Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Mariveau

Les enquêtes coquines du FI Eros Magazine (suite)- Olivia

Recommended Posts

Linda Bing était très habile de sa bouche et de ses mains. Ses mains allaient de mes bourses comme pour les soupeser, les enserrer, les presser doucement, les rouler entre ses doigts pour ensuite atteindre la base de ma queue. Ses doigts glissaient le long de ma pine et commençaient l’éternel mouvement de va-et-vient, ce mouvement de branlage qui s’accélérait soudain pour soudain se calmer par intermittence, faisant se tendre encore plus ma bite, dégageant mon gland enflé dont le méat laissait suinter quelques gouttes de liquide transparent.

Face continuait avec fougue de pistonner le cul de Linda, excité par ses gémissements étouffés par ma queue dans sa bouche. Elle se retira, ôta son gode pour s’équiper d’un nouveau. Ce dernier était équipé de deux superbes pénis. Face glissa à nouveau en Linda pour une double pénétration.

Notre invitée si je puis dire, jouissait comme une belle petite salope selon les mots de Face.

Linda enduisit le bout de ses doigts de salive, enserra mon gland et le frotta délicatement, pendant que ses lèvres frôlaient mes cuisses remontant irrésistiblement vers mes couilles quelle lécha avec ardeur. J’étais aux anges. Sa langue humide de salive glissa le long de ma queue en longs mouvements de va-et-vient pour finalement remonter à son sommet. C’est alors que ses lèvres se resserrèrent pour former un doux anneau de chair tiède. Elle me pompa le faisant entrer et sortir de sa bouche. Elle me pompait de plus en plus frénétiquement que Face lui pilonner sa chatte et son cul

Linda creusait ses joues en salivant sur mon gland. Sa langue lapait, ses lèvres coulissaient, ses mains me branlaient la base de mon sexe et caressaient encore et encore mes testicules remplies de jus.

Je gémissais l’encourageant en appuyant mes mains sur sa tête.

Face était comme déchainé, elle traitait Linda de salope, de petite pute. Linda jouissait. C’est à cet instant n’en pouvant plus que je libérais mon écume au fond de sa gorge. Elle l’avala avec gourmandise, et ne perdit aucune goutte léchant encore quelques instant ma queue.

C’est là que l’interphone sonna, notre secrétaire annonçait le prochain interview.

C’était au tour de Face, elle prit dans la penderie de notre lupanar journalistique une robe boutonnée sur le devant qu’elle enfila sur sa nudité. Linda arrangea sa tenue et prit congé, Face l’embrassa sur sa bouche encore humide de mon sperme dont une goutte perlait encore à la commissure de ses lèvres. En quittant le bureau, elle dit avec un sourire radieux qui en voulait dire beaucoup.

« Je compte sur vous deux samedi soir »

Je filais dans la pièce d’à coté et m’installait pour suivre l’entretien de Face avec un nouvelle venue.

Olivia Skype était une jeune femme de trente ans, bien faite, petite mais agréable poitrine. Elle était mariée et mère de trois enfants. Sa vie sexuelle était calme sans fantaisie. Elle venait donc raconter sa première expérience homosexuelle. Elle portait une robe qui comme coïncidence était pratiquement identique à celle de Face, se boutonnant sur le devant. Les derniers boutons n’étaient pas boutonnés et laissait apparaitre de jolies cuisses bronzées.

Face avait une idée derrière la tête, je connaissais bien son regard, elle s’installa sur le canapé obligeant Olivia à se tourner vers elle. Olivia était joviale, voir volubile, cela présager d’un bien bel entretien.

Avec quelques rougeurs aux pommettes, elle entreprit de raconter son aventure.

« Dernièrement je suis allée faire les soldes dans un grand magasin du Boulevard Haussmann, j’étais afféré autour d’une grande caisse de sous-vêtement en vrac. Il y avait beaucoup de monde, et je ne prêtais pas attention aux bousculades lorsque j’ai senti un contact différent, plus appuyé. Autour il n’y avait que des femmes, et je me suis retournée, c’était une jolie rousse aux cheveux court de ma taille et mon gabarit. Elle m’a sourit et a continué comme si de rien n’était.

Je changeais de place et voilà que nous nous retrouvons tenant par chaque bout une bretelle d’un soutien gorge. Patricia c’est son prénom me dit je crois que nous avons les mêmes mensurations et les mêmes goûts. Ainsi nous avons poursuivit nos emplettes et nous nous sommes dirigés vers les cabines d’essayage »

Je remarquais que Face appréciait cette histoire, ses mains glissaient vers son entre cuisse, et je voyais qu’elle se mordillait les lèvres pour se contenir.

Olivia poursuivit:

« Patricia est entrée dans la même cabine que moi, très à l’aise elle se retrouva vite en string, alors que moi j’avais à peine retiré mon chandail. Elle essaya un premier soutien-gorge , puis me dit de l’essayer à mon tour. Comme j’hésitais, elle me dit qu’elle allait m’aider, déboutonnant aussitôt mon chemisier, dégrafant mon soutien-gorge et faisant des compliments sur ma poitrine. Elle prit mes deux mains les appliquant sur ses seins puis elle se mit à caresser les miens très doucement. J’ai senti alors une vague de chaleur m’envahir. Lorsque ses lèvres se sont approchées des miennes, très lentement ma décision était prise, je savais que j’allais vivre ma première expérience homosexuelle.

Ce fut ensuit un très long et sensuel baiser durant lequel ses mains me caressaient, elle me dit alors que se serait mieux de poursuivre nos essayages chez elle»

Face s’était rapprochée d’Olivia, et les deux femmes s’embrassèrent comme si elles avaient été toujours amante. Face avait glissait une main sous la robe d’Olivia, elle découvrit que la jeune femme ne portait rien en dessous. Moi derrière ma vitre, en voyeur, j’avais entrepris de me caresser, ma queue ayant repris de la vigueur.

Olivia reprenant son souffle reprit son récit sous les caresses de Face.

« Arrivées chez Patricia , cette dernière me demanda de me déshabiller la première . Elle me regardait me déshabiller en se caressant, et me couvrant de baisers puis une fois nue, elle me fit allonger sur son lit en me demandant de me caresser à mon tour. Que de sensations dans ma tête, et je me laissais donc aller caressant mes seins, mon clitoris, enfonçant mes doigts dans ma chatte.

Puis Patricia s’allongea prés de moi, glissa son visage entre mes cuisses, et me lécha avec tant de douceur que je sentais m’abandonner à ses caresses. Je ne fus pas longue à atteindre l’orgasme. Un orgasme si intense que je n’avais pas ressenti avec mon mari »

Olivia n’acheva pas son récit, elle se laissait aller aux caresses de Face, ma collaboratrice se servait de ses doigts de sa langue pour pénétrer le sexe humide au pubis imberbe d’Olivia qui gémissait son plaisir plaquant le visage de Face sur sa chatte pour mieux ressentir les effets de sa langue.

Puis Face offrit son sexe à la bouche avide d’Olivia qui la fit jouir libérant sa cyprine dans la bouche de notre visiteuse

De mon coté je me branlais comme un dingue.

Olivia et Face était maintenant enlacées dans un 69 lesbien, je vis dans le regard de Face une plénitude et je laissais les deux femmes faire l’amour sans intervenir.

J’allais me répandre, quand notre nouvelle secrétaire entra dans la pièce.

"Eh bien monsieur Mike, vous ne participez pas ? et eh bien baisez moi, ma collègue précédente m’a dit que vous étiez pas mal dans votre genre".

Je lui souris,

« Rappelez moi votre nom ? »

« Christelle Msn, en fait je suis la belle sœur de Linda Bing, je suis divorcé et j’ai aussi gardé mon nom d’épouse Christelle MSN-BING »

Nous éclatâmes de rire

« Eh bien madame MSN-BING voyons voir si tu es aussi bonne que ta belle sœur »

« Qu’est ce que tu attends, occupes toi de moi »

( à suivre)

Mike Rosoft et Face Book

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une bien belle suite qui nous amène vers un autre moment de plaisir. En nous faisant sourire, tu nous transportes aussi dans un moment de pur plaisir. Merci à toi Mariveau

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ça sent l'enquête de mariveau tout ça!!!!

du pur délire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.