Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Mariveau

Le phare de Ouistréham ( La remise 5)

Recommended Posts

Vincent se prépara avec hâte, jean noir, chemise noire, veston noir, la couleur qu’il affectionnait autant que Chris, il se parfuma avec son eau de toilette la Nuit de l’Homme prit un sac ses clés de voiture et sortit au moment où elle arrivait.

Elle sortit de son Picasso, belle comme le jour, elle aussi de noir vêtu, il ne voyait que son regard bleu azur, ils s’embrassèrent avec passion, fougue et tendresse mêlées.

Quelle soirée esclaffèrent ils, Vincent démarra et ils prirent la route de la côte normande, ils riaient, s’excitaient encore de leur soirée, au point d’assouvir sans attendre leur désir.

Vincent avisa un petit chemin bordée de ces haies caractéristiques du bocage normand , il conduisit la voiture sur 500 mètres jusqu’à un corps de ferme abandonné, il se stationna sous des pommier.

Sans attendre Chris déposa un baiser sur les lèvres de Vincent, un baiser de désir, offrant sa langue à ses assauts . Elle gémit son plaisir.

Pendant qu’elle l’embrassait, elle déboutonna le jean de son, libérant son désir. Sans attendre elle le prit en bouche et avec sa langue délicate excita son gland, glissa sur sa la hampe dressée et s’attarda sur ses bourses. Sa main délicate allant et venant sur son pieu.

Elle se retira et vint s’empaler sur ce membre, Vincent souleva sa jupe, elle ne portait rien dessous.

Elle eut un gémissement profond lorsqu’elle sentit sa verge large la pénétrer. Il déboutonna son chemisier, et s’empara de sa bouche des tétons dardés des seins délicat de son amante.

Vincent avait glissé une de ses mains, entre les cuisses de Chris lui gamahuchant son bourgeon dardés de plaisir.

Chris s’accroupit sur Vincent, bascula en arrière pour lui offrir la vue de sa verge allant et venant dans son vagin brulant. Il glissa deux doigts accompagnant sa verge Chris cria son plaisir, caressant son clitoris de ses doigts. Sous les cris des pies s’envolèrent troublées par les ébats des deux amants.

Ils eurent un puissant orgasme lorsqu’il se rependit en elle. Ils restèrent un moment soudé l’un à l’autre.

Mais il était temps de reprendre la route, il avait réservé une table et une chambre à hôtel Riva Bella face aux plages du Débarquement.

Chris rayonnait de bonheur, la plage s’offrait à eux, la mer , le ciel et les yeux de Chris se mêlaient avec envoutement pour Vincent.

Le repas fut délicieux autant pour les papilles que pour les sensations, Chris jouant de son pied nu sur le sexe de son amant.

A peine le dessert fini, ils montèrent dans la chambre, il faisait chaud, le soleil entrait dans la pièce, ils s’embrassèrent

A peine entré elle dégrafa son jean et s'en prit avidement à son sexe. Elle le mit au supplice avec sa langue si habile. Il sentait ce délicat plaisir s’emparer de lui lorsqu’elle parcourait sa hampe s'attardant sur son gland. N'en pouvant plus il reprit le contrôle la bascula sur le dos sur le lit et lui souleva sa petite rode noire, il aimait découvrir alors son sexe rasé . Il se mit à la lécher, suçoter, alternant avec ses seins puis entre deux gémissement elle lui demanda crument de la baiser . Elle l'attira en elle et il sentit son plaisir sous les ondulation du bassin de son amant

Elle se retira d un coup et lui présenta sa croupe, alors qu’il allait à nouveau visiter sa caverne, elle lui dit qu’il devait plutôt s'occuper de l'entrée des artistes.

Lorsqu’il pénétra son boyau culier en forçant son œillet rosé, elle émit un cri qu'elle étouffa dans l'oreiller. Il se mit comme un fou à l'entreprendre pour gicler en elle dans un râle.

Il se dirigea alors vers la salle de bain pour se rafraichir et en ressortant elle entreprit de lui redonner de l ardeur.

Ils passèrent les deux heures qui suivirent à faire l amour , c'est le mot , sans tabou.

Ils descendirent et passèrent le reste de l’après midi à marcher le long de la grève s’embrassant au pied de ce phare qu’elle aimait tant, demain ils allaient se séparer jusqu’à une prochaine rencontre mais quand. Le repas du soir fut intense par les sentiments qui se dégageaient de ce couple d’amants.

Ils montèrent une dernière fois dans la chambre, il la souleva et entra dans la pièce avec Chris dans les bras.

(à suivre)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.