Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Joueur988

Aveuglément...

Recommended Posts

Merci de votre indulgence et de vos commentaires sur ce premier début d’histoire.

Mon amante, tu es si impatiente, je dois t'inculquer le goût de l’attente,

Mon amante, tu es si avide, je ne peux pas toujours combler seul tes vides..

A toi mon amante l'histoire de cette initiation. Interviens quand tu veux.

Tes poignets sont maintenant liés par un bandeau de soie noire, de la même soie noire qui couvre tes yeux.

Tu ignores ce qui t’attend.

Collé contre toi, je te tiens par le bras et te guide dans un lieu que tu ne connais pas.

Tu es dans le noir.

Tu souris, amusée et confiante.

Parfois un bruit de porte, le brouhaha lointain d’une conversation, des tintements de verres indistincts.

Nous marchons. Le bruit de tes talons est complètement étouffé. De la moquette sans doute. Une atmosphère feutrée.

Je t’embrasse dans le cou, te susurre à l’oreille quelques tendres obscénités, te fais languir.

Mon autre main papillonne au bas de ton dos, tantôt caressante tantôt pressante. Elle t’effleure par instants le haut de la cuisse sous ta courte robe d’été.

Je t’arrête, pousse une porte et te fais entrer.

Silence.

A nouveau quelque pas, puis je te pousse sans ménagement.

Tu heurtes un obstacle du bassin, tu crois trébucher, tombe le nez dans d’épais coussin, le cul en l’air, en appui sur un large dossier de cuir confortablement rembourré.

Tu ris, nous avons un peu bu.

Tu me sens derrière toi, debout. Mes deux mains sur tes hanches te rassurent.

Je sais que tu attends de moi les caresses impérieuses auxquelles je t’ai habituée.

Je m’éloigne,

Mets de la musique, du genre lancinante,

On perçoit cependant quelques bruits étouffés dans une autre pièce.

Tu devines à nouveau ma présence derrière toi.

Puis tu sens ta robe remonter infiniment lentement sur tes fesses, dévoilant ton cul, nu

Ta main va se poser au bas de mon dos. Puis je sentirais ta queue, dure et enflée. Elle longera la raie de mon cul, s'attardera à l'entrée de ma chatte, écartera mes lèvres, sans vraiment me pénétrer, remontera vers mon trou sombre, tentera de le forcer. J’en coule, j’en tremble, j’en gémis, te cherche du regard malgré l'obscurité...

Je laisse couler sur ta raie un filet de salive, la répand largement en massant fermement ton oeillet.

Je te sais vacillant entre l’espérance et l’inquiétude d’une brutale prise de possession de ton cul avide.

J’en ris et m’écarte, prolongeant to supplice.

Je contourne le profond fauteuil de cuir, te saisis les poignets pour en défaire le lien.

Je te sens presque déçue,

Mais l’instant suivant, t’étire les bras, et rattache vivement chacun de tes poignets à un pied du fauteuil.

Pour moi, le spectacle est envoutant, superbement obscène. Tu halètes doucement, soumise à tes entraves.

Avec tes talons hauts touchant à peine le sol et ta robe relevée juste au dessus du cul brillant d’humidité, on dirait la victime consentante d’un viol abandonnée par son bourreau.

C’est d’abord le bruit, l’air fendu suivi du claquement, qui te surprend et t’intrigue.

Puis, comme un instant après, la sensation, pas vraiment douloureuse, mais cuisante, presque humiliante, du soudain échauffement sur ta fesse droite.

Instinctivement, par un mouvement réflexe, tes cuisses se serrent violemment.

Alors que ton cerveau te semble comme tétanisé par les émotions et les interrogations qui se télescopent, la cravache te cingle à nouveau, fesse gauche.

Fesse droite, fesse gauche, une pluie, un orage, un feu d’artifice.

A chaque coup la contraction de tes cuisses engorge ton clito

Alors que, tes esprits revenus, tu as compris et vas pour te rebeller, dire ton refus, ta colère, les coups s’arrêtent remplacés par l’infinie douceur de mon souffle sur ta peau rougie et l’incroyable onde de chaleur qui te submerge et t’emporte.

Je me penche vers ton visage, t’embrasse tendrement le creux de l’épaule, le cou, les yeux.. passe la main dans tes cheveux et te chuchote à l’oreille

« Uniquement par amour pour toi et pour notre plaisir ;

C’est toi qui décides ; Un seul mot de toi et tout s’arrête…

Si tu es d’accord, choisis le mot qui sera notre signal…»

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Eva96

Et bien surprise qu'il n'y ai eu aucun commentaire !

J'aime beaucoup beaucoup ce début qui annonce une suite des plus croustillante.

Un grand bravo et merci !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Eva,

ça me fait très plaisir, je commençais à me dire que mon récit avait laissé tout le monde indifférent.

La suite bientôt donc..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

...

Ca tourne à toute vitesse dans ma tête, et j'oscille encore entre ma colère réflexe, le sentiment d'outrage, et une vague de sensations nouvelles et de sentiments confus. Mon visage est empourpré et les fesses me cuisent, mais c'est de mon entrecuisse qu'irradie une chaleur jusqu'ici inconnue qui me submerge et me fait couler comme une fontaine. Mon clitoris me semble comme agité de spasmes, il tressaille entre mes cuisses presque tétanisées et lance de violentes décharges dans tout mon corps et mobilise tous mes sens, m'isolant de toute perception extérieure.

Rien cependant, de commun avec l'orgasme. En tout cas pas ceux que j'ai connus.

La douceur de ta voix se fraie lentement un chemin jusqu'à ma conscience.

Elle me rassure et m'apaise. Tu me dis que tu m'aimes et je sens ceet amour comme une onde de douceur enveloppante.

Je reprends mon souffle, comprends que c'est un jeu, ton jeu, un jeu de l'amour.

Je n'ai plus maintenant qu'une envie, qu'une pulsion : que tu me baises, là, brutalement, de toute ta puissance.

"Baise moi..

Je t'en prie, baise moi"

Je jouis de chaque instant de cette proximité si particulière.

De fines goutelettes de sueur ourlent tes lèvres. Tu halètes et ton coeur bat la chamade comme un petit animal effrayé.

Tu ne bouges plus

Tu es plus belle que jamais.

Enfin je t'entends dans un souffle me réclamer l'assaut libérateur.

Mais ce n'est pas mon projet. Et tu n'es pas au bout de tes surprises.

"Un mot te dis-je, ou je m'en vais"

Enfin, après un interminable silence, tu me donnes la clé de ta soumission :

"Surprise"

Tiens donc! Parfaitement à propos.

Je t'embrasse tendrement, je t'embrasse passionément,

Je te parcours de baisers légers comme des frissons, glisse sur ton cou, tes épaules, ta nuque, longe ton flanc gauche, effleure tes reins, remonte ta colonne de la pointe de la langue, papillonne à nouveau, ici et là, me redresse et contemple un instant les fremissements de ta peau..

Et la cravache s'abat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • Contenu similaire

    • Par Weby
      Bonjour,
      Voici la liste des rubriques sur les vidéos et photos intimes du jour sur Confession Intime
      Vidéos Intimes du jour
      Photos intimes du jour
      Vidéos gratuites
      Extraits de films gratuits
      Sexe Gratuit
      Merci de votre attention.
      Amicalement
    • Par Weby
      Bonjour,
      Voici la liste de nos partenaires dans la rubrique "Histoires et Confessions érotiques":
      Je ne sais plus où j'en suis. Je me donne entièrement à sa bouche. Je sens ses mains sur ma nuque, il me caresse tendrement la nuque et je sens mon ventre qui se contracte. Jamais je n'ai senti ça. Et je sens qu'il bande. Il est en jogging et c'est tout dur contre moi. Il m'embrasse le cou, descend le long de ma gorge, et je sens ses mains qui se collent à mes fesses....
      https://www.confession-intime.com
      Elle obéit, toute honte bue, la chatte et le cul à bonne hauteur. Reprise des caresses de l’homme sur sa fente et sur son anus. Maria s’attend à tout. Finalement, c’est une levrette qui commence la bite à fond dans la chatte détrempée et de grand coup de butoir, les couilles cogne sur ses cuisses, claques sur les fesses en rythme..
      https://www.histoires-intimes.com
      Site de CI destiné aux petites confessions en tout genre, vous pourrez lire des confessions accompagnées de photos amateurs d'internautes dans de nombreuses catégories du site. Vous aussi partagez vos aventures et vos fantasmes avec vos photos...
      https://www.qonfession.com
      S’il tournait la tête dans ma direction, il s’apercevrait que mon érection déformait mon peignoir. Mon sexe était tellement tendu qu’il en faisait mal, une douleur si subtile et délicieuse qu’elle en devenait obsédante. Plus rien ne comptait. Ma volonté de soulagement était centrée sur la raideur de ma verge et les frissons électriques de mes couilles...
      https://www.romance-x.com
      Visitez notre partenaire :
      Rêvebébé
      http://revebebe.free.fr
      Ma confession est simple: Je suis amoureuse de mon prof de maths !! Il est arrivé cette année. Je suis en 3ème. Grâce à lui, je bosse mes maths (moi qui était plutôt médiocre). Je veux être la meilleure pour me faire remarquer. Il est jeune, dynamique, pédagogue. Il a un petit bouc trop mignon !!! Quand il écrit au tableau, je ne peux m’empêcher d...
      Vos Confessions (site de confessions tout public)
      http://www.vos-confessions.com
      Merci de votre attention.
      Amicalement
      Confession Intime
    • Par Weby
      Bonjour,
      Voici la liste de nos partenaires dans la rubrique "Annuaire de qualité référençant les sites gratuits":
      Un des meilleurs annuaires du web adulte. Une mine d'or de sites sexy avec une sélection très stricte pour apparaitre sur Sexy Nice, cat annuaire sexy refuse tout site comportant des pop-ups...Si vous cherchez des vidéos sexy, des photos sexy ou bien meme des histoires sexy, alors faites un tour sur Sexy Nice...
      https://www.sexy-nice.com
      L'annuaire sexe du sexe gratuit. Visitez cet annuaire très fréquenté par les internautes afin de trouver du cul facilement et gratuitement...Photos sexe, vidéos sexe, site d'histoires sexe...etc etc
      https://www.beesexe.com
      https://www.coossin.com
      https://www.1sexe2.com/porno.php
      Merci de votre attention.
      Amicalement
      Confession Intime
    • Par Doucerêverie
      -Ahhhhh

      Un gémissement lui échappa. Elle ne se rendit compte du fait qu'elle avait gémi que lorsqu’elle entendit ce son presque venu d’ailleurs… Doux, délicat… C’était comme si sa bouche avait voulu exprimer à sa manière ce qu’elle-même n’aurait pu expliquer, commenter…

      A cet instant précis tout ce qu’elle aurait pu dire c’était qu’elle se sentait bien… Toute bien… Un tel bien être… Une sorte de paix…

      -Chéri… S’il te plaît… Reste encore un moment comme ça… Ne bouge pas… Me délecte… , dit-elle en l’enveloppant d’un regard à la fois empli de paix et de joie mais où s’ajoutait aussi une petite once de crainte… Car elle voulait le garder… Là. En elle… Prisonnier de la chaleur et de l’humidité de son intimité… C’était tellement bon de le sentir comme ça en elle… Elle aurait voulu que cela dure une éternité… Cela faisait un moment qu’il n’avait pas été en elle et le manque s’était fait de plus en plus grand, l’envie était devenue de plus en plus irrépressible et intense…

      Elle se tortilla doucement, tourna légèrement la tête pour embrasser son avant bras… Il avait une main enfouie dans ses petites boucles, lui caressait les cheveux, l’apaisait et de l’autre main il maintenait fermement sa hanche en place… Mmmmh… Elle était toute heureuse… Profitait de cet instant pour laisser diffuser en elle cette sorte de plénitude que l’on peut ressentir lorsqu’on arrive à enfin avoir quelque chose que l’on a beaucoup et longtemps désiré…

      Il la regardait, ne la quittait pas des yeux, guettait le moindre de ses gestes et la moindre de ses réactions… Elle lui sourit se contorsionna presque pour venir déposer un doux baiser sur ses lèvres et lui fit oui de la tête… Oui, elle était prête… Oui, il pouvait bouger en elle… Oui, il pouvait maintenant la prendre comme il voulait… Et oui elle était à lui, rien qu’à lui toute à lui…

      -Ahhhh

      C’était irrépressible… Le sentir en elle comme ça l’excitait au plus haut point, la rendait toute chose, toute bien, toute touchée, toute émue, toute fière… Il s’était presque totalement retiré. Une petite moue prit vite la place de son sourire. Ow… Il suffisait qu’elle dise oui pour que l’instant d’après cherche à se retirer d’elle… Grr… Non…

      -Ahhhhhhh

      Il revint en elle fermement presque durement… Elle sentit ses pieds se tordre et pointer immédiatement en réaction à cet assaut… Elle avait l’impression que tout son corps était tendu, avide, en attente de lui… Il vint déposer un doux baiser sur son front et commença à faire des vas et viens amples qui lui arrachaient chaque fois un son… Mmmh… Elle savait qu'il aimait lui faire ça... Faire sortir de sa bouche de doux sons... Il alternait les vas et viens entre lents, puissants et rapides, forts et elle se tortillait, ondulait, se laissait aller à suivre ce rythme qu'il lui imposait et à gémir, ronronner, haleter pour lui... Une douce mélodie lui avait-il une fois dit...
×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.