui plaire .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.