Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Mariveau

Ton corps est ma toile.

Recommended Posts

Tu es allongée, couverte de ta sublime nudité, devant mon chevalet

On ne peut détacher son regard, de ses yeux azurs, ma main tremble, je

Ne suis qu’un peintre sans talent, sans argent

Caressant ma toile de mon pinceau, je dessine tes courbes

Oniriques de ton corps de déesse. Toi ma Muse, objet de mes

Rêves, tu es devant moi, lascivement offerte à mon regard.

Pour cet instant je me damne, tu es si belle quand tu me

Souris avec ton regard mélancolique, si doux et si intense.

Est il plus bel instant pour le peintre de rencontrer sa Muse.

Sensuelles sont les courbes de ton corps, lignes parfaites

Tentations de mon âme, tentations de mon esprit, tentation de mon cœur

Mutine tu te fais, jouant de ton corps pour provoquer mes sens.

Avec passion je trace sur la toile mon désir pour toi

Tu es ma Mona Lisa, tu es ma Vénus

Ointe de ta sensualité, le doux vélin de ta peau brille d’une

Intense lueur de sensualité, féline et sauvage je me

Laisse aller à bien des rêves impudiques

Emporté dans mes fantasmes

Sur ma palette, je prépare les couleurs qui transcenderont ta beauté

Unique modèle de ma vie, tu provoques en moi bien des tourments

Révélation du Paradis sur Terre, je trace sur ma toile ta silhouette si belle

Ton regard me trouble, mais mon pinceau s’affermit

Avec souplesse et puissance, délicatesse et douceur

Pour une nuit avec toi, je vendrai mon âme au diable

Emporté par mes sentiments, tu apparais divine sur ma toile

Ardente vision de la passion, tu provoques en moi tant d’émotion

Un feu dévore mon âme, brulure sublime de mon cœur

Je suis subjugué par ta beauté et ta douceur

Envoutés par ton parfum et tes arômes

Désir est le moteur de ma main

Embrouillé est mon esprits par tant d’envie

Soumis à ta beauté révélée

Sans toi je ne suis rien,

Inutile je me sens, lorsque tu n’es point là

Nue devant mon chevalet, posant sans pudeur

Écoute ma supplique,

Reste près de moi, laisse moi devenir ton

Amant et peintre

Il n’est point un instant que je ne pense à toi

Libérés de nos chaines, nous nous abandonnons

En une étreinte sans limites,

Sur ton corps je dessine les arabesques de mon désir

Que de plus merveilleux que de sa Muse être amoureux

Unissons nos corps en un sabbat érotique

Il ne peut y avoir aucun retour,

Sans toi il n’y a point d’amour

Sur tes lèvres, j’ose, je dépose les miennes

Embrassons-nous, et faisons l’amour

Donnons-nous aux dieux de l’amour

Éros et Aphrodite, nous guident

Nul ne peut nous juger, car la passion nous anime

Oublions les préjugés et abandonnons-nous à notre désir

Totale est notre envie, totale est notre folie

Reine de mes rêves,

Écoute mon amour,

Partons pour un voyage sans fin

Acceptons cette évidence, amoureux nous sommes

Sensuelle étreinte, je te serre dans mes bras

Sensuelle étreinte, en toi je m’immisce

Intense sensation, nous nous donnons l’un à l’autre

Orgasmes sublimes et puissant

Nous sommes devenus des Amants

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest kat78

texte vraiment magnifique et émouvant à la fois

merci à toi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.