Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Mariveau

Ma faiblesse, mon ivresse,

Recommended Posts

Il est un moi une immense faiblesse

Qui toujours me conduit à bien des ivresses

Oui je suis soumis à vos atours mes maitresses

Lorsque je vous déshabille du regard point de sagesse

Et je me sens alors prêt à accomplir milles prouesses

De mes mains tremblantes je veux vous délivrer de douces caresses

Entendre vos gémissements est pour moi autant de promesses

Belles Andromaque, vous vous sublimez par votre souplesse

D’une fleur de Lotus, vous donner du plaisir je m’empresse

A ce doux contact mon désir se dresse

Du désir vous êtes les prêtresses

Sur vos courbes, de mes doigts, je dessine sans cesse

des arabesques , et vous devenez diablesses

De vous atours vous vous faites tigresses

De votre volupté vous êtes les altesses

De mon plaisir vous êtes les poétesses

De mon envie vous êtes les papesses

Car vous êtes si enchanteresses

Lorsque vous m’offrez vos, si belles et désirables fesses

woxb8lki8t.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Whou!!!

C'est beau ça!!,entre autres...

[ Belles Andromaque, vous vous sublimez par votre souplesse

D’une fleur de Lotus, vous donner du plaisir je m’empresse

A ce doux contact mon désir se dresse

Du désir vous êtes les prêtresses ]

Merci Vincent...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Superbe poème !! :)

Une ode comme tu sais si bien les composer...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.