Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Mariveau

Une réunion sex toys qui dérape

Recommended Posts

Mardi après midi

 

Christine est toute excitée, elle les attend, c’est sa première réunion qu’elle organise, une après midi sex toys.

 

Elle porte un petit chemisier blanc laissant apparaitre ses adorables seins que j’aime tant, un jean noir taille basse, mettant en valeur ses hanches  contre lesquelles j’aime m’abandonner.

 

Mais aujourd’hui je ne serai pas là ; c’est sa journée, je ne me suis chargé que des invitations, elle ne connait donc pas ses invitées.

 

Arrivent successivement, Fabienne, Marianne, Sophie, Alice, Clara, Ludivine, Laura.

Elles sont toutes là, elles ont entre 25 et 45 ans, toutes rivalisent de beauté et  de sensualité. C’est un feu d’artifice de tenues sexy affriolantes, provocantes.

 

Christine propose du café que  toutes acceptent et enfin la réunion commence.  Elles sont   là curieuses toutes dans l'attente de la suite.  Christine ouvre sa mallette et en sort divers objets que toutes reconnaissances. Des petits cris, on se croirait dans le rayon poupées d’un magasin de jouets en période de Noël.

 

 Il s'agit de jouets sexuels, comme on dit si joliment. Elle les détaille en expliquant les meilleures façons de les utiliser.

 

Elles sont toutes excitée déjà certaines commencent  à avoir le bas ventre qui se contracte .

Soudain une des plus délurée s’écrie : eh les filles je commence à avoir ma petite culotte de mouillée.

 

Ouiiiiiiiiii !!!!!!! crient elles toutes en coeurs

 

Et il ne s'agit encore que du début: Chris n’a montré  que de simples godemichés et leurs montre à présent des godes doubles qui permettent entre autre de branler une fille en se branlant soi-même ou de se branler le clitoris et se caresser le point G. 7

 

Elle expose des plugs anaux et différentes sortes d'objets qui permettent de se branler le clitoris en les posant simplement dessus. Elle finit par des boules de geisha différentes, soit pour le vagin soit pour l'anus ainsi que des chapelets qui font jouir encore plus quand on les sort soit de l'anus, soit de la vulve.
 

Les filles sont déchainées  Marianne a décidé de faire un strip sensuelle au milieu de la pièce, Christine  allume sa chaine.

 

 Elle bouge sur le rythme de la musique et faisait balancer son petit bassin très sexy. On devine les mains des charmantes invitées glisser entre leurs jambes C’est alors que les choses commence  à venir très chaud puisque Marianne était entièrement nue . Les autres filles n’ont pas mis du temps à se mettre à nue toutes mouillées. Ludivine rejoint Marianne dans sa danse. Puis  les voilà toutes au milieu de la pièce s’emparant des jouets.

 

Elles sont grises, le punch que je leur ai préparé est un peu piquant, . Chris sort d’une autre mallette des huiles sensuelles et les voilà maintenant s’appliquant les unes sur les autres ce liquide .

  On peut percevoir de petits cris, des gémissements.

 

 A un moment donné, n’en pouvant  plus Ludivine se précipite pour aller lécher la chatte de Marianne. Fabienne  et Alice ont tout de suite suivis le pas. Marianne est allongée sur le dos, les jambes bien écartées, Ludivine lui lèche  la chatte tout en lui doigtant le petit trou du cul, elle murmure en même temps alors que Fabienne elle, déguste la chatte d’Alice.

 

Elles se sont mises devant le grand miroir qui se trouvait dans le salon et se  livrent à des cochonneries de lesbiennes.

 

Ludivine a en face  d’elle la chatte de Marianne, elle est  si bien rasée qu’elle a du le faire le jour même car sa chatte est  bien lisse, c’était un plaisir  pour Ludivine de glisser sa langue autour de ses lèvres, cela la fait   mouiller d’envie. A chaque coup de langue qu’elle lui met, elle frissonne, elle pousse des petits cris et chaque deux secondes après, elle pouvait entendre Alice gémir à son tour.

 

Les filles décident de se prendre en 69 en changeant de partenaire. Ludivine s’emparant de la chatte de Fabienne en face Marianne, et Alice se lèchent elle aussi en 69.

 

Fabienne avait la plus grosse chatte et le plus gros clito d’entre toute. C’était un si gros clito que cela   faisait penser à un pénis, Ludivine passait langue sur son clito comme si c’était un petit pénis. Elle mouillait abondamment, Ludivine avait la  mouille de Fabienne collée sur les joues. Ce devait être agréable  car  elle grognait de plaisir  c’était chaud et avait bon goût. Elles poussaient toutes des petits cris de bonheur .

 

Fabienne  travaillait si bien la chatte de Ludivine,  qu’elle était maintenant comme paralysée tant elle était  proche de l’orgasme,  elle avait de plus  en plus de mal à la lécher. Ainsi à l’aide de ses deux doigts, j’ai commence alors à doigter sa chatte, c’était encore plus excitant, le bruit du va-et-vient qui retentissait dans ses oreilles. A côté, les deux des invitées se faisaient du bien elles aussi, elles se regardaient de temps en temps pour se regarder faire, c’est beau des  filles qui se dégustent la moule.

 

De leur coté, Clara, Laura, Sophie,  et leur hôte Christine les avaient rejoint dans ce sabbat lesbien.

 

 Christine et Sophie se sont rapprochent et   commencent à s’embrasser.

 Surprise par la sensation d’excitation qu’elle  vient ressentir entre leurs jambes à la vue de ce spectacle. Laura regarda Clara qui semblait dans le même état qu’elle Laura colle ses lèvres aux lèvres de Laura. Sa langue  va à la rencontre de la sienne, elle  s’embrassent divinement Elles caressent leurs seins aux pointes déjà dardées.

Après quelques minutes de caresse les deux expertes en la matière ont pris les choses en main.

Christine est   allongée sur le tapis. Sophie entreprend de lui bouffer la chatte. Christine jouit transportée par la langue,  de Sophie pénétrant son vagin dégoulinant.

Les filles du premier groupe les avaient maintenant rejointes.

 Fabienne avait enfilé le gode ceinture  de démonstration et s’était placée derrière le cul dressé de Sophie. D’un coup de rein, elle la pénètre avec le jouet en plastique. Prise d’un accès de plaisir, elle arrêta quelques instants de   baiser avec sa bouche la chatte de Christine puis elle se remit à la tache secouée par les coups que lui donnait Fabienne . On entendait le claquement des fesses contre des cuisses.

Clara les regarde avec envie et attrape l’un des godes. Elle le met sur vibration et joue avec, le passant sur son clito, l’enfonçant dans sa chatte, titillant son anus ce qui la fait couiner.

Christine est une fontaine sous les coups de langue de Sophie.

 

Laura quand à elle, est devenu le jouet de Marianne,et d’ Alice.Ludivine rejoint Christine, Fabienne, Sophie.

 

Clara se branle de plus en plus fort avec un rabbit, elle crie son plaisir.

Ludivine s’installe sur  canapé à quatre pattes , Fabienne abandonne la chatte de Sophie et lui enfonce  le gode ceinture dans la petite chatte toute ouverte qui s’offre à elle. Sophie gémit son plaisir et sa bouche abandonnant la chatte de Christine, elle lui enfonce un deux, trois doigts puis la main entière. Christine coule comme une fontaine ses  jambes grandes écartées.

 

Clara vient alors poser sa chatte sur la bouche de Christine, alors que Marianne lui roule maintenant une pelle marginale.

 

Alice  et Laura  les rejoignent et s’emparent de leurs bouches des pointes excitées de Christine.

Sophie sa main toujours dans la chatte de leur hôtesse, l’enfonce au fond de son vagin et fait des allers et venus dans son sexe trempé de mouille.

Fabienne  s’est retirée de la chatte de Sophie et appuie  le gode en plastique sur son petit anus bien serré. Elle force le passage pour s’enfoncer bien au fond de son cul, ce qui  fait gémir  Sophie. Retirant sa main du sexe de Christine, Sophie donne ses doigts à lécher à Marianne, Alice et Clara. Puis prenant un gode anal elle entreprend d’enculer  Christine.

 

Elles se baisent, elles se fistent, elles se lèchent ; se sucent, se boivent, s’aspirent.

 

Elles s’embrassent sauvagement . Elles enchainent les variantes, se chevauchant, je bouffant littéralement leurs sublimes culs. Elles s’empalent, s’enculent. Leurs odeurs de luxures, leurs parfums se mélangent.

 

Sueur, salive, cyprine ne font plus qu’un seul nectar à leurs bouches avides.

 

 Les langues s’immiscent dans leurs fentes, entre leurs lèvres charnues gorgées de plaisirs, leurs boutons éclosent sous la pointe de leurs langues.

 

Cris , gémissements, râles envahissent la pièce.

 

Les orgasmes se succèdent à un rythme effréné, elles testent tout les objets.

 

Double dong, plugs, boulles de geishas, oeufs vibrants, frottement de chattes, autant de combinaisons lubriques, les entrainent vers des sommets de plaisirs extrêmes.

 

Elles sont tendres, douces, sauvages, salopes, chienne, amantes,dominatrices, soumises, variant les rôles.

L’après midi s’achève, elles sont là maintenant exsangues, leurs corps emmêlés .

 

Elles reprennent leurs esprits, elles prennent congés non sans avoir rempli un bon de commande.

 

Christine reste seule rêveuse,  puis elle m’appelle, alors çà t'a plu, j’arrive hagard, vidé, je ne sais combien de fois j’ai éjaculé au cours de l’après midi; derrière le miroir sans tain du salon.

 

"Alors en forme pour ce soir me dit-elle, j’espère qu’il te reste encore des ressources".

 

Je prends une grande inspiration.

 

 "Eh bien allons sous la douche, je vais te montrer".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oula le petit vicieux qui est resté derrière le miroir :diablo:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest besoindechaleur

superbement raconte encore une fois j ai envie de dire......bravo!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.