Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Mariveau

Prélude à un corps à corps

Recommended Posts

Tu passes les bras autour de mon cou.

 

Tu penches doucement la tête et t’approches de mes lèvres pour gouter voluptueusement à ma bouche. Je pose les mains sur ton dos puis descends le long jusqu’à tes fesses, rondes et parfaites à souhait. Ta robe était si légère si douce que j’ai l’impression de caresser ta peau. Tu plonges la main dans mes cheveux tandis que ta langue s’enfonce encore plus dans ma bouche.

Je prends ta robe dans les doigts et je commence à la relever. Arrivée en haut de ta cuisse, ma main s’aventure dessous. Tu portes un string. Je descends le long de ta poitrine et j’en profite pour dégager ton bas ventre.

 

Je me   régale à le couvrir de baisers et à jouer de ma langue dans ton nombril. Je t’entends gémir doucement. J’abandonne ce lieu délicieux pour dessiner des volutes du bout de la langue juste à l’intérieur de tes cuisses.

 

Mes doigts écartent le petit morceau de dentelle. Tu mouilles et ma bouche part à la découverte de ton sexe chaud. Ma langue plonge  entre tes jambes le plus possibles pour remonter le long de tes lèvres.

 

Soudain, tes mains se pressent sur mes joues pour m’inviter à me relever. Nos rôles s’échangent. Nos visages se croisent pour s’échanger un baiser profond et gourmand. Tu t’accroupis et me portes un dernier regard. Tu passes la main dans mon boxer pour en extraire ma queue, que tu portes à la bouche. 

 

Tu fais tourner ta main autour alors que ta bouche en suce l’extrémité.

 

Tu m’amènes au sol, tu écartes un peu plus les jambes pour m’offrir son sexe. Sans hésitation, je plonge  sur lui pour le gouter encore mieux. De mes doigts, j’écarte tes lèvres pour dégager ton petit clitoris que je prends entre mes lèvres. Ma langue l’abandonne et descende le long de ce sillon rose vif. Ta chatte l’attend  et l’accueille avec une abondante cyprine. Je plaque ma bouche autant que ma position le permet  pour m’introduire en toi profondément.

 

Par alternance, mes doigts entrèrent en toi pour te caresser tout au fond. Tu te cambres, ondules sur le tapis.

 

Je me redresse et tu t’assoies. Tu embrasse ma poitrine nue, lèches mes tétons. Tes mains descendent le long de mes hanches pour faire descendre mon   boxer. Tu te mets à quatre pattes à côté de moi. Tu reprends ma queue dans ta bouche, mais cette fois-ci, beaucoup plus frénétiquement.

 

Je caresse ton dos, ta poitrine. Ma queue rentre avec délice dans sa bouche. Tu sais appliquer juste la pression nécessaire pour que je m’y sente bien. J’en profite aussi pour caresser tes fesses sur lesquelles j’ai un très beau point de vue. Mais je sais comment te donner du plaisir, ce que tu aimes.

 

Ta chatte est chaude et délicieusement humide. Tu abandonnes ma verge, et viens sur moi.

Assise sur mes cuisses, tu avances en prenant ma queue entre tes doigts. Tu la guides en te mordant les lèvres. Je te vois fermer les yeux alors qu’elle s’enfonce en elle. Puis, tu réagis en commençant à bouger du bassin. Tu as joui, certes, mais tu en veux plus, pour toi comme pour moi.

 

Tu sais y faire.

 

J’ai beau embrasser ta poitrine, caresser tes cheveux, ton corps, tu n’as d’autre obsession que de nous faire jouir ensemble. Je vais m’avouer vaincus, quand elle tu accélères le mouvement… seul ton bassin bouge  d’avant en arrière, de plus en plus vite. A nouveau, je sens ce liquide chaud qui coule cette fois sur mon  pubis.

 

  Je rentre à nouveau en toi. Cette fois-ci, les mains sur tes hanches, je m’applique à te faire apprécier toute la douceur de mon sexe. Je me   redresse pour que tu t’allonges à ma place. Tu tournes juste le visage pour me voir et reste ainsi. C’est une invitation que je connais bien. Je me   approche pour ta prendre en levrette. Je sais alors que nous décuplerons notre plaisir.

 

Avec autant d’ardeur, je m’enfonce avec délectation en toi. Je bute contre tes cuisses à chaque fois, te soutirant au passage, quelques petits cris de plaisir. Je te prends aussi profondément que je le peux. Je veux jouir à nouveau, encore, te montrer combien je suis bien avec toi. Je repense alors en un éclair tous nos jeux depuis tout à l’heure, à ton visage, à ta cyprine qui coulait sur moi. Ces pensées ne tardent pas à avoir leur effet.

 

Tu le sens et tu t’accordes avec mes mouvements. Je me retire au dernier moment pour jouir une dernière fois sur tes fesses.

 

Je saisis ma queue que je laisse glisser entre tes jambes pour l’enduire de ta mouille. Tu m’attends… Je présente mon gland luisant juste à l’entrée de tes lèvres brillantes et j’entre en toi.

 

Tu te plaques contre mes cuisses pour que j’entre profondément. Toi, aussi tu as encore plus envie de me sentir en toi. Tu te cramponnes à moi, tu viens me chercher de tes hanches. Bientôt, notre respiration haletante se mêle aux bruits de nos corps qui s’entrechoquent. Je m’accroupis un peu pour que ma queue aille heurter ce point que tu adores en toi… Tu es surprise, mais tu tends le bras en arrière pour venir pose la main sur ma cuisse. Tu la saisis et m’invite à recommencer.

 

J’accélère le rythme…

 

Tu sens que je vais jouir. Je me retire alors   que tu  retournes. Accroupie devant moi, tu prends ma queue dans la main et la branle. Ton regard guette les signes de mon visage qui marqueront le début de ma jouissance. Je ne veux pas la faire attendre plus longtemps, ta main se couvre de ma semence, dans un râle profond.

 

Nous avons la nuit devant nous.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.