Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Guest Klenack

Les longs trajets...

Recommended Posts

Guest Klenack

Bonjour à tous, ça y je me lance dans des récits d'expériences ....

Toutes ces expériences pourraient se résumer ainsi .... comment faire pour tuer le temps en voiture lorsque le trajet vous parait long ?

Alors sans prétention je fais essayer de vous faire part des différents jeux et expériences auxquelles j'ai pu me prêter avec plus ou moins de réussite. Si le sujet fonctionne bien et ce malgré que se soit mon premier récit, je pourrai le poursuivre, alors soyez indulgent, je vous en supplie .....

Leçon numéro 1 : Comment ne pas succomber à la tentation de se laisser aller ?

Il nous est tous arrivé lors d'un trajet en voiture, ou en bus, ou dans tous types de moyens de transport de trouver le temps long, et d'avoir à un moment une pensée coquine, de se laisser aller à son imagination, de divaguer, de perdre la notion de temps

Situation 1 :

J'étais jeune, lycéen timide en anxieux, je voulais rester discret mais je voulais qu'on me remarque également, j'étais un être paradoxal. Alors tous les matins je prenais le bus pour rejoindre la gare routière puis j'avais quelques minutes de marche pour aller au lycée. J'étais le genre d'élève qui ne s'asseyait pas devant avec les élèves trop sérieux, mais pas totalement au fond avec les élèves plus turbulents.

Le bus s'arrêtait toujours au même village pour prendre d'autres élèves et à cet arrêt, il y avait Vanessa, une belle brune, une chevelure longue, une paire de lunettes carrée, un sourire facile et des yeux d'une profondeur sublime. C'était mon moment préféré durant ce trajet d'une quarantaine de minutes. Le bus était toujours très rempli mais je n'avais jamais la chance de la voir s'assoir à mes côtés, préférant s'installer à côté d'une jeune adolescente dès les premières places.

Vous savez comment sont les adolescents à cet âge, et bien j'étais à peu près pareil à leur âge, j'avais ma pensée coquine de la journée. Mais un jour cette pensée coquine est allé un peu plus loin. Je l'imaginais toujours dans la même situation qu'elle assoit à côté de moi. Nous étions seuls dans le bus, je chauffeur roulant des heures, je glissais une main douce et sensible sur sa joue et repoussais ses cheveux derrière son oreille afin de déposer un doux baiser dans le creux de son cou et de mordiller le lob de son oreille. Mon autre main se posait doucement sur le sommet de ses cuisses pendant que nous échangions de longs baisers tendres. Cette sensation me faisait chavirer, je sentais le plaisir m'envahir.

Les baisers se vont alors plus passionnés, je lui caresse l'intérieur de ses cuisses avec douceur du haut vers le bas, elle pose une main sur mon entre jambe qui réagit rapidement avec cette douce caresse. La passion que je ressens est divin. Je remonte une main habile sous sa mini jupe pour lui effleurer sa petite culotte légèrement humide.

Elle me grimpe dessus pour continuer d'échanger de longs baisers fougueux et passionnés, nos langues se mélangent, je pose mes mains sur le bas de son dos pour bien la sentir contre moi, je déboutonne un bout de sa chemise pour laisser apparaitre une belle lingerie coloré. J'embrasse le haut de sa poitrine à plusieurs reprises tout en lui caressant ces belles formes qui s'offrent à moi. Elle joue de son bassin sur mon membre qui n'en demandait pas tant, je sens cette pression monter, je libère un bout de son téton que je mordille délicatement tout en malaxant sa poitrine poussant son téton du bout du pouce. Le plaisir est intense ....

Elle déboutonne les boutons de mon jeans et laisse glisser sa main sous mon boxer, pour caresser sur toute la longueur mon sexe dur qui me fait chavirer de bonheur. Elle l'empoigne et masturbe avec tant de douceur, que je frémis la tête en arrière, elle le fait glisser le long de ses doigts avant de le glisser sous sa mini jupe pour le frotter le long de son sexe humide. Les mouvements de son bassin ont rapidement raison de moi, je plonge en plein bonheur, l'extase ....

Le bus s'arrête, nous sommes arrivés ... j'ouvre les yeux, le trajet m'a paru si court et je suis maintenant très embêté ... j'aurai du prévoir un boxer de rechange ... J'attends que tout le monde sortent afin de reprendre mes esprits et que mon membre se relâche. Il faut éviter d'être ridicule maintenant. Je me sens encore à l'étroit, le jean me sert et je sens encore mon membre le long de ma cuisse.

Je sors quasiment le dernier. Reste la belle Vanessa que je laisse passer, elle me sourit, je rougis presque bêtement ... si elle savait. Depuis ce jour je prends des écouteurs pour éviter de telles pensées et je reste concentré sur le trajet ...

Quelques semaines après, j'ai eu la chance de l'avoir à côté de moi ... nous n'avons pas échangé un mot ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Hey!!!!!!! J'aime bien moi :)

C'est frais , tendre ben .... j'aime bien .

A suivre ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Klenack

merci beaucoup ma belle miss ... on verra pour la suite

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il faut éviter les écouteur pour laisser pareilles pensées t'envahir.

N'est-il pas particulièrement plaisant de rêver ainsi ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Klenack

oui il est vrai que c''était fort agréable de rever ainsi .... quelle situation délicate ensuite j'ai du gérer .... mais si c'était à refaire, si je venais encore à rever de la belle Vanessa, il est clair que je ne mettrai pas d'écouteurs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bah oui, tu aurais du y penser avant...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest léna léna

Je ne te comprends que trop bien, je suis une rêveuse naît ! Quel plaisir de laisser son imaginaire prendre un peu les commandes.

Merci pour cette jolie plume, j'attends les autres leçons ;-)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Klonack, j'ai lu ton histoire avec plaisir et surtout avec beaucoup de nostalgie car, moi aussi, quand j'était un jeune adolescent, je prenais le bus pour me rendre au lycée. Comme toi, je fantasmais sur une très jolie fille qui mettait souvent des jupes courtes laissant voir de très belles jambes. Elle ne se mettait jamais à côté de moi ou alors très exceptionnellement. Alors je m'arrangeais pour me placer de façon à avoir un joli point de vue sur ses jambes quand elle était assise. Je passais le plus clair de mon temps pendant le trajet à fantasmer sur elle. Ce ne fut que lorsque j'étais étudiant que j'ai réussi à avoir une relation avec elle qui n'a malheureusement pas duré lontemps. Merci d'avoir réveillé en moi ce souvenir !...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hummm les trajets scolaires en bus, pendant 40 à 50mn, deux fois par jour, et en hiver dans le noir !!!

Les émois d'adolescence...

Les baisers...

Les caresses, furtives, hésitantes, timides, curieuses, appuyées ....

De bons souvenirs :) bien que lointains !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une bien belle anecdote et il est vrai qu'à la sortie du bus cela devait être génant^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Klenack

Merci pour vos commentaires, ça fait plaisir

dospassos : beaucoup d'entre nous ont vécu cette situation aussi frustrante et jouissive à la fois

Pour l'anecdote, une fois au lycée, je suis allé voir l'étendu des dégats et c'était pas joli à voir ... et c'est fou comme la journée parait long ensuite ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Eva96

Ton récit est vraiment une perle à lire. De la subtilité, de la sensualité et de l'émotion dans ton écriture. Tout ce que j'aime !!! Merci pour ce partage :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Klenack

Tant éloges pour une première, mille merci belle eva ... j'ai la pression pour la suite ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Klenack

Merci pour vos commentaires je vais essayer de faire aussi bien pour la suite ...

Leçon numéro 2 : Comment passer le temps quand on ne conduit pas ?

Qui n'a pas vécu la dure situation quand on n'a pas encore le permis, ou pas encore la voiture de se faire trimballer par les potes ou pire par les parents lorsque l'on veut sortir en boite, partir quelques jours en vacances, aller au cinéma ... Etre à l'arrière, ne pas avoir le choix de la musique, de ne pas pouvoir chanter à tue tête et subir la route sans rien avoir à faire ... à part dormir.

Cette situation est peut être plus facile à vivre quand on la vit avec un camarade de jeu surtout quand le partenaire a des envies coquines.

Situation 1 :

Je venais d'avoir le permis mais je n'avais pas de voiture. Avec ma copine de l'époque, nous voulions faire une journée shopping dans une grande ville à 1 bonne heure de route de chez nous. Ses parents ont trouvé hélas l'idée géniale, et contraint et forcé, ne pouvant pas refuser par politesse, j'esquissais un large sourire en joué à peine forcé.

Nous sommes donc tous partis, main dans la main pour faire une journée shopping avec resto. Je souviens encore que son père était le roi de la limitation de vitesse, 50 km au panneau de la ville et jusqu'au panneau de sortie de ville, musique d'ambiance ... nostalgie. Le trajet allait être long ... ou pas.

Passées les 20 premières minutes, où l'on arrive encore à entretenir une discussion plus ou moins banale, nous étions encore à plus dizaines de kilomètres de notre liberté. Je m'installais au fond de ma siège, la tête sur le repose tête, j'échangeais un regard dépité à ma partenaire qui me répondit avec un haussement de sourcils malicieux suivi d'un grand sourire en coin.

Sans dire un mot, elle me fit comprendre qu'on poussait s'amuser en patientant ... elle posa sa main sur ma cuisse et la remonta vers l'intérieur de mes cuisses. Le message était clair, elle voulait s'amuser un peu au nez et à la barbe de ses parents assis à l'avant. Anxieux de se faire repérer, je restais sans rien faire, la situation était délicate, j'imaginais sa mère se retourner pour discuter ou nous passer quelque chose. Mais ma belle n'en avait que faire ... ça l'excitait plus que ça la freinait ... Sa main caressait ma cuisse et elle remonta sur mon entre jambe, frottant de sa main entière cette zone si sensible qu'une bosse se créait rapidement.

Voyant que je me lançais faire, elle prit les devants et de son autre main, glissa sa main sous son jean et se caressant l'entre jambe, elle penchait la tête en arrière pour montrer qu'elle prenait du plaisir. Je sentais la transpiration monter en moi, pendant que Joe Dassin chantait. Elle déboutonna le haut de son jean et put apercevoir que la belle se caressait à l'intérieur de sa petite culotte, me donnant une vision fort agréable, je ne pouvais me détacher de ce spectacle. Elle ressortit sa main et me fit lécher son doigt, avec douceur l'enfonçant dans ma bouche. Son nectar était délicieux, savoureux, je sentais cette douce sensation de plaisir grimper en moi ... une forte chaleur et tension sexuelle se dégagaient de nous.

Elle écarta bien ses jambes pour élargir sa zone de contact et prit ma main qu'elle plaça sur son sexe humide que j'eut plaisir à caresser, délicatement, pénétrant un doigt qui s'activa à caresser la haut de la paroi du vagin. Elle eut envie de gémir mais du se retenir, la tête penchée en arrière, se pinçant les lèvres. Elle déboutonna le haut de mon jean et masturba le haut de mon sexe dur en plaçant une main habile sous mon boxer. Les caresses s'intensifiait de plus belle, cette situation m'excitait, nos longs échanges de regard étaient chargés en excitation. J'appuyais un peu plus mes caresses dans son vagin humide et elle sortit le bout de mon gland de mon boxer, il était rouge et prêt de la sentence.

Dans un dernier mouvement, j'explosa tout en retenue, évacuant mon plaisir délicatement le laissant couler sur le mouchoir placé préventivement. De son côté, elle se rejouit de ce spectacle et lécha mes doigts avec plaisir, buvant son nectar tout en me regardant. Nous prirent le temps de souffler, de nous relacher et d'estomper l'hémmoragie ... Nous reprimes nos esprits car nous n'étions plus qu'à 5 km du but. Nos sourires étaient encore très coquins quand son père se gara nous demandant si nous avions fait bon voyage ....

Nous répondimes que oui ... et nous avions déjà hâte de faire le trajet du retour ....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Agréable façon de voyager en effet.... Et la peur de se faire surprendre peut-être en plus ? Merci de ce partage. Le texte est plaisant à lire..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merveilleux voyage ....

Et comme le dit Dospassos, l'excitation exacerbée par le risque qu'un des deux parents (qui plus est....) se retourne, je suppose....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Klenack

Bien évidemment la peur de se faire surprendre augmentait davantage l'excitation ... et je passe le passage où ma copine répond à des questions de ses parents comme si de rien n'était ... expérience très agréable, mais j'avoue que si on avait été surpris .... je ne sais pas comment j'aurai pu réagir ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest léna léna

Pour moi les parents c'est rédhibitoire ! Il me faut au moins une cloison ;-)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Klenack

Oui j'ai ce que je me disais aussi avant léna ... et finalement le risque rend l'excitation assez forte

merci isavalence

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.