Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • 0
interrupteur

le sexe de ma femme me dégoûte.

Question

Bonjour,

Je viens sur ce forum afin de conaitre l'avis de persones etrangere.

je suis avec ma femme depuis un peut plus de 2ans, nous avons deja un enfant ensemble,

et un qui devrais arriver dans les prochaine heure ou jours.

mon probleme c'est que ses dernier temp elle a pas mal grossi(pas du a la grosses) et

elle a en meme temp gagnier une grose libido!

alor que de mon conter ben j'ai vraiment plus trop envie.

mais surtous son vagin ki quand on ses rencontrez etait tous beau et maintenan affreux

il et rouge vif plutot enorme avec toujour une certaine hodeur(bref je vous passe les detail)

et il me degoute du coup g plus trop envie d'y mettre mon penis

mais encor moin d'y maintre les doigts ou la langue.

et je ne c'est pas koi faire pour y remedier je ne peut meme pas lui en parler,

elle va ce braquer ect...

et je souhaiterais savoir si c'est deja arriver a quellqu'un et comment il a surmonter ca,

ou meme savoir ce que vous penser,ce qui est sur c'est que ca posser un probleme sexuelle

et aussi sentimental,

je vous remerci a l'avance de vos reponse merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Recommended Posts

Qu entends tu par un problème sentimental ?

Vous ne faites plus l amour depuis longtemps?

Comment explique tu ce changement de morphologie chez elle c est juste le fait d avoir grossi?

Tu parle aussi d une certaine odeur. Peut être provient t elle d un désordre médical qui pourrait être soigné

Tu devrais essayer de lui en parler avec tact et calme...car si elle a des envies et que tu n en a plus, il y a un décalage. Elle recherchera peut être ailleurs ce que tu ne veux plus lui donner ou alors elle pensera que tu va ailleurs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

elle est enceinte et va bientôt accoucher si j'ai bien compris...

alors oui, le corps d'une femme change, sa libido aussi ( hormones obligent )

maintenant ce serait mal venu de lui reprocher, sachant que tu as mis cette petite graine, et que nous les hommes ne subissons pas les changements physiques dus à la grossesse ( quoique quelques kilos superflus viennent souvent s'ajouter à notre ceinture abdominale...)

Tu as la chance d'avoir un enfant avec la femme que tu aimes, alors laisse lui le temps d'être mère, accompagne la avec amour,

partagez ces instants que tu peux rendre magiques

Son corps va de nouveau changer et elle fera d'autant plus d'efforts pour retrouver sa silhouette qu'elle se sent "femme" et admiré par le père de ses enfants

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu dis que ta femme est sur le point d'accoucher. Ceci explique pas mal des phénomènes que tu décris.

La prise de poids : elle est très variable d'une grossesse à l'autre et les kilos ne se répartissent pas toujours de la même façon. Une femme peut très bien ne prendre que 10 kilos à la première grossesse et tout avoir dans le ventre alors qu'à la deuxième, elle prendra 20 kilos répartis partout, en particulier sur les hanches, dans les fesses et les cuisses. Si ça se trouve, dans 6 mois ou un an, elle aura retrouvé sa silhouette habituelle. D'autant plus que les deux grossesses sont plutôt rapprochées, ça joue aussi.

L'augmentation de la libido : elle est liée aux hormones de grossesse. Dommage que tu n'aies pas envie d'en profiter pour t'éclater au lit avec elle.

Les modifications vaginales : elles sont normales en ce qui concerne l'aspect. Pendant la grossesse, et surtout vers la fin, l'utérus et le vagin sont très richement irrigués au niveau sanguin. Les vaisseaux augmentent de diamètre de façon impressionnante. Deux raisons à ça. La première, c'est pour nourrir et oxygéner correctement bébé, la deuxième, c'est que le poids du bébé appuie sur les vaisseaux et gêne le retour veineux, il y a donc une certaine stagnation du sang qui fait gonfler et rougir les tissus. Tu dis que le vagin de ta femme est devenu énorme, eh bien tant mieux! Il est en train de se préparer à laisser passer un bébé qui pèse en moyenne 3 à 3,5 kilos et dont la tête mesure 50 cm de circonférence. Si le bassin ne s'élargissait pas et si le vagin ne se dilatait pas, ça ne passerait jamais!

L'odeur : pour cela, je n'ai pas trop d'explications. La grossesse entraine une modification de ph du vagin, ce qui peut favorise le développement d'une flore microbienne différente de celle présente habituellement et ça peut modifier son odeur intime. Il se peut aussi que ta femme ait chopé une mycose, c'est fréquent pendant la grossesse. Mais elle est suivie tous les mois par un gynéco, donc s'il y avait vraiment un problème de ce côté-là, le médecin s'en serait rendu compte.

J'espère t'avoir un peu rassuré. Ceci dit, j'ai l'impression que ce malaise que tu décris ne vient pas que des changements corporels chez ta femme. Il me semble qu'il y a autre chose derrière, d'autant plus que tu parles de problème sentimental dans la fin de ton message. On pourrait avoir plus d'explications sur ça?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J avais loupe la parti ou tu disais que ta femme allais bientôt accouché. Effectivement cela explique le changement d aspect physique.

Mais comme dit Palmyre on sent autres choses derrière ton message.

Peut être se trompe t on?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je viens de passer sur ton profil. Pas encore 22 ans, une relation depuis 2 ans, un enfant et un autre à venir. Vous êtes allés très vite en besogne!!!

A l'âge où la plupart des jeunes gens pensent à s'amuser et profiter de la vie, seuls ou en couple, vous voici déjà avec une lourde charge et de grosses responsabilités.

Ces deux enfants étaient-ils voulus, programmés ou bien étaient-ce des "accidents de parcours"? Cette question est loin d'être anodine, car on sent un véritable malaise chez toi, comme si tu subissais la grossesse de ta compagne sans réussir à t'en réjouir et à en profiter.

As-tu ressenti la même chose lors de sa première grossesse? Comment l'as-tu vécue? Quelle est ta place au sein de votre famille? Comment ta compagne vit-elle tout cela?

Autant de questions auxquelles il est important d'avoir des réponses. Non pas pour nous, mais pour toi. Si tu veux qu'on t'aide, il nous faut plus d'informations, et pas sur le physique de ta femme, mais sur toi, ton état d'esprit à l'approche de l'accouchement et les sentiments que tu éprouves.

Tu ne seras pas jugé sur tes propos, il est légitime de se poser des questions. Le plus important étant de ne pas se tromper sur les véritables raisons de ton mal-être.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'accouchement est un moment difficile pour une femme et son corps comme l'a expliqué Palmyre change beaucoup. Apres il est vrai que l'homme aussi subit une grossesse difficile. Pas sur le plan physique bien sur mais le côté mental qui est parfois très compliqué à vivre.

Il est vrai que cela serait bien que tu répondes aux dernières questions de Palmyre et on ne te jugera pas. Nous sommes là pour t'aider à comprendre les soucis que tu as dans ta vie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rebonjour excuser moi j'était au travail, donc pour répondre a vos question les deux grosses on été choisi ce n'etait pas des accident pour tous retablire on ses rencontrer avec ma femme le 6 mars 2011 notre premier enfant et née le 6mars 2012 et ben le suivant devrais naître dans les prochain jours.

non je n'ai pas resentie la même chose lors de la 1ere grosses je l'ai vécu trés trés bien tous les jours je trouvais ma femme de plus en plus apétisante, je ne sais pas ce que tu entend pas ma place au sein de ma famille, ben elle elle le vie bien meme si je n'en c rien elle ne m'en parle pas plus que ca!! je voullais dire aussi je sais que lon prend du poid pendant la grosse mais la c plutot le supplement hors grosses qui m'enbete on a tous les deux beaucoup grossie en dehos de son ventre, il y a aussi le faite kel prene peut soin d'elle, j'ai l'impretion quelle s'en fou de me plaire meme si elle a peur de ne plus me plaire. aprés on fait quand meme régulièrement l'amour c juste que avant c t tous les jour et la moi ben j'ai plus envie du tout on le fait quand meme mais... (env 1foi par semaine rien de grave je trouve pour moi en tout cas) aprés pour etre franc c vrais que la j'ai plus rien envie de faire plus faire d'effort au niveau de tous j'ai l'impretion que qu'oi que je fait ca lui est egale du coup ben on trouve plus de temp pour ce disputer ect.... je sais pas si j'ai été trés claire en tous cas merci beaucoup de vous interesser a mon cas c'est vraiment gentil

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oufffff, t'es pas essoufflé après une longue phrase comme celle-ci???? OK, je fais ma chieuse, mais on aurait beaucoup plus envie de te lire si tu prenais le temps de faire de vraies phrases, de faire des paragraphes, de soigner ton orthographe et d'éviter le langage SMS.

Alors revenons à ton problème. Premièrement, le poids. Vous avez pris de poids tous les deux, il faudrait peut-être corriger un peu votre alimentation pour commencer. Et les kilos de ta femme sont faciles à comprendre, 4 mois après son accouchement elle est retombée enceinte. Même pas le temps de perdre les kilos de la première grossesse qu'elle ajoute ceux de la deuxième, donc c'est normal qu'elle ait pris plus de poids par rapport à vos débuts!

Elle prend peu soin d'elle, mais c'est logique. Elle a un bébé dont elle doit s'occuper, elle est enceinte du deuxième et probablement fatiguée d'avoir enchaîné deux grossesses coup sur coup. Je ne sais pas si elle travaille ou si elle est femme au foyer, mais ça fait quand même pas mal de raisons pour moins s'occuper d'elle. Je ne voudrais pas te faire peur, mais la naissance du deuxième n'arrangera probablement rien à la situation, en tout cas pas les premiers mois. Entre un enfant qui fait ses premiers pas et qu'il faut surveiller et gérer et un nouveau-né qui va l'accaparer jour et nuit, elle aura encore moins de temps pour elle, sauf si tu prends le relais de temps en temps pour qu'elle aille chez l'esthéticienne, chez le coiffeur ou faire du shopping.

De toute façon, elle ne va pas tarder à accoucher et les premières semaines après la naissance, c'est ceinture! Ensuite, quand vous aurez trouvé un nouvel équilibre familial, prends du temps pour t'intéresser à elle, et pas que pour le sexe. Il vous faut discuter, parler ensemble pour que tu saches exactement ce qu'elle attend de toi et que tu puisses lui dire ce que tu espères d'elle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

tu rigole 2jours aprés son er acouchement elle me supliais deja bon ce sera surement different cette foi ci! bref mais je m'en fou kel et une belle coiffure qu'elle soi epiller ect... juste un peut digiene intime ferais deja du bien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

tu rigole 2jours aprés son er acouchement elle me supliais deja bon ce sera surement different cette foi ci! bref mais je m'en fou kel et une belle coiffure qu'elle soi epiller ect... juste un peut digiene intime ferais deja du bien

alors va jouer sous la douche avec elle, tu seras sur de la qualité du nettoyage...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah ben si c'est vraiment une question d'hygiène, je comprends mieux que tu ne sois pas tenté d'aller y tremper le biscuit (ou autre chose)!

Après tout, il ne suffit que de quelques minutes pour prendre une douche.

Et si tu lui proposais une petite douche coquine à deux, ça peut être un bon moyen de concilier plaisir et hygiène ;)

La même suggestion en même temps Momo :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

le problème c que j'ai une grande douche mais pas assez pour 3! on ne tiendrais pas 2 minutes! :D mais c vrais que c'est pas le seul probleme outre aussi l’énorme grain de beautez mal placer (qui ressemble a une boule difforme de 1.5cmde diamètre et qui depase de 5 bon millimètre) je pense que c'est bien un probleme de ma par je pense que c'est vrais je trouve peut etre que c'est un probleme alor que peut etre ca ne devrais pas l’être c'est peut une façon pour moi d'avoir peur ou autre.

outre les probleme citer plus tot il y a dautre probleme dans notre couple des probleme qui n'en son que pour moi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il faut faire attention avec les grains de beauté et les faire vérifier même s'ils sont mal placés

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et si tu nous racontais tout ça, au lieu qu'on soit obligés de te cuisiner pour que tu expliques tout?

Mais par pitié : Un problème = un paragraphe, pas un gros bloc compact sans queue ni tête.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La même suggestion en même temps Momo :D

Les grands esprits se rencontrent... ;) :hi:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest egan

Ce serait vraiment bine si tu prennais un peu de temps au calme pour nous balancer tous les problèmes que tu as sur la coeur

Et les les regrouper par théme

On as souvent des choses qu'on reproche à l'autre qu'on trouve injuste et d'autre pas, mais c'est bien de faire le tri

Déjà tu seras plus au clair dans ta tête pour voir ce qui est vraiment le plus important et par quoi, ça a commencer ce malaise

On a beaucoup de mal a te lire ce qui ne facilite pas une bonne compréhension des tes problèmes

Ce que tu dis donne envie de t'aider

On sent très bien ta détresse et ton stress

Mais toi il faut que tu te discipline un peu juste pour bien nous représenter les choses

Et tu verras que tu te les représentera mieux a toi aussi

Regroupe les choses qui ne vont pas par thème ou par importance

Après tu peux faire mettre aussi en balance les choses qui vont bien ou qui te manque

1) ce qui ne va pas physiquement avec ta femme: son poids son aspect physique la couleur de son vagin son odeur son hygiène etc… le grain de beauté j’ai pas compris ou il était ?

2) ce qui ne va pas coté sentimentale : ???

3) ce qui ne préoccupes que toi :

4)

5)

A toi de remplir et de rassembler ce qui va ensemble

Mais vraiment je pense qu'il faut que tu fasses le tri dans le degré d'importance que tu accordes aux différents problèmes qui te hantent

Et pour nous, ce sera aussi plus facile, pour éviter,de te dire des bêtises et des choses inutiles qui ne t'aideront pas

Si tu ne peux pas rentrer dans la douche avec elle ça n'e t'empêche pas de lui proposer de la savonner de l’exterieur (en coupant l’eau à ce moment là) comme un massage

Elle a peut être un peu de mal a se mouvoir

tu sais, on a plus le même centre de gravité et la peur de tomber peut être une raison… aurais t'elle du mal a accéder a son sexe debout ?

Y a peut être une raison toute con qu'elle n'ose pas évoquer Comme on dit souvent : « t’es enciente, t’es pas malade !!!! » mais des fois c’est pas du tout la forme !

Personnellement, je sais que le jour ou mon ex m'a lacé et enfiler les chaussures que j'achetais en fin de grossesse

J’avais à la fois honte de le voir agenouillé devant moi (J’étais jeune! pas handicapé! juste enceinte!) devant tout le monde

Et à la fois je lui étais d'une reconnaissance infini (je l'aimais éperdument pour autant d'attention) parce que je n'y serais plus arrivé toute seule ou avec tellement de difficulté!...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai un peu le sentiment que tu veux le beurre et l argent du beurre! Difficile de demander à une femme qui enchaine les grossesses rapprochées de demeurer une amante sexy et dynamique et disponible.

Et si tu veux qu'elle redevienne femme, c'est à toi de jouer, de lui montrer combien son apparence t'importe, que tu la désire, que tu l'aimes. Les mères ont souvent une mauvaise image d'elles et du coup se laissent aller encore plus, surtout quand elles sont aux foyer..

Je vais dire un truc terrible mais vrai: choisir d'etre parents c'est souvent renoncer à une sexualité épanouissante, à une vie interressante, à exister en tant qu'individu, sauf au travail ou dans l'infidélité.

Et tu me donne l'impression de ne plus trop savoir où te situer dans ton foyer. Tu vivais avec une femme, tu te retrouve avec une mère, et vous etes un peu en décalage par rapport aux jeunes de votre age, sans doute, qui s investissent dans leur vie pro, les sorties ou le sexe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense un peu comme le penseur

Et comme les autres...

Tu devrais nous dire tout ce qui te tracasse ce serait plus simple

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai un peu le sentiment que tu veux le beurre et l argent du beurre! Difficile de demander à une femme qui enchaine les grossesses rapprochées de demeurer une amante sexy et dynamique et disponible.

Et si tu veux qu'elle redevienne femme, c'est à toi de jouer, de lui montrer combien son apparence t'importe, que tu la désire, que tu l'aimes. Les mères ont souvent une mauvaise image d'elles et du coup se laissent aller encore plus, surtout quand elles sont aux foyer..

Je vais dire un truc terrible mais vrai: choisir d'etre parents c'est souvent renoncer à une sexualité épanouissante, à une vie interressante, à exister en tant qu'individu, sauf au travail ou dans l'infidélité.

Et tu me donne l'impression de ne plus trop savoir où te situer dans ton foyer. Tu vivais avec une femme, tu te retrouve avec une mère, et vous etes un peu en décalage par rapport aux jeunes de votre age, sans doute, qui s investissent dans leur vie pro, les sorties ou le sexe.

je suis d'accord avec toi joliette sauf que gérer des enfants en bas âge, la grossesse, la tenue de la maison, la femme sexy qui veut sortir, être belle et dispo me parait beaucoup demander en même temps et surtout en ce moment.

Il faut par contre l'aider, la soutenir, participer au quotidien pour qu'elle soit moins fatigué, fasse plus attention à elle,...

je pense que tu vas un peu vite en exigence.

sam

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a parfois une contradiction dans les demandes des hommes: de reprocher à une femme d'etre négligée et en meme temps, bloquer sur les demandes: "le coiffeur c est cher, et pourquoi y aller chaque mois"," de nouvelles fringues alors que tu en a plein tes placards?"

En plus une femme au foyer, entre son frigo, sa tv, ses gamins, et les autres bonnes femmes au foyer voit mal pourquoi se pomponner.. Surtout qu'enceinte, le corps se détraque parfois un peu, le corps gonfle, se déforme, surtout en fin de grossesse. On rajoute des micoses, des fuites d'urine, et on a une mère, et plus une femme.

Et après? Les choses redeviendront normales apres la naissance, pis voilà!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest egan

Hé!!!! il a osé dire son mal aise et celui là en particulier !

Le dégout c'est un truc qui se focalise a un endroit mais qui exprime quelque chose de plus profond on peut pas juger

Bien sur la femme enceinte a besoin d'attention et en bave de son coté

Vivien a 22 ans et bientôt 2 enfants!!!!

Nous on parle avec recul de situation qu'on a relativisé avec les années, on oubli comme a cet âge on tranche tout,

Le recul c'est pas facile quand on a le nez dedans !!!

Vivien formule, un trop plein, un ras le bol et tout vient en vrac

Des choses qu'il ne peut pas dire a sa femme parce qu'elle ne le mérite pas et que ce serai sans doute injuste !!!

Alors il est venu s'exprimer ici!

Perso, je ne crois pas que ce soit pour justifier autre chose, c'est un appelle a l'aide, il faut l'entendre comme ça

Des fois ça soulage de dire du mal de ceux qu'on aime parce qu'on ne veut pas les blesser, mais qu'on en peu plus

Et quand on a pu le faire on peut commencer a relativiser et a faire le tri dans les priorités

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tous d’abord je tien a remercier Egan pour m'avoir aidé à formuler un peut prêt correctement ce que j'essai de dire grâce a son plan (vous avez du remarquer que l’orthographe la grammaire n'est pas mon truc du tout j'ai beaucoup de mal et je m'en excuse je sais combien c'est embêtant de lire des messages comme les mien mais je vais m’appliquer, promit)

ensuite je tien a le remercier de son dernier message qui ma très toucher pas simplement parce que c'est l'un des seul a ne pas m'avoir "juger" car je ne dit pas qu'il a raison ou que les autres on torr , mais parce que j'ai l’impression qu'il c'est très appliquer dans ce qu'il a dit ça ne lui et pas simplement sorti comme ça il a pris du recul et c'est un geste que je trouve très gentil.

Pour en revenir a notre sujet:

1) ce qui ne va pas physiquement avec ma femme: je vais revenir sur ce que j'ai dit, ma femme prend soin d'elle coiffeur fringue, ongle vernie, ect... elle portai même des talons par souci de style a son 8eme mois de grosses la dessus je n'ai rien à dire. Mais il est vrais que au niveau de l'hygiène ce n'est pas trop ca, ses parent son du genre pas très baser sur l'hygiène pour ne pas dire pas du tous chez eux c'est une douche annuelle si vous voyer ce que je veux dire,

ma femme du coup et un peut comme ca aussi (un peut) mais avec la grossesse et le fait de ne pas reproduire ca maintenant que l'on a des enfant a qui il faut montrer l bon exemple pose un problème quand elle n'était pas enceinte ca allais encor mais la ca deviens un problème en tous cas pour moi (je n'arrive plus a cacher son impropriété pendant un cuni avec un simple gel a la cerise)

Bref mais il est vrais que je me sui peut être focalisé sur ce problème pour me voiler la face.

2) coter sentimental :

75]
(1)Coter sentimental je me m
’ent
peut être en me disant que tous va bien a par nos régulière
engeullade
volante ou vole les « je me barre » et les « c’est fini »

75]
Oui je l’admets j’ai déjà pensé que je voulais la quitter, parfois même souvent je me dis que l’herbe et plus verte chez la voisine, parfois même, et j’ai honte de le dire, je me dis que j’aurais du rester célibataire « sauter » tous ce qui bouge, et ne pas m’embêter avec tous ses problème (que je vais citer dans le 3eme chapitre)

75]

75]
Pourtant je le sais, je l’aime, je n’en suis pas toujours convaincu mais sans elle j’irais vraiment mal, je ne sais pas comment l’expliquer mais elle ma apporter tous ce dont j’ai toujours rêvé, je lui en demande toujours plus toute en sachant que j’admets je ne serais vraiment combler et je sais que c’est difficile pour elle.

75]

75]
(2)Bref tous ca pour dire que au fond de moi je l’aime et je peux encor l’aimer et j’aimerais encor l’aimer l’aimer toujours ! C’est vrais je veux le beure l’argent du beurre et la crémière ! C’est également vrais je lui reproche des « choses » que je n’ose même pas lui dire car j’ai honte de lui en vouloir pour des « choses » idiote et c’est justement ses « choses » qui s’accumule qui crée un problème sentimental entre elle et moi

75]
Je lui en veux pour tellement de truc débile qui me ronge de l’intérieur qu’à force je n’arrive plus à l’aimer convenablement et encor moi l’aimer comme elle le mériterait

3) ses « choses » qui ne préoccupent que moi :

-je gère a moi tous seul le coter financier de notre couple ce qui est pas facile quand on vie a 4 sur ma petite paye d’ailleurs a ce niveau je lui en veut un peut (Alor que c’est au temps de ma faute) d’avoir du quitter mon BTS pour en rester au bac et me lancer dans la vrais vie active et avoir un salais a 4chiffres (évidement du a un enfant ca coute cher…) j’aimerais qu’elle comprenne aussi pourquoi on peut pas faire a noël des cadeau a 70€ a chacun des membre de ca famille

-ca famille ! Oui c’elle de qui on na jamais un merci pour un service rendu qui au finale me critique, critique l’amour que je porte a mon fils alors que c’ette même famille fait régulièrement pleurer ma femme avec des frase du type « je suis plus impatiente de voir mon chien que de voir ton fils » dite ca a une femme enceinte de 8mois qui a cette époque avec a peine 18ans. Et attention ce n’est qu’un exemple j’ai fait d’énorme effort envers ca famille mais j’ai atteins ma limite ensuite il y a ca sœur qui lui répète quel devrais me quitter quelle l’hébergerais ect… bon je ne vais pas vous faire tous les membres de ca famille.

Mais voila je lui en veux de toujours les aimer au temps alors qu’ils fond temps de mal mais c’est vrais une famille on en a qu’une.

-je lui en veut aussi de me dire que je ne m’occupe pas assez de mon fils alors que j’ai l’impression de faire tous le reste, je voudrait quelle prenne en main certain coter de notre vie de famille pour que j’ai encor de la force le soir pour jouer avec lui.

-je lui en veux aussi d’être ci bordelique et la par contre je sais que je n’ai pas tord mais elle a été élevé comme ca je l’ai choisi comme ca je pensais pouvoir lui apprendre mais j’ai échoué et je trouve que je n’ai pas non plus le droit de lui en voulloir pour ca. (C’est ca qui provoque chez nous 60% des engeulade quotidienne)

-je lui en veux même de ne pas comprendre pourquoi je lui en veux

-je lui en veux aussi de ne prendre aucune initiative ou décision modérément importante au sein de notre couple de notre famille ect…

-avant je lui en voulais aussi de ne par être comme j’aimerais au lit mais elle a changé sur ce point et maintenant a ce niveau c’est l’entente parfaite (ou presque ; mais bon normale non ?

Je lui en veut également de ne pas trouver grave le faite quel case ou perde tous les cadeau que je lui fait (surtouts que je suis pas radin sur ce niveau la) exemple : tablette tactile casser en 1mois appareil photo détruis en 6mois Nintendo DS dont elle ne prend aucun soin qui ne va pas tarder a lâcher ect… ais ce n’ais jamais grave et je dit ca pas seulement pour les cadeaux mais pour tous ce qui meuble notre appartement.

-je lui en veut egalement de m’avoir dit quel sinvestirais plus dans notre chez nous si on demenageais (si on ne gardais pas l’aparte dans le quel je vivais quand on c’est recontrer) ce que l’on a fait pour au finale ne voir aucun changement a par l’etat de mon porte feuille (grace a mon encein aparte j’avais pratiquement 40% de reduction sur le loyer donc pour un apartement aquivallent) je sais je n’ai pas le droit non plus de lui en vouloir car vivre dans le meme apartement que mes ex c dur)

-Et le dernier (au quelle je pense ce soir) et pas des moindre, et la j’ai très honte je lui en veut d’avoir u une vie avant « moi »

4) pourqu’oi je lui en veut pour des betisse : aucune idée je ne sais pas si ca vien de moi ou d’elle ou des deux

5) ce que je cherchais en venan poster un message sur ce forum ?

Je pense que je cherchais une solution miracle qui me rendrait heureux qu’oi que j’ai !

Je voudrais trouver une capsule que j’avalerais et qui me permettrai d’être content de ce que j’ai !

De ne plus etre énerver en permanence alor que je pourrais simplement etre heureux de ce que j’ai et pas toujour en vouloir plus.

Qui me permettrai de regarder ma femme et de simplement me dire la vie et belle plutôt que d’avoir des aigreurs d’estomac en la regardant car quand je la regarde je voi tous ce que j’ai dit précédemment ! je ne voie que le mal et non le bien je suis dans une spirale infernale dont j’aimerais me libérer !

Voila si vous avez tous lu ce que je vous et écrie précédemment c’est déjà très gentil, MERCI

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je voullais aussi rajouter un truc! il est aussi vrais que j'ai soutenu ma femme pendant la grosses mais pas au temp que je l'aurais voulu je n'en avais pas la force

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

22 ans 2 enfants c'est vrai que ce n'est pas simple. Si tu as des soucis tu peux en parler ici mais essayes de faire un effort sur l'orthographe.... envoies moi par MP tes posts si tu veux... ca sera plus simple à lire... bisous et courage à toi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

excuser moi pour l'orthographe j'ai vrais essayer de faire un effort j'ai mi plus de 2h a écrire ce post, encore mille excuse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • Contenu similaire

    • Par Weby
      Bonjour,
      Voici la liste des rubriques sur les vidéos et photos intimes du jour sur Confession Intime
      Vidéos Intimes du jour
      Photos intimes du jour
      Vidéos gratuites
      Extraits de films gratuits
      Sexe Gratuit
      Merci de votre attention.
      Amicalement
    • Par Weby
      Bonjour,
      Voici la liste de nos partenaires dans la rubrique "Annuaire de qualité référençant les sites gratuits":
      Un des meilleurs annuaires du web adulte. Une mine d'or de sites sexy avec une sélection très stricte pour apparaitre sur Sexy Nice, cat annuaire sexy refuse tout site comportant des pop-ups...Si vous cherchez des vidéos sexy, des photos sexy ou bien meme des histoires sexy, alors faites un tour sur Sexy Nice...
      https://www.sexy-nice.com
      L'annuaire sexe du sexe gratuit. Visitez cet annuaire très fréquenté par les internautes afin de trouver du cul facilement et gratuitement...Photos sexe, vidéos sexe, site d'histoires sexe...etc etc
      https://www.beesexe.com
      https://www.coossin.com
      https://www.1sexe2.com/porno.php
      Merci de votre attention.
      Amicalement
      Confession Intime
    • Par erodition
      En voilà un sujet bien difficile à expliquer...
      En attendant le sexologue (oui j'y pense...) je me livre à vous qui peut-être auront connu un vécu semblable.
       
      Tout d'abord, les bases de l'histoire
      J'ai rencontré ma moitié il y'a un peu plus de 2 ans maintenant.
       
      Dès le premier jour, nous nous sommes jetés dessus et notre vie sexuelle était très active. Ça se résumait à : "Partout" "Tout le temps" "Encore, encore et encore" 
       
      Au bout de 3 mois mon amie a du être opéré de problèmes personnels et ça nous a pas mal ralentit côté sexe. Elle est ensuite tombé enceinte seulement 6 mois après que nous nous soyons mis ensemble pour notre plus grand bonheur (bébé a aujourd'hui 13 mois  )
       
      Bref...
      Je pense que ça a commencé aux alentours de 4 mois de relations à vrai dire.
      Pas besoin de partir dans de grands débats, je vais aller droit au but (au moins pour l'écriture lol)
       
      Je ne jouis plus avec elle, enfin je n'éjacule pas très exactement car peut-on résumer le fait de jouir à éjaculer du sperme... ?
       
      Je prends énormément de plaisir à lui faire l'amour, la faire jouir encore et encore et je pourrais lui faire l'amour sans m'arrêter pendant longtemps (je vois déjà les sceptiques arrivé mais 2h ne serait pas du tout un problème à vrai dire...)
       
      Le problème c'est qu'il y a un grand sentiment de frustration pour sa part car elle s'est mis dans la tête qu'elle n'arrive pas à me satisfaire ce qui est pour moi complètement faut car je ressens énormément de plaisir.
       
      Je passe sur le fait qu'actuellement on ne fait plus d'amour pour d'autres problèmes (retour de grossesse très difficile, fatigue et perte de poids en cours compliqué...)
       
      Bref les dernières fois ne resteront pas dans la postérité.
       
      Quand je me masturbe tout seul, ça se passe très bien, l'éjaculation est là, abondante même.
      Aucun problème d'érection que se soit avec elle ou tout seul, de ce côté là c'est parfait.
       
      J'oublie certainement certaines choses mais j'y reviendrais si certains d'entres vous me posent des questions.
       
      Au plaisir de vous lire...
    • Par Gas
      Bonjour à tous,
       
      Je n'ai pas trouvé de débat autours de ce sujet chaud qu'est la prostitution alors je le lance ici. En cette période où il commence à être question de l'interdire (pour l'instant, ils ne veulent pas interdire la prostitution mais punir les clients, je ne vois pas vraiment de différence, mais bon, passons), il me semble important d'en parler. J'ai bien sûr un avis sur la question, mais j'aimerai pouvoir le confronter à l'avis d'un plus grand nombre de personnes (car pour l'instant, je n'ai pu le confronter qu'à celui de mes parents qui est assez catégorique et sans appel...).
       
      Dans une société, la prostitution est-elle nécessaire, bonne, mauvaise, un mal pour un bien, utile, dangereuse, dégradante... ?
       
      Avez-vous déjà eu recours aux services d'une prostituée/d'un gogolo ou avez-vous déjà pratiqué des relations sexuelles pour de l'argent ? Quel a été votre ressenti ?
       
      Pensez-vous que la prostitution devrait-être interdite, légiférée, encadrée, laissée dans la situation actuelle... ?
       
      La prostitution est-elle moralement acceptable ? Je parle ici de dignité humaine.
       
       
      Pour ma part, j'ai tendance à penser qu'il ne faut pas l'interdire mais qu'au contraire, il faudrait ré-introduire des maisons closes (comme c'est le cas en Espagne et en Belgique, me semble-t-il) dans lesquelles les femmes pourraient travailler dans des bonnes conditions de confort et d'hygiène, dans une structure légale qui leur donnerait accès à un salaire fixe, une médecine du travail, une reconnaissance sociale (car il n'y a pas, à mon sens, de sous-métier), une couverture sociale, etc.
      Ce qui me dérange avec la prostitution, c'est tous ces mac qui se font une thune pas possible sur le dos de gamines (pas forcément mineures, mais disons des jeunes femmes) exploitées qui n'ont pas forcément leur mot à dire et je pense qu'un instituant un cadre légal à la prostitution, ça va réduire considérablement le nombre de ces commerces (à défaut de pouvoir les tuer véritablement). Si au contraire on bloque tout, j'ai peur que ces business explosent.
      Après, je ne connais personnellement aucune prostituée et il est fort possible que la vision qu'on en a est pleine de préjugés dus à une mauvaise information (voire carrément une désinformation) sur ce milieu et le peu d'intérêt qu'il suscite chez les journalistes, les politiques, etc.
       
       
      Voilà.
      Mon avis n'est pas gravé dans le marbre et est sans doute contestable. Donnez le votre, le débat épineux est ouvert.
    • Par gugus92
      C'était il y a quelques années, j'étais invité chez des amis près de Nantes pour passer quelques jours festifs, à base de visites du coin et d’apéros bien sentis en soirée. J'arrive en soirée par le train une jeudi soir, assez motivé à l'idée de passer quelques bonnes soirées qui me changeront un temps de la vie parisienne.
       
      Le couple d'amis que je viens retrouver m'attendent à la gare et me conduisent dans leur appartement d'une cinquantaine de mètres carré, une seule et immense pièce avec cuisine séparée.
       
      La soirée commence, on discute de tout et de rien, je suis content de les revoir, de me mettre à jour sur les potins portant sur nos connaissances communes. On fait simple : charcutaille, fromage et vin rouge, le tout après quelques bières. On finit par se coucher, eux tous les deux d'un côté de la pièce, et moi dans un matelas prévu à cette effet à l'autre bout. Le vin aidant, je m'en vais retrouver Morphée sans attendre.
       
      La nuit passe sans encombre, le lendemain je suis réveillé par de légers bruits émanant de l'endroit où se trouve mon couple d'ami. D'emblée je sais en mon fort intérieur qu'ils se font du bien. J'ai très envie d'aller aux toilettes mais les bruits presque étouffés, ou plutôt voulant être étouffés pour ne pas me réveiller, titillent ma libido et me donnent une érection d'enfer. En grand samaritain je fais toujours celui qui dort et profite de la semi pénombre pour les observer se faire des papouilles au travers de mes paupières mi-closes.
       
      J'ai l'impression qu'elle est sur lui. Je la vois se déhancher, s'auto-modérer pour gérer sa vitesse et éviter de faire trop de bruit. Elle réussit plutôt bien cette phase, jusqu'à ce que, au bout de longues minutes, elle se fige pendant de longues secondes avant de retomber sur le lit. S'ensuit des échanges murmurés que je suis trop loin pour comprendre, J'imagine mon ami négocier sa jouissance, maintenant qu'elle a eu satisfaction. Je ne vois plus très bien car ils ont bougé sur le matelas, changeant de position. J'ai une trique d'enfer, que je n'ose toucher car j'ai aussi très envie de faire pipi et mes sens sont en alerte, alimentant mon imagination. Je tente de me référer aux bruits, aux sons qui parviennent jusqu'à moi : que fait elle, le masturbe t elle? ou est elle en train de lui faire une fellation? Je ne le saurais sans doute jamais.
       
      Quelques longues minutes plus tard, j’entends de l'agitation. Leurs ébats sont finis, l'un des deux est allé à la cuisine, j'entends des bruits de vaisselle qui s'entrechoque discrètement. Je laisse passer mon érection un peu gênante et je me lève à mon tour pour aller aux toilettes, comme si de rien n'était. Une fois dedans, je me soulage et j'hésite presque à céder à une branlette salvatrice, vu que j'étais encore tout émoustillé par mon imaginaire. Par égard envers mes amis, je parviens à me retenir et revient parmi eux.
       
      Ne laissant court à aucune ambiguïté, j'arrive en m'étirant et pousse un viril "Ah j'ai dormi comme un bébé moi!" qui eut le mérite de les faire sourire. J'avais réussi mon coup, ils ne soupçonnaient visiblement pas que j'ai pu assister (de loin) à leurs ébats.
       
      On prend le temps de déjeuner, de se réveiller, on joue un peu à la playstation jusqu'en début d'après midi où l'on doit se préparer pour aller retrouver des amis, dont une fille avec qui j'étais sorti étant adolescent qui était venu faire ses études dans les parages.
       
      Les retrouvailles se font, c'est sympa, on va jouer au bowling le reste de l'après midi, avant d'aller manger dans un fast-food et finir nos pérégrinations dans le centre ville dans un pub tendance table qui colle où la bière coule à flot. La journée est sympa, l'ambiance était un peu tendue au départ, surtout quand on retrouve une amourette de l'adolescence avec laquelle il n'y avait eu que de timides échanges de baisers et une partie de touche-pipi qui m'avait valu une rupture à l'époque. Les années avaient passé, on avait eu des nouvelles par personne interposée et passer le cap de la gêne, on avait passé une bonne journée, sous le sceau d'une certaine complicité.
       
      Cette fille que je nommerais "Armelle" était devenu un petit bout de femme brune au visage agréable, dotée de quelques rondeurs, notamment au niveau des fesses (désolée mesdames) et d'une poitrine tout à fait sympathique. Tout au long de la journée je m'étais rendu compte qu'elle était rigolote et tout à fait dans notre délire festif.
       
      Bref ce fut une bonne journée et une bonne soirée de retrouvaille.
       
      La nuit étant avancée, il était décidé de revenir à 4 dans l'appartement de mon couple d'ami, après s'être séparés d'une partie de la bande. Il y avait les propriétaires des lieux, Armelle et moi-même.
       
      Armelle habitait un peu en dehors de la ville, et au vu du week end annoncé, avait prévu des affaires avec elle pour dormir dans l'appartement de notre couple d'ami commun. Les discussions commencèrent, les vannes, et j'avais l'impression qu'Armelle regardait souvent dans ma direction. M'étant souvent fait des idées sur ce genre de chose par le passé avec d'autres filles, je me contentais de rester moi-même. D'autant qu'elle semblait traverser une relation un peu compliquée avec quelqu'un, vu les allusions quelle faisait de temps en temps à ce propos.
       
      A quatre, nous discutions de tout et de rien, le sommeil ne tarda pas à nous gagner. Armelle me demanda si cela me gênait de partager le lit dans lequel je dormais, en tout bien tout honneur. Elle partit se changer dans la salle de bain tandis que de mon côté je me changeais sur le matelas. De l'autre côté de la pièce nos amis se changeaient rapidement en se faisant des papouilles d'amoureux.
       
      - Bonne nuit! me dit elle après un regard en coin. Je coupais la lumière et je lui rendais la pareille.
      - Bonne nuit fais de beaux rêves!...
       
      Je me mis à somnoler, perdu entre la conscience et l'inconscience. Je ne savais pas trop si des secondes ou des minutes s'étaient écoulées mais comme la veille, je distinguais le même genre de bruits étouffés provenant de l'autre côté de la pièce. J'imaginais sans peine mon couple d'ami, impatients de faire l'amour ou de se faire des caresses, attendant qu'Armelle et moi cédions au sommeil pour satisfaire leurs pulsions dans une discrétion relative. J'entendais des souffles et des soupirs, et me mit à avoir de nouveau une imposante érection qui rendait mon caleçon tout étroit. Ils prenaient leur temps, se faisant discrets pour ne pas nous réveiller, ou par peur de se faire prendre comme des bleus.
      De mon côté, je me caressais, presque plus frustré que la veille puisque j'avais une fille à mes côtés, sans pouvoir rien faire, condamné à m'endormir avec la béquille. J’entendais toujours des halètements, des bruits de respiration. Il me fallut quelque minutes pour comprendre qu'Armelle ne dormait pas non plus. Elle était sur le côté, dos à moi et au vu de ce que j'entendais, elle se caressait elle aussi au son des ébats de nos amis...
       
      Je me caressais aussi, le plus discrètement possible, évitant de faire voir que moi aussi j'étais réveillé, tous mes sens focalisés sur Armelle que j'entendais se faire du bien, le souffle de plus en plus chargé d'excitation jusqu'au point de non retour.
      Cette pensée était enivrante, je ressentais sans doute l'effet des phéromones sexuelles présentes dans la pièce et je manquais moi aussi de jouir dans mon caleçon, refrénant mes caresses sur mon sexe maladroitement. Me concentrant pour ne pas activer les muscles de mon périnée et déclencher l'expulsion de mon jus. Après de longues secondes, n'entendant plus de bruit de part et d'autres, je décidais de me laisser aller difficilement au sommeil, le caleçon souillé de pré-sperme, et du sexe plein la tête.
       
      Je me réveillais le lendemain au côté d'Armelle endormie. Notre couple d'ami était dans la cuisine, je décidais sans faire de bruit d'aller les rejoindre pour prendre le petit déjeuner avec eux. Il n'était pas très tard et du coup, ils s'étaient motivés pour se lever, s'habiller et aller faire quelques courses au supermarché pour ne plus y revenir le reste du week end. Au moment de mon arrivée, ils étaient en train de laisser un mot sur la table de la cuisine pour nous prévenir de leur absence. On but un café tous les trois avec deux trois tartines beurrées et ils me laissèrent maître de leur appartement et du sommeil d'Armelle.
       
      Je revins près d'elle pour fouiller mon sac et prendre deux trois affaires propres en vue d'une douche et je la trouvais réveillée, une peu décoiffée.
       
      - Je vais prendre une douche, il reste du café si tu veux. Ils viennent de partir faire des courses!
       
      Et je pris la direction des sanitaires. C'était un coin douche à l'italienne protégé par une porte-vitrée, et d'un coin WC-lavabo. L'eau sur la peau était un bonheur absolu, procurant de délicieuse sensation, détendant chaque muscles de mon corps. Évidemment je repensais au début de nuit, à mes amis qui s'étaient fait plaisir, à mon ex qui s'était caressée et je sentis une érection arriver rapidement. L'eau qui ruisselait sur ma verge tendue contribuait à mon excitation, et plus ça allait plus je repensais à l'immense frustration que j'avais connu la veille dans le lit. Les sensations étaient bonnes, je n'aspirais qu'à jouir, je pris en main le pommeau de la douche pour m'arroser le dessous des testicules, décuplant le ressenti de ma masturbation.
       
      Évidemment c'était pas forcément discret puisque l'eau ne coulait plus vraiment pareil. J'entendis du bruit dans la salle de bain, décidément je n'y arriverais pas pensais-je. C'était Armelle qui venait faire pipi... Je calmais le jeu, mon érection surdimensionnée de nouveau frustrée.
      Je ne faisais pas de bruit. Avait elle entendu ou compris ce à quoi je m'occupais? De longues secondes passèrent... Je me demandais ce qu'elle pouvait bien faire.
       
      - Toi aussi tu les as entendu hier soir? me dit elle au travers de la douche.
       
      J'étais un peu décontenancé, mais je répondis au tac au tac
       
      - oui.. C'était excitant.
       
      Je repensais à elle, qui s'était donné du plaisir égoïstement de son côté. Puis, sans attendre je vis la porte qui s'entrouvrit et Armelle devant moi, nue. Ce n'était pas un canon de beauté, elle avait des rondeurs discrètes mais mal placées, une chatte bien rasée laissant apparaître un tout petit toupet au dessus du clitoris, des seins moyens mais fermes. Cela lui allait bien au final.
       
      - Dis donc... Quelle érection... Je vois que ça t'a excité... Tu m'as entendu me caresser? C'est ça qui te met dans cet état ou c'est les ébats de nos amis??... Allez fais moi une place que je prenne ma douche avec toi...
       
      Je m'écartais pour lui laisser un peu de place. La situation faisait que je bandais comme un taureau. Je lui tendais le pommeau de la douche.
       
      - il faut que je me lave après l'excitation d'hier soir. Je t'ai entendu aussi tu te caressais mais ça a du te frustrer de rester sur la béquille.
       
      Elle regardait mon sexe.
       
      - Bin vas y... Continue... Je sais ce que tu faisais dans la douche, je suis pas idiote. Moi aussi je me masturbe avec le pommeau de la douche parfois. Allez branles toi ça ne me dérange pas... Je comprends que tu sois dans tous tes états.. Après une telle frustration.
       
      Hésitant, je reprenais ma bite en main et commençait à me masturber, je bandais fort mais se branler devant quelqu'un comme ça sur commande c'était pas évident. Elle gardait ses yeux plongés dans les miens, le pommeau laissant couler de l'eau contre ses seins. Je remarquais ses tétons gonflés. De temps à autre elle baissait le regard sur ma main qui astiquait mon sexe.
       
      - Attends je vais t'aider.
       
      Elle dirigeait le pommeau de la douche sur ma verge, frôlant mon sexe avec son poignet.
       
      - Tu faisais comment avant que j'arrive.
      - Heu comme ça! Et je guidais sa main pour que le pommeau oriente l'eau sous mes bourses. Mais bon laisse moi me concentrer c'est pas facile de se masturber devant quelqu'un sur commande...
       
      Elle sourit, sans doute satisfaite de l'effet de gêne qu'elle provoquait. Les sentiments se mélangeaient et j'étais partagé entre le côté excitant de la situation et tout un tas d'autres choses. Je ne savais pas ce qu'elle voulait, j'étais très gêné. Elle avait un copain, elle était entrée nue dans la douche avec moi, me demandant de me branler devant elle. Si elle avait voulu plus, elle m'aurait dit de la prendre dans la douche, mais non... Les idées et les sentiments de gênes se bousculaient au portillon.
       
      Elle devait le sentir puisque d'un coup elle s'approcha de moi et m'embrassa les joues, puis les lèvres, avant d'introduire doucement sa langue dans ma bouche pour la mêler à la mienne. Puis je sentis une main qui repoussa la mienne pour se placer sur ma verge et faire des mouvements de va et vient.
       
      Là c'était clair. C'était elle qui me branlait. Elle me murmurait quelques mots à l'oreille. "Je vais t'aider je t'ai dit". Elle m'embrassa dans le cou et je sentais ses doigts courir sur ma verge tandis que maladroitement le pommeau de la douche envoyait un jet d'eau tiède sur mes testicules. Cette fois, les sensations étaient différentes et l'excitation prenait le pas sur la gêne.
       
      - ça va mieux là on dirait... Me dit elle, avec un regard un peu taquin.
      - Ça, on peut le dire...
       
      Je ne savais plus quoi lui dire, je sentais mon plaisir qui montait et je me laissais faire égoïstement, comme pour rembourser la frustration des deux soirées précédentes.
       
      Elle s'accroupit devant moi, au départ je pensais qu'elle allait me sucer, mais non... Je la vis mieux prendre mon membre en main et me masturber avec vigueur, tout en faisant attention à bien arroser mes boules avec le jet d'eau... Je sentais le plaisir qui arrivait à grand pas, je n'allais pas tarder à exploser.
       
      - je suis sur que tu voudrais que je te suce maintenant que je suis là... Accroupie devant toi...
       
      Putain je rêvais éveillé... Moi qui était parti pour me masturber seul dans mon coin, je débarquais en plein film porno. Je ne répondis pas à sa phrase, après tout elle ferait bien ce qu'elle voudrait.
       
      Je sentais monter le plaisir et je ne voyais toujours pas ses lèvres approcher de mon sexe, comme si elle voulait me torturer par la provocation. Je la voyais qui souriait et qui me fixait dans les yeux, provocante. C'était divin j'allais jouir, je sentais la tension monter, dans mon bas ventre, je m'appuyais sur le mur, alors que la jouissance montait par vagues, poussant mon bassin vers elle pour détacher au maximum mon sexe qu'elle puisse bien le masturber. Elle me fixait toujours de ses yeux gourmands, provocante à l’extrême... Puis sans prévenir elle ouvrit la bouche et tout en continuant les va et vient de sa main, tendit sa langue pour offrir quelques caresses timides sur le bout de mon gland. Effet garanti après tant d'excitation. Je sentais que j'allais jouir dans quelques instants.
       
      - Armelle... J'en peux plus, je vais jouir !...
       
      Je me contractais, le dos en appui sur le mur et le sexe tendu, branlé par la main d'Armelle, mon bassin totalement balancé vers l'avant. Ma sève montait d'un coup, et elle restait toujours là, accroupie devant moi, à me lécher timidement. Je venais de la prévenir et je sentais les premiers jets arriver.
       
      - Ahhhh... Ahhhh....
       
      Elle ne bougeait pas mais ralentit un tout petit peu ses mouvements. La première giclée sortit d'un coup et lui macula la joue, la seconde n'eut pas le temps de sortir que je vis Armelle entourer mon gland avec ses lèvres. J'étais en train de jouir dans la bouche de la fille qui quelques années plus tôt m'avait largué parce que j'avais mis un doigt dans sa culotte. Il y eut trois quatre autres giclées que je ne vis pas sortir. Elle ralentit le mouvement de sa main, sur ma verge devenue sensible et de son autre main coupa l'eau, voyant que mes testicules n'en pouvaient plus... C'était divin... Elle ne bougeait presque plus, mon gland était dans sa bouche chaude et humide et je l'entendais déglutir... Elle était en train d'avaler ma semence... Je nageais en plein bonheur, me contentant de « ahhh » et des « ohhh » discrets pour manifester mon contentement.
      Elle me regardait dans les yeux, toujours accroupie, mon sexe dans sa bouche. Je ne bougeais plus, les extrémités pleines de fourmis par ce que je venais de vivre. Je sentais sa langue douce sur mon gland hypersensible et je voyais sa tête, faisant de légers va et vient. On resta comme cela de longues minutes, avant que je me remette à bander. Sa bouche ne quittait pas ma verge et cette fois, elle la rentra entièrement dans sa gorge chaude, imprimant les va et vient sans l'aide de ses mains, juste en prenant appui sur mes fesses. J'étais redevenu dur, et je sentais le plaisir arriver.
       
      - Ohhh... si tu continues je vais jouir à nouveau... Je suis tellement excité... lui dis je... Pour toute réponse elle me regarda, me fit un clin d'oeil et m'avala de plus belle. Cette fois je ne me posais aucune question, je surfais sur la vague de plaisir et me laissa aller. Comme une experte de la fellation, elle me mena en quelques minutes aux portes de la jouissance. Je sentais un déluge de sensations, ses lèvres autour de ma verge qui me branlait littéralement, puis sa langue qui roulaient des pelles à mon gland, je n'eus même pas le temps de la prévenir que je jouissais à large jets qu'elle avala au fur et à mesure, avec des bruits de contentement.
       
      Elle déposa un bisous sur le bout de mon gland, se releva et m'embrassa avec le goût de ma semence dans sa bouche.
       
      - La première c'était pour te soulager de la frustration endurée hier soir …
      - et la deuxième ?
      - Pour mon plaisir... Pour me faire pardonner du prétexte con pour lequel je t'avais largué... Il y a quelques années...
       
      Elle m'embrassa... J'étais sur le cul...
       
      (La suite viendra si vous la voulez...)
×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.