Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • 0
Amarylis

Sexe amour et handicap

Question

Pourriez vous "craquer" pour une personne souffrant d'un handicap (aveugle , sourd , personne à qui il manque un membre , personne en fauteuil roulant) , tomber amoureux(ses) et avoir du désir pour elle/lui ?

Et svp je ne veux pas de réponse "politiquement" correcte , j'aimerais que vous repondiez avec franchise et sincérité , merci d'avance !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

23 réponses à cette question

Recommended Posts

Pour ma part, je suis sûre que je pourrais craquer pour une personne ayant un handicap comme pour une personne n'ayant pas d'handicap.

Tomber amoureux ou avoir du désir n'a rien avoir avec cela.

D'ailleurs en fait je suis déjà marié depuis longtemps et si le handicap un jour arrive dans nos vies, cela ne changera rien pour ma part.

Pour moi, l'amour et le désir ne sont pas lié à un défaut éventuel de l'aspect physique.

Simplement selon le type d'handicap, il faut que le couple réapprenne ensemble à faire l'amour.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tomber amoureuse, avoir du désir, oui, sans problème. Par contre assumer la situation, le regard des autres... je ne sais pas. C'est sans doute le plus emmerdant, cette question de regards un peu voyeurs, indécents, qui scrutent, qui jugent. Le handicap lui même me semble accessoire, puisque le corps compense de lui même.

Je pense que la vraie question, c'est plutôt "la différence" des autres, plus que que le handicap, en fait. Quelqu'un de vraiment moche, d'obèse, d'angoissé, etc ce n'est pas considéré comme un handicap, mais c'est pas différent dans les faits. :unknw:

Et plein de soi-disant handicapés sont mieux dans leur peau que bien des valides

Passons sur les personnes sans libido ou coincés, handicapés du sexe non reconnus, mais si répandus :D

Je trouve agaçant de toujours vouloir tout ramener à une norme, d'ailleurs subjective. Il y a quelque temps, je faisais le plein a une station d'hyper. Une fille en fauteuil, dépliage et pliage du fauteuil compris, a fait son plein plus vite que moi sur mes deux jambes, j'étais épatée. De la meme manière, un homme amputé, d'ailleurs très beau, très sportif, retirait sans complexe sa prothese de jambe à la piscine, pour ensuite sautiller à cloche-pied jusqu'au bassin et plonger gracieusement.

Si je compare à un monsieur agé, frèle et chenu aperçu dans la rue, chancellant, si frèle qu'une rafale de vent aurait pu le renverser: tandis qu'il progressait très lentement... :unknw:

Bref, je pense qu'on est un peu responsable de ce qu'on fait de sa vie, quoi, et que le reste suit plus ou moins.sexualité comprise. Bien sur, ça impacte: le sourd n'entend pas la bande-son qui accompagne désir et ébats, les mots d'amour, le non-voyant ne peut pas comtempler son partenaire, une personne avec des soucis moteurs est pê limitée dans ses mouvements. Il manque un truc, c'est un peu comme des trites sans sel. Mais est-ce si grave? :unknw:

Mais c'est surement plus facile de choisir d'aimer un handicapé, que de subir une personne valide devenue handicapée. Puisque dans le premier cas l'on choisit, et le 2e l'on subit un sort injuste.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Craquer? C'est sûr

J'avouerai même un petit faible pour les gueules cassées... Petite déjà, j'étais croque de Albator.. Le pirate borgne!!

Mais, en fait, ce que je trouve craquant chez un homme handicapé, c'est cette confiance affichée, ce point de vue forcément différent...

On pourrait penser à du maternage... Pas du tout!

Il émane d'eux une force qui ne laisse pas de place à ce genre délires..

Enfin, pour ceux que j'ai eu à rencontrer...

Ce qui est sûr, c'est que je garde un précieux souvenir avec un homme en fauteuil... Et que certains de mes amis sont handicapés

Du coup, je suis moins objective...

Gérer la relation sur le long terme? Aucune idée! Mais quand l'amour s'en mêle....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Tendre émoi

Difficile de répondre à une telle question tant qu'on à le bonheur de ne pas y avoir été confrontés...

Chacun réagit différemment...

Un de més meilleurs amis était handicapé, ado...

Il était devenu pour moi un copain ordinaire, et il m'est même arrivé de gaffer et de lui proposer des trucs qu'il ne pouvait pas faire...

Vous savez quoi ? Ça ne le choquait pas, il comprenait qu'il était de ce fait mon égal, une personne comme toute les autres, je ne mapitoyais pas sur son sort...

Et ce gars la avait une niak ! Bien plus fort.que bien des gens "normaux"...

Pour ma part, je n'aime pas quelqu'un pour son image, mais pour ce qu'il est vraiment, son caractère, sa gaieté, sa capacité à faire partager un rêve...

Il n'y à pas besoin de 2 mains, de 2 pieds ou 2 yeux pour ça...

Alors je veux croire que oui, je le pourrais...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest coquin9362

Pour en avoir fait l'expérience, je peux dire que oui

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais ils sont où tous ces gens dans la vraie vie ?????????

Ça se moque d'une personne en surpoids, ça rigole parce qu'on fait répéter un peu trop souvent parce qu'on entend mal, ça critique parce que ceci ou parce que cela...

Ça plombe des vies pour des broutilles, parce qu'on ne rentre pas dans le cadre, parce qu'on n'appartient pas à la "norme"...

Je voudrais bien voir tout ça IRL !!!!!

Perso, j'avoue qu'il y a des handicaps où je me sentirais vraiment pas à la hauteur, où j'aurais peur de pas savoir faire, etc...

Avoir un ami handi et un amant c'est deux choses différentes. Des amis handis, j'en ai eu, ça m'a jamais vraiment posé de souci (comme Tendre, la gaffe récurrente à mon amie aveugle à une époque où je commençais toutes mes phrases par "tu vois"... mais elle-même qui disait tout le temps "fais voir'... lol)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A mon avis, oui sans souci et je suis même prêt à croire que ça doit être vrai pour la majorité des gens. Mais là je te prends (hum... :P) au mot. Si comme tu l'énonces il s'agit de "craquer" et non pas de construire une relation durable avec une personne souffrant d'un handicap lourd, ce qui implique (à mon avis) de faire sien son handicap, d'appréhender la réalité de l'autre, ce qui peut mettre à l'épreuve ses propres sentiments.

Alors que juste "craquer" une fois et trouver que le handicap en question n'est pas "gênant" est plus facile car sans pression.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais ils sont où tous ces gens dans la vraie vie ?????????

Ça se moque d'une personne en surpoids, ça rigole parce qu'on fait répéter un peu trop souvent parce qu'on entend mal, ça critique parce que ceci ou parce que cela...

Ça plombe des vies pour des broutilles, parce qu'on ne rentre pas dans le cadre, parce qu'on n'appartient pas à la "norme"...

Je voudrais bien voir tout ça IRL !!!!!

Perso, j'avoue qu'il y a des handicaps où je me sentirais vraiment pas à la hauteur, où j'aurais peur de pas savoir faire, etc...

Avoir un ami handi et un amant c'est deux choses différentes. Des amis handis, j'en ai eu, ça m'a jamais vraiment posé de souci (comme Tendre, la gaffe récurrente à mon amie aveugle à une époque où je commençais toutes mes phrases par "tu vois"... mais elle-même qui disait tout le temps "fais voir'... lol)

Ben moi et les autres on est là aussi dans la vrai vie. Le vrai problème du handicap c'est l'acceptation par la personne, et c'est vrai que quand le problème est surmonté, cela devient pour eux une force, et ils sont encore plus rayonnant que les autres.

Et quand il n'est pas surmonté, la personne devient aigrie, et ces relations aux autres s'en ressentent.

IRL nous sommes un certain nombre à penser cela, malheureusement nous sommes noyés dans la foule des autres.

Ce qu'Ama voulait savoir c'est si on pouvait avoir un coup de foudre pour une personne atteinte d'un handicap et faire l'amour avec. Pas comment organiser ensuite la vie de couple en intégrant ce handicap.

Moi je pense que le coup de foudre va au delà de beaucoup de chose comme entre autre le handicap

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En lisant ce sujet je ne peux pas m'empêcher de penser à un ami :) Atteint d'une maladie dégénérative il a fini par succomber il y a quelques mois. Lorsque je l'ai connu, il y a à peu près... 6 ans, la maladie avait déjà altéré presque la totalité de la mobilité de ses membres inférieures, et seulement quelque temps après notre rencontre, il a dû se munir de cet outil fort en symbole, celui par excellence du handicap: le fauteuil roulant. Si ce post commence en versant presque dans le pathos lol la réalité était bien différente :) Cet ami à complètement changer ma vision du handicap. Et de bien d'autres choses sans doute.

Son contact m'a montré cette évidence que lui et moi étions des individus intègres et entiers à part égale et ce sans concession malgré sa diminution physique, mais malgré cette similitude substantielle, il m'a aussi confronté à ces difficultés, ces contraintes, ces questionnements, ces préoccupations quotidiennes que je n'avais pas. Ces mille et un faits qui définissent cette différence, et qui comme dans bien d'autres cas, finissent par se muer en facteur de marginalisation. Si la question de ce topic est de savoir, au fond, s'il existent des forces, des rayonnements plus forts que cette marginalisation? Alors, pour en avoir été témoin, ma réponse est oui.

Cet ami sans les renier, donnaient à sa maladie et son handicap des places qui n'empêchaient pas à ses mots de se faire entendre, ses actes d'être considérés à la mesure de ceux des autres. Une tranquillité terriblement contagieuse qui faisait briller sa gentillesse, sa jovialité, son humanité, son tempérament au même titre que s'il avait été valide. Avait-il une vie amoureuse? Oui et plutôt rocambolesque d'ailleurs :lal: Pas mal de filles sont tombées amoureuses de lui :lal: Je me souviens d'une fois où il avait refusé d'entrer dans une boîte de nuit parce qu'il avait aperçu de loin, une fille qui avait littéralement craqué, en nous expliquant tout gêné qu'il ne savait pas comment lui dire non sans la vexer :) Oui, il était amoureux d'une autre ^^

Là où je veux en venir, c'est qu'il a contribué à nourrir une certitude, qui a grandit par ailleurs et notamment ici, qu'ultimement tout se passe entre les personnes. Le contact, l'alchimie, le miracle, le courant, la symbiose parfois, insondable. Alors, je suis d'accord que la société et nombre de choses enclavent et empêchent que ce fil se tisse. Mais lorsqu'il est là, sans sentimentalisme à coucher dehors, aucune loi n'est assez prégnante pour le rompre. Ni celle du probable, du rationnel, du raisonnable, ni même du compréhensible et même en dépit dans certains cas de ce qui est souhaitable. Si les généralités existent, ce sont les cas particuliers qui ont le derniers mots. Ces histoires particulières qui, mainte fois, ont défié les clichés et réalisé l'impossible. Parce que l'humain n'est pas aussi superficiel qu'il le prétend, qu'il est fait d'une substance étonnante et que lorsque deux substances se reconnaissent, s'apprennent et s'éprennent l'une de l'autre… alors la question du possible prend une autre envergure.

Donc sans langue de bois, si quelqu'un par ce qu'il est me fait ressentir des choses fortes, alors un handicap n'est certainement pas un obstacle suffisant pour me faire renoncer…

Mode pavé lyrique OFF :grin:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Eva96

A vrai dire, c'est difficile de répondre avec certitude tant qu'on y a pas été confronté.

Le coup de foudre, une attirance pour une personne, c'est quelque chose qui va bien au delà du physique et d'assez irrationnel. Pour moi le physique, même s'il est important, reste au second plan. C'est avant tout la personnalité de la personne qui me fait craquer, son charisme.

Alors sortir avec une personne souffrant d'un handicap, ce n'est pas quelque chose que j'exclue, même si je n'ai jamais raisonné en ces termes.

Maintenant pour être totalement honnête, il y a handicap et handicap. Et nouer une relation amoureuse ou sexuelle avec une personne souffrant d'un handicap très lourd au niveau cognitif ça me parait très difficile notamment si ça rend impossible la communication. D'autant plus, si la personne est irresponsable de ses actes.

Pour les handicaps physiques :

Pour l'aspect purement sexuel, j'avoue que je me poserai beaucoup de questions d'un point de vue technique notamment si il y a paraplégie (perception du plaisir chez le partenaire, érection). Mais je suppose qu'avec de l'amour c'est un apprentissage qui peut se faire à deux pour trouver les chemins du plaisirs qui comblent chacun des membres du couple). Et qui sait, des adaptations à l'handicap physique peuvent être aussi l'occasion de belles découvertes, une nouvelle façon d'apréhender le plaisir.

Après, si la pénétration était impossible, personnellement, je crois que ça me manquerait beaucoup. Maintenant, une chose que m'a appris la vie, c'est que par amour, on se découvre des talents de patience et on accepte des choses qu'on aurait jamais cru possible auparavant, on se dépasse aussi...

Alors finalement pourquoi pas ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'ailleurs, à ce propos...

Vous en pensez quoi du service d'assistants sexuels propose dans l'Essonne?

Ils proposent une assistance pour un couple invalide, et des services " particuliers" pour les personnes seules en situation d'handicap....

Je m'interroge...

Mais comment ça marche?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je trouve dommage que ca devienne codifié. D'un côté, on interdit la prostitution, de l'autre on autorise ce genre d'actes?! :unknw:

Je précise que je ne suis ni pour ni contre: je suis très perplexe face à la société d'aujourdhui. Elles sont où, les libertés individuelles, les possibilités d'initiatives?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ok...

Mais dans le cadre d'un couple, je comprend qu'une aide extérieure puisse aider au confort physique de l'acte... Ne pas se faire mal, profiter du contact charnel....presque de l'ergotherapie, non?

Pour les personnes seules, effectivement, il y a déjà des offres sur le marché... Seule l'appellation de l'activité change... C'est faux-cul, oui !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ok...

Mais dans le cadre d'un couple, je comprend qu'une aide extérieure puisse aider au confort physique de l'acte... Ne pas se faire mal, profiter du contact charnel....presque de l'ergotherapie, non?

Pour les personnes seules, effectivement, il y a déjà des offres sur le marché... Seule l'appellation de l'activité change... C'est faux-cul, oui !

Dans le cas d'un couple, c'est curieux et assez humiliant, cette démarche, non??? :shok:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Oh que oui! j'ai déjà craquer pour quelqu'un en fauteuil, un nain une fois il me faisait craquer, tant de charme...je suis souvent happé par les gens qui dégagent un charme fou et peu importe le handicap, c'est une réponse sincère en tout cas .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

craquer pour une personne souffrant de handicap est à la portée de tout le monde.

Le souci est ensuite de s'adapter pour faire un bout de chemin avec celle-ci.

Je pense qu'à ce niveau, il y a moins de monde et beaucoup d'égoïstes, de gens imcapables d'adapter leur quotidien.

et par handicap, il y a toutes sortes de choses qui handicapent les humains...................

moi, j'en suis un!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans le cas d'un couple, c'est curieux et assez humiliant, cette démarche, non??? :shok:

Joliette , la réalité de certains personnes handicapées , c'est qu'on leur fait la toilette , qu'on leur apporte des soins , donc malheureusement pour elles , elles doivent bien souvent mettre leur pudeur de coté et accepter/admettre qu'elles ont besoin d'aide pour les gestes quotidiens de la vie intime .

Donc les aider , en transportant la personne sur le lit si c'est un homme par exemple , bien difficile pour sa femme de le faire seule alors qu'avec l'aide d'un ou deux auxillaires de vie ça devient simple , alors certes oui bien entendu c'est gênant mais ça peut permettre à des couples de retrouver une sexualité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand aux "assistants sexuels" qui existent déjà en Suisse et dans d'autres pays , il faut savoir que beaucoup de prostituées "classiques" n'acceptent pas de clients handicapés , parce qu'il faut qu'elle se déplacent chez la personne , parce que l'acte peut s'avérer compliqué enfin bref elles ont pas envie de se prendre la tête avec ça , d'ou l'utilité et l'interet de ces personnes .

Le métier d'assistant sexuel est une forme d’accompagnement spécifique qui consiste à raviver le plaisir sensuel, érotique ou sexuel chez les adultes en situation de handicap qui en font la demande. Sur le plan légal, cette activité est souvent assimilée à de la prostitution alors que ses promoteurs en jugent autrement. La demande vient plus des hommes que des femmes mais hommes et femmes n'attendent pas la même chose. Les demandes des hommes sont plutôt sexuelles alors que les femmes sont plus en attente de sensualité. L'accompagnement à la vie affective et sexuelle est apparu aux Pays-Bas en 1980. Cette pratique est par la suite apparue en Allemagne, au Danemark, et en Suisse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est une question assez difficile.

Mais il y a malheureusement plusieurs niveaux d'incapacité.

Apres il y a toujours ce premier regard et beaucoup ont plutôt pitié, plutôt que se dire :"tiens je coucherais bien avec elle.

Moi j'aime le regard d'une femme donc une aveugle pas facile de juger mais je ne vois pas après ce qui m’empêcherai de coucher avec une femme handicapée quelque soit son handicap du moment qu'il y a ce quelque chose qui me fait craquer

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.