Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Claravar

Un récit en passant..

Recommended Posts

Allez savoir pourquoi, ma petite expérience de cette nuit me semble digne d'être racontée, c'est pourquoi je vous en fais part après des mois sans avoir retouché à ma "plume" :)

 

Petite soirée tranquille, à regarder la télé, petit passage sur FI de quelques minutes et je pensais aller dormir, sauf qu'il n'en fut rien, un bon ami, également sex-friend à ses heures perdues, m'appelle et me propose tout bonnement d'aller nous aérer sur la plage, ce que j'acceptai avec plaisir. Hop Hop, petit short relativement moulant, débardeur on ne peut plus léger, une tentative de coiffure expresse pour cacher la misère et un peu d'Eye-Liner, je suis partie. La promenade était des plus agréables, l'air frais venant de la mer nous permettant d'oublier la chaleur du jour. Passé une heure du matin, nous décidons de rentrer chez moi, puis de regarder un épisode d'une quelconque série. Manque de chance, au bout de 5 minutes s'en suit une scène quelque peu torride, ce qui nous donne à chacun quelques idées. C'est alors qu'on la série a vu son intérêt décroître radicalement.

 

Il n'aura pas fallu longtemps en effet pour que je me retrouve allongée sur le dos, jambes écartées autour du bassin de monsieur, pendant que celui-ci me couvrait les lèvres, le cou, le haut de mes seins de baisers. Inversement de situation, je le fais basculer en arrière, me glisse sur lui et le couvre à mon tour de baisers, non sans lui tirer les cheveux au passage. L

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

(pardon, petite erreur dans le premier post, je le refais donc juste en dessous, merci de votre indulgence ^^)

 

Allez savoir pourquoi, ma petite expérience de cette nuit me semble digne d'être racontée, c'est pourquoi je vous en fais part après des mois sans avoir retouché à ma "plume"  :)

 

Petite soirée tranquille, à regarder la télé, petit passage sur FI de quelques minutes et je pensais aller dormir, sauf qu'il n'en fut rien, un bon ami, également sex-friend à ses heures perdues, m'appelle et me propose tout bonnement d'aller nous aérer sur la plage, ce que j'acceptai avec plaisir. Hop Hop, petit short relativement moulant, débardeur on ne peut plus léger, une tentative de coiffure expresse pour cacher la misère et un peu d'Eye-Liner, je suis partie. La promenade était des plus agréables, l'air frais venant de la mer nous permettant d'oublier la chaleur du jour. Passé une heure du matin, nous décidons de rentrer chez moi, puis de regarder un épisode d'une quelconque série. Manque de chance, au bout de 5 minutes s'en suit une scène quelque peu torride, ce qui nous donne à chacun quelques idées. C'est alors qu'on la série a vu son intérêt décroître radicalement.

 

Il n'aura pas fallu longtemps en effet pour que je me retrouve allongée sur le dos, jambes écartées autour du bassin de monsieur, pendant que celui-ci me couvrait les lèvres, le cou, le haut de mes seins de baisers. Inversement de situation, je le fais basculer en arrière, me glisse sur lui et le couvre à mon tour de baisers, non sans lui tirer les cheveux au passage. La chaleur, déjà terrible, a vite monté et c'est tout naturellement que l'on s'est dévêtus mutuellement. Il m'a ainsi retiré mon soutien-gorge tout en passant ses doigts sur mes seins, s'attardant sur mes tétons, avant de me les embrasser, de me les lécher. Il m'agrippe alors les fesses, se lève et m'emmène tout bonnement sur le lit (Inutile de vous préciser qu'il connaissait plus que bien le chemin..) 

 

A peine posée sur mon lit que je le tire à moi par son boxer, me glisse sur lui avant de l'embrasser dans le cou, de descendre sur son torse en laissant traîner ma langue, laquelle s'attarde un peu sur ses tétons, avant de descendre encore, en déposant des baisers le long de son ventre pendant que d'une main je faisais le contour de ses légers abdos et que de l'autre je caressais avec avidité ma destination. Arrivée à hauteur de son boxer, je l'arrache (Oui, c'est le mot) littéralement et me retrouve ainsi face à un sexe on ne peut plus correct, dressé à souhaits. Je m'en empare donc, le caressant doucement avant de l'empoigner et de le branler, pour ensuite y poser mes lèvres, d'abord sur le gland, puis tout du long pour venir déposer quelques baisers sur ces deux belles boules qui s'offraient à moi. 

 

Alors que j'allais pour le sucer, monsieur me fait signe de me décaler de côté, pour être perpendiculaire à lui, chose que je fais sans broncher, bien que l'idée de devoir repousser ne serait-ce que de quelques instants la dégustation de ce dessert ne me plaisait guère. Une fois mise de côté, je pu enfin faire glisser entre mes lèvres son sexe, lentement, non sans passer ma langue sur son gland et en aspirant au plus fort le délicieux met que je m'apprêtais à savourer. C'est alors que je sens ses doigts se glisser à l'entrée de mon propre sexe, avant d'en sentir un, puis deux me pénétrer, m'arrachant un petit gémissement. C'est alors que je le suçais, lui me doigtais, et je ne pu résister à l'envie de venir poser ma main sur ses couilles pour les caresser.

 

Je pris les choses en main, c'est le cas de le dire, et me glissai sur lui, pour un 69, chose que j'adore particulièrement. Il se mit alors me mordre l'intérieur des cuisses puis à me lécher, que dis-je, à littéralement me manger le sexe, ses lèvres collées aux miennes, me faisant déverser un flot de plaisir dans sa bouche, au passage de sa langue, pendant que ses doigts m'agrippaient les fesses, avant d'en faire le contour et que l'un d'eux ne se glisse dans mon petit trou, ce qui m'arracha mon deuxième gémissement de la soirée. Pendant que monsieur me faisait toutes ces délicieuses choses, je n'étais pas en reste. Je continuais le petit massage de ses bourses sans omettre de le sucer, en amenant son sexe au plus profond que je le pouvais (Ce qui n'était pas peu dire) avant de le retirer pour en lécher les côtés, puis le gland, faisant frotter au passage mon petit piercing (En forme de dé ce coup-ci), ce qui lui arracha à lui aussi des gémissements de plaisir, pour ensuite faire replonger son sexe dans ma bouche, dans ma gorge, le tout en faisant quelques bruits de succion bien prononcés, ce qui nous excita tout deux davantage. La dernière gorge profonde de ce passage me laissa d'ailleurs un beau filet de sperme sur le coin des lèvres, qui s'écoulait lentement. Je me mis alors à califourchon sur lui, face à lui, le regardant d'un regard pire qu'évocateur, tout en essuyant ce petit filet blanc de mon index, avant de le lécher, de le sucer tout en le fixant de ce regard de braise, puis de me lécher la lèvre supérieure et de me mordre l'inférieure.

 

Du fait de ma position, son sexe était collé au mien et il ne fallu pas longtemps pour qu'il se retrouve en moi. Il m'a alors caressé mon petit bouton en même temps qu'un sein, le temps de démarrer ses mouvements de bassin. Je me suis alors penchée en arrière, pour mieux sentir sa queue en moi, ce qui me fit gémir avec plus d'intensité. Après quelques minutes, je me suis penchée en avant cette fois-ci, lui attrapant les cheveux, l'embrassant, lui lapant les lèvres et sa langue, pendant que mes hanches et mon bassin semblaient d'eux mêmes continuer leurs mouvements, tout en les accélérant, les mains de mon compagnon les aidant puisque elles n'ont pas tardé à s'agripper à mes hanches pour me faire accélérer. Après quelques instants de pur plaisir, il changea de trou, allant alors entre mes fesses, sans changer de position, si ce n'est que je me suis de nouveau penchée en arrière. Il recommença ses caresses clitoridiennes, tout en me mettant un doigt dans mon sexe cette fois-ci, avant que je ne me penche de nouveau en avant pour l'embrasser davantage. Le plaisir était là, mais j'avais une idée fixe en tête et je ne pu que lui partager quand, dans un souffle, je lui dis sans détour "Viens derrière moi, fais moi crier!" 

 

Je me mis alors a 4 pattes face à lui, le suçant quelques instants, avant de me retourner dos à lui. S'en suivit alors un anulingus de premier ordre, avant de sentir son gland appuyer sur mon petit trou et de le sentir s'ouvrir à lui, son sexe entrant alors en moi. Il alla d'abord doucement, comme pour me préparer, comme s'il souhaitait de prime abord me dilater l'anus. (Ce qui fut vite arrivé, je ne vous le cache pas). Il accéléra alors de manière conséquente, m'obligeant à me cambrer davantage, mon cul étant plus bombé que jamais, ses mains posées à plat sur mes fesses, me faisant alors crier au rythme de ses coups de reins. Tandis qu'il me mettait des fessées qui ont du se faire entendre chez mes voisins, je ne pu que lui crier de continuer, de crier mon plaisir. Il se pencha alors sur moi, pour m'embrasser le dos, tout en me caressant d'une main mon clito, puis il se releva un peu pour lui permettre de mieux me prendre, chose qu'il fit sans hésiter. Il allait donc à pleine vitesse, mes fesses et ses cuisses s'entrechoquant dans des claquements sourds qui ne faisait que contribuer à notre plaisir. Il choisit ensuite de se retirer, pour ne laisser que son gland pour de petits vas et viens, avant de rentrer de nouveau d'un seul coup, chose qu'il fit plusieurs fois, m'arrachant un cri, un hurlement même, de plaisir, tout en continuant à me donner des fessées, qui m'ont alors fait crier "Vas-y plus fort!". 

 

Il ne se fit pas prier et je pense pouvoir dire qu'a partir de ce moment là, il se donnait à coeur joie de me faire hurler en me ruinant les fesses, je me faisais défoncer, aucun autre mot ne pouvant convenir. Je tremblais de tout mon corps sous ses coups de reins, lui aussi par ailleurs, il tenait difficilement le rythme, puisque qu'il se mettait à gémir voire crier à chaque mouvement. Je fini par jouir, répandant sur mes draps un flot de jouissance (M'obligeant par ailleurs à en changer après coup) en un hurlement de plaisir sans nom. Il se retira alors et s'allongea sur le dos, en sueur, pensant se reposer, mais je vins vers lui, plus précisément son sexe, et le remit dans ma bouche pour le happer de mes lèvres, le plaçant de nouveau dans ma gorge. Il gémissait de plus en plus, et senti qu'il venait. Il me tînt alors la tête par les cheveux pour se libérer dans ma bouche, faisant tomber quelques gouttes de sa semence sur son bas ventre, tandis que d'autres coulaient sur mes lèvres et mon menton. Je récupérai celles-ci en premier, avec mon index (Il faut être propre vous voyez?) et fini par lécher celles qui lui étaient tombées dessus. 

 

Ainsi, après un petit calin d'un quart d'heure ou plus, allez savoir, il se rhabilla et parti, son affaire étant faîte. Et moi, encore chancelante, je du changer mes draps, avant de prendre un repos bien mérité ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Excellent récit...tout est bien décrit et très bien agencé, à renouveler plus fréquemment...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest sieg

Super chaud très torride du meme acabit que les chaleurs que nous avons actuellement, si ce n'est +.

 

Merci beaucoup ma chère clara, tap lume est si belle à lire. Bisous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et voilà comment cela finit quand on regarde n'importe quelle série à la télé. Crois-tu que ce serait arrivé si vous aviez décidé de faire une partie d'échec ou de lire un roman de Marcel Proust ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Premier texte que je lis de toi. Une facette que j'ignorais.

Merci de ce témoignage. Il est superbe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oups, j'avais loupé ce texte.  

C'eut été vraiment dommage de ne pas combler cette lacune, car l'expérience que tu nous racontes est torride et excitante.

Je rejoins Miel : "Le parfait Sexfriend"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouf, quelle soirée ;)

 

Je suis sure qu'il doit aussi en garder un très bon souvenir :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

alors là, belle soirée effectivement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Clara, tu es une femme super sensuelle!!! Un homme qui fait l'amour avec a une chance incroyable!!!

Tes récit sont super!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Jeteveux31

J'ai entendu les cris jusqu'à chez moi... Ou j'ai imaginé... Je ne sais plus... Je suis transporté !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.