Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Guest LadyRose

Tentation...

Recommended Posts

Guest LadyRose

Ne nous soumets pas à la tentation,

Délivre nous du mal…

 

 

 

 

J’ai croisé son regard un jour lors de la visite d’une église de la ville. Un magnifique édifice gothique dont je n’avais jamais osé franchir les portes, du moins jusqu’à maintenant.

 

J’ai toujours aimé visiter les églises et les monastères. Ce sont des lieux tellement calmes et serins… Je ne partage pas la foi de ceux qui les habitent mais la spiritualité qui s’en dégage me touche. Sans compter que ce sont de remarquables ouvrages d’art, un paradis pour quiconque aime la photo. L’obscurité de ces lieux particuliers, leur lumière aussi, celle qui filtre au travers des vitraux. Et celle qui ne se voit pas…

 

Ce jour là, j’ai décidé d’enfin pénétrer cet édifice, imposant de majesté, et de fermeté. J’ai passé la grande porte en bois, traversé la pénombre du vestibule pour arriver dans ce temple de piété. Je suis entrée, les yeux posés sur le sol. Les yeux mis clos j’y respirais la sérénité. Puis j’ai laissé mon regard d’aventurer ailleurs… Une splendeur, rayonnante, prenante… Je restais là, contemplative. Après quelques minutes je me décidais à pénétrer plus avant, dans le bas côté droit d’abord, pudique devant l grandeur de l’édifice. J’étais impressionnée, de tout mon être. Je n’osais pas m’insinuer plus profondément ans ce lieu sacré. J’avançais tout de même, lentement, pas à pas, comme prise dans l’atmosphère du lieu, complètement absorbée.

 

Tout d’un coup, un choc. Je perds l’équilibre, me sens partir à la renverse, manquant de peu de tomber sur un chandelier. A temps un bras me rattrape, fermement. Une seconde de plus et j’ébranlais la tranquillité du lieu dans un grand vacarme… Un homme grisonnant venait de m’éviter la chute. Il prit le temps de m’aider à me remettre d’aplomb, avec la surprise j’avais du mal à reprendre pied. Je remarquais les habits noirs et un petit carré blanc dans le col, caractéristiques des hommes d’église. Apparemment je venais de percuter un prêtre qui sortait du confessionnal. J’étais ailleurs. Je ne l’avais même pas vaguement aperçu. Mon premier réflexe a été de m’excuser, sans même un regard tant j’étais honteuse…

 

« Je vous demande pardon, j’étais perdue dans mes pensées, je ne regardais pas où j’allais…. Merci de m’avoir rattrapée. »

 

« Ce n’est rien, faites attention la prochaine fois. » m’a-t-il répondu d’une vois douce.

 

En recouvrant mes esprits, j’osais relever les yeux. J’ai pu apercevoir un sourire tendre et bienveillant sur ses lèvres. Remontant encore un peu sur son visage, j’ai été littéralement bouleversée par ses yeux. Happée par un regard sans fond, compatissant, et tellement austère à la fois… Il devait être profondément spirituel et sincèrement croyant.

 

Je restais encore là, quelques minutes, le temps de me remettre de mes émotions.

 

Puis je repris mes déambulations dans la fraîcheur de l’église, prenant garde cette fois de regarder où je mettais mes pieds. Je restais encore un moment, flânant entre les prie dieu, les statues, longeant les murs sous les vitraux…. Ce jour là je n’avais pas pris mon matériel photo avec moi. Un jour prochain j’y reviendrai. J’ai repéré quelques détails intéressants, comme le halo que dessine la lumière d’un vitrail sur la croix d’un pilier, ou la lueur des bougies sur l’un des autels…

 

 

***

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Pipou24

Que Dieu pardonne tes pensées ma fille !

 

ça fera 12 pater et 3 avé ... :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelle ambiance, quelle atmosphère !

J'espère que la suite nous viendra vite !

Détourneras tu ce pieux personnage ?

Curieux de la suite..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sainte Lady priez pour nous pauvres et tristes pêcheurs... (a)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Toujours  cette  belle  plume  que  j'aime  bien LadyRose

 

Merci !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Keyra

J'adore ce début qui donne envie de vite lire la suite :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Que j'aime l'ambiance de ces églises anciennes.....

 

Eglises, Monastéres Couvents... calme et sérénité que les modernes n'ont, à mpn goût, jamais sû amener...

 

merci pour cette belle description, mais attention de ne pas nous rejouer "les oiseaux se cachent pour mourrir" ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais pour qui sera la tentation la plus forte... ? ^^

A suivre, mais j'aime beaucoup :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Combien d'histoires troublantes sont nées dans le sein des églises. La littérature en témoigne abondamment. L'atmosphère si particulière de ces lieux où l'homme se trouve plongé hors du temps du quotidien, où tout peut arriver par conséquent... Lieux de mystère et de tous les possibles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest LadyRose

Merci pour vos commentaires, et merci d'avoir lu  :-)

 

Comme beaucoup le savent je n'ai pas énormément de temps pour écrire, mais j'ai commencé cette petite aventure et j'ai bien l'intention d'aller jusqu'au bout. Cependant il faudra certainement être un peu patients :oops:  Je tiens à faire les choses bien et à ne rien bâcler. 

 

Dédale, je ne connais pas "Les oiseaux se cachent pour mourir" peut-être pourrais tu m'en dire un peu plus (par MP pour éviter le HS).

 

A très vite pour la suite

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest LadyRose

Suite...

 

 

***

 

 

 

 

Quelques jours ont passé depuis ma première visite et la gamelle évitée de justesse. Ce jour là le soleil resplendissait de toute sa lumière, idéal pour retourner dans l’église et y prendre quelques clichés. J’avais préparé mon matériel la veille histoire de ne rien oublier. J’y retournais à la même heure, espérant retrouver cette luminosité si particulière de l’autre jour.

 

Arrivée devant l’édifice, je m’arrêtais, offrant à mon instrument une magnifique vue en contre-plongée de la façade. J’aime débuter mes séries de photos comme une roman, telle une présentation avant l’immersion dans le sujet. Je m’attardais un instant le temps d’observer le fronton, et les détails des lourdes portes en bois qui apportent un peu de chaleur à cette entrée austère… Enfin je me décidais à entrer. Pénétrer dans ce lieu, pourtant pas inconnu, m’impressionnait encore au plus haut point. Alors je pris mon temps. Une fois à l’intérieur, je m’assis quelques minutes en fermant les yeux. Je m’imprégnais de la bienfaisance du lieu, de sa spiritualité… Je m’appliquais à le ressentir au plus profond de moi.

 

Quand je revins à la réalité, la luminosité commençait à changer ? Je repartais donc en quête de belles images à immortaliser.

 

Après quelques minutes,  au détour d’une allée je croisais mon « sauveur » de la fois dernière. Il me sourit amicalement, sourire auquel je répondis bien volontiers. Une idée me traversa l’esprit, je lui fis signe de me rejoindre au confessionnal. Interloqué dans un premier temps, il me fît signe de la tête et me rejoint. Il m’invita à prendre place sur le siège du pêcheur, s’installa et me questionna.

 

« Bonjour mon enfant. Ainsi vous souhaitez que je vous confesse ? »

 

« Non, pas exactement » répondis-je. « J’ai vu à l’instant que la lumière d’un vitrail éclaire le confessionnal. J’ai pensé en profiter et si vous souhaitez me faire l’immense plaisir d’accepter, capturer la foi dans votre regard, dans la lumière au travers de la grille. »

 

« Voilà une requête particulière… Mais il y a peu de monde dans l’église, et j’ai un peu de temps devant moi.. »

 

« Merci, merci infiniment mon père… Dans ce cas, j’aimerai que vous fassiez abstraction de ma présence, que vous contempliez la lumière de ce vitrail depuis votre fort intérieur. Je ne prendrai pas la photo de suite. Je vous laisse du temps, je veux que vous m’oubliiez. Merci encore. »

 

Il m’adressa un regard furtif, puis s’installa comme je le lui avais demandé. Sans faire de bruit je préparais mon matériel. Je réglais la focale, l’ouverture, la vitesse d’obturation… cherchais l’angle idéal… Puis j’attendis, sans bruit, l’œil derrière l’objectif. Je contemplais le regard bleu qui m’avait tant impressionné. Plus je le regardais, plus je ressentais le charme qui s’en échappait… Lorsque le moment me parut propice, j’appuyais sur le déclencheur, plusieurs fois pour être sûre d’avoir une bonne prise. Je regardais rapidement le résultat avant de replonger dans son regard quelques instants encore…

 

Le temps a dû s’écouler sans que je ne m’en aperçoive, l’homme a tourné son visage vers moi, me surprenant ainsi, contemplative…

 

« Vous avez terminé ? »

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis ravie d'être tombée sur ton texte, depuis le temps que je n'avais rien lu ici :)

J'aime ta façon de bien planter le décor, de prendre ton temps pour nous présenter les personnages, les lieux, l'atmosphère...

J'attends la suite avec impatience : )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

OOOh ! Je  ne  découvre  ta  suite   qu'aujourd'hui ...

 

Une  fois  de  plus j'ai passé  un très bon moment à te lire!

encore , encore...  LadyRose!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci à Codem d'avoir remonté cette suite que j'avais moins aussi ratée (vacances je suppose)

 

en tout cas, l'atmosphère que tu y plantes, tout aussi feutrée qu'à la première partie, nous installe dans une profonde sérénité ...

 

Ne t'arrêtes pas en si bon chemin ... Car on se demande où tout cela va nous mener ?,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi zaussi je l'avais raté !

Allez Ladyrose, remets toi à l'ouvrage !

Et conte nous la suite de cette histoire...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.