Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Guest Samung

Julia

Recommended Posts

Guest Samung

Il est trois heures moins le quart, Il n'y a personne dans le club excepté toi et moi.

Mon jeune ami, j'ai une petite histoire à te conter.

 

On boit mon jeune ami, un pour toi Joe, à la fin tu connaîtras cet épisode de ma vie.

Mais avant prenons en un à ta santé, un autre pour tous mes amours.

Et un dernier pour la route.

 

J'ai l'habitude alors mettons une autre pièce dans la machine.

Tu sais je me sens un peu mal, souhaites tu une chanson facile et triste ?

 

Je pourrais te raconter beaucoup de choses, mais tu sembles fidèle à ton code.

 

Dans le club ce soir un harmonica accompagne le piano, une chanson qui parle d'un Roi sans reine..

Je n'en ai pas manqué et je n'ai pas su choisir la bonne mélodie.

 

Tu ne le sais pas mon pote mais je suis une sorte de poète avec toi qui accompagne mes soirées

Hey, Joe mon bon ami, mon jeune ami par quoi veux tu que je commence ?

Merci pour la joie d'être en ta compagnie.

J'espère que tu as l'esprit bien ouvert.

Car mon pilier à l'oreille dure.

 

Avant de voyager ensemble prenons en un dernier pour la route.

 

C'est un très long, très long chemin mon fidèle ami...

 

Elle s’appelait Julia.....

 

Nous prenions tous les matins le même ascenseur, enfin, je m'arrangeais pour être dans le même.

Direction le 69eme étage de la tour, l'édifice le plus haut de la ville, le seul à percer le ciel quand il est bas.

Je me demandais tous les matins en regardant subtilement son décolleté comment elle arrivait à faire entrer autant de choses dans si peu de place. Ses cheveux longs, bouclés fleuretaient avec ses joues roses et finissaient en tourbillon dans son dos.

 

Tu sais mon jeune ami, je rêvais de sentir son parfum floral, il enivrait tout l'ascenseur à m'en donner le tournis. Je l'imaginais dégrafer son haut et se jeter sur ma personne, moi le jeune coursier en basquettes.

 

Tu ne me croiras pas Joe mais un matin l’ascenseur c'est arrêté net.Le choc à été si rude qu'elle est tombé dans mes bras. Je crois que nous sommes coincé Julia....sont les seuls mots que j'ai pu prononcer avant de sentir ses lèvres effleurer les miennes, ma main remontant sa cuisse....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

... Ah, l'ascenceur.... il y avait longtemps...

 

En tout cas, belle écriture, j'attends la suite

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Samung

... Ah, l'ascenceur.... il y avait longtemps...

 

En tout cas, belle écriture, j'attends la suite

 

Ah, l’ascenseur, les miens ne tombent jamais en panne.

 

Merci Dédale de ton commentaire, cela m'encourage pour la suite. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et comment, que t'as plutôt intérêt à continuer à nous écrire la suite !!

Je suppose que Joe va arriver à te faire causer. On imagine jamais la force d'un club désert et de bières pour se raconter des bribes de vies...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Samung

Tu sais Joe, tu peux te la couler douce avec ton glaçon, ou être on the rocks mais pour moi c'est à cet instant que ma vie sexuelle à

a démarrée.

 

Un pour mes amours passés et un autre pour moi car la route est longue.

 

Julia c'est agrippée à ma cravate, oui j'ai suffoqué, j'aurais pu perdre connaissance mais il est robuste le garçon..... T'as vu la bête Joe ? Alors imagine quand j'étais jeune, taillé dans le bois de la tête aux pieds mon ami.

 

Je te vois venir là, tu l'a noté toi aussi et j'aime le dire mais la c'est devenu fou. Nos lèvres en suspensions comme arrêtées par le temps. Ses cheveux roux ne masquaient plus son visage, cette beauté saisissante, renversante, oh pas autant que toi mon jeune ami mais un ange tombé du ciel...

Ses traits étaient doux, la perfection d'un visage pâle, une blancheur naturelle avec ses yeux prunes.

 

Nous ne bougeions plus à se demander lequel allait succomber aux charmes de l'autre. Nous nous sommes redressés certainement que nos esprits revenant nous allions en rester là.

 

Aujourd'hui les choses sont différentes Permet moi d'te dire c'est un t'bout une fille que je connais

 

Elle est mon bébé et elle habite à côté

Avant que le soleil se lève elle m'apporte du café dans ma tasse préférée

C'est pourquoi je sais, oui, je sais et j'adore sa façon

Quand je suis en difficulté et que je n'ai pas d'ami je sais qu'elle ira avec moi jusqu'au bout

Tu te demandes comment je sais Joe ? Laisse moi te sourire et te dire « Elle me l'a dit !!!"

 

 

Maintenant, si je l'appelle sur le téléphone et que je lui dit que je suis tout seul, je compte de un à quatre et je l'entends, toc-toc-toc-toc, à ma porte....Mais ce n'est ça que je veux te raconter...

 

Quand elle a vue que ma cravate m'étranglait, que j'étais rouge comme le poisson elle me l'a retirée.. Mais tu sais ce qui est le plus fou mon compagnon ???

 

Elle l'a accroché autour de son cou comme un collier c'est mise à genou et m'en à tendu le bout comme une laisse.... Hallelujah cette petite chérie à genou prête à exaucer mes souhaits..

 

Allez un autre pour la route Joe....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'adore ce prénom...

 

vivement la suite, de ce texte si étrange et envoutant

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A ta santé, Joe, un autre verre pour la suite ??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Samung

Je t'assure Joe, elle s'est agenouillée comme le soleil se couche, en douceur comme subtilement accompagnée d'un petit air de musique entêtant. Tu sais le genre qui commence par une contrebasse jazzy, celle ou tu entends le son des doigts sur le bois comme j'ai senti les siens contre le mien.

 

Ohhhhh, elle m'a lancé un regard divin avec ses petits yeux rond comme des prunes, la bouche ouverte comme un rond. J'ai passé ma main dans ses cheveux comme pour les caresser puis du bout de ceux-ci guidée vers mon bois verni et taillé comme un stradivarius. Je lui est ai demandé au début de la sortir et de la regarder. Nan nan nan Joe ne me fait pas dire ce que je n'ai justement pas évoqué.

 

Nan, au début elle n'avait le droit que de la regarder et de tendre la langue, quand ce petit bout rose s'approchait trop près je tirais sur la cravate afin qu'elle recommence son petit jeu de désirs. Ses petits gémissements de désirs puis de déception me rendait bien plus dur mon ami....

 

Je lui ai permis de la lisser de sa langue, elle méritait bien une petite récompense pour son attente...

 

Soumise à mes ordres ou elle recevait un coup de cravate, elle à ouvert son haut, je voulais admirer d'en haut sa généreuse poitrine pendant qu'elle suçait sa récompense.

Oh la petite chérie était généreuse dans ses mouvements, à pleine bouche, je voyais bouger ses seins, ses petits tétons tendus, dirigés vers le haut, elle se régalait de ma gourmandise.

 

Mais je vais en reprendre un autre Joe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Samung

j'adore ce prénom...

 

vivement la suite, de ce texte si étrange et envoutant

Moi aussi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Samung

A ta santé, Joe, un autre verre pour la suite ??

Il suffisait de demander

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une suite plutôt surprenante, et toujours écrite avec cette originalité décapante. Pour sur que j'aime ton style d'écriture. 

Du coup, j'aurais bien besoin d'un verre, à mon tour.

Etrange que t'aies pas plus de commentaires, d'ailleurs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Samung

Une suite plutôt surprenante, et toujours écrite avec cette originalité décapante. Pour sur que j'aime ton style d'écriture. 

Du coup, j'aurais bien besoin d'un verre, à mon tour.

Etrange que t'aies pas plus de commentaires, d'ailleurs.

Oh merci snaga, un autre pour la suite :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Samung

Ouais, l’ascenseur c'est remis à fonctionner Joe.

 

Tu sais je peux te raconter ma petite histoire, la suite comme deux vieux amis autour du même glaçon car la route est longue. Oh je pensais être habitué, avoir tout vu mais j'étais jeune et intrépide. Dit moi Joe as tu connu ce genre de femme ? Tu sais si elle entrait ici, elle marcherais d'un pas certain vers cette table.

 

Je sais déjà qu'elle ne porterais rien sous sa longue jupe de soirée, tournant les doigts autour d'un verre de scotch, celui qui te brûle la gorge et fait gargouiller ton ventre. Elle est coriace la coquine, sans glaçon pour elle. Je sais Joe que c'est cruel quand tu n'es pas la mon jeune ami.

 

Elle remonterai sûrement un peu sa jupe pour laisser deviner au plus gourmand que madame aime bien sentir l'air, la liberté d'être regardée, désirée mais jamais touchée. Non c'est l'envie qui la guide, son envi Joe ..

 

Je vais te laisser fondre dans ton verre Joe à demain, je te conterai la suite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Allez, Joe, patience, demain c'est pas si loin que ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Super style, façon vieux roublard...

J'aime!

Et je commente!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Samung

Super style, façon vieux roublard...

J'aime!

Et je commente!

merci miss, bises :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'aime bien aussi ton style, comme une conversation qui évoque de vieux souvenirs :)

et cela fait durer l'histoire en plus ;)

 

Je pense que tu vas nous tenir longtemps en haleine

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Samung

J'aime bien aussi ton style, comme une conversation qui évoque de vieux souvenirs :)

et cela fait durer l'histoire en plus  ;)

 

Je pense que tu vas nous tenir longtemps en haleine

Merci, j'ai quelques idées ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Samung

Joe nous avons passé pas mal de temps ensemble, tu es toujours la pour écouter mes histoires, pages après pages j'ai vu le blues & le rock dans ses mots. Une cigarette encore fumante dans un cendrier, son nom était écrit à l'arrière d'une vieille photographie, même si les années avaient brunie les coins son visage était toujours emprunt d'une grande douceur. C'était lors d'une soirée tu étais la Joe comme toujours.....

Nous dansions, un peu alcoolisé par se divin champagne qui passait de verre en verre, elle adore bouger dans sa robe cintrée,je n'avais d'yeux que pour son décolleté, hypnotisé par sa poitrine.

Après un moment nous nous sommes isolé, en bas d'un escalier, sa main voyageait sur mon pantalon désireuse de jouer avec mon stradivarius, nos langues se mêlaient langoureusement. Après quelques minutes elle eue raison de moi et commençait à prendre en bouche le divin. Ses petits coups de langue en son sommet qui descendait le long de sa forme légèrement courbé, elle tournoyait autour avant de revenir par le haut et de le prendre complètement en bouche. Sa main accompagnait ses mouvements de lèvres, de plus en plus profond et de plus en plus intense, elle aimait prendre son temps, déguster ce qu'elle appelait son préféré.

Un homme descendait l'escalier, prenait son temps pour regarder la scène, elle l'avait entendu et me regarda d'un air complice, je savais qu'elle en voulait plus. Je soulevait lentement sa robe pour lui montrer son fessier qu'elle remontait comme pour le lui présenter. Il passa sa main comme pour lui caresser la peau mais commença à claquer sa main contre ses fesses.... une fessée, le clac retentissait elle poussa un petit gémissement de plaisir. L'homme excité par la situation donna un peu plus d'élan à sa main pour recommencer, son gémissement se fit plus intense. Je devinais la couleur de sa peau à chaque coups. Mon divin n'était plus dans sa bouche mais entre ses lèvres tenu par sa main elle avait dût mal à garder sa concentration, ses yeux fermés elle essayait encore de le déguster. Après un moment elle accentua la courbure de son arrière et écarta les jambes pour lui présenter son antre, mouillée ses cuisses en étaient humides..... L'homme me regarda et j'ondulais de la tête pour dire oui, la soumise avait besoin de mon accord...

Sa bouche s'ouvrit quand elle senti l'inconnu entrer en elle, elle tenait le divin et sa prise se fit plus fort à chaque mouvement de l'homme. Elle essayait de le reprendre en bouche mais à chaque fois il rencontrait une bouche fermée. Elle écarta ses jambes un peu plus pour laisser l'invité à aller plus en profondeur ce qu'il fit au mouvement suivant.... elle abandonna mon divin à sa bouche préférant le masser et l'embrasser à chaque mouvement vers l'avant....

Oh tu sais Joe elle ne tarda pas à tomber de plaisir sous les coups répétés..... Elle ne vit jamais son visage, car une fois son plaisir venue il disparût mais elle n'en resta pas la, elle jette à nouveau son regard complice et repris le précieux en bouche....

Tu sais mon ami, je vais nous en resservir un car la route est longue...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comment n'ai-je pas marcher plus tôt avec toi et Joe ? quel plaisir... j'attends avec plaisir la suite, vraiment.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Samung

Comment n'ai-je pas marcher plus tôt avec toi et Joe ? quel plaisir... j'attends avec plaisir la suite, vraiment.

Merci madame :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est la tournée de Joe, cette fois-ci. Levons nos verres, droit dans les yeux pour la suite de l'histoire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un riff de guitare, un son à la Hendrix " hé Joe".

Ton texte a la même rythmique, la même mélodie et je bois à ta santé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest léna léna

Pour la dame ? Un whisky on the rocks ! Cheers.

 

Je m'installe  ;) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'avais pas vu non plus ....

Mais maintenant, je m'installe moi aussi..... la route est longue.....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.