Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Guest sosophie79

Domi Nik Nik Nik !!!

Recommended Posts

Guest sosophie79

Avant de connaître mon mari, j'ai eu une période très gourmande en coquineries et pur sexe avec plusieurs sexfriend. Toujours à deux, jamais de trio ou plus. Et à la demande de plusieurs d'entre vous, je vais vous raconter ma première rencontre avec Domi (...nique, sans aucun jeu de mot, c'est pas mon genre :-D ).

Domi est un garçon très sympa et très coquin comme je les aime, rencontré sur un site de tchat en cam qui nous font rencontrer des gens de notre région. Bien plus simple quand on veut du réel par la suite. Et aussi plus orienté cul que coquin. Bref, on savait pourquoi on était présents sur le site.

Son pseudo (Domi...Nik) m'a beaucoup plus et il était sur Lille à moins d'une demi heure de chez moi. (oui j'étais sur Lille avant Lyon, mais c'est une autre histoire).

On a commencé à discuter en tchat pour savoir ce qu'on chercher sur le site tout les deux puis on a voulu mettre la cam. Je venais juste de m'installer dans mon lit avec le pc donc j'étais en nuisette rouge et string assorti sous les couvertures et ça ne l'a pas gêné du tout.(bein oui, tu m'étonnes!) ;-)

On a commencé à délirer et avoir un bon humour complice et plus je le regardais, plus ma main me caressait les cuisses et le string sans même m'en rendre compte. Il m'a dit qu'il voyait mon bras bougé mais ne voyait pas ma main. Me sentant un peu gênée, il a juste sortit « ne t'inquiètes pas, continue à te faire plaisir, tu me fais bander en nuisette et je me masturbe aussi depuis 5 bonnes minutes, descend juste un peu ta cam que je profite du spectacle ».

forcément, ça a fini par des caresses bien plus prononcées et des doigts très joueurs et très coquins qui allaient et venaient dans mon intimité bien humide. Une fois rentrés dans ma fente, une fois glissés sur mon clito, mes doigts parcouraient mon sexe rasé de près qui rendait une douceur que j'adore.

Une seule chose me manquait, le réel d'une queue bien dure (excusez du langage mais là l'envie et l'excitation était vraiment là ; je débutais dans le virtuel, pas facile). Bref, je voulais plus que mes doigts et pas encore de vibros ou autre sextoys à disposition dans ma mallette surprise et coquine.

« J'ai envie de toi », oups ! j'ai pensé tout haut et le lui ai dit clairement à la cam. Il a arrêté de se branler et m'a dit « Banco !»...

… si vous êtes sage (mais pas trop), la suite dans la journée. ;-)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest sosophie79

mais faut être sage... enfin presque ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest sieg

Un bon début de récit promis je ne serai (pas trop) sage pour lire la suite ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Arrgggg...

On veut, on exige la suite !!!

Et pour critiquer un chouïa ce merveilleux texte, aére encore un peu plus ton texte, il en deviendra parfait !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest sosophie79

J'ai pas pu attendre trop longtemps, et le début est un peu calme je trouve, alors voilà le 2ème couplet et la fin dans la soirée.

pas trop de coquineries en attendant j'espère ? C'est maintenant que ça devient intéressant ;-)

Son « Banco » m'a surprise j'avoue. Je n'avais pas tout saisi sur le coup. Mais il a continué en disant « écoute soit on continu en cam et perso je risque de dormir un peu frustré, soit dans moins d'une heure on peut se voir à l’hôtel pas loin de chez moi, un petit hôtel discret place de la gare. Je m'occupe de la chambre si tu me dis être sure de venir. Rien comme engagement, juste envie de toi contre moi et de se faire plaisir ensemble »

La proposition était plus que tentante et mon envie de lui plus que présente. A mon tour, j'ai dit « Banco !». On s'échange nos numéros de téléphone pour être sur de pas se louper dans Lille.

Je venais de prendre ma douche et de me raser juste avant de me coucher, j'avais donc un peu de temps devant moi pour me préparer et aller à l’hôtel.

Pour faire encore plus simple, j'ai décidé de ne mettre que des bas avec jarretelles pour faire plus habillée dans les talons rouges et de garder uniquement ma nuisette légèrement transparente sous ma veste trois quart.

Pour une première rencontre, il allait être scotché ! Et après tout, on est là pour notre plaisir et je suis sure qu'il aime ma nuisette, donc pas de doute sur son excitation en me voyant.

Avec toute cette excitation j'arrive à l’hôtel 20 minutes en avance. Je me gare pas loin et juste à coté, une sacrée surprise m'attendait : Un sex shop !

Je m'approche, il ferme dans moins d'un quart d'heure. J'ose, j'ose pas. Aller, je vais m'envoyer en l'air avec un mec que je ne connaissait pas il y a un peu plus d'une heure alors je vais pas me prendre la tête à rentrer dans un sex shop ! Go, je rentre.

Un sacré étalage de vidéos ! Surprenant. Je ne pense qu'à une chose, (mais non, pas à ça... :P vous êtes vraiment coquins vous!) tenir ma veste bien fermée pour éviter de dévoiler ma tenue plus que légère dessous. Je fais déjà assez aguicheuse comme ça avec mes talons rouge et les bas.

Allez, ça va bientôt fermer, autant être directe, je m'avance vers le bel homme derrière le comptoir et lui demande juste où se trouve le rayon vibromasseur. Sur ce coup là, je m'étonne moi même de ma franchise.

Je m'avance dans la direction indiquée et là les coquins : une sacrée panoplie ! De toutes formes, de toutes couleurs, de toutes matières même ! Des canards, des dauphins, et même certains articles dont j'ai du mal à imaginer l'utilisation exacte vue la longueur. Je sens que j'aurais peut-être dut emmener un string de rechange moi, je me sens de plus en plus moite.

Pour faire court, je choisis un vibro classique nervuré d'une très belle taille et ne m'attarde pas trop. Ils vont bientôt fermer et Domi est peut-être en avance avec un peu de chance.

Avec mon tout premier vibro dans un sac, je sors de cette caverne d'Ali Baba le sourire aux lèvres, et tombe nez à nez avec un beau brun d'1m80 environ.

« Hummm ! Impatiente à ce point de me retrouver pour aller faire un tour en sex shop ? »

Et oui, j'avais pas fait gaffe sur le coup mais c'était bien lui, c'était Domi. Aussi charmeur et détendu qu'en cam.

Il m'as prise dans ses bras et m'a embrasser fougueusement et tendrement juste devant le sex shop. Il se rapproche de mon oreille et me chuchote juste « impatiente et très sexy en plus. Je viens de prendre la chambre et j'avais peur que tu ne me poses un lapin ».

Mains dans la mains, on entre dans l’hôtel et arrive devant la chambre...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un super début en écriture, et un feu d'artifice que tu nous offres pour ton anniversaire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça commence à devenir intéressant...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Très intéressant et plaisant à lire, j'attends la suite

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest sieg

Ah ah ca augure du très bon pour la suite

Bon anniv à toi et je me réserve pour la suite qui à mon sens sera très torride : j'en chauffe d'avance

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je prends un vrai plaisir à te lire soso.

Je dois avouer que tu fais parti de ces rares nana qui osent la rencontre par le biai de l'internet, rentrer dans un sex shop toute seule.

en réuni, cela est merveilleux.

allez continue car c'est toi qui nous fait le cadeau là!!!!

sam

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu nous gâtes vraiment pour ton anniversaire. Comment veux tu que l'on reste sage avec ce genre de jolies petites histoires :P

Vivement la suite qui va être à la hauteur du départ je n'en doute pas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest coquinou333

Vivement la suite ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest rahim

hummm on je m'imagine d'étre a la place de se domi ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

je sens que soso va trouver ce qu'elle cherche depuis longtemps...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Génial !!!

Ton histoire, ton écriture..

Et je ne peux plus liker (j'ai encore épuisé mon stock)

Et comme les autres, j'attends la suite....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest sosophie79

Une fois dans cette chambre, le désir était bien trop intense pour arriver jusqu'au lit. J'ai eu à peine le temps de fermer la porte que Domi m'embrasse fougueusement dans l'entrée.

Un léger pas de recul (et de surprise aussi) et me voilà dos à la porte, son corps contre le mien. Je sens ses mains me toucher le ventre, mais bizarrement, pas de caresse. Un long baiser et ses mains qui s'activent.

Mes mains viennent alors contre les siennes et là, un sourire amusé naît sur mes lèvres. Le pauvre garçon avait du mal avec ma veste. Il faut dire que j'avais fait un double nœud tellement j'avais peur de me retrouver en nuisette dans la rue. Un coup de vent ou une chute en talon est si vite arrivé !

J'ouvre ma veste et je la laisse tomber par terre, ainsi que le sac contenant mon achat plus que coquin. Je lis dans son regard l'étonnement et l'excitation monter encore plus.

« Alors ça ! On ne me l'avait encore jamais fait ! Tu es encore plus excitante qu'en cam, et maintenant, tu me laisses faire. »

Il rapproche ses lèvres des miennes, me frôle et descend lentement vers mon cou. Là j'avoue que l'excitation est monté d'un cran au niveau de mon bas ventre.

Ses caresses deviennent de plus en plus précises et me donnent des frissons tout le long de mon dos. Il remonte ma nuisette et ses mains me caresse le creux des reins.

Ses mains descendent au fur et à mesure qu'il s'agenouille. Une fois sur mes fesses, il agrippe mon string au passage et le fait glisser le long de mes jambes. Je sens son souffle chaud au passage de son visage tout contre mon intimité.

Une fois mon string complètement enlevé, il leva ma jambe droite et la posa sur son épaule gauche.

Je sentais mes lèvres inférieures s'ouvrir et aspirer le souffle chaud de mon maître du jeu. Car c'est sur, là il avait pris le contrôle.

Alors que je savoure la montée de désir que je ressens, Domi devient plus rustre et me cale bien contre la porte pour prendre appui et ne pas perdre l'équilibre. Soudain, sans m'y attendre, je sens sa langue me pénétrer d'une seul coup ! Elle ressort et rentre de nouveau. Pour ressortir et me lécher des lèvres jusqu'au clito plusieurs fois d'à filer.

Je sens ma jambe trembler. Domi plaque ses mains sur mes hanches pour me maintenir contre la paroi. Il sent bien que la jouissance monte en moi et que je risque de partir loin, très loin.

Il décide donc de ralentir la cadence et de m'embrasser tendrement le sexe, susurrer les lèvres, titiller le clito et lécher très savoureusement ma mouille.

Je ne peux pas m’empêcher de le regarder. Il prend plaisir à déguster mon nectar et se régale, se lèche les lèvres avant de replonger son visage dans mon entre jambe.

Me voyant reprendre mon souffle, il décide alors d'en finir une bonne fois pour toute. Son avant bras droit vient me retenir contre la porte alors que sa main gauche descend rejoindre sa langue dans ma fente.

Domi accélère encore le mouvement en me rentrant deux doigts d'un coup. Sa langue vient me lécher le clitoris. Il le titille de gauche à droite de plus en plus vite. Ses doigts font des vas et vient intenses tout en tournant sur eux même.

La jouissance monte monte monte !!! jusqu'à exploser sur ses doigts. Il retire alors sa main pour poser un seul doigt à la place de sa langue sur mon pistil très sensible et réceptif à son contact.

En même temps, sa langue descend recueillir mon jus encore chaud qu'il savoure avec un bonheur que je n'avais encore jamais vu sur un visage aussi proche de mon intimité.

Il faut dire que je n'avais pas encore eu beaucoup de visages aussi proche de cette zone plus que personnelle...

Mon grand gourmand enlève ma jambe de son épaule, ramasse mon string et s’essuie la bouche avec tout en se relevant. Il me tend mon dessous avec un sourire de satisfaction que je ne saurais même pas vous décrire avec des mots.

Je n'ai rien trouvé de mieux à dire que « merci ».

Pas très original je sais mais à ce moment là, j'avais encore des fourmillements entre les jambes et heureusement que j'étais calée contre la porte parce que je crois bien que je ne tenais pas debout...

je vous rassure, la soirée n'est pas finie ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest sieg

Bon ben c est officiel : sophie je suis fan de tes mots

Il fait ultra chaud ici, j'attendrai donc la suite au frais car là je vais pas pouvoir dormir (ou alors après un immense soulagement que je vais de ce pas exercer ^^). Un très grand bravo pour ces débuts et la suite s'annonce palpitante et délicieuse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest sosophie79

oui oui, voilà... ;)

Après avoir repris mes esprits, je ramasse mon sachet à terre et le dépose sur le petit bureau dans le coin de la chambre, juste sous la télévision.

Domi est dans la salle de bain et se passe un coup d'eau sur le visage. Il faut dire qu'il s'en ait mit partout le sacré coquin !

Remise de mes émotions, je le rejoins dans la salle de bain. Face au lavabo, je l'enlace par derrière et l'embrasse dans le dos à travers son tee-shirt.

Mes mains passent sous son haut et caressent son torse imberbe.

Il y a comme une odeur bizarre dans l'air ; douce et agréable ; une odeur « de cul » je pense ! Il faut dire que l'excitation est encore bien présente.

Mes mains perdent doucement de l'altitude pour arriver au niveau de sa ceinture, que je défais. Elles descendent légèrement et caresse cette bosse qui m'a l'air bien généreuse je dois dire.

Les deux mains à plat sur le bord du lavabo, mon étalon ne bouge pas et savoure cette sensation de toucher à travers son jean. Les yeux légèrement fermés, il comprend que je reprend le volant pour cette partie du trajet et se laisse faire.

Je déboutonne son jean et le fais glisser. Sa queue à l'air libre, j'ai loupé un truc. Un détail est là mais lequel ? Je pense bien avoir baissé son caleçon en même temps que son jean mais non ! Rien du tout !

En effet, ce coquin n'a pas mis de caleçon, pas de boxer, pas de string. Ha ha ha rien du tout ! Trop fort l'artiste ! Si je l'ai surpris en venant juste en nuisette, lui m'a bien bluffée aussi.

Je m'installe sur les toilettes (cuvette fermée bien entendue) pour me sentir plus à l'aise et surtout à bonne hauteur de ce que j'ai envie de lui offrir. Il faut dire que l'espace sanitaire des hôtels n'est pas forcément l'endroit le plus vaste.

Domi se tourne dans ma direction et vient me présenter sa queue que j'embrasse très tendrement pour commencer.

Les jambes écartées, je le rapproche de moi en lui caressant les fesses.

Je lui masse son sexe avec mon visage et l'une de mes mains viens frôler ses testicules. Ma main vient saisir son sexe et le lève légèrement pour que ma langue s'immisce dessous jusqu'à atteindre ses boules que je gobe et que je lèche.

Ma main commence à le branler et enserre sa queue gonflée de désir entre mes doigts.

Ma bouche remonte se marier avec sa tige bien dur et humide. Salive ou début de jouissance ? Ses mains me caressent les cheveux. Je sens bien son excitation monter avec ses gestes plus appuyés qui deviennent massages.

Je le lèche de bas en haut, puis de haut en bas. Je savoure son gland rouge de désir. Le pince entre mes lèvres tout en continuant à le branler.

Il commence à m'empoigner les cheveux et je n'ai qu'une envie : le dévorer !

Reste zen Sophie ! Ça se savoure. Je me mets alors à le sucer, à déguster cette friandise et là, c'est comme le chocolat : plus on en mange et plus on en veut !

Je le suce de plus en plus vite, tout en lui caressant les testicules et le masturbant. Je le sens qui se crispe. J’entends même un léger râle venant de bien loin. Je le sens à point.

J'en ai envie, j'ai envie de son sperme sur ma langue, son nectar dans ma gorge, le goût de son jus sur mes papilles.

Je le lime de plus en plus, et après plusieurs vas et vient, je sens sa main appuyer légèrement sur ma tête. Je sans bien qu'il n'en peut plus et que je ne vais pas tarder à me régaler.

Une première giclée viens s'engouffrer dans le fond de ma gorge, je ne peux m’empêcher de l'avaler d'un seul coup. Heureusement pour moi, la suite arrive. Une seconde giclée bien plus épaisse et plus goûteuse que je savoure bien plus longtemps dans ma bouche...

la suite et fin dans le week-end. Juste pour donner envie : je suis repartie de l'hôtel sans string et sans paquet d'emballage pour le vibromasseur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je viens de lire ton histoire tout d'un bloc. C'est plus que chaud !!!... Bien raconté en plus. C'est un vrai plaisir de lire qui vous submerge à tous les deux et que vous savez exploiter jusqu'au bout. Merci pour ce récit qui m'a fait beaucoup d'effet...^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.