Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

ritchie

Un aventure erotique interieur

Recommended Posts

Bonjour A toutes et à tous

Je ne sens bien, les yeux mis clos mon imagination vagabonde.

Une chambre, une lunière tamisée les rayons du soleil passent par le femêtre ouverte de cette grande chambre, du regard je me dirige dans la direction de ces rayons qui faiblissent, c'est le debute de soirée.

Ils viennent frapper les rideaux en voile transparente d'un lit a baldaquin, ils dansent sous l'éffet d'une douce brise qui balaye ce lieu magnifique, des couleurs pastels sur les murs, une odeur trés agréable taquine mes narines.

Non regard scrute cette piéce, une chaise sur laquelle se trouve des vétements, féminin je pense, a même le sol , un soyeux morceau de tissu minuscule! Un mouchoir ? non ce n'est pas cela, qu'est ce donc ?

De ma cachette je ne vois pas bien, un peu loin s'en doute, personne ne m'apparais, une voie ne pousse en avant, je sais maintenant ce que c'est,

une minuscule culotte en fine dentelle.

Les quelques pas fait vers cette objet de désir, m'ont conduits pres du lit, mes cheveux flottent dans cette petite brise d'été.

Un mouvement dans le lit, confirme ma pensée, il y a quelqu'un dans le lit, l'odeur qui emplissait la chambre est celui d'une femme

Mon coeur bat la chamade, j'ai envie de faire demi tour, mais toujours cette voie qui me guide à aller plus loin.

Bien avancé dans cet endroit mystérieux, je suis au pied du lit.

Mon instint avait vue juste c'est une femme, de ma position j'aperçois de long cheveux blonds qui recouvre à peine une epaule nue, ma gorge ce serre, mais ou suis je, dans un réve? certainement, je ne pinse non je suis dans la réalité

Je léve les yeux au niveau du lit, sans faire attention mon gemou cogne le montant qui soutiens ce voilage, la belle bouge, pétrifié! je respire doucement, je la vois, là allongée sur les draps de satin claire, elle est nue.

Le visage humide de transpiration par la chaleur qui régne dans ce lieu, des gouttes perlent sur son front

Je suis là a la regarder comme hypnotisée par ce corps parfait, en partant de son visage detendu, mon regard suis les courbes de son corps,

son cou long, n'en finis plus, toujours guidé par cette ligne parfaite, le je savoure le galbe gracieux de ses siens au larges oréoles marron claire, ses boutons rose et dressés font monter en moi le désir

Je poursuit et decouvre son ventre plat sur lequel un tres léger duvet brillent avec la lumiére qui encore carresse ses formes, sans le vouloir elle se tourne dans ma direction, le dos plaqué sur le matelas, les jambes entrouvertes me cache rien de son intimité, ses lévres roses depourvue de poils sont mouillées, qu'elle spectacles se présente a moi.

J'ai l'impréssion qu'elle sait que je suis là, elle commence a bouger langoureusement se corps de déesse, d'une main tremblante, j'avance vers sa vulve que je n'ose encore toucher, ma main ce pose sur ce nid humide de plaisir naissant, elle ondule sa croupe et m'invite a lui investir le sexe.

Le visage dans ma direction, s'ouvre, ses yeux d'un bleu transparent et brillant me regarde maintenant.

Je suis découvert, je songe à partir, quand sa main viens prendre la mienne et l'enfonce encore plus profondement dans son intimité qui commence à couler sous mes doigts

Elle savoure ma carresse, de long soupir de plaisir remplie cette chambre magique.

Face au lit , elle fait un demi tour sur elle même, et les jambes ouverte elle m'offre ses lévres, avec une grande douceur ma langue glisse sur son sexe, je remonte sur son clitoris qui dresse hors de son capuchon, elle gemis et referme ses longue jambes autour de mon cou, ses deux mains appuyant sur la tête pour ressentir plus intensement ma carresse, sa liqueur coule dans ma bouche, son corps se vrille elle est au bord de l'orgasme

Ses petit cris ont eveillaient tout mes sens j'ai un magistrale érection, c'est superbe, d'un coup elle se crispe sur ma bouche et dans un long soupir, elle jouis.

Son corps retombe sur le lit, ses yeux se referme avec le sourire du bonheur, pense t'elle avoir rêvé ?

Sans mots dire je sort de de la chambre la bouche coulante encore de son nectar d'amour,

Et sans me toucher je jouis à long jets qui viennent s'ecraser sur le sol

Quel Bonheur

Partager ce message


Lien à poster
Guest decibel

Erotisme très poétique :P:doh::pardon: ... bravo Ritchie :P :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Guest dreamslady

:oops: spendiiiiiiiiiiiiiid

Partager ce message


Lien à poster

Relecture de ce récit, j'avais laissé mon imagination vagabondé, c'est pas avec un peu de recul, très excitant en tout cas, Ritchie

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.