Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Eve59

Baise en séries

Recommended Posts

Cette histoire à été coécrite avec la participation de deux finautes,toutes ressemblance avec des personnes connues seraient purement involontaires...ou pas...

 

"Bienvenue dans le monde merveilleux de Britney"

 

 

Mardi 26 juin. La porte blanche du garage se lève, libérant le passage à la mercedes, dernier modèle. La jeune fille s'énerve sur la télécommande, sans parvenir à remonter la porte. Elle jure, S'excite à appuyer sur le damné bouton qui ne veut rien savoir. Salauds de parents. Grosse bicoque, belle voiture, beau jardin entretenu par un jardinier (au très joli cul, elle a eu le plaisir de s'en extasier à plusieurs reprises d'ailleurs. Sa foufoune en chaleur s'en souvient encore), mais une satanée porte de garage qui grince en s'ouvrant et des parents qui ne veulent pas appeler de réparateurs. Et comme si ça ne suffisait pas, elle reste coincée, laissant un trou béant, à quiconque voudrait venir faire une visite impromptue. L'écran plat du salon, l'écran plat de sa chambre, son dernier modèle de pc portable, non. Britney ne peut pas laisser la maison ouverte.

 

14h10, c'est l'heure qu'indique l'horloge du tableau de bord. Elle jure à nouveau, elle est en retard, pour son rendez-vous. C'est pas vraiment le rendez-vous qui l'intéresse, à vrai dire. Ca serait plutôt le recruteur au physique à la rendre hystérique, comme une adolescente en pleine crise d'hystérie devant son beau gosse de chanteur. Des belles mains de bucherons, fermes, une bouche à la faire frémir. C'est pour ça qu'elle a sorti le grand jeu.

 

C'est pas le premier entretien qu'elle passe, et d'habitude elle s'en sort plutôt bien. Ses fringues jouent pour elle, quant au reste...Un peu de blabla, un peu de gestuelle provoquante et le tour est joué. L'entretien se termine systématiquement à l'horizontal, avec un poste à responsabilité à la clé. Parfois, une simple pipe habile lui suffit pour dévoiler ses talents cachés. Mais là, bon sang, non ! La totale, en profondeur et en longueur. Britney ne peut pas laisser passer l'occasion d'apprendre dans les moindres détails, les lois du code pénal. Le type en vaut vraiment la peine. Rien que d'y penser, elle mouillerait presque son minishort.

 

Britney sort de la mercedes, se cambre pour rechercher cette saloperie de machine électronique, en jurant une fois de plus. C'est une manie dont elle n'arrive pas se débarrasser. Jurer est une seconde nature chez elle, Britney est capricieuse et obtient toujours ce qu'elle veut. Les jambes incendiaires droite, les fesses rebondies et tendues à qui veut les voir, Britney ne passe pas inaperçue..

 

Occupés à tailler la haie communale du trottoir, deux ouvriers balaises regardent son manège assumé. Deux types à la peau d'ébène la matent en s'extasiant. Torse nu, les muscles saillants, le gus au taille-haie pose l'engin, tandis que son collègue s'appuie sur son balai, en sifflant. La haie attendra, un autre engin a besoin de carburant. Il crie famine serré dans le bleu de travail, il ne demande qu'a prendre l'air.

 

Nous l’appellerons « Tee »,ne demander pas pourquoi personne ne le sait vraiment.

 

Tee s’avance vers Britney d’un pas sûr et conquérant en sifflotant et lui dit « Besoin d’aide ma p’tite dame ? » Britney se retourne en lui offrant une vue plongeante sur ses deux énormes seins siliconés qu’elle redresse de plus belle comme si ils ne se voyaient pas encore suffisamment.

 

A la vue de ce beau mâle à la peau métissée elle se passe la langue sur les lèvres tout en lui susurrant « ohhh une telle offre ne se refuse pas ! ».Tee se plaça derrière Britney qui se pencha de nouveau sur cette satanée porte de garage pour essayer de la fermer manuellement,son joli petit cul effleurant à chaque tentative l’engin de Tee qui se gonflait de plus belle dans son boxer ou il se sentait de plus en plus à l’étroit.

 

Sentant l’effet qu’elle produisait Britney y colla plus fort ses fesses tout en se cambrant.Tee,n’y tenant plus,allait lui donner ce à quoi elle réclamait,il lui saisit un de ses seins d’une main et glissa l’autre entre ses cuisses,la petite cochonne était déjà bien trempée,fit quelques va et vient et lui ôta son minishort pour mieux lui agacer le clitoris qui se gonflait d’envie sous ses doigts.

 

Britney gémissait des « ahhh…ohhhh…hummm » n’en pouvant plus et sans aucune mesure,Tee sortit son braquemard et lui planta bien profond au fond de son minou.

 

Le collègue toujours appuyer sur son balai du nom de « Pee »,demander pas non plus,attirré par les cris de plaisir de Britney se dirigea vers le garage.Pee se délecta quelques minutes du spectacle qui s’offrait à ses yeux salaces et ne pu retenir lui aussi de sortir son dard et de venir titiller de son gland les lèvres entrouvertes de Britney.Celle ci lui goba le membre avec gourmandise le léchant comme une glace à l’eau.

 

Voulant se faire sucer aussi bien que son collègue et assouvir un de ses fantasmes,Tee entrepris d’emmener Britney sur le capot de la Mercédès.

 

Le minishort au bas des jambes et l’entrejambe dégoulinant de son nectar Britney se retrouva ainsi,arc boutée,la croupe offerte prête à recevoir ce qu’elle méritait.

Tee s’agenouilla devant elle et lui engouffra son engin dans la bouche en lui disant « vas y suce moi bien salope » chose qu’elle exécuta immédiatement et sans se faire prier.Pee aperçu une gerbe d’ortie poussant à son aise dans le massif de roses entourant la grosse bicoque,mis son gants de travail et en cueilli quelques une,puis vint en flageller les fesses tendues de Britney.

 

Sous cette caresse plutôt piquante britney se tortilla dans tout les sens comme un ver accroché à son hameçon,ce qui amusait Pee qui prenait soin d’alterner la douce caresse de sa main et celle de cette plante urticante,quand il se fut lassé de ce soft petit jeu de torture,il lui remonta les fesses en lui assénant des coups de boutoirs puissant de son membre fièrement dressé.

 

Britney poussa des cris,étouffés par la queue qui lui baisait la bouche,dans un râle Tee libera sa semence dans cette bouche qui l’avait si bien sucé quand à Pee il déversa son jus sur les fesses rougies de Britney…

 

 

 

Une suite?...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On ne peut qu'espérer une suite.

 

Vite, elle va manquer son entretien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On voit tout de suite que les personnes derrière ce texte se sont fait plaisir.

De l'humour, du style, du sexe et si peu apprécié ? Etrange...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.