Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

kawax

Ma 1ère tromperie!

Recommended Posts

J’étais en boîte de nuit avec des copains.

J’habitais à peine à un kilomètre de là, donc, j’étais sans voiture, donc je me suis laissé aller plus que de raison dans le bar « à rhum » que j’avais fréquenté avant la boite de nuit.

C’était une boite où j’avais mes habitudes, donc je me l’a « jouait » carrément.

Soudain je croise une fille de ma classe.

Pas spécialement jolie, pas très bien faite non plus, semble t-il assez timide, même si elle m’avait déjà fait comprendre que je ne lui étais pas indifférent.

J’étais en couple, certes, mais je n’avais pas « conclu » avec ma copine depuis longtemps et j’étais clairement en manque.

On se fait la bise et nous parlons un peu de banalités affligeantes…

Je m’asseois à la table que j’avais avec les copains, elle s’asseoit avec moi, je lui propose un verre de la bouteille qu’on avait acheté.

La discussion en boîte est toujours difficile mais en même temps, j’avais pas envie de discuter !!!!

Elle s’était assise assez près de moi, et j’avais l’impression qu’elle se rapprochait…

Pour ma part, je faisais l’indifférent mais j’avais envie de voir ce qu’elle « avait dans le ventre »…

Elle me dit

  • « t’es tout seul ? »
  • « non avec des copains… » lui répondis je en désignant les copains en question sur la piste
  • « Non, mais je veux dire tout seul ? » (sous entendu sans ma copine)
  • « Ah ? oui, on sort rarement ensemble en boite ! »
  • « Ben, elle doit avoir des belles cornes, non »
  • « non non, je suis fidèle »

De là, elle me fixe d’un regard transperçant en posant sa main très près de ma cuisse.

Je laissais faire, mais j’avais vraiment envie d’en profiter !

Peu après, l’alcool aidant, je me décide à tenter « le coup », je me penche vers elle

  • « tu suces ? »
  • « ouais ! »

Je n’aurais jamais eu le cran de dire ce genre de phrase a cette fille si timide « à jeun »…

Elle me prend la main et nous nous dirigeons vers les toilettes.

A peine entré, elle referme la porte et cherche à m’embrasser

- « je veux pas un baiser, je veux que tu me suces »

Je sais, je suis un gros goujat !!!!

Elle s’asseoit sur la cuvette et ouvre mon jean et le descend.

Elle enfourne bien vite mon sexe…

Comme quoi, elle est pas si timide que ça !!!!

Elle est douée, vraiment douée, j’ai du mal à tenir debout !

Elle aspire, réellement, elle pompe à fond, presque pressée d’en finir…

Je caresse ses cheveux, elle passe sa langue sur mon sexe puis le reprend dans sa bouche…

Hummmm, c’est franchement trop bon, on sent l’expérience de la « timide » !!!!!!

- « arrêtes, arrêtes »

Sentant que j’allais jouîr, je la préviens.

Elle continue de plus belle encore plus vite !

Je lui tire la tête en arrière pour qu’elle me regarde, je l’embrasse et lui dis

  • « je vais jouir »
  • « je sais »

Et elle retourne sur mon sexe…

Je jouis bien vite une grande quantité de sperme, elle cesse le va et vient, mais continue à pomper (j’ai compris plus tard qu’elle avalait, tout simplement)

Elle se redresse, je lui glisse à l’oreille

  • « merci »
  • « de rien »

Elle ne laisse paraître aucune émotion, aucune excitation, c’est vraiment bizarre…

  • « tu as envie de plus que ça ? »
  • « oui pourquoi pas ? »

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

dis, le goujat, tu racontes la suite, savoir si on te met au pilori toute suite ou si on te laisse du répit ? :P

(mais c'est toujours aussi sympa de te lire)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu dérapes vites, quand même, pour quelqu'un de fidèle...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest besoindechaleur

il est peut être à des principes qui prônent justement la non fidélité.......... :rofl:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est vrai que là j'hésite entre goujat et gros lourd, mais j'ai quand même lu ton texte avec plaisir.

Cette fille est plutôt surprenante, j'attends la suite

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le texte est sympathique à lire mais après il est vrai que tu as la tentation facile ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ah non tu te vexes pas hein !!! on veut la suite !!

et même si t'es un goujat jusqu'au bout, moi j'aime bien te lire, alors me prive pas de ce plaisir ou je me fâche ! (ouh ! quelle menace ! tu trembles, hein ? :P)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest besoindechaleur

ah oui moi a sa place j aurais peur et je posterais la suite immediarement.......

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La suiiite!:)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Désolé Kawax, mon intention n'était pas de te vexer, mais le ton que tu donnes à ton texte m'a donné cette impression.

que cela ne t'empêche pas de nous poster la suite

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

cela dit... un mec bourré qui dit "tu suces" à une femme... c'est un "gros lourd"!!!!!

 

:good:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

super ton texte!!

Je dois avouer que tu y es allé un peu fort en respect et considération vers cette nana.....

Avec l'alcool, on ne maîtrise pas tout   :drinks:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Enfin la suite!

 

 

Nous sommes sortis de la boîte. Je connaissais pas loin un chantier pour aménager une salle des fêtes, je décidais de l’y emmener pour être un peu tranquilles.

 

Pendant le trajet, nous en profitions pour nous embrasser à pleine bouche… tout en se caressant.

Je n’avais aucun scrupule, malgré le nombre incalculables de connaissances (de moi ou de ma copine de l’époque) que nous avions croisé.

 

Nous arrivons sur ce chantier et nous mettons à l’abri de la route.

 

Nos embrassades se firent encore plus violentes, elle embrassait comme elle suçait : comme une furie !!!

Elle prit les devants une fois encore et mis sa main direct dans mon jean.

Mon sexe n’était pas encore tout à fait dur, mais elle l’empoigna vigoureusement…

Je dégrafais mon jean difficilement pour lui laisser l’accès…

Elle se pencha sur mon oreille pour me dire :

  • « dis donc, t’as pas la forme ! »
  • « ouais mais je sais que tu sais y faire ! »

 

Sur ces mots, elle reprit l’activité cessée quelques instants plus tôt.

Agenouillée devant moi, elle reprit une fellation encore plus excitante vu qu’on était en extérieur !

J’ai d’ailleurs du la relever une fois pour laisser passer deux mecs qui venait « se soulager » dans le chantier. J’ai vu à leur sourire qu’il avait bien compris ce qu’il se passait, mais ils sont partis bien vite !

 

J’ai profité du moment où elle s’est relevé pour commencé doucement à dégrafer son « chemisier »… il ne lui reste que deux boutons quand elle s’agenouille une nouvelle fois (dès le départ des mecs)

- « déshabilles toi »

Sans me répondre, elle déboutonne les deux derniers remparts et dégrafe elle-même son soutien gorge…

J’ai une belle vue plongeante sur ses seins que je ne manque pas de caresser…

Je fais tout de même attention de ne pas re-jouir dans sa bouche, j’en voulais plus et elle aussi !

 

Je la relève et l’embrasse à pleine bouche !

Je la retourne et l’invite à se baisser sur un tas de parpaings tout proche.

Accédant à ma demande, elle se penche langoureusement… je caresse ses fesses par-dessus la jupe et passe bien vite ma main à l’intérieur… ma main frôle ses « dim up » et remonte bien vite vers sa fente…

Elle est trempée !

Comme quoi, son apparente indifférence n’en était pas ! elle en a envie au moins autant que moi !

Je baisse bien vite le dernier rempart et je m’approche d’elle…

 

- « Attends »

Elle se retourne et prends une capote dans son sac qu’elle m’enfile très habilement (la capote, pas le sac !) … elle était finalement expérimentée pour tout !!!

 

Elle reprend position, moi aussi…

Je m’engouffre en elle, il n’y a pas d’uatre mot tant elle est mouillée !!!!

Bien au fond, je l’entend enfin gémir et prendre du plaisir !

Mon ardeur en est redoublée…

Je la « pilonne » littéralement

D’abord en lui triturant les seins puis en la maintenant fermement par les fesses

 

A la lumière du lampadaire, ses fesses toutes blanches m’excitent beaucoup, même si je sais qu’une sodomie dans cette situation semblait bien difficile !

 Je me suis retiré pour enlever la capote et j’ai joui une deuxième fois sur ses fesses…

 

Après l’avoir essuyé, je la redresse…

Je lui susurre :

  • « merci »
  • « merci à toi, c’était bien »

 

En retournant vers la boite, pendant ce silence « dérangeant », j’ose

  • « tu sais que je suis en couple »
  • « mais oui, t’inquiètes pas ! je veux pas casser ton couple et je dirais rien !»

 

Il était tard, la boite fermait…

On s’est dis au revoir un peu séchement

Et au moment de partir, elle s’approche de moi

  • « la semaine prochaine, je reviens… et toi ? »
  • « heu… je sais pas… sans doute »
  • « seul ? »

Je répond avec un grand sourire

  • « non, avec mes copains ! »

 

Avait elle aimé le « goujat »

Ou le sexe avec moi

Espérait elle casser mon couple et vivre une vraie histoire…

Je me posais beaucoup de questions à l’époque, mais une chose me venait en tête :

Vivement la semaine prochaine

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest kurk2003

Et alors, la semaine suivante ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est pas très prudent tout ça mais forcement c'est excitant

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vive le couple...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'avais 18ans... j'étais pas marié!!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

j'ai hate de connaitre la suite ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je l'ai effectivement revu...

Mais ça c'est une autre histoire!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.