Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • 0
Guest 1heracles

Le démon de midi..

Question

Guest 1heracles

En 1986, le groupe Images, interprétait "Les démons de minuit",....mais qu'en est il du démon de midi?.......qui a succombé?

Quel est votre avis?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

5 réponses à cette question

Recommended Posts

Le démon de midi, une grande question, selon les psychanalystes, cela serait lié à l'andropause, chez l'homme de 50 ans, perdant une partie de son potentiel d'excitation sexuelle.

Aller voir dans le pré d'à coté si l'herbe est plus fraiche, c 'est apparemment génétique et nos restes d'animalités font le reste. Le vieux cerf cherche toujours à séduire la jeune biche.

Le démon de midi pour ma part je l'ai toujours eu, j'ai 48 ans et depuis plus de trente ans je ne me suis jamais contenté du pré où je pâturais, j'aime varier les parfums, les arômes, les goûts, les sensations , jouer avec le feu, me brûler les ailes, me cracher en plein vol, naviguer entre les nuages, et point besoin d'attendre midi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le démon de midi, vaste sujet, mon compagnon a passé ce cap sans que je m'en rende compte. Mais peut être a t'il été voir si l'herbe était plus verte ailleurs ?

mais en tout cas, cela n'a jamais eu d'incidence sur nos vies. Et je ne sais pas quand midi arrivera pour moi, si je serais atteinte aussi de ce fameux démons, mais je sais que j'essaierais de l'épargner au maximum en n'ayant pas de rencontre réel

Mais déjà nouer des liens avec certains d'entre vous ici suffit peut être à satisfaire ce petit démon qui sommeille en chacun de nous ?

Angélike

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest 1heracles

Effectivement, je pense qu'en chacun de nous sommeille un ...........diablotin..........

Pour autant, "Qui jamais ne connut ce qu'est l'amour, n'a jamais pu savoir ce qu'est la peine" .Tristan et Iseult.

ou encore ..... "L'amour n'a point d'âge il est toujours naissant" Blaise Pascal.

H....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon je devrais déjà être en train de dormir (de mon côté du globe il est presque 3h du matin) mais le sommeil tarde et voilà que je tombe sur ce sujet, une idée me vient alors à l'esprit: ... quoi de mieux que disserter pour m'endormir? ^^

Essayons :twisted:

Alors le démon de midi, "un mal qui touche à midi", on a en fait eu beaucoup de mal à interpréter ce passage de l'Ancien testament et c'est finalement une interprétation métaphorique qui a été préférée. Il s'est agit donc d'un mal qui touchait l'homme à midi de sa vie. Cette vision a été perpétuée, adoptée... mais finalement réfutée par des études plus tardives et la découverte de manuscrits qui ont fini par lever le mystère de l'expression biblique. On pourrait dire qu'on s'en fout ^^ Mais il faut pas, parce que ces découvertes ne ferment pas le débat. Elles ouvrent des perspectives.

Il s'avère qu'en réalité, il s'agit bien d'un mal qui frappait les moines à midi, comme l'heure ^^ Après le repas, une perte de concentration, une perte de ferveur etc... tous les symptômes d'une phase de digestion difficile :grin: Ca a aidé sûrement :lal: L'intéressant en vérité ce sont les témoignages. Les moines parlent de sentiment de vide, mordant, envahissant, créant ce besoin dangereux "d'ailleurs", une insatisfaction de "l'ici et maintenant" qui crée la peur, et la fuite en soi, dans un imaginaire qui détourne de la Foi. Un mal bien mystérieux frappant à heure fixe, sûrement démoniaque, auquel on donne un curieux nom: akêdéia => L'Acédie : l'ennui en grec. Un des 7 péchés capitaux, connu maintenant sous le terme: Paresse. Oui à l'époque il ne s'agissait pas seulement de vouloir comater dans son lit toute la journée :grin:

(c'est surement ce qui va m'arriver tout à l'heure)

L'ennui, le vrai démon? Oui en ce qu'il engendre la peur claustrophobe de se faire happer par le vide, et qu'il pousse la fuite vers le fantasme. Freud qui n'a jamais brillé par son optimisme va plus loin. Pour lui, ce qu'il appelle le mélancolique (c'est pareil ^^) devient amoureux du fantasme et finit par cultiver le vide, l'insatisfaction qui le font fuir vers lui. Le mélancolique a une addiction pour le désir, qui ne se fixe pas sur un objet unique pour être comblé mais qui se perpétue pour lui même. Prolongeant un mal être qui le rapproche d'un but en quête éternelle.

Ce que je trouve assez fascinant dans ce sujet, c'est la tendance humaine à ne pas tolérer l'ennui. L'ennui au sens profond du terme. Il devient comme sauter dans un gouffre sans fond. Et il y a ce besoin de rêverie, ce besoin d'ailleurs, qui finit par prévaloir sur "atteindre" l'ailleurs. Le démon de midi serait comme une addiction à la quête plus qu'au graal.

Une addiction qui donne une intensité particulière à l'existence je veux bien le croire. Mais à quel prix? Sans jugement moral, c'est le vide qui me fait peur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon je devrais déjà être en train de dormir (de mon côté du globe il est presque 3h du matin) mais le sommeil tarde et voilà que je tombe sur ce sujet, une idée me vient alors à l'esprit: ... quoi de mieux que disserter pour m'endormir? ^^

Essayons :twisted:

Alors le démon de midi, "un mal qui touche à midi", on a en fait eu beaucoup de mal à interpréter ce passage de l'Ancien testament et c'est finalement une interprétation métaphorique qui a été préférée. Il s'est agit donc d'un mal qui touchait l'homme à midi de sa vie. Cette vision a été perpétuée, adoptée... mais finalement réfutée par des études plus tardives et la découverte de manuscrits qui ont fini par lever le mystère de l'expression biblique. On pourrait dire qu'on s'en fout ^^ Mais il faut pas, parce que ces découvertes ne ferment pas le débat. Elles ouvrent des perspectives.

Il s'avère qu'en réalité, il s'agit bien d'un mal qui frappait les moines à midi, comme l'heure ^^ Après le repas, une perte de concentration, une perte de ferveur etc... tous les symptômes d'une phase de digestion difficile :grin: Ca a aidé sûrement :lal: L'intéressant en vérité ce sont les témoignages. Les moines parlent de sentiment de vide, mordant, envahissant, créant ce besoin dangereux "d'ailleurs", une insatisfaction de "l'ici et maintenant" qui crée la peur, et la fuite en soi, dans un imaginaire qui détourne de la Foi. Un mal bien mystérieux frappant à heure fixe, sûrement démoniaque, auquel on donne un curieux nom: akêdéia => L'Acédie : l'ennui en grec. Un des 7 péchés capitaux, connu maintenant sous le terme: Paresse. Oui à l'époque il ne s'agissait pas seulement de vouloir comater dans son lit toute la journée :grin:

(c'est surement ce qui va m'arriver tout à l'heure)

L'ennui, le vrai démon? Oui en ce qu'il engendre la peur claustrophobe de se faire happer par le vide, et qu'il pousse la fuite vers le fantasme. Freud qui n'a jamais brillé par son optimisme va plus loin. Pour lui, ce qu'il appelle le mélancolique (c'est pareil ^^) devient amoureux du fantasme et finit par cultiver le vide, l'insatisfaction qui le font fuir vers lui. Le mélancolique a une addiction pour le désir, qui ne se fixe pas sur un objet unique pour être comblé mais qui se perpétue pour lui même. Prolongeant un mal être qui le rapproche d'un but en quête éternelle.

Ce que je trouve assez fascinant dans ce sujet, c'est la tendance humaine à ne pas tolérer l'ennui. L'ennui au sens profond du terme. Il devient comme sauter dans un gouffre sans fond. Et il y a ce besoin de rêverie, ce besoin d'ailleurs, qui finit par prévaloir sur "atteindre" l'ailleurs. Le démon de midi serait comme une addiction à la quête plus qu'au graal.

Une addiction qui donne une intensité particulière à l'existence je veux bien le croire. Mais à quel prix? Sans jugement moral, c'est le vide qui me fait peur.

Je regrette de ne pas t'avoir eu jadis pour me faire réviser la Philo au bac, je déguste tes mots avec un délice et une limpidité indicibles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.